UA-105021232-1

mardi, 28 avril 2009

Annonce sur Facebook de la grossesse de la Secrétaire d'Etat Nathalie Kosciusko-Morizet

L’époque n’est pas simple. Ses actions en communication non plus. S’il n’est pas toujours évident toujours bien identifier les enjeux actuels ou à venir, les oppositions véritables, le vrai message, loin de la propagande officielle, des faux-semblants ou encore et des pièges tendus par les erreurs volontaires. De l’interview au courrier aux lecteurs, du billet posté sur un blog ou une information délivrée sur un réseau social. Je le dis tout de go : je ne m’inscrirai pas sur la nouvelle plateforme Aka-Aki … Discrète par nature, je n’ai nulle envie qu’on puisse situer mes déplacements géographiques ou ceux de mes proches alors qu’on peine déjà autant à se parler ; là, on n’aura plus besoin du tout de se parler puisqu’on sait ou croit savoir tout de l’autre. Et puis, m’étant laissé tenter à m’inscrire à Facebook, j’y ai trouvé quelques satisfactions certes ainsi que des désagréments ; ça me suffit largement et je continue à préférer quand même le téléphone et les rencontres visu. Car l’échange brut d’information ne renferme pas tout l’univers de la communication et ne constitue pas forcément l’essentiel.

Pourquoi en parler, me direz-vous ? On apprend aujourd’hui que Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, a annoncé sa grossesse sur Facebook et que … l’opinion publique lui donne raison ! Trouvant que l’échange personnalisé est politiquement efficace, la Secrétaire d’Etat chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique dit assumer cette forme de communication. Elle affirme même que l’information ne pouvait rester secrète plus longtemps suite à des appels de journalistes curieux de son ventre arrondi. Le père de l’enfant est connu aussi. L’accouchement est prévu pour l’été ! Bien que le lien entre sa fonction ministérielle et le fait d'annoncer sa grossesse de la sorte ne soit pas vraiment évident, souhaitons-lui, pour l’heure, bonne chance …

mixAN2000.gif

13:09 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

Commentaires

Comme cette dame revête une fonction publique, il aurait été de bon goût de nous annoncer, en temps utile, son intention de concevoir et non seulement une fois le fait accompli. Après tout, nous avons aussi un mot à dire ...

Par cette occasion, j'annonce la grossesse de ma voisine. L'heureux événement est prévu pour le 25 août, 13:47h. Quoi, ça n'intéresse personne? Exactement ...

Écrit par : benpal | mardi, 28 avril 2009

Bonjour Benpal! "Je ne sais pas comment le photographe s'est débrouillé, je croyais la veste plus couvrante que cela, mais c'est vrai qu'elle est assez parlante", avoue-t-elle sur ladite plateforme.

Je partage entièrement votre avis. La vie privée d'une personnalité publique devient forcément visible (ça n'est pas un jeu de mots, en l'occurrence). Ce à quoi je m'interroge, c'est la communication sur le site communautaire comme premier jet (si j'ose dire) ...

En plus, j'ai une pensée émue pour les femmes qui ont connu des problèmes de boulot pour un tel événement naturel. Deux poids-deux mesures ...

À part ça, j'ai beaucoup d'admiration pour la très grande compétence de la Dame.

Merci d'avoir contribué à décoder ces repères enfumés.

Bien à vous!

Écrit par : Micheline Pace | mardi, 28 avril 2009

Bonjour

Une question me vient, pensez-vous également benpal qu'un homme exerçant une telle fonction devrait aussi nous avertir à l'avance lorsqu'il a décidé d'engendrer? Ou n'est-ce un précepte qui ne sied qu'aux femmes, rappelant de ce fait le deux poids deux mesures que mentionne très judicieusement Mme. Pace?

Écrit par : Audrey | mardi, 28 avril 2009

La table ronde "Radiofréquences, santé et environnement" sise le 17 avril aurait-elle provoqué cette info comme on provoque un accouchement?

La question d'Audrey est intéressante tant l'enfantement reste encore et toujours une préoccupation féminine comme au temps des cavernes.

