UA-105021232-1

mardi, 07 octobre 2008

De l' HOMO SAPIENS à l'HOMO DISPARITUS

Une fois la menace du "trou noir" derrière nous (ah, la science nous étonnera encore avec ses hypothèses), certains alarmistes à la recherche de sensations nouvelles prédisent au genre humain
le risque qualifié de réel, d'une disparition dans le trou d'ozone…
Faut-il le craindre ?

Numériser002.gif

Au fil des siècles, l’homme a voulu acquérir le savoir et la domination sur la nature (ma foi, l’art pour l’art ne fait pas forcément vivre). Or, selon les dernières thèses étayées, l’homme courrait à sa perte, de manière irréversible, comme le Bien se transforme indéniablement en Mal. Alan Weismanm un journaliste américain  a imaginé l’expérience d’une Terre sans l’homme. La question qui vient naturellement à l’esprit est de savoir ce qu’il adviendrait de Mère Gaïa débarrassée des ses 6 milliards de rejetons (destinés encore à se multiplier).

On peut être sûrs des conséquences suivantes : très vite, nos villes se verraient inondées car il n’y aurait plus personne pour activer le système de pompage ; à cause de l’absence de chauffage, les immeubles commencent à crisser dans nos régions froides ou tempérées tandis que leurs entrailles finissent pas se dilater dans un mouvement de haute tension jusqu’à faire voler en éclats murs et jointures. Si les ponts s’effondrent au bout de 3 siècles, seules les constructions érigées dans des matériaux nobles (pierre, bronze) persisteraient encore après plusieurs milliers d’années.

S’appuyant sur l’évolution des territoires vierges, les forêts entourant Tchernobyl et la ligne de démarcation entre les deux Corées, le long du 38e parallèle, il réussit ainsi à décrire comment les herbes, les ronces, la poussière, les restes d’humidité climat-2aee8.jpget quelques étranges créatures rebuts de la faune auraient raison des traces des humains sur terre.

Seule serait durable la dégradation, notamment celle des produits de l’époque industrielle : les déchets polluants générés par les êtres humains mettraient passablement de temps à disparaître de la surface de la Terre. Le niveau du CO 2 retrouverait celui d'avant les humain après 100'000 ans alors qu'au moment de l'agonie du soleil détruisant au passage toutes les planètes du système, 5 milliards d'années après, les émissions de radio et de télévision, fragmentées, survivraient encore pour poursuivre leur voyage interstellaire, lesquelles constitueraient les seules traces de l'ère des humains en fin de compte.

Une réflexion philosophique s'en dégage : l’homme aurait ainsi connu plusieurs stades d’évolution d’habilis, erectus, sapiens et pour finir disparitus. Par sa faute, à cause des transmutations infligées à l’environnement, provoquant des bouleversements irréversibles, nous apprend-on!

Et si l'humanité n'était pas vouée à tel destin, comme d'autres espèces qui ont traversé la planète? Le pari des Lumières n'a pas tenu : l'homme peut être très intelligent mais la conscience morale n'est pas née avec l'accumulation des connaissances. Il n'y a qu'à voir à quel point les semblables ne se supportent pas, les Etats sont indifférents au sort de leur population, deux individus tombent mécaniquement dans un rapport de forces même sans raison.  Après tout, on n'a pas choisi de venir au monde et on ne pourrait qu'en vouloir aux lois de la création de nous avoir ainsi  engendrés, jetés, limités et nous avoir faits besogneux, dépendants et ne tenant pas debout tout seul. Sans recourir à un doute hyperbolique systématique, nous sommes certains, comme 4+4 = 8, que les besoins de l'esprit sont demeurées inconciliables  avec les lois de la gravitation. Aussi, la souffrance humaine cesserait-elle dans cette vision catatrophiste ...

