UA-105021232-1

mardi, 18 novembre 2008

Bonnet d'Âne: qui est le candidat?

Aux yeux de beaucoup de citoyens sensés, le respect de l’orthographe et de la syntaxe n’est pas une exigence bêtement scolaire, c’est la base des autres connaissances et savoir-faire, bref de l’efficacité professionnelle.

627.jpgPourquoi notre école résiste-t-elle à livrer une instruction efficiente, à détourner les propositions d’initiatives populaires qui font le travail pour lequel le politique a été élu ? Pourquoi les parents et le personnel para-éducatif ne comprennent plus aux techniques littéraires, aux consignes des devoirs, à l’explication des règles de la langue ?

Le caractère irrationnel de la politique pédagogique mise en place n’a fait qu’accroître les inégalités sociales. Le goût de la lecture n’a cessé de se dégrader au point d’apparaître ennuyeuse (oh, quel triste constat !) et la maîtrise de la langue, condition sine qua non à une pensée claire et argumentée, à la justification rationnelle d’une action, a presque fini par disparaître. Les luttes de pouvoir de quelques prélats éclatent au grand jour!

Les manigances de Charles Beer ne reflètent encore une fois de plus des positions qui n’ont aucun fondement empirique. Pire : ses propos au sujet de l’école secondaire (pour lefumer9.jpg CP et contre l’IN 134) sont réfutées sur le pan scientifique. Quant au cadre légal parti en fumée (*)...

Après avoir torpillé gravement l’esprit et la lettre de l’initiative concernant le primaire, plébiscitée à 76% en septembre 2006, il ose encore mentir (répondre n’est pas le terme approprié car il ne répond aux questions posées qu’en s’y défilant) à une interpellation urgente déposée à la rentrée au sujet du recrutement des 93 directeurs (+ 6 nommés précédemment, au-delà des procédures en vigueur) : « Les directions d’établissement contribuent à renforcer le taux d’encadrement des élèves. »

Connaîtrait-il seulement le sens des mots ? Le courant pédagogiste aurait-il perverti à ce point le bon sens ?

80.jpgInutile d’ajouter qu’il s’est permis, du haut de son arrogance, d’apporter quelques corrections aux assertions de l’IUE … C’est dire que Charles Beer, qu’en plus d’une malhonnêteté foncière dans sa gestion des dossiers que lui prodigue son pouvoir de dire ou faire n’importe quoi, piétinant ainsi les principes républicains en vigueur, opte pour planter l’intelligence au lieu de la semer.

Espérons que la Justice rendra à César ce qui lui revient, en rétablissant la vérité, en sanctionnant les manipulations dignes des dévots de Staline ...

 

* Pour plus de détails concernant le sujet traité, voyez encore (entre autres) : 

- http://www.tdg.ch/communaute/courrier-lecteurs/lettres-15...

- http://www.tdg.ch/communaute/courrier-lecteurs/lettres-13...

- http://www.ghi.ch/live/1/home/infos/au_sommaire/geneve/ge...

- http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/11/08/votation-po...

 

10:40 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Vivement le 19.10.2009 ! A bas Charles - Magne toi de démissionner !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | lundi, 17 novembre 2008

C'est un crime d'Etat! Déjouer les règles démocratiques dans la gestion de tous les dossiers, les mensonges d'Etat, les ricanements pleins d'arrogance affichés à l'égard de professionnels de bonne volonté et sensés, les nominations arbitraires formant une armée de petits soldats à la solde du Capitain mériteraient une punition exemplaire!

La justice aura-t-elle de faire son travail? Le peuple saura-t-il défendre ses droits à l'information, ses droits civiques et politiques, voter en conscience?

Écrit par : Micheline Pace | mardi, 18 novembre 2008

Pathétique spectacle que celui de Charles Beer pour "expliquer" sa place d'inappétent scolaire relégué au fond de la classe! Pauvres enseignants, si mal soutenus, condamnés à exécuter des séquences débiles! Pauvres gamins!

Écrit par : Henry de W. | jeudi, 04 décembre 2008

Le gand jour arive bientôt. Les coups de fil ont fait mouche. Les candidat(e)s du PS pour le Conseil d'Etat bientôt désignés : ce serait un affront de reconduire Charles Beer Primus pour qu'il s'installer à la tête des Institutions, ce uniquement pour toucher sa retraite pleine, après un bilan aussi désastreux et s'être moqué autant de la population.

Écrit par : Esprit-des-Lois | vendredi, 20 février 2009

Dans toutes ses apparitions, CB dit et tout son contraire. Son désespoir face à l'aveu général, indépendamment du résultat de la votation du 17 mai prochain, n'a pas d'égal.D'un côté, il ose hypocritement affirmer (TdG 2-3 mai)qu'on "a confondu démocratisation des études et nivellement par le bas" - alors que c'est un slogan du camp d'en-face - et d el'autre la baisse du niveau du français est imputable aux 45% de non-natifs. Imaginez un UDC dire pareil ineptie : c'est la plainte en diffamation! D'autant que la réalité montre que beaucoup de premiers de classe sont d'origine étrangère, ce depuis trois générations successives... Le problème des étrangers se pose différemment: il s'agit uniquement des criminels, de leur renvoi rendu possible par une loi qu'on espère prochaine grâce à l'initiative déposée!

Le pouvoir que lui procure son statut seul pose problème. Plus d'une fois, il aurait dû être appelé à démissionner! Quelle honte pour nos deniers publics, l'avenir des générations futures, la dette, etc, etc!

p.s. message déjà posté ailleurs mais j'aime bien vos articles qui donnent une vision large et profonde de la situation de l'école ainsi que de l'inanité de son chef!

Écrit par : bofitude | jeudi, 14 mai 2009

Les commentaires sont fermés.