Écrit par : François T. | mardi, 28 avril 2009

Pour être franc, je n'avais même pas payé de visite au Facebook de ladite dame, car je ne la connais pas et sa vie privée ne m'intéresse pas. Si Nathalie Kosciusko-Morizet ressent le besoin d'étaler sa vie privée sur Facebook, elle a le droit de le faire. Je trouve ça au mieux amusant, mais pas à mon goût.
J'ai en règle générale un problème avec des politiciens qui étalent le côté "touchant" de leur vie privée pour "gagner des points".
En ce sens, mes commentaires représentent plutôt mon point de vue générale et ne visent pas particulièrement NMM.

Audrey: ayant suivi, puis abandonné, la discussion chez hommelibre au sujet de la différence entre la gent féminine et masculine (la différence, je la connais et je l'apprécie), je sais où vous voulez en venir, mais je ne vous y suivrai pas.
Juste ceci: je pensais que l'humble lecteur et l'humble lectrice de mes commentaires pouvaient "déceler" la touche de sarcasme déguisée dans ma remarque concernant "l'avis de conception". Désolé si vous y voyez deux poids deux mesures. Dans le billet de Micheline il n'était question que d'un poids une mesure. N'y aurait-il pas un biais dans votre façon de "lire" les choses?

Écrit par : benpal | mardi, 28 avril 2009

On peut être sûs d'une chose au moins. Seule une femme peut dire la phrase suivante : "Par définition, ces choses se voient de plus en plus avec le temps. Je ne pouvais pas le taire bien plus longtemps. Alors voilà, c'est vrai, je suis enceinte. Mon mari et moi sommes très heureux. J'accoucherai cet été" !!! Point de deux poids et de deux mesures, à l'instar du commentaire d benpal. Seulement une interrogation quant à l'adéquation entre le propos de la Dame et le moyen utilisé ...

Écrit par : Bofitude | mardi, 28 avril 2009

Je n'avais effectivement pas vu le sarcasme de vos propos, on rencontre tellement de personnalités "atypiques" sur ces blogs que le sarcasme est souvent loin d'être évident...dur d'entendre le sarcasme dans 3 mots lus dans un commentaire n'est-ce pas. Quant aux propos de Mme Pace dans son dernier commentaire, elle évoque bien la question du deux poids deux mesures, il ne semble donc pas qu'il y ait a priori de biais dans ma lecture. Enfin il ne me semble pas non plus que nous ayons disserté autre part sur la "différence", nous avons débattu des mesures pro-actives, ce qui n'est pas tout à fait pareil.

La question reste que de toutes façons les journaux auraient fini par en parler, se taire n'aurait fait que nourrir la presse à scandale. Si des gens comme vous et moi s'en fichent parfaitement, reste que certains lecteurs semblent s'y intéresser... Dès lors on peut peut-être être étonné du vecteur utilisé pour la diffusion de cette information, mais peu sur l'information en elle-même. Une sorte de passage obligé dans une société de l'image.

Écrit par : Audrey | mardi, 28 avril 2009

Comme le dit Benpal, on s'en fout! Grand bien lui fasse quand meme! Imagionons le nombre de bébés qui naissent chaque jour, si à chaque fois, il fallait clamer leur venue sur Facebook, les pages disponibles ne suffiraient pas.
Il reste une énigme : surpeupler la planète, déjà pleine à craquer, est-ce bien compatible avec les principes écolos promus?

Écrit par : KissMe | vendredi, 01 mai 2009

C’est dans l’air du temps, une certaine ministre annonce sa grossesse sur « Facebook », un certain président adore envoyer des sms, un ex et très probablement futur candidat à la présidence d’une république voisine privilégie quant à lui « Twiter » pour rameuter ses troupes et nous…nous commentons sur les blogs TdG !

Ainsi va le monde, chacun clame son indifférence et s’empresse de donner son avis, les sites de « réseaux sociaux » se multiplient, la presse people est florissante, de nouveaux blogs déboulent par milliers sur Internet et Aki-Aka localise instantanément nos millions de nouveaux amis.
Alors pourquoi se parler, le monde communique !?

Écrit par : fmr | mardi, 05 mai 2009

Les commentaires sont fermés.