Finalement, ne pouvons-nous pas nous écrier avec Walt Whitman : « Exister et rien d'autre, cela suffit ! Respirer suffit ! Joie, joie ! Joie partout ! »  Et de renchérir avec Epicure, tant que la mort n'est pas, sa crainte n'a pas de sens et lorsqu'elle arrive, nous ne le savons pas!  ???

21:10 | Lien permanent | Commentaires (22) | |  Facebook

Commentaires

Merci, Micheline Pace, de nous stimuler à visiter d'autres dimensions de notre humanité et de notre environnement que celles que nous connaissons dans notre quotidien.

Écrit par : Marie-France de Meuron | mardi, 07 octobre 2008

Bonjour Micheline !
Votre billet me plonge dans de phénoménales réflexions.
Supposons...
Dans un million d'années - longtemps après la disparition de l'espèce humaine dans le trou noir du CERN, le trou dans la couche d'ozone ou grâce aux petits trous que font les charges nucléaires - deux fourmis évoluées (ou autre insectes sociaux) et archéologues examinent un briquet BIC et quelques cendriers de poche fossilisés.
"Ils savaient faire du feu et se retrouvaient autour de très petites assiettes. Il semblerait qu'ils avaient une bonne organisation sociale".
Maintenant supposons qu'ils trouvent - ô miracle - les archives du Conseil d'Etat 2008 parfaitement conservées sous une grosse couche de tourbe, par exemple.
"Eh bien à mon avis, cette espèce-là n'avait aucune sorte d'organisation et passait son temps à tout interdire ; c'est sans doute pour cela qu'elle n'a jamais évolué"...

:o)

Écrit par : Blondesen | mardi, 07 octobre 2008

On ne saurait mieux l'affirmer, cher Blondesen! A voir les fossiles qui gouvernent, dont la débilité n'est plus à prouver, l'organisation de notre société ne peut que ... régresser!

Par exemple, le Ministre du Tutelle en Ecologie (le premier: ah, quelle prémonition!) n'a même pas été foutu de créer la société à 2000 Watt, une des missions environnementales prioritaires!

Écrit par : Micheline Pace | mardi, 07 octobre 2008

@ Madame de Meuron : merci pour votre mot encourageant. Le mystère de l'homme reste insoluble.

Mais c'est affligeant de constater que la dichotomie entre notre nature "animale" mue par des besoins vitaux dont l'insatisfaction est dramatique et son aspiration, très réelle, spirituelle ou morale, reste emprisonnée dans la lourdeur de notre condition.

Je vous remercie pour votre contribution médicale alliée à la sagesse!

Écrit par : Micheline Pace | mardi, 07 octobre 2008

Bon bon, Micheline, cela me plonge aussi dans d'abominable réflexions galactiques!

1. D'abord les maths ne sont pas une science exacte ni logique, puisqu'ils mélangent les concepts. Un exemple:

4 + 4 = 8, en principe. Mais 4 x 4 = ? = interdiction...

2. Vu le prix des antiquités actuelles, vu à combien se vend une potiche en terre cuite qui servait peur-être de poubelle ou de pot de chambre à l'époque, je voudrais prendre les devant: j'ai quelques bouteilles en pet écrasées à vendre, disons, 1 million pièce? C'est terrible ces oeuvres d'art et cette richesse potentielle qui passe à la poubelle ou au recyclage actuellement.

3. Quand une autre espèce intelligente nous aura succédé dans quelques millions d'années, elle inventera une nouvelle religion. Elle louera le dieu ZONE qui aura sauvé la planète. J'entends déjà une prière s'élever au loin, dans le futur:

" O ZONE, O ZONE, TOI LE GRAND T(r)OUT QUI NOUS A SAUVES..."

