mardi, 30 juin 2009

La Suisse se distingue dans la lutte contre la pornographie infantile

 

C'est une première! Parmi les 79 pays enrôlés dans l’opération combattant les crimes perpétrés en matière de pornographie enfantine sur le net, la Suisse par la police vaudoise vient de procéder à un énorme coup de filet, assez unique dans le genre, d'après l'avis de son porte-parole.

 

aae.jpgAinsi un important réseau de pédophiles a été démantelé grâce à un stratagème futé : un site internet légal vaudois piraté pour y déposer des fichiers renfermant des images pornographiques mettant en scène des enfants étaient téléchargés par des pédophiles de toutes provenances ; de là, quelque 2.300 adresses IP ont pu être retracées, ce qui a permis des dizaines d’arrestations dans plusieurs pays. Conjointement à ce lien secret, se trouvait une invitation pour les usagers de ces vidéos illicites à en acheter l’intégralité pour une modique somme. Le procédé simple et rusé est aidé par des délinquants basés dans des pays de l’Est qui repèrent la faille dans le fameux site vaudois, en plaçant de manière « invisible » les fichiers pédophiles à l’intérieur du forum de discussions.

 

Selon le document d’accusation officiel remis aux autorités américaines, cette vaste enquête démarrée en mai 2008 pointait du doigt un site hébergé en Suisse, normalement consacré au hip-hop, soupçon qui fut révélé en août de la même année par Interpol.

 

Pour des infos chiffrées, l’histoire retiendra que 32 cas concernaient la Suisse dans 12 cantons. La Pologne et les USA porno1.jpgforment le peloton de tête avec des amendes salées et des emprisonnements effectifs. Quant à l’Espagne, elle multiplie grâce à un logiciel spécialisé « Hispalis » ses actions contre la pornographie infantile sur la toile : en 5 ans, plus de 1200 personnes ont été arrêtées pour ces crimes. Reconnue comme l’un des plus sophistiqués, la Brigade d’investigation technologique hispanique est distinguée par l’Unicef, via le Fonds de ‘ONU pour l’enfance, par le Prix international les enfants d’abord !

 

Enfin, les perquisitions montrent que les différentes catégories sociales sont touchées par ce phénomène, de l’enseignant à l’ouvrier, en passant par des experts en informatique.

06:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : pornographie, pédophilie, justice, sécurité, droit pénal, suisse | |  Facebook

Commentaires

Bonjour Micheline !
A ce propos, je me permets de signaler que le siège d'ACTION INNOCENCE est à Genève, et que cette organisation est très active dans la lutte contre la pédophilie et la prévention auprès des jeunes.
Voir:
http://www.actioninnocence.ch/suisse/web/presentation.aspx?page=1

Écrit par : Blondesen | lundi, 29 juin 2009

Bonjour Blondesen ! Merci pour votre indication fort judicieuse. Effectivement, beauccoup d'organismes pour la protection des mineurs ont leur siège ici. J'en connais quelques-uns. Pour l'heure, coup de chapeau au coup de filet tissé par notre police helvétique. Comme vous le savez, l'éducation et la sécurité constituent des dossiers qui me tiennent à coeur. Bien à vous!

Écrit par : Micheline Pace | lundi, 29 juin 2009

Je dirais même plus, ceux qui veulent concrétiser leur soutien, peuvent le faire facilement :

http://www.actioninnocence.ch/suisse/web/presentation.aspx?page=45

Écrit par : Djinius | lundi, 29 juin 2009

Laissons faire les forces de l'ordre et saluons leurs opérations réussies plutôt que d'alimenter des associations qui ne courent qu'après des subventions tout en faisant semblant de servir une cause (@Djinius, dit le Génie) ...

Écrit par : Philippe B. | lundi, 29 juin 2009

Non Madame Pace, ce n'est pas "la Suisse qui se distingue contre la pédophilie...", mais bel et bien la Police Cantonale Vaudoise, notemment M. POOT, et ses collaborateurs...
Si la Suisse était "si en avance" (comme vous dites)...et bien il n'y aurait pas d'associations comme "Marche Blanche" pour dénoncer l'appareil judiciaire "faiblard", et complètement défaillant !!
Alors, on aimerait bien que toutes les polices soient aussi efficaces et propres que celle-ci ...

Écrit par : mur | lundi, 29 juin 2009

Bonjour MUR, vous remarquerez que la police vaudoise et la police fédérale ont travaillé de concert, avec l'aide d'INTERPOL. On ne fait rien tout seul, dans son coin. Cela dit, il est important de relever le mérite de nos forces de l'ordre, de leur logistique et des différents talents mobilisés!

Soyons simplement reconnaissants de cette institution ... Et la protection des enfants reste la priorité (à mes yeux)!

