UA-105021232-1

samedi, 18 juillet 2009

Mesures concrètes des Femmes UDC contre la violence

  Après avoir pris position contre l'ingérence du droit islamique dans notre système juridique en vertu de la séparation des pouvoirs religieux et politiques, ce en refusant que la sharia pénètre nos pratiques légales, les Femmes UDC informent  dans un Communiqué de presse  qu'elles ont l' intention de combattre la violence sous toutes ses formes. Cette position honore les citoyens de notre pays qui ne souhaitent plus fermer les yeux ou baisser les bras face à l'insoutenable.
 
violFemmes.jpg
 
(Femmes UDC) Les Femmes UDC sont inquiètes devant la montée de la violence et l'apparente impuissance de la politique face à ce phénomène. Elles constitueront donc un groupe de travail pour analyser ce problème lancinant et pour proposer des mesures en vue de la session d'automne du Parlement fédéral. Ce groupe sera présidé par Sylvia Flückiger, conseillère nationale.
De plus en plus souvent des jeunes attaquent sans raison des personnes et les battent au point que leurs victimes doivent être hospitalisées. Ces jeunes brutes proviennent fréquemment des milieux de l'immigration. Durant la dernière session parlementaire d'été, l'UDC a réussi à faire accepter l'idée d'un durcissement du Code pénal, mais le Parlement est encore bien loin d'une concrétisation de ces mesures. Les délits de violence commis ces derniers temps prouvent cependant que le problème est bien plus grave qu'on pensait généralement.
De nombreuses femmes UDC ont été choquées par ces événements. Mais elles sont particulièrement scandalisées par l'apparente impuissance des autorités face à ce problème. La politique menée jusqu'ici a manifestement échoué. Il est urgent d'agir. Les Femmes UDC ont donc constitué un groupe de travail chargé d'analyser la situation et de préparer des mesures efficaces pour empêcher de nouveaux excès de violence. Le groupe de travail est présidé par la conseillère nationale Sylvia Flückiger, Argovie, et comprend des femmes de plusieurs cantons.
Ces mesures seront présentées au Parlement durant la session d'automne sous la forme d'interventions urgentes. Le but est de mettre en place aussi rapidement que possible un ensemble de mesures afin que le droit des citoyens à la sécurité soit à nouveau intégralement garanti.
Berne, 16 juillet 2009

12:56 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : udc, sharia, droit islamique, votation, minarets, violence | |  Facebook

Commentaires

Selon les chiffres officiels du rapport de police, 188 hommes ont été arrêtés pour violences contre le conjointe contre 10 femmes pour les raisons similaires.

Parmi ces 198 auteurs arrêtés, on compte 62 Suisses et … 136 provenant d’origine étrangère.

(Ces seuls faits dénombrés doivent faire réfléchir et mettre fin à la lâcheté ambiante apeurée de dire des vérités ou de rendre de mesures qu'il faut.)

Écrit par : François T. | vendredi, 17 juillet 2009

Mais que fait donc la Police? En ce jour où l'on apprend qu'elle veut lancer sa porpre liste pour les prochaines élections au GC, il est judicieux de rappeler que l'UDC se préoccupe des problèmes d'insécurité. Le hasard fait parfois bien les choses ... Je salue le courage de l'action des Femmes UDC!

Écrit par : Laure | vendredi, 17 juillet 2009

Légiférer, c'est bien ... faire appliquer la loi, l'est tout autant!

Écrit par : François T. | vendredi, 17 juillet 2009

Dans une société du chacun-pour-soi où personne ne se parle, où l'on ne communique sans jamais être en communion, qui se partage les domaines professionnels entre le social et le répressif, c'est effarant de constater à quel point personne ne se sent vraiment concerné par ces phénomènes!

Aujourd'hui, on nous apprend que la police, déjà bien représentée par le MCG (suite à leur dissension avec l'UDC lors de la précédente édition), veut s'ériger en groupe parlementaire en proposant leur liste. Si tous les corporatismes faisaient de la sorte, où allons-nous? Le malaise dans la civilisation décrite par Freud a encore de beaux jours!

Écrit par : Cédric C. | vendredi, 17 juillet 2009

@Blondesen: je me permets (et espère que vous me le permettez aussi) de citer votre réaction à cette annonce en respectant le fait que vous ne souhaitez pas traiter le sujet de "manière politique", autrement dit en appartenance à un parti. (En outre, je souhaite vous dire que j'apprécie le fait que vous n'ayiez pas rechigné à soutenir la cause de nos otages sur la place des Nations quand bien même les organisateurs étaient membres UDC.)

" Bonjour belle brune à la mèche rebelle !
J'ai bien vu et lu votre billet. Il est très bien... mais UDC.
Or vous savez que je m'abstiens de toute prise de position politique, d'ailleurs - à mes yeux - la cause des femmes n'appartient ni à la gauche, ni à la droite, ni aux petits bonshommes verts: elle appartient aux femmes.
Et je suis entièrement acquis à la cause des femmes.
Pour ce qui est de la violence conjugale, c'est le dada de notre ami hommelibre qui se tue à expliquer que les femmes aussi... et que les hommes aussi et que gnagnagna... débat stérile à mon goût.
Il vous faudra donc, cas échéant, en débattre chez lui.
Ici, je le dis et je le répète, seuls sont autorisés les avis loufoques et les louloutes époustouflantes avec ou sans soutif, avec ou sans porte-jarretelles, avec ou sans bas fumés à coutures, avec ou sans talons-aiguilles vertigineux, mais assurément pas sans humour !

:o)

Ecrit par : Blondesen | 18.07.2009 "


MERCI pour votre humour toujours au rendez-vous!