Écrit par : hommelibre | mardi, 07 octobre 2008

D'après l'hypothèse très scientifique, la disparition de l'espèce humaine mènerait aux conséquences suivantes:

(a) 1 an, un MILLIARD d'oiseux normalement condamnés (par nous) survivent, une fois les relais de radiocommunication éteints et les lignes à haute tension refroidies; (b) 20 ans, les légumes de nos potagers retournent à l'état (et non l'Etat) sauvage;
(c)500 ans, la forêt envahit les restes des cités humaines mais des pièces de lave-vaisselle ainsi que des couverts en INOX gisent au milieu des arbres;
(d)des milliers d'années, les derniers murs de PIERRE sont rasés par les glaciers - étonnant vu le réchauffement climatique;
(e) 10 millions d'années, les sculptures en BRONZE restent reconnaissables;


Alors, cher Hommelibre, vos bouteilles en PET laisseront peut-être quelque trace (humaine), et vu leur caractère naturellement non bio-dégradable, elles poursuivront leur destinée dans "l'atmosphère" interstellaire.

Je vous conseille donc de les vendre très cher pour garantir leur postérité...

Écrit par : Micheline Pace | mardi, 07 octobre 2008

Une autre version de l'archéologie imaginaire du futur, parue dans un courte nouvelle de science fiction des années 50 ou 60:
Dans les détritus récupérés longtemps qu'après une guerre atomique ait éliminé l'humanité, se trouve un disque contenant miraculeusement une pellicule non consumée. Après de très nombreuses tentatives pour exploiter cet artefact, des techniciens réussissent à fabriquer un appareil qui permet de visionner des images animées. Les scènes d'horreur d'une violence inouïe qui apparaissent après le bizarre nom de Walt Disney fournissent enfin une explication plausible de la fin de ce monde.

Écrit par : Mère | mardi, 07 octobre 2008

Des cartoons de Walt Disney à Wall Street, on a les recette d'une fin du monde!

Écrit par : Solon | mardi, 07 octobre 2008

De la dégradation durable, on peut être assurés que la planète continuera sa route sans nous (comme si on avait choisi notre résidence principale,ralala !)… La flore se vengera très vite des siècles de déforestation et les espèces animales se multiplieront, rendant les domestiques à leur vraie nature ; par exemple, les chats redevenus sauvages concurrenceront grandement les prédateurs tels que renards et ratons laveurs.

Plus de trace du génie humain ! Même le canal de Panama, lequel sépare depuis cent ans le continent américain volera en éclat. Ainsi, la tectonique des plaques aura raison de la dérive des continents.

Qu'est-ce qu'on y peut? Qu'est-ce qu'on s'en fout!

Écrit par : Philippe B. | mardi, 07 octobre 2008

Merci, Micheline, pour cette piqûre de rappel sur le néant de notre condition! Il est des jours où je me dis comme le Chat de Geluck : "parmi tous ceux qui sont morts pendant la guerre, il y avait peut-être quelqu'un qui, s'il avait vécu, serait devenu un savant fou qui aurait fait sauter la planète, qu'on ... ne saura jamais!"

Écrit par : juliette de c. | mardi, 07 octobre 2008

Merci Micheline pour vos commentaires pertinents sur mon blog. Celà m'a incité à consulter le votre. Comme vous dite, le blog est un moyen d'expression directe qui nous fait découvrir les pensées des personnes que nous n'aurions pas rencontré autrement, vous et ceux qui commentent votre blog. J'adore écrire mais diable, je manque de temps pour en faire davantage alors au plaisir de vous lire, j'adore.

Écrit par : Christina Meissner | jeudi, 09 octobre 2008

Vous savez que j'aime bien votre trouvaille, je parle d'un nouveau type de l'evolution de l'homme "disparitus". En tout cas, il n'y pas de pretexte pour rire. Cette image de la Terre sans l'homme, c'est quelque chose qui parait terrible. Mais c'est comme toujours tout le monde le comprend mais personne ne fait rien.

Écrit par : Harvey - Emo Girl | jeudi, 12 février 2009

Comme l'a dit l'un des correspondants sur un autre cite (je lui demande pardon de le citer ainsi): "Toujours des promesses!"