Écrit par : Micheline Pace | lundi, 29 juin 2009

en effet, mais il faut tout demême remettre la palme aux Vaudois... ils ont agit de manière efficace, en toute discrétion, remontant doucement le "fil de la bobine", pour nous produir une liste expectionnelle d'IP de pédophiles dans le monde entier... Ils ont rendu un service à la collectivitée mondiale en permetant l'arrestation de nombreux criminels dans le monde entier !!
Ah on est fier de notre police (vaudoise) ..dans ces jours là !!

Écrit par : mur | lundi, 29 juin 2009

En mai dernier, on apprend par la TSR que "La police criminelle fédérale enquête contre un réseau international de pédophiles. Trois pères de famille sont soupçonnés d'avoir abusé de leurs propres fils, âgés de six à onze ans, et de les avoir mis à disposition d'autres pédophiles. Il s'agit d'une procédure internationale en cours, a confirmé dimanche une porte-parole de l'Office fédéral de la police (fedpol) suite à un article de la SonntagsZeitung".

Toujours dans la même veine, selon la "SonntagsZeitung" : "un Allemand de 31 ans est actuellement en détention préventive et deux Suisses font l'objet de soupçons. Les enquêteurs auraient frappé en mai 2008, emprisonné les suspects et ouvert une enquête judiciaire.

Les pères de famille pédophiles se seraient connus sur un forum internet et auraient formé une communauté d'intérêts. Ils auraient été actifs entre l'été 2007 et mai 2008."

Personnellement, je tire mon chapeau pour l'efficacité de cette opération, qui mérite d'être soulignée comme unique dans le genre!

Écrit par : The Kid | lundi, 29 juin 2009

@PhilippeB,

Mon pseudo original, c'est Dji, qui n'a aucun rapport avec une quelquonque surestimation de mes capacité intellectuelles (*); je garde Djinius en hommage au sens de l'humour si fin du comique de service qui sévit de temps à autre ici.

Sinon, pour en revenir au sujet et pour utiliser un concept qui doit te parler un peu plus que la simple notion de "don", n'oublie pas que les dons aux organisation reconnues d'utilités publiques sont déductives des impôts.


(*) Bien que, quand on voit certains, je peux me poser des questions.

Écrit par : Djinius | lundi, 29 juin 2009

@ Dji : payez les impôts sans broncher comme vous voulez !!! Moi, je rêve de pouvoir être un peu maître de ce qui m'est capté et pour quelle destination ils sont affectés. À part ça, gardez votre humour primesautier! C'est smpa même si parfois agaçant ...

Écrit par : Philippe B. | mardi, 30 juin 2009

Ce qui m'épate, c'est la possibilité de squatter un site et d'y déposer des fichiers de manière invisible. Je ne suis pas assez doué en informatique pour comprendre la chose. Mais la police a visiblement des gens doués et de bon moyens à sa disposition.

Écrit par : hommelibre | mardi, 30 juin 2009

L'étrange est qu'une société zougoise privée traque les auteurs de téléchargements illégaux et les dénonce, se superposant ainsi à un service fédéral officiel. L'action paraît très lucrative. Comment procède-t-elle? Un logiciel espionne les internautes qui téléchargent des oeuvres pour délivrer ensuite les coordonnées des ordinateurs prisés aux détenteurs de ces oeuvres dans le but de les poursuivre juridiquement.

Écrit par : Laure | mardi, 30 juin 2009

Des sites amateurs mal entretenus sont suceptibles d'héberger des fichiers pirates. Ainsi le fameux site vaudois dédié au Hip-Hop où étaient cachés des images de pornographie enfantine. Le détentur de ce même site n'était bien sûr au courant de ce stockage illicite; d'où son étonnement lorsque la police l'a interpellé. (Mais sa conscience tranquille l'a sauvé très vite.)

Il est important donc de mettre à jour son propre site, d ele sécuriser. Certaines société d'informatique combattent de leur côté contre les psams indésirables, notamment qui s'infiltrent au travers de forums de discussions.

Un informaticien à la retraite

Écrit par : Cédric C. | mercredi, 01 juillet 2009

La cybercriminalité doit être poursuivie selon les mêmes règles juridiques en vigueur. Bravo à notre Police d'avoir fait preuve de diligence à toute épreuve!

Écrit par : XYZ | jeudi, 02 juillet 2009

En matière de cyber-sécurité, la Suisse se distingue, quoiqu'en disent les détracteurs de la FedPol (police fédérale). Celle-ci a déjà fait office (ah, les bons offices, le fleuron de l'économie suisse) de modèle pour d'autres pays. Quant aux scandales de l'église catholique qui secouent ces fêtes de Pâcques, faut-il interdire les confessionnals pour ado?

Écrit par : Philippe Billard | lundi, 05 avril 2010

Les commentaires sont fermés.