UA-105021232-1

dimanche, 15 mars 2009

Le pouvoir évocateur des éléments naturels comestibles : c’est pas des salades !

Une phrase entendue l’autre jour sur les ondes m’a stupéfaite ! En parlant de Sarko, l’animateur lance son idée «  Après avoir profité allégrement du vide sidéral laissé par George Walker Bush, l’homme au QI d’huître qui a réussi on ne sait trop comment, à gouverner le pays le plus puissant du monde pendant 8 ans, (…) » Commenter cette idée n’est pas le propos ici bien que j’aie position-de-l-huitre.jpgtrouvé que la visée intentionnelle de ces quelques mots alignés n’était pas très gentille pour … les huîtres.

 

Les fruits de mer sont connus pour mettre du sel dans les soirées, notamment les huîtres, les plus réputées parmi tous. Essentiellement androgyne *, l’huître conserve ses vertus aphrodisiaques ! Pour les uns, leur teneur élevée en iode et en phosphore, en particulier, offriraient des qualités stimulantes … D’autres imputeraient à la laitance de l’huître un pouvoir érotique comme si la substance blanchâtre faisait penser un peu à n’importe quel liquide séminal. Le fin connaisseur des techniques de la séduction, Casanova, n’a-t-il pas inventé le baiser de l’huître, qui consiste à humer le fameux fruit de mer dans la bouche de l’être désiré, à le faire passer de langue à langue en la dégustant goulûment?

 

Il apparaît clairement que l'acte de manger, outre le fait qu'il ne se réduit pas à sa fonction nutritive,  appelle trois ou quatre de nos cinq sens. ...

 


Quant à l’asperge, elle, nous ensorcelle par son aspect lisse, son long corps satiné et moelleux, coiffé par une tête verdâtre et bouclée. Spécifiquement masculine, elle ressemble par sa forme au concombre et à la banane, que … Colette mangeait en cas de déboire amoureux.

fruits3.jpgRedbaron s’enquit un jour sur le pourquoi du caractère féminin de la grenade. Voilà ce que l’on peut en dire depuis l’Antiquité et pour l’instant : emblème de la féminité, la grenade présente les pépins, le sang, deux éléments symbolisant la fécondité. Sa couleur grenat fait penser à la passion. Ses ramifications obscures ouvrent la porte à tous les phantasmes érotique possibles… Qu'on se remémore la Vierge à la grenade de Botticelli.

Concluons tout de même (puisqu’il faut conclure) sur le fait qu’hormis de rares exceptions, la plupart des ces éléments comestibles naturels apparaissent androgynes. Pour preuve, les Romains voyaient en la pomme les testicules, ce de par leur texture apparente mais que parallèlement pouvait y être perçue une vulve garnie de pépins, une fois coupée en deux.

* Une littérature abondante existe sur le sexe des aliments. La tradition patristique considéraient certains éléments naturels extraits de la terre comm eune émanation du mal, de par leurs formes "diaboliques". En ce qui concerne leurs vertus suggestives, Jean-Luc Hennig en révèle quelques secrets avec son Dictionnaire littéraire et érotique des fruits et légumes, après avoir publié Erotique du vin. L’auteur, ancien journaliste à Libération, célèbre pour ses enquêtes sur le sexe et la mort, vient aussi de publier Femme en fourreau.

18:22 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : sarkosy, bush, huître, fruit de mer, sexe des légumes | |  Facebook

Commentaires

Comment !? Pas un seul commentaire !?
hé bé... c'est dimanche...
Tout le monde a eu de la salade de fruits à midi ?

:o)

Écrit par : Blondesen | dimanche, 15 mars 2009

Bonsoir Blondie!
On pourrait penser qu'après la salade de fruits, certains sont d'ores et déjà en position de l'huître, pour bien préparer la semaine ...
chi lo sa? ;o)

Écrit par : Micheline | dimanche, 15 mars 2009

Ein code? warum, il y a des mots dans le kommentatur? qui, que?... je fais cuila pour voir, Teufel...

Écrit par : redbaron | lundi, 16 mars 2009

Ja, il y a des worten qui imposent un code... Damned!