Écrit par : Mère | jeudi, 12 février 2009

Drwin qu'on célèbre cette année y avait-il pensé? Est-il inscrit dans les gènes ou l'homme est-il libre de fonctionner autrement? Sans fin ... Quoique!

Écrit par : Micheline | jeudi, 12 février 2009

Pas très doué votre journaliste américain...
"quelques étranges créatures rebuts de la faune auraient raison des traces des humains sur terre" Comme si l'humanité devait entraîner le reste de la faune dans sa perte...
Et pas seulement la faune ! Il ne subsisterait que quelques ronces... Vous avez déjà vu une île déserte vers les tropiques ? Quelques ronces ? Vous croyez que cela a été jardiné par les humains ???
Totalement absurde.
Et vous avez l'air étonnée de la prochaine glaciation : dans 10'000 ans selon le cycle de Milankhovitch, il y aura 800 mètres de glace sur Genève. Nos ancêtres ont passé le cap des dernières glaciations parce qu'ils étaient organisés en petits groupes de chasseurs - cueilleurs qui suivaient leurs proies. Dans 10'000 ans, il y aura bien 10 milliards d'humains, qu'il sera absolument impossible de nourrir, faute de terres et de moyens énergétiques. Et ceux qui seront touchés ne regarderont pas ceux qui sont mieux placés les bras croisés...
Il faudra beaucoup de chances pour que les éventuels survivants, plus du tout aptes à la chasse et à la survie, résistent à ce genre de conditions et réussissent à sauver l'espèce...

Écrit par : Géo | jeudi, 12 février 2009

L'homme est-il voué à disparaître, ce pour faire place à une nouvelle "espèce"? Nul ne sait. Les lois de la vie le prédisent: chaque individu s'achemine vers la mort, dès sa naissance! Quand on voit combien les êtres humains résilient pour survivre, c'en est pathétique!
Cordialemnt à vous!

Écrit par : Marc-Aurèle | jeudi, 12 février 2009

"L'homme est-il voué à disparaître, ce pour faire place à une nouvelle "espèce"? Nul ne sait"
Vous vouliez dire "tout le monde le sait", non ?

Écrit par : Géo | jeudi, 12 février 2009

Oui, c'est tout à fait ça, Géo ! Les hommes en naissant savent qu'ils sont voués à disparaître. Il en ainsi des nations, des civilisations, du monde et pourquoi pas de l'espèce humaine... Sans regret!

Écrit par : Marc-Aurèle | jeudi, 12 février 2009

Bonsoir,

Dans quelques semaines nous serons 7 Milliards d’humains...

Je suis dans mon appartement, j’entends:
Le voisin du dessus qui traine ses meubles,
les enfants de ceux du dessous qui n'arrentent pas de courir et crier,
une moto qui grimpe la pente avec un bruit assourdissant,
des gens qui en double file qui claquent leur porte,
un autre qui klaxon car bloqué par un autre en double file.

En 1988, j’étais au même endroit, mais dans un petit Mas tranquille. Depuis le terrain a été vendu, on y a construit des immeubles, des routes on été ouvertes, les collines se sont couvertes d'immeubles et de maisons. Nous sommes à Nice, nous somme 7 Milliards, 2 de plus que en 1988...

Vivement que nous disparaissions de la surface de cette terre qui nous ne méritons pas et que nous avons oublié de respecter.

Bien à vous.

(R)Évolution.

Écrit par : alain jobardot | dimanche, 11 septembre 2011

Réellement intéressant ton article à ce propos. Cependant je ne trouve pas ta façon d'écrire régulière tout le long. Allez vais lire les nombreux autres posts!! ;)

Écrit par : Précommande Mass effect 3 | mercredi, 26 octobre 2011

Pretty good post. I just stumbled upon your blog and wanted to say that I have really enjoyed reading your blog posts. Any way I'll be subscribing to your feed and I hope you post again soon.

Écrit par : mesothelioma | mardi, 29 novembre 2011

Keep up the good work

Écrit par : Vaginal Mesh Lawsuit | jeudi, 15 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.