mercredi, 31 décembre 2008

TIC-TAC, TIC-TAC (2) ... bientôt 2009 !

 « La mort a une odeur qui ne me quitte plus,

Car je sais que demain est à jamais perdu. »

(Mary Varsovie, Vertiges nocturnes IV)

Cette note est comme la suite de l’antépénultième.

Titc-tac, tic-tac … d’ici quelques heures, nous assisterons au passage de la nouvelle année. A la bonne heure ! Bonheurs et malheurs vécus tisseront désormais les fils de la mémoire. Mais des objets datant des XVIIIe et XIXe s. nous font encore rêver par l’ingéniosité de leur mécanique.horloge2.jpg

Classés en sept catégories - boîtes, bronzes, ivoires, montres, cannes, tabatières, images secrètes – les objets érotiques à transformations nous rappellent les liens entre chronos et eros, sans oublier que Roger Peyrefitte, André Breton, Michel Simon en ont été les heureux possesseurs pour un temps. Véritables jouets pour grandes personnes d’un autre âge, exposés à Lausanne, ils ne dévoilent toutefois pas leur mystère au premier coup d’œil. En effet, ce charme espiègle aime se masquer, se laisser désirer : manipulez délicatement cette tabatière et un double fond fera paraître une peinture relatant une scène grivoise ; dévissez le pommeau de cette canne et vous y découvrirez une sculpture coquine ; ouvrez par un simple déclic cette montre en argent qui s'ouvrira sur une scène émaillée légèrement zoophile, inspirée de Fragonard ; cette carte à jouer a besoin d’une forte lumière pour vous dévoiler, par transparence, une dame de pique en piquante posture…

anime_sheets.jpgC'est dire que si dans la catégorie des cadeaux parfaitement inutiles (quoique...), il y a ces housses de couette en trompe-l’œil qui permettent de dormir en bonne compagnie, ces objets érotiques dits "à transformations" nous relient ainsi entre passé, présent et ... futur, qui pour St-Augustin n'existent pas.

Notre langue a d'ailleurs gardé les marques de cette vision.

  • Dans le langage courant, on trouve :

-          le branle des cloches pour désigner les coups déterminant l’heure et dont le battant sert de métaphore au phallus.

  • Dans le même registre, on retiendra :

-          donner du retour des mâtines : c’est à dire copuler, par allusion aux mâtines, l’heure où l’on donne des bons coups, de cloche ou de queue.

  • En argot, l’association d’idée entre le sexe et le temps se retrouve aussi dans les expressions suivantes :

-          tirer un coup : mise en relation entre l’activité du canonnier (d’où la beauté canon), qui évoque les coups de l’horloge et le nombre de coups tirés vantés par les amants durant une nuit.tittac3.jpg

-         être à la bourre : être en retard. Toutefois, bourrer, c’est coïter ; d’où l’apostrophe vulgaire "Bonne bourre".

-     le verre de montre : les fesses.   

-          la trotteuse : la prostituée.

-          le pointeur : le violeur.

     tictac2.jpg

-          le cadran : le sexe de la femme.

-          marquer midi : bander.

-          un contre-temps : ne pas bander.

-          une plombe : une maladie vénérienne.

A visiter, à méditer, à consommer sans modération, à acheter, à offrir, à mimer, à (ad)mirer sans retenue!!

 

A toutes et à tous, je vous souhaite un joyeux Réveillon !

Qu’il soit un heureux prélude à l'An Neuf  …

 

08:25 | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook

Commentaires

Ne manquons au cours de l'an
Que les heures du cadran!

Caramba, j'ai fait un jeu de mots sans le savoir (comme Jourdain, qui parle de la prose depuis 40 ans sans le savoir mais encore faut-il qu'il parle correctement...)

Écrit par : Ludovic K. | mercredi, 31 décembre 2008

Bah, le temps n'existe pas! Mais l'important est le prétexte à faire bombance!
Vive les coups de cloches qui nous indiquent le passage de l'An et pour "marquer midi"!!!

Écrit par : Cédric. C. | mercredi, 31 décembre 2008

Merci pour ces bons voeux Micheline !
Oui, une page de calendrier va se tourner vers une nouvelle année !
Puisse une peu d'espièglerie, de charme, et surtout de tendresse faire place au sang, à la haine et à la colère.
Comme on peut le constater, le temps passe mais pas les sensibilités, ni les haines !!!
Tous mes voeux pour une belle et heureuse année à vous, surtout de santé, car sans elle, rien n'est possible.
Bisous
Coucou

Écrit par : coucou | mercredi, 31 décembre 2008

Un grand merci pour votre mot chaleureux, Coucou! Faute de agesse, puisse l'An Neuf apporter au moins un peu d'espièglerie, signe d'une compréhension mutuelle...