Écrit par : redbaron | lundi, 16 mars 2009

Nein, nein, j'étais là, je survolais les blogs, impassible... jusqu'à... jusque là, c'est-à dire ici! Teufel, si,si, j'en devins plus rouge que mein DR1! Unt plus je lisais... sehr intéressante, d'accord,on peut un ja ça je fais, einmal, deux pamplemousses, se promenant sur... ach, ch'oublie, aber ich habe eine photo gemacht, unt mit ein poireaux unt deux patates, eine andere phot, Arcimboldo sexuel! Jààà...
Unt fur die granate,ja, je comprendre, aber warum la grenade comme une arme, ja la forme, si elle est quadrillée les pépins, unt si elle atteint son but au combat, le sang, ja, Teufel! (tiens, j'y pense, si vous avoir bibliotheken karten, ein buch interessante, "la femme et la guerre" (titre?) de Van Creveld (auteur, sûr!), très bonne analyse, Micheline, la femme comme victime, fauteuse de, guerrière,etc.)
Unt fur lachen, je dis bien pour rigoler, et faire un lien avec Hommelibre, "le retour du mâle"(?), ja, ein mensch viril vraiment homme de chez hom, la grenade il la dégoupille avec les dents, compte jusqu'à huit, et hop, il la lance et Boum! unt il recrache la goupille au ralenti comme dans un film de Peckinpah.... Unt Micheline, que pensez-vous de la goupille? Vous l'avez oubliée... :-)
et la cuillère aussi...
Enfin, quant on a lu votre article on parle anglais et on se dit "Take five, eat Five" aber par jour...
Bien à vous Micheline

Écrit par : redbaron | lundi, 16 mars 2009

Voilà un article qui sent bon le printemps.... avec l'abeille qui s'apprête à butiner ! ;o)
Bonne semaine Micheline

Écrit par : coucou | lundi, 16 mars 2009

... ça fleure le printemps, avec le bourgeonnement de tout ce qui émerge naturellement et soudainement, où l'imprévu se mélange à la familiarité ...

L'air y est plus respirable que dans certains cloaques où se fomentent les plus folles intentions. Bonne semaine à vous, Coucou!

Écrit par : Micheline | lundi, 16 mars 2009

Ben moi j'aime pas les huîtres... Mais j'aime bien cet article!

Écrit par : hommelibre | lundi, 16 mars 2009

hé, j'y pense...
Je suis convaincu que le fameux "fruit défendu" d'Eve était une figue et non pas une pomme.
... hahum... sans doute un effet de l'Italie et des Italiennes...

:o)

Écrit par : Blondesen | lundi, 16 mars 2009

Impayable Redbaron! On voit que le lien psychanalytique ténu entre le fruit et l'arme de guerre sous la même appellation de "la grenade" ne revêt aucun mystère pour vous ... CQFD

Écrit par : Micheline | lundi, 16 mars 2009

@ Hommelibre : dommage pour vous car les vertus aphrodisiaques de l'huître sont absolument vraies ... La preuve par quatre : elle a donné une expression dans le domaine érotique! (ah, ah, ah...)

Youpie si l'article vous a plu !!!!!!!!

Écrit par : Micheline | lundi, 16 mars 2009

Ahhh Micheline... peut-être n'ai-je pas besoin d'huitres pour... hum hum...

;o)

Écrit par : hommelibre | lundi, 16 mars 2009

Neiin, Jaa, wissnicht, Teufel, Micheline, j'ai lu Freud, Pearls, Berne, et bien d'autres dans le texte, si! Et un très spécial, un autrichien, génial, tellement qu'il a fini enfermé à l'asile de dingue.. Faut dire qu'à l'époque, rappeler que le travail a comme origine le mot torture... (Tandis que maintenant, on risque plus rien ;-)...) unt, demain che tacherais trouver sein name, ein trou de mémoire, ja, car il vous plairait sûrement beaucoup, il m'a fait beaucoup rire, dans son analyse sexuelle des tableaux très "kitsch" de son époque, ceux qui représentait des racines avec des insectes et des escargots, ou des amoncelements de fruits et légumes et de la "bonne société" autrichienne qui les affichait dans le salon... Incroyable, je vous jure, Teufel!
Bien à vous
Nachste

Écrit par : redbaron | lundi, 16 mars 2009

Vous avez entièrement raison : pas besoin ... pour ... Perso, j'adooore son aspect et son goût et suis consciente en plus que je ne peux en manger qu'en tête-à-tête amoureux alors qu'en repas d'affaire, ça ne me viendrait pas à l'idée. Funny, isn't?

Écrit par : Micheline | lundi, 16 mars 2009

Je vous imagine Micheline... en dirai pas plus...

Écrit par : hommelibre | lundi, 16 mars 2009

redbar, kèski dirait aujourd'hui en regardant les astikots de kokolanta?

Écrit par : hommelibre | lundi, 16 mars 2009

@Hommelibre, après s'être crevé les yeux comme Jocaste, il irait sonner tout seul à la porte de l'hôpital psychiatrique qui se fout de la charité (et de la parité... fur provokiert le courroux de l'autrice de se blog, car c'est bien connu, toujours plus belles quand trééééécolèèèèreu)Teufel, tout en mâchonnant les gélules prescrites par le programtélé!...
Ca va la vie, Homme Libre?

