vendredi, 12 décembre 2008

Blague de médecin

Une Histoire d'AMOUR

Je te cherche et je te trouverai

Au lit, je t'emporterai

De là, j'abuserai de toi

Je te ferai frémir, suer,

Trembler jusqu'à ce que tu gémisses…

Je te ferai demander grâce,

Jusqu'à ce que tu me supplies d'arrêter

Je te rendrai faible au point ou tu seras heureuse que j'aie fini.

Et quand j'aurai fini, faible pour des semaines, tu seras.

médecin3.jpg

Avec tout Mon amour,   

Signé :

La Grippe !!!

 

 

Maintenant, ôte-toi ces idées cochonnes de la tête et va te faire...vacciner!

20:37 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

Commentaires

Heuuuuuuuuu Micheliiiiiiiiiiiine !

Vaccin ? Un bon vieux grog !

;o)

Écrit par : Blondesen | vendredi, 12 décembre 2008

Waaaaaaaaahoouuuuu, Blondesen! Vous êtes libre de choisir le médicament qui vous sied le mieux ................... En matière de charlatans, vous en connaissez certainement un sacré chapitre!

Pour ma part, je suis en colère contre le manque d'intelligence de certains professionnels de la santé, qui se contentent de faire comme prescrit par l'ordre, tout en se dispensant de réfléchir et d'écouter un minimum!

Quid ???????????????????????????????????????????????????

Écrit par : Micheline Pace | vendredi, 12 décembre 2008

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAATCHOUM !.................
Bonne nuit quand même ;o)
Coucou

Écrit par : cou | vendredi, 12 décembre 2008

Le début était ... hot, on aimerait bien entendre de si doux mots.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | samedi, 13 décembre 2008

A VOTRE BON COEUR !!! Bonne escalade de joyeuseries !

Écrit par : Micheline Pace | samedi, 13 décembre 2008

Humour de médecin? Potache mais dénué d'humanité! Il est si diffcile de trouver un médecin, un généraliste par exemple, qui écoute. Ils sont tellement imbus de leur pouvoir qu'ils se satisfont de prescrire approximativement des médic' en se fichant des résultats (puisque ceux-ci ne sont pas garantis), traitant souvent le patient de cobaye ou au mieux de demeuré.

Si quelqu'un connaît à GE un bon médecin dans ce sens, je suis prenant.

Beaucoup en ont marre d'entendre des discours moralisateurs du genre "vous n'avez pas fait ce qu'il fallait, sinon vous n'auriez plus ce problème" ou "on essaie d'augmenter la dose de X et on verra" (quoi?) ou encore des chantages à peine déguisés "si vous avez besoin d'ordonnance, il faut prendre un rdv pour une consultation, sinon je ne vous la délivre pas par poste car le temps de la rédiger et le timbre me coûtent"... Ce dernier point transpire la mauvaise foi.

Écrit par : Christian M. | dimanche, 14 décembre 2008

Alors cette nouvelle grippe ? ... À quelle sauce doit-elle être digérée ? Vaccins, grogs, ou autres solutions médicamenteuses ou ... autres?

Écrit par : chouchou | mardi, 27 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.