Si la guerre n'est pas une fatalité, la folie des hommes reste incontrôlable et incommensurable. L'amitié entre deux personnes ne doit en aucun cas être être noircie par la violence meutrière des Etats!

Écrit par : Micheline | mercredi, 31 décembre 2008

... être à la bourre ne met pas à l'abri d'un contre-temps ... CQFD ;)

Écrit par : Agrippine | mercredi, 31 décembre 2008

Les mâtines étant l’heure où l’on donne des bons coups, je vois que tu "donnes du retour des mâtines"... Chère Micheline, je te souhaite un bon an Neuf!!

Écrit par : GHP | jeudi, 01 janvier 2009

Ohlalalalala ! que je me suis mal expliqué !!!! (ouille, j'ai très mal écrit, DESOLE !)
Je voulais dire seulement que :
L'espièglerie, le charme et la tendresse devraient à tous prix SUPPLANTER toutes ces haines, ces colères, en arrêtant tout ce sang versé inutilement.

Une vraie amitié ne saurait en aucun cas être noircie par quoi que ce soit.

:-)

Écrit par : coucou | jeudi, 01 janvier 2009

"Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit :" Souviens-toi!"
(Baudelaire, Spleen et Idéal, in Les fleurs du Mal)

Écrit par : Delphine D. | vendredi, 02 janvier 2009

Tic-tac... Tic-tac... l'heure d'été a sonné. OK, bon ... les dessous affriolants dé-voilées sur ces petites horloges sont beintôt au rendez-vous.
Même si le tic-tac des horloges biologiques repsectives diffère, sa sonorité évocatrice séduit à chaque coup! Mais on aimerait tous :

- acquérir une tac-tic amoureuse à toute épreuve
- remplacer le tact par les tics appropriés
- provoquer une rencontre qui se passe du tac-au-tac sans en passer
par des plaisirs en toc.

Et Toc! Tu l'as dans le baba ... Si d'aventure, tu as les recettes, alors n'hésite pas à faire toc-toc!

Écrit par : Gui-gui (de France) | jeudi, 02 avril 2009

Tic-tac, tic-tac ... bientôt le passage à la nouvelle année ... à la première nouvelle décennie du nouveau siècle ...

Écrit par : Jojo | dimanche, 27 décembre 2009

Eh oui, l'an neuf sera l'an dix! Cette première décennie du XXIe siècle cessera-t-il ses pérégrinations pseudo-spirituelles, avec son cortège de faux-dévots, d'ayatollahs en tout genre???

Écrit par : Micheline | dimanche, 27 décembre 2009

À cette date, l'an dernier, vous avez cité quelques vers d'un beau poème de Mary Varsovie (Meissner). Cette grande dame de Vernier, attachante, s'en est allée au mois d'avril de cette année. Permettez-moi de retranscrire ce poème en entier :

En ce dimanche gris d'un matin de novembre
Le silence s'entend parce qu'il est profond
Comme un lac de volcan aux sombres reflets d'ambre
Qui répand une odeur de vieil iguanodon

Cette odeur écoeurante envahit comme une ombre
Les recoins d ela chambre aux rideaux en linceuls
Qui cachent les secrets de joie et d'heures sombres,
Remplacés très bientôt par mon propre cercueil.

Cete odeur de cannelle et de muscade en noix
Diluée au milieu d'idées empiriques,
Indique sûrement que l'heure fatidique

Avance lentement entourée de croix.
La mort a une odeur qui ne me quitte plus,
Car je sais que demain est à jamais perdu.


Bonne nuit, Micheline!

Écrit par : Ludovic K. | lundi, 28 décembre 2009

Tic-tac, tic-tac ... bientôt le branle des cloches pour désigner les coups déterminant l’heure du nouvel an!

Soi-dit en passant, le battant sert de métaphore au phallus.

On pourra donner du retour des mâtines à coups de cloche ou de queue ... sans retenue jusqu'aux grasses matinées!

On a tiré un un coup ce matin à la Restauration. L'activité du canonnier y était pour beaucoup mais le nombre de coups tirés vantés par les amants durant une nuit n'y font rien.

J'ai failli être à la bourre car tout occupé à une trotteuse et à un pointeur dans les environs.

Ayant regardé ma montre, le cadran ne me montrait pas l'heure mais je ne manquai pas de marquer midi, sans contr-temps, sans l'ombre d'une crainte d'une plombe quelconque.