Écrit par : redbaron | mardi, 17 mars 2009

@Micheline,Ja, teufel j'oubliais, je suis tout a fait payable, je donne mon ccp à qui le demande, ou alors faites comme je l'écrivais à Blondesen, envoyez, vos chèques, dessous de table (le dessus je m'en occupe), et pots de vins (paas en nature) poste restante... Sinon, ouvrez-moi un compte, làààà, unt transmettez les code en stéganographie... Teufel, Danke fur générosité, jaaa...

Écrit par : redbaron | mardi, 17 mars 2009

redbar, mdr!!! Les g-lul ce sont des cheuouing-homme et île a rien vu. Il croit que c'est du Jules Eboule, Michel Blanc ou Guy Mauve... meeeuuuhhhhh non. Alors on l'interne (et l'autre brillant) et il est cri les plus bô traits T exortiques...

Ca va, ça va.. je fais fer (non, non pas de kalimba - euh cas lembourg genre à culotte - de cheval)) sa gym à c'tique...

Écrit par : hommelibre | mardi, 17 mars 2009

oups: de nourriture exortique... So, ris, baron...

Écrit par : hommelibre | mardi, 17 mars 2009

Sacré Baron Rouge! On se réjouit d'avoir le nom de ce grand esprit audacieux qui se sacrifia pour révéler quelques vérités pas bonnes (ah, encore un qualificatif du domaine gustatif) à dire. L'étrange est que des Pères de l'Eglise, très doctes en matière de sexe des anges, se soient adonnés à un tel exercice: décrire les champignons et petits fruits sauvages, par exemple, comme l'émanation de forces maléfiques!

Moi, aussi j'ai été férue des auteurs cités; Bettelheim, Lacan, etc,. Ce soir, pour ceux qui pourront regarder la télé - avec redevance - le thème du sadisme bourgeois sera traité dans le film tiré des contes et nouvelles de Maupassant, "le bonheur dans le crime" ...

Ayons aussi une pensée émue pour Garbani, la magistrate rock n roll, qui n'avait pas une psychologie mesquine pour survivre dans "son milieu" dont la volonté de laver plus blanc prime sur une morale simple! Elle n'aurait pas dû démissionner! Vous en connaissez beaucoup qui ont démissionné après des fautes avérées? Dommage ce manque d'appui et cette solitude pour une personnalité finalement hors du commun (dans son acception ordianaire)... A + Belle journée

Écrit par : Micheline | mardi, 17 mars 2009

@Hommelibre, en une fois sur les kommentatur, du chewin de l’homme, des iles, des canibales ? Wunderbaar akafé! Nein, c’est un grand tenfant Teufel ! Il croit que Boule est pile comme les toys indizpensable a toute vie sexuelle au XXIème ziecle! 2000 ans pour se délivrer de la nature sexuelle on porte toujours avec nous mit 20 doigts, ein mund, etc,? cielcroixsakrement, bin ich ein vieukon ?? Ach!Unt les escargots grimpe sur des racines à nœud, ja dans les tableaux il analyse, unte les melons explosent de même dans les tableaux… Unt je retrouverais son nom, à cevrai homme (provokation no.2)… Unt neein, che kapture Tv dans DR1, aber chamais rekarté (che préfère le réussite, sehr gut fur statégie, unt la bataille) le Koh-kon nus des kokonuts lambda, lààà, neiin… Unt l’exorciste kuche mit viel krucifixe, c’est engore meileur que le c’est nos vice en tartine...

Écrit par : redbaron | mardi, 17 mars 2009

@Micheline… Ja, on peut m’appeler Heillige redbron! :-) ,aber, cet après-midi,ja, labibliothek, (quand je pose mein DR1, c’est comme la batmobile, jà, le télékomande et je le zappe), aber, les livre de psy ein klein rayon il y a dix ans, maintenant… des centaines, Ja, unt des livres de « développement personnel » étonnnanten, « je souris au travail », comment reussir dans le commerce, unt anderen comme ça… Ja, alors fur finden ein ou la mémoire gruyere oublie le nom, aber je l’aurais…
Aber, je ne suis pas parti les mains vides… Otto Weininger « sexe et caractère » (et hop,le code de 5 lettres, c’est l’inconscient du blog), donc au menu sur la couverture : Freud et la bisexualité-une métaphysique du sexe-maternité et prostitution-érotique et esthétique-la femme et la bestialité-l’idée de la virginité- le problème du MOI et le GENIE (c’est tout MOI, en toute simplicité, biensûr) -le masculin et le féminin-première recherches sur l’hystérie (c’est pour MOI)… voilà le programmme, bonbon, chocolaat, caramel..
Eh, bien, enchanté del’apprendre, intéressanten lektur, unt Perls est un de ces perles aber l’inconscient du redbaron fait écrire Pearls…. Unt Teufel ! La TV ! trop tard! Devrais attendre rediff! Unt fur einmal la redevance valait le coup….
Pour Garbani, ja, une, mais une seule, pour les raisons que vous donnez … sinonen viel aigri, ces réussisseur, réussiseuse socialiste, qui dise « dans deux mois t’es au chômage »… entre autres, jà,je sais pas…
Bien àvous et bonne soirée

