UA-105021232-1

lundi, 06 octobre 2008

Crise financière, micro-crédits et coopération internationale

Pendant cette époque de crises, je vais vous conter l’histoire de Raju, un jeune garçon indien, qui a pu bénéficier d’un projet de développement dans le cadre de notre coopération internationale. La raison en est qu’il s’agit d’un projet qui a réussi.

Gandhi disait souvent : « Un pas à la fois me suffit. » Ce dicton s’applique parfaitement à la création en Inde du Centre éducatif pour … les enfants travailleurs. Comme vous le savez, le BIT s’est souvent illustré dans le combat contre l’exploitation des jeunes enfants. Or, cette intention fort louable, s’accompagne pas mal de certains aspects de la vie quotidienne de la population concernée. L’expérience a montré parfois que la scolarisation « de force » d’enfants engendrait une paupérisation des familles.

Nul n’a le droit de juger de cet état de fait même si on ne peut que le déplorer.

Le travail de Raju, 12 ans, consiste à ramasser les déchets. Contraint à se lever chaque jour vers 4 h du matin, il rejoint d’autres petits compagnons au coin de la rue, pour braver le froid de la nuit le long du chemin qui les mènera à la décharge. Ensemble, ils commencent à recueillir emballages en plastique, bouteilles en verre, bouts de métaux, morceaux de tissus, papiers. Néanmoins, ils doivent penser à se défendre des chiens fouineurs et des porcs paresseux qui traînent par là, avec le risque de blesser les trieurs. Mais Raju avoue que son sac est parfois plein mais que certains jours, il reste bien vide.

Vers 8 h, à l’heure où la plupart des enfants du monde voGanesh1.jpgnt à l’école, le petit Raju se rend à la maison où l’attendent ses sœurs qui se pressent de trier la récolte, d’enlever les étiquettes et de laver les bouteilles. Une fois la tâche accomplie, Raju va vendre les objets triés. Cette activité professionnelle qu’il exerce dès son plus jeune âge, depuis quatre ans, permet qu’il apporte à un peu d’argent à la maison, nécessaire à la survie de la petite famille.

Cet effort de longue haleine a porté ses fruits. Car un changement de mentalité s’opère doucement. Les mères de famille, souvent analphabètes, se sentent plus fortes pour quérir des améliorations auprès des autorités locales. Grâce au système de micro-crédits, elles osent également réaliser leurs desseins économiques.

 

Mutatis mutandis, l’économie aide à investir dans les structures éducatives et l’éducation sert l’économie à moyen terme, d’autant que la matière grise semble être devenue la matière première dans l’économie de ce pays.

P. S. Ganesh, représenté par un corps d’homme à tête d’éléphant, est le dieu hindou de la prospérité. Comme l’éléphant, Ganesh peut écarter les obstacles. On le trouve partout en Inde.

14:27 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

Cette nouvelle réjouissante donne un peu d'espoir quand on observe le nombre incroyable de projets capotés en matière d'aide internationale!

Le MCG proposera certainement que Genève devienne capitle mondiale de la Paix et qu'un Observatoire des projets de coopération soit mis sur pied, ce qui devrait différer grandement de cerataines structures subventionnées demeurant inertes.

Écrit par : Philippe B. | lundi, 06 octobre 2008

Une histoire d'éléphants? Il faut interpeller Blondesen! ...;)

Écrit par : Sophie | lundi, 06 octobre 2008

Il faut le savoir, Osama Ben Laden et Alan Greenspan ont fait très fort !
La crise 7 ans après ... c'est fort !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | lundi, 06 octobre 2008

Le financement du terrorisme, les micro-crédits et l'aide au développement: voici un chapitre instructif! ... ;)

Écrit par : Micheline | lundi, 06 octobre 2008

Il est certain que le délire pédagogo n'a pas atteint ces écoles d'Inde, du Bénin, du Congo, de Colombie ou encore de Roumanie ! Vive l'école quand elle n'est pas détorunée de son but premier! Avec les horaires de nos élèves, on n'est même pas étonnés que le remplissage ne garantisse que la fonction de gardiennage et que l'ennui de certains exercices stupides ne favorise en rien l'essor de l'intelligence...

Écrit par : H. de W. | mardi, 07 octobre 2008

Vous souhaitez agir dans la solidarité internationale, faites des dons et adhérez aux associations http://info.saturnsoft.fr.
Commentez les actualités en direct ... ça peut servir pour masquer l'enlisement dans la bétise de certains exercices de la pensée!

Écrit par : O B D | dimanche, 26 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.