jeudi, 11 décembre 2008

Ueli Maurer, Conseiller fédéral

maurer1.jpgDe son enfance passée dans une ferme de l’Oberland zurichois, il gardera durant tout son parcours professionnel et politique des attaches avec le milieu paysan : expert comptable, au bénéfice d'une formation commerciale, Ueli Maurer dirigera notamment l'Union des paysans du canton de Zurich et l'Union maraîchère suisse. Après son apprentissage, il occupera plusieurs fonctions dans une entreprise coopérative agricole.

Fervent défenseur des intérêts de l’agriculture suisse, il incarnera dans le paysage national les valeurs de l’UDC agrarienne.

Le verbe fleuri plutôt que la rhétorique ratiocinante, il sera connu pour ses affiches dont les messages immédiatement perceptibles choqueront parfois certaines sensibilités bien-pensantes ou convenues.

Son style direct sera à l’origine de plusieurs phrases assassines percutantes concernant ses adversaires ou anciens amis jugés traîtres.

Naturellement patriote, l’ex-président du parti UDC-Suisse aime à préciser que si ses six enfants comprennent, alors tout le monde peut comprendre.

A coup sûr, il fera figure d’exception dans ce collège majoritairement composé d’universitaires.

D’un tempérament plutôt modeste que fanfaron, Ueli Maurer avoue connaître ses limites après avoir confessé l’an dernier à la même date qu’il ne se sentait pas capable d’investir cette fonction suprême. Gageons donc que cette posture soit la meilleure pour mener à bien la politique, d’autant que grâce à la voix qui a fait basculer le scrutin, le parlement marque de la considération aux agriculteurs et au principe de concordance. palais16.jpg

 

Bonne chance à notre nouveau Conseiller fédéral !

Espérons qu’il saura nous étonner dans sa manière de gérer les affaires publiques, au-delà d’une technocratie sans vision à long terme ou d’une idéologie vide de sens...

 

 

 

 

 

19:00 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook

Commentaires

"Ueli Maurer" ou "Ueli der Knecht" de Jeremias Gotthelf ou de Christoph Blocher?

En tout cas un grand merci de nous avoir communiqué le CV de ce Monsieur! Vous y dites qu'il a dirigé l' "Union Maraîchère Suisse". Ainsi, on comprends beaucoup mieux qu'il soit devenu "une grosse légume" !

Écrit par : Père Siffleur | jeudi, 11 décembre 2008

Ueli Maurer n'est pas Jane Birkin, tout de même! En tout cas, ça nous changera des cols blancs. Lui, il a labouré la terre dès son jeune âge, avec son papa. Grâce aux agriculteurs, on peut bouffer... Heureusement qu'il y a des gens qui se salissent les mains pour défendre les intérêts de ce grand corps. Vive eux!

Écrit par : Micheline Pace | jeudi, 11 décembre 2008

" Lui, il a labouré la terre dès son jeune âge, avec son papa."

... Pas vous?... Moi oui!... Et, heureusement, je ne suis devenu ni dirigeant, ni politicien, ni même Conseiller fédéral!

Écrit par : Père Siffleur | jeudi, 11 décembre 2008

Peut-être nous surprendra-t-il quand même ... son franc-parler nous changera en tout cas des pisses-froids, sans audace et sans mérite, qui nous gouvernent ... Moi, non plus: je ne suis ni dirgeante ni politicienne et pourtant!

Cette fin de civilisation s'annonce sous des auspices peu ragoûtants dans tous les domaines et il faudrait des signes forts pour contrer la mare d'indifférence qui nous submerge malgré nous ...

Écrit par : Micheline Pace | jeudi, 11 décembre 2008

Je n'attends rien d'un type qui déclare: "Quand je dis le mot "nègre" les caméras restent braquées sur moi"... Juste un UDC blochérien de plus, un héritier de Schwarzenbach, c'est à dire un raciste pur jus, donc très peu pour moi.

Il nous promet "la meilleure armée du monde", rien que ça, une armée qui n'a jamais rien fait d'autre que s'entraîner sur des scénarios aussi mal ficelés que décalés des réalités internationales, on attendait plus de modestie et une vraie lucidité sur la guerre assymétrique moderne et la nécessité de profesionnaliser certains secteurs de cette administration géante et ruineuse laissée à la dérive.

Il ne fera rien pour lancer des idées novatrices en matière de défense, il va juste maintenir ce qui existe déjà, et mollement appliquer ce que les hauts fonctionnaires (Et Blocher) lui sugéreront de faire.

Il parle à peine mieux le Français que Blocher, et après deux minutes d'écoute, j'ai qu'une envie: Zapper.

Écrit par : Carlitos de Unmauno | jeudi, 11 décembre 2008

Un "nègre" est une personne qui écrit à la place d'un autre ! Pour ce qui est du terme "travailler comme un nègre", il ne faut pas avoir visiter l'afrique pour croire une seule seconde que c'est vrai !

Écrit par : Octave Vairgebel | jeudi, 11 décembre 2008

"Un "nègre" est une personne qui écrit à la place d'un autre ! "

Donc, en l'ocurrence, le "nègre" de Maurer c'est... Blocher? Ou Mörgeli désormais privé de sa précieuse paire d'outils de propagande massive ? (Emmerdant pour la veuve poignet, mais je suis sûr qu'il apprendra à utiliser ses pieds)...

"Pour ce qui est du terme "travailler comme un nègre", il ne faut pas avoir visiter l'afrique pour croire une seule seconde que c'est vrai !"

Sauf qu'ici quand on parle de "nègres" on pense aux anciens esclaves qui, eux, travaillaient effectivement comme des chiens...

Écrit par : Carlitos de Unmauno | jeudi, 11 décembre 2008

@Carlitos
Je décèle en vous pire qu'un raciste puisque vous comparez les esclaves noirs à des chiens.

J'écris cela avec la même malhonnêté que ceux qui accusent UM de racisite.

Écrit par : Josef Loetscher | jeudi, 11 décembre 2008

"Je décèle en vous pire qu'un raciste puisque vous comparez les esclaves noirs à des chiens."

Vraiment? Ouarf, à d'autres!

"J'écris cela avec la même malhonnêté que ceux qui accusent UM de racisite."

MALHONNÊTETÉ ?????? Je rapporte mot pour mot les mots de votre déconseiller fédéral favori !!!!!... Quelle mauvaise foi!

Écrit par : Carlitos de Unmauno | jeudi, 11 décembre 2008

Ueli Maurer n'est ni raciste ni le contraire. Terrien, cet homme saura agir avec bon sens, rationalité et sagesse autant qu'il se peut. Posé, il n'est pas mû par des pulsions narcissiques lorsqu'il doit prendre des décisions comme certains de ses Kolleg(in)en... En outre, on subodore chez lui un penchant pour la veuve et l'orphelin. Au détours d'une phrase, il a sussurré que dans son milieu d'origine, il y avait encore des illettrés à qui il souhaitait venir en aide. Ceux qui ventent les droits de l'homme n'ont donc rien à envier à ce tempérament profond.

Écrit par : Père | jeudi, 11 décembre 2008

Il y en a une qui n'a plus sa place au CF, c'est bien la traîtresse, ex-UDC, qui ne represente plus qu'elle-même! La concordance sera ainsi respectée!
Joli cet article qui nous donne la trempe de l'homme ...

Écrit par : Philippe B. | jeudi, 11 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.