Moi, j ene disserterai pas sur Eros et Thanatos ... le temps est chronophage mais l'amour, lui, est éternel!

Bonne novelle année 2010!

Écrit par : Philippe Billard | jeudi, 31 décembre 2009

Passionnante cette liste d' expressions surprenantes, si souvent méconnues! Pour commencer l'année, rien de tel ...

Écrit par : blague-à-part | lundi, 03 janvier 2011

Le temps n'existe pas, le temps file ... les auguilles des montres se dotent d'images érotiques chez Blancpain. Ce beau billet (doux) mérite qu'on s'y attarde.

Voici ce que nous apprend la TdG de ce jour concernant ce sujet, jamais dépassé :


"La deuxième moitié du XVIIIe siècle a vu se croiser entre Jura et Léman les pionniers de l'horlogerie et les philosophes des Lumières, venus s'abriter des foudres du roi de France. Parmi ces derniers, quelques libertins audacieux s'émancipaient de la chape de plomb de l'église catholique et abordaient sans tabou les interdits de l'intimité.

Avec l'apparition des mécaniques horlogères, des artisans imaginent des pièces mettant en scène des histoires coquines. Dans la veine des écrits de Sade ou Choderlos de Laclos, le succès est immédiat. En quelques années, l'aristocratie européenne se passionne pour ces mécanismes au parfum d'interdit.

Le cadeau des Genevois

En Angleterre, ils gagnent même un nom et deviennent des «Conversation pieces», car ils donnent l'occasion de glisser sur des terrains de discussions osées. A Genève, les familles bourgeoises offrent ces coquins mécanismes aux jeunes mariés. Tantôt juste peints, tantôt animés, ils font fi des interdits moraux.

Mais dans la cité de Calvin, il ne faisait pas bon en ce temps de se passionner pour la gaudriole. Comme les églises catholique en France et anglicane en Grande-Bretagne, le clergé réformé fait la chasse à ces objets subversifs et les fait détruire. En 1817, une interdiction de fabrication est même promulguée dans la ville du bout du lac.

Michel Simon et sa collection

Ces interdits ne découragent toutefois pas les passionnés tout au long des XIXe et XXe siècles. En Egypte, le roi Farouk réussit au début du XXe siècle à rassembler une très belle collection de montres érotiques. Après son départ du trône, celle-ci fut mise aux enchères.

A Genève, c'est un enfant de la cité, l'acteur Michel Simon, qui s'éprend de ces modèles. Il en ajoute une série à celles déjà réunies par son père, lui aussi passionné. Deux ans après sa disparition, en janvier 1977, la maison Antiquorum vend ces trésors à Genève.

Il faut attendre 1993 pour voir de telles audaces resurgir dans les collections des grandes maisons horlogères. Et c'est Blancpain qui ose s'aventurer sur ce terrain. Différents modèles sont proposés depuis, s'inscrivant dans la tradition des artisans du siècle des Lumières.

D'autres grandes marques ont également esquissé un pas dans cette direction. Mais toutes n'affichent pas ces modèles dans les vitrines de BaselWorld et les réservent à certains regards avertis.

Le sur-mesure d'un artisan genevois

A petite échelle aussi, mais souvent sur commande, l'artisan horloger genevois Svend Andersen élabore aujourd'hui des montres de ce genre. Ses personnages, inspirés du hentai ou des estampes japonaises ou des dessins de la Grèce antique, se cachent parfois sous des boitiers amovibles. Mais savent aussi s'exhiber au vu de tous.

«Tout est parti d'un client italien qui a ramené une pièce ancienne de ce type et souhaitait avoir un modèle similaire à bracelet. Le défi était donc d'arriver à un mécanisme ultra plat. Avec l'aide de quelques amis spécialistes, nous sommes venus à bout du challenge. Désormais, je travaille à la commande. C'est du sur-mesure», confie Svend Andersen.

Bill Clinton et Monica Lewinsky

Chaque client peut donc choisir ce qu'il veut comme scène animée par un mécanisme à son poignet. Des plus anonymes à des évocations d'épisodes plus célèbres. «J'ai réalisé pour un client un duo Bill Clinton & Monica Lewinsky. Mais ce genre de travail doit rester discret», glisse le créateur.

Discret mais coquin, comme aux origines du phénomène voici trois siècles... Il ne dira donc pas si les frasques d'un ex-directeur français du Fonds monétaire international auront aussi donné lieu à un mécanisme horloger de haute précision. "

Écrit par : coucou | samedi, 27 avril 2013

Les commentaires sont fermés.