Écrit par : redbaron | mardi, 17 mars 2009

Ah, le "a" de rebaron est tombé jusqu'à chocolat,ouf! Rien ne se perd!

Écrit par : redbaron | mardi, 17 mars 2009

Redbar, Perls, yes, percée formidable, Gestalt, le téléscope de l'intérieur!

Écrit par : hommelibre | mardi, 17 mars 2009

@hommelibre, aaaa, "rêve et existence en gestatlt thérapie"... Ein chef d'oeuvre de l'analyse des rêves (party:-))! Unt son autoportrait, ja, unt après le télescope il débouche sur l'extérieur... Nein, je n'ai rien sous-entendu de cochon, laaaa! teufel!

Écrit par : redbaron | mercredi, 18 mars 2009

La framboise, un fruit sauvage, fut consédéré indigne d'être présenté à la table des grands, ce pendant des siècles. La mûre coonut le même sort!

Emile Zola fut le premier auteur qui en parla... Le cassis et la groseille connurent le même destin!

Enfin, si la laitue présente des caractéristiques d'eunuque, la fraise et la grenades, elles, sont ultra-féminines même si la plupart des aliments se révèlent parfaitement androgynes.

L'érotisme qui se dégage des ces êtres aussi familiers qu'étranges est qu'il nous surprend naturellement!

Si fruits et légumes ont desvertus aphrodisiaques, c'est que nous le voulons et valons bien ... Mangeons donc avec l'esprit éveillé aux multiples aspects que nous offre la bouffe.

Écrit par : François T. | mercredi, 18 mars 2009

Et la carotte? Si la laitue est un eunuque, si la fraise et la grenade sont féminins, le concombre et la banane masculins. Certains légumes peuvent servir avant la cuisson ... et disparaître discrètement dans de l'eau bouillante pour répondre à une autre fonction, moins érotique et plus nutritive.

C'est évident, ça donne tout de suite plus envie de manger 5 fruits et légumes par jour que nos campagnes politico-médico-nationales!

Écrit par : Mignon | jeudi, 19 mars 2009

Abracadabrantesque, cet art de vanter les qualités, autres que nutritives, des fruits et des légumes ! Des sites érotique s'y inspirant exclusivement peuvent se visiter aisément, ce dans tousles pays du monde ... On assiste à des spectacles érotomanes du genre, en Asie.

Merci, ma chère Micheline, pour cette fraîcheur toute printanière!

Écrit par : Gui-gui | vendredi, 20 mars 2009

Du simple conseil diététique, une industrie s'est désormais mise en branle.
Ci et là, on voit surgir des normes chez les médecins en mal d'explications cliniques, chez les fitness, chez les maraîchers ... Par hasard, je tombe sur une pub "espace-terroir" : l'offre de lancement propose fruits et légumes frais à un prix exceptionnel; pour précision, elle s'étale sur ... 5 semaines!

Votre intuition de départ a frappé dans le mil : tout préjugé tend à se constituer en code social, puis en norme contraignante.

Écrit par : SansBlague | lundi, 23 mars 2009

Une citation de Pierre Louÿs, chantre de l'érotisme des aliments : «Remerciez-le (Dieu) d'avoir créé les carottes pour les petites filles, les bananes pour les jouvencelles, les aubergines pour les filles-mères et les betteraves pour les dames mûres.»

Le cornichon n'est pas de la partie. Sont donc nommés des aliments en fonction de l'usage non gustatif qu'on peut en faire ...

Effectivement, ça donne envie de consommer les 5 fruits ou légumes par jour, principe culinaire devenu désormais à la mode!

Bonne nuit, Micheline

Écrit par : Bofitude | jeudi, 26 mars 2009

Cete histoire d'huître me procure de l'eau à la bouche ... entre ceux qui ont un Q.I. d'huître et ceux qui affectionnent le baiser de l'huître en prenant la pose sous le même aspect, difficile le destin de ces jolis crustacés ...

Écrit par : ya-sager | dimanche, 19 septembre 2010

Les commentaires sont fermés.