jeudi, 11 septembre 2008

Le 4e Festival francophone de philosophie

Le 4e Festival francophone de philosophie sera organisé pour la première fois à Genève du 25 au 28 septembre. Il portera sur le thème de la peur : peur des autres ou de soi, peurs collectives face aux nouveaux défis du millénaire, angoisses liées aux bouleversements climatiques, phobies des araignées ou de la nuit, de la crainte de Dieu à l’angoisse existentielle, l’horreur jusqu’à la fascination des foules pour les films d’épouvante, la terreur atomique, l’effroi face à la sexualité, la peur de penser.
untitled 2.jpg
De multiples conférences magistrales nous éclaireront sur la planète en danger, que ce soit le sujet d’un désastre annoncé et la menace nucléaire, avec Jean-Pierre Dupuy, Edgar Morin, Michel Rocard.

Benoîte Groult nous entretiendra sur les peurs de femmes et la peur des femmes.

Dr. Sobel, expert d’EXIT auprès des autorités s’épanchera sur la place dévolue à la mort dans notre société. Un débat s’ensuivra.

Un film, une expo de photos, deux symposia (« symposium » en grec : boire ensemble) ainsi qu’une pièce de théâtre viendront agrémenter la réflexion la plus ténue.

Pour toutes informations complémentaires et pratiques, vous pouvez en tout temps consulter le programme ici :

www.festivalphilosophie.info

Au menu de ce grand banquet philosophique, tout le monde trouvera la place qu'il désire!

 

P. S. : L'image illustre Phyllis chevauchant Aristote.

 

 

21:45 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

Commentaires

Phyllis, une courtisane très à cheval les fondements philosophiques, dirait le Sage ...

Écrit par : Henri | samedi, 13 septembre 2008

Parmi les peurs collectives, j'aimerais que l'on nous raconte celle qui pousse tant d'africains à franchir les frontières...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | samedi, 13 septembre 2008

Les peurs de l'an 1000 ou celles de notre siècle ont comme dénominateur commun un sentiment de fin du monde. En atteste la fable actuelle du trou noir!

Les récits apocalyptiques n'ont cessé de nourrir l'imaginaire collectif, jusqu'au catastrophisme climatique.

Votre question, cher Victor, soulève bien l'angoisse existentielle de certains hommes qui les poussent par une énergie du désespoir à aller voir ailleurs si... Malheureusement, on voit dans cet exemple, que l'illusion est la base de ce type de décision. Aussi, la connaissance ne ressemble en rien à l'illusion.

Elle renferme ainsi toute la problématique des liens entre vérité et réalité.

(...........)

Écrit par : Micheline Pace | samedi, 13 septembre 2008

Phyllis chevauchant le philosophe Aristote!! Voilà une péripatéticienne bien cavalière!! Vive les philosophes qui se promenaient pour livrer leur savoir!

Écrit par : Philippe B. | samedi, 13 septembre 2008

Transposons dans le monde actuel et réel l'éphigie : Beer se faisant fouetter par l'allégorie de la Sagesse puisqu'il en manque tellement!!!

Écrit par : juliette de c. | vendredi, 19 septembre 2008

Je suis généralement d'essayer de ne pas en toute confiance des trous noirs, couvrant l'univers, ni la fin du monde! À mon avis, ce sont des personnes qui rien inventer occupé!

Écrit par : marijuana clean pill | vendredi, 12 décembre 2008

Le risque causé par l'homme raisonnement semble idiot foi. À mon avis, vous avez besoin de croire en des faits scientifiques et une théorie éprouvée, et non pas dans la fiction.

Écrit par : Alternative medicine | lundi, 29 décembre 2008

Il faut bien distinguer fiction et concept philosophique !!! Dans ce monde de brutes, la connaissance et la sagesse ne gouvernent pas en maîtres dans les instances de décisions-actions ...

Écrit par : Justine | lundi, 29 décembre 2008

pour l'information - je viens d'être à la recherche de quelque chose si le type de mon séminaire.

Écrit par : viagra bestellen | vendredi, 04 mars 2011

Les commentaires sont fermés.