Écrit par : Micheline Pace | samedi, 18 juillet 2009

No problem, belle brune !
J'ajoute peut-être juste que mon commentaire a été publié sous mon billet "Faibles femmes" et que la manif' pour nos otages n'appartenait à aucun parti, mais qu'elle a été largement ignorée et/ou dénoncée par des abrutis en raison de l'appartenance UDC de notre ami Stéphane (voir mon billet d'aujourd'hui).

;o)

Écrit par : Blondesen | samedi, 18 juillet 2009

Bonjour Micheline,

il est à espérer que la police vote pour ce parti, qu'elle ne se trompe pas de cible et qu'elle sache reconnaître ses amis sans succomber aux sirènes d'aucuns qui par tous les moyens tentent de récupérer cet électorat.

Belle journée à vous et que les bonnes ondes vous accompagnent dans vos activités!

Écrit par : XYZ | jeudi, 23 juillet 2009

On se souvient que l'accord de Schengen avait été présenté aux Suisses comme un accroissement de la sécurité pour qu'il vote en sa faveur. Les arguments préventifs, exprimés par les rangs UDC, ont été jugés nuls et non-avenants par une caste politique.

Force est de constater aujourd'hui qu'une immigration incontrôlée en provenance de certains pays - qu'il ne faut pas stigmatiser selon les dires de certains - renferme la source de nos problèmes de recrudescence de la violence dans notre pays. Y mettre un frein ressort de notre cadre légal, pourtant! En outre, le renvoi des crimnels étrangers devraient être pris en considération avec plus de sérieux (comme c'est le cas d'ailleurs dans ces mêmes pays si l'on enfreint une de leurs règles) : Chacun étant dans l'obligation à respecter les lois en vigueur, il en va de même pour chaque personne qui foule le sol suisse.

La sécurité est un droit vital, à l'instar de celui d'avoir un toit ou de se nourrir. Un peu de réalisme pour débroussailler cette nuée d'illusions bien-voulantes ne ferait pas de mal!

Écrit par : GHP | lundi, 27 juillet 2009

On voit facilement la différence entre les partis qui se gaussent de paroles et ceux qui les traduisent en actes! Le pragmatisme de l'UDC sera-t-il suivi?

Écrit par : Philippe B. | mercredi, 19 août 2009

Pour rebondir sur l'initiative UDC malgré la défaite électorale, il faut le dire et le répéter : les minarets participent d'une "islamisation rampante" de la Suisse. En interdisant leur construction, on donne un "signal fort" contre cette tendance et contre l'intolérance du monde musulman, comme l’affirment si justement Hans Fehr (UDC/ZH) et Jasmin Hutter (UDC/St-Gall).

La condition des femmes serait mise en branle en cas d'application de la charia hors de pays musulmans. Même les femmes socialistes l’ont compris, lesquelles ne cachent pas leur accord à l’égard de cette initiative (Mireille Vallette, etc). Car aucune Suissesse ne peut admettre la manière dont les hommes musulmans traitent leurs femmes, ni le statut qui leur est conféré dans le droit musulman. Ni la domination masculine ni la sharia n’ont lieu d’être ici dans notre démocratie libérale et égalitaire…

Non seulement, on doit rejeter que les principes juridco-politiques de ce type viennent s’immiscer dans notre état de droit mais on doit aussi expulser les personnes dont des actes seraient punis dans notre système quand bien même ils seraient autorisés par la sharia !

Écrit par : Maria S. | lundi, 16 novembre 2009

Très fière d'être Suissesse. Même les femmes de gauche ont compris que la politique islamiste n'a rien de juste ni d'équitable, envers elles en particulier! Encore aujourd'hui,on lit dans la presse qu'une fille s'est fait fouettée pour avoir mis une jupe au-dessus de la ceinture. On ne veut pas de ça chez nous, disent les votants! Et ils ont bien raison.

Les détracteurs de cette initiative ont voulu faire croire, avec leurs arguments angéliques, à la paix religieuse, à un dialogue entre l'Occident et l'Orient, etc, etc.

Merci au peuple suisse d'avoir sauvegardé ce qu'il y a de bon dans nos institutions de droit, avec leur histoire, leur travail par la raison.

Écrit par : Roxane | dimanche, 29 novembre 2009

Oups....la jupe c'est au dessus du genou! Mais c'est vrai que la ceinture ou le fouet; cette charia contre les femmes, ne seront jamais admis chez nous après cette votation et c'est tant mieux.
La première porte a été fermée et il n'y aura pas d'autres "ouvertures" dans ce sens.

Écrit par : Corélande | dimanche, 29 novembre 2009

Les électeurs (forme épicène) ont compris en effet qu'il ne s'agit pas d'une dispatatio sur les croyances religieuses mais bien un refus de se voir infiltrer les lois non laïques dans notre état de droit! À force de prendre les gens pour des cons, sans culture et sans prévision, les détracteurs de l'initiative se sont ridiculisés. L'hypocrisie de certains "arguments" était flagrante!

Le dernier ouvrage de Finkielkraut vient fort à propos sur la question de la violence véhiculée par certains textes coraniques (surtout envers les femmes) dont le pouvoir politique s'inspire dans ses décisions de justice ...

Écrit par : Micheline Pace | dimanche, 29 novembre 2009

Oskar Freysinger s'est déjé fait dévalisé, brûlé sa maison! Si ça, c'est de la tolérance, eh bien, je ne comprends plus rien au bon sens helvétique ... Bravo aux initiants, à leur courage et leur force de conviction!

Écrit par : chouchou | dimanche, 29 novembre 2009

Les femmes UDC sont les seules qui ont des c ... !

Écrit par : Philippe B. | samedi, 06 février 2010

Les commentaires sont fermés.