UA-105021232-1

mercredi, 19 novembre 2008

Le Tribunal administratif désavoue Charles Beer. Annulation d'une votation.

Cette fois ça n’est pas une rumeur. La nouvelle est tombée : le Tribunal administratif (TA) a reconnu l’objet du recours contre la présentation de l’initiative de REEL pour un cycle qui oriente  (IN 134) qui l’opposait au Contre-projet (CP) du gouvernement en vue de la votation du 30 novembre prochain.

L’arrêté du TA peut se consulter sur  http://static.tdg.ch/pdf/tareel.pdf.

Et bien, cette votation n’aura pas lieu. C’est une première ! La justice a tranché et, à mon avis perso, je salue cet acte magnifique, qui redonne confiance en la machine judiciaire.

Serait-ce le signe d’une justice « dépolitisée » autant que d’une école « désidéologisée » auxquelles, avec des amis, nous appelons de nos vœux pour la nouvelle Constitution?

Par un mystérieux hasard du calendrier, le même soir, M. Décaillet avait prévu un débat sur son plateau entre le Conseiller d’Etat, Charles Beer et M. Yves Scheller, initiant de REEL pour discuter des deux sujets de ladite votation.

Et voilà … qu’il a été question du camouflet (encore un) infligé au ministre cuistre.

Or, sa prestation appelle des observations dignes d’enseignement sur sa manière d’appréhender les lois républicaines et son mépris de ses interlocuteurs, qui leur sont subordonnés mais néanmoins citoyens : en mauvais perdant, il n’a eu comme réponse que la force que lui procure son pouvoir. Nul mot d’excuse pour sa faute d’avoir menti à la population à la veille du rendez-vous démocratique, par le biais d’un document officiel. Aucun respect pour des personnes qui font profiter de leurs qualités d’experts. Un dédain arrogant affiché au président d’ARLE, M. Marc Fischer, avec un arrogant « je vous disqualifie ». Bonnet1.jpg

 

Cette posture choquante - d’ailleurs la même que précédemment - démontre une vision politique qui rappelle d’autres temps (beaucoup s’accordent sur ce point; un initiant l'a aussi souligné), une position sectaire (oh, combien !) et une incompétence crasse à occuper une telle charge, si ce n’est pour les honneurs qu’elle lui fournit.

 

D'autres dossiers sont traités malheureusement de la sorte dans l'enceinte pour des raisons obscures.

 

Mais là, respect à la Justice! Si la vos populi n'a pas été entendue antérieurement, les droits civiques ont été défendus. 

11:31 | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook

Commentaires

Est-ce qu'on peut visionner le débat Beer-Scheller? Merci.

Écrit par : Johann | mardi, 18 novembre 2008

Ne serait-il pas temps de démissionner pour Charles Beer? Préfère-t-il que le peuple le renvoie aux prochaines élections?

Écrit par : salegueule | mardi, 18 novembre 2008

@Johann
Oui, dès demain sur le site de Léman Bleu....
Et ne manquez pas le débat à 7h demain sur Radio Cité....également disponible, aussitôt après, sur leur site.
André Duval

Écrit par : Duval André | mardi, 18 novembre 2008

Merci!

Il faut absolument instituer une procédure de "recall". Comme en Californie. Ce que le peuple a fait (élire un Conseiller d'Etat), il doit pouvoir le défaire quand il devient évident que la personne élue est incompétente et indigne de diriger un département. Surtout quand le premier concerné persiste et signe.

Écrit par : Johann | mercredi, 19 novembre 2008

Un dictateur ne démissionne pas et c'est tant mieux pour les genevois.
Une fois exclu en votation (19.10.2009) il n'aura aucun droit à toucher une rente.
Cela va faire des économies réelles aux citoyens con - tribuables.

Charles ... ne démissionne surtout pas ... permets nous le 19.10.2009 de nous réjouir de la claque (CLAP CLAP) que tu vas te prendre en pleine poire !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | mercredi, 19 novembre 2008

Après avoir foutu la merde sur le Pont du Mt.-Blanc lors du G8, notre syndicaliste continue de mettre le petchi au DIP ! Qu'il retourne d'où il vient et qu'il embarque, avec lui, Moutinot ! Electeurs, bientôt l'arrivée du film "Coup de torchon 2"!!!

Écrit par : Octave Vairgebel | mercredi, 19 novembre 2008

"Il faut absolument instituer une procédure de "recall". Comme en Californie. Ce que le peuple a fait (élire un Conseiller d'Etat), il doit pouvoir le défaire quand il devient évident que la personne élue est incompétente et indigne de diriger un département. Surtout quand le premier concerné persiste et signe." @ Johann : c'est pourquoi des Constituants souhaitent inscrire l'initiative destitutive. Un tel comportement mériterait qu'il rende à César ce qui lui revient et qu'il rembourse à la république tout ce qu'il lui a fait perdre!

Ses collègues de la CIIP devraitent le bannir en bonne et due forme pour incompétence crasse et pour manquement grave aux règles de gouvernance.

Bien à vous.

Écrit par : Micheline Pace | mercredi, 19 novembre 2008

C'est marrant de vous voire tous vous énerver comme ça ... sauf que, petit détail, en votation, un recalage de Beer est loin d'être acquis.

Mais bon, il s'agit d'élection, pas de combat de boxe, n'est-ce pas Victor ?

Écrit par : Djinius | mercredi, 19 novembre 2008

La boxe, dji@gmail.com est le sport le plus noble, le plus fair-play, quelque chose dont Beer ne connait pas la signification.

Que le meilleur gagne !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | mercredi, 19 novembre 2008

Un Beer joue (à la boxe ou à autre chose). Il se la joue tandis que les initiants se battent pour des valeur, DJI... Cette désinvolture frisant l'arrogance est proprement scandaleuse, non digne d'un Etat de droit! De telles bévues doivent être justiciées ...

P.S. J'adore le billet de Blondesen qui vous est adressé aujourd'hui.

Écrit par : Micheline Pace | jeudi, 20 novembre 2008

J'adore l'article de Blondesen qui vous est adressé aujourd'hui, dji@gmail.com

Écrit par : Victor DUMITRESCU | jeudi, 20 novembre 2008

Cette parodie d'une mea culpla forcée, du bout des lèvres, tend plutôt à sa propre justification pour sauver la face mais ne constitue en rien un rétablissement du tort causé en termes démocratiques! La démission sans rente devrait être la juste sanction... Et pour des votations au CE, proposer des candidats qui ne soient pas maqués!

De tout coeur avec vous, Micheline!

Écrit par : Marc-Aurèle | samedi, 22 novembre 2008

L'éthique dans les affaires publiques n'étant pas son fort (c'est un euphémisme), CharlesBeer aurait dû quitter avec perte et fracas son trône! Pourvu que les délégués décident de leurs candidats en âme et conscience! À mettre en relation avec les rapports qui sont rédigés dans son dpt et son bilan honteux!

Tornare, maladivement narcissique et très partial dans ses décisions dont la seule motivation reste personnelle ainsi que son employée V.P. planquée grâce à sa belle-mère dont un procès avait révélé qu'elle n'avait rien à faire avec le très haut poste qu'elle occupe ne le méritent pas non plus! Ces honteux copinages, grassement payés aux frais de la princesse alors que tant de gens très qualifiés sont humiliés lors d'entretiens d'embauche reste proprement scandaleux!

Écrit par : Hier | vendredi, 20 février 2009

L'annulation par le Tribunal administratif du vote sur le Cycle d'Orientation n'a pas entaché la confiance de CB en sa capacité de gouverner sans prévoir!

Le 450e fut ennuyeux, coincé, forcé. Il s'est fait huer et c'est tant mieux! Mais il aurait mérité de démissionner (Comme d'aucune a eu le courage de le faire) ...

Écrit par : black jack | jeudi, 14 mai 2009

Les commentaires sont fermés.