UA-105021232-1

mardi, 28 juillet 2009

L'Aigle à l'ombre du G 8

 

stemma-laquila.jpgLe G8 a eu lieu et on n’est pas prêts de l’oublier. Un rassemblement de plus, me direz-vous ? À mon humble avis, tant que l’on se parle, on ne se fait pas la guerre. Aussi, ne ratons jamais une occasion de dialoguer, les yeux dans les yeux, pour prendre des décisions ou régler des problèmes.aquila4.jpg

En matière de coopération internationale, les dirigeants ont opté notamment de concentrer moins leurs efforts à l’envoi de nourriture aux populations déshéritées des pays dits « émergents » mais bien plutôt à une aide accrue aux agriculteurs afin que leurs productions puissent mieux se développer, et par conséquent, alimenter la population.

Or, une nouvelle de taille est passée quelque peu inaperçue. Le lieu, magique, qui accueillit la réunion, se verra doté d’une aide substantielle pour sa réanimation.

Lire la suite

21:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : italie, abruzzes, séisme 6 avril 2009, g8, aide | |  Facebook

vendredi, 24 juillet 2009

Trois sites suisses inscrits au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO (3)

« Je me souviens d'avoir vu dans ma jeunesse aux environs de Neuchâtel un spectacle assez agréable et peut-être unique sur la terre. Une montagne entière couverte d'habitations dont chacune fait le centre des terres qui en dépendent ; en sorte que ces maisons, à distances aussi égales que les fortunes des propriétaires, offrent à la fois aux nombreux habitants de cette montagne, le recueillement de la retraite et les douceurs de la société. »

Jean-Jacques Rousseau, in Lettre à d’Alembert sur les spectacles (1758)

 

Alors que les palafittes - habitats des bords de lac ou des zones humides datant de 5000 à 800 ans avant J.-C. - sont à l’honneur, il est agréable de se remémorer les trois autres sites helvétiques inscrits au patrimoine mondial en 1983 (suite Bern2.jpgau précédent billet.)

 

 Vieille-ville de Berne

 Seul centre historique du pays qualifié par l’Unesco de site «dont la disparition constituerait une perte irréparable pour le monde», Berne avec son architecture baroque témoigne d’un développement hors pair durant des siècles, ce qui fit la Cité-Etat la plus importante du nord des Alpes, sur les bords de l’Aar. Einstein habita au coeur de la Vieille-Ville, plus précisément au 49 de la Kramgasse, où se trouve aujourd'hui un petit musée. C'est à cette adresse que le génie inventa sa théorie révolutionnaire de la relativité.

 

 

 

 

Le couvent de St-Gall

St-Gall (abbatiale nord).jpg

Le couvent de St-Gall est l’emblème du grand monastère carolingien. Depuis le 8e siècle jusqu’à 1805 (date de sa sécularisation), il fut l’un des plus pôles religieux les plus importants, notamment par sa bibliothèque, qui contient de nombreux manuscrits dont le plus ancien dessin d’architecture sur parchemin connu. Reconnu comme appartenant patrimoine mondial de par ses qualités tant fonctionnelles qu’esthétiques, l’ensemble conventuel réalise en effet les canons de l’abbaye idéale. Aujourd’hui, il abrite les autorités cantonales.

 

Couvent bénédictin St-Jean-des-Soeurs à Müstair (GR)

 

 

Cette construction de l’époque carolingienne dans une vallée des grisonne nous a été léguée comme telle. Ses fresques du 9e ainsi que ses peintures des 12e et du 13e continuent à influencer la vie monacale actuelle, encore fervente. Devant son existence et sa particularité à Charlemagne, le couvent St-Jean-des-Sœurs offre, en sa nef, une magnifique illustration de la décapitation de Saint-Jean-Baptiste. Transformée en musée qu’on peut toujours visiter grâce aux nonnes, la majestueuse tour de Planta bâtie en 957 reste le plus ancien monument de la région.

couvent2%20mustair.jpg

BON WEEK – END À VOUS !

08:40 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : patrimoine mondial, unesco, berne, st-gall, müstair | |  Facebook

mercredi, 22 juillet 2009

Trois sites suisses inscrits au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO (2)

OfferImage.jpg

-          Chemins de fer rhétiques du col de l'Albula et de la Bernina (2008)

      

       La ligne à voie étroite de l’Albula traversant l’Engadine n’est est pas moins une grande ligne tant de par sa conception que par sa gestion. Véritable œuvre d’art moulé dans le paysage pittoresque typique, ce chemin de fer donne un accès à la région en toutes saisons ; c’est ce qui a assuré un essor du tourisme sans égal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lavaux1.jpgV  

    Vignoble en terrasse du Lavaux (2007)

 

 

    La valeur universelle du site tient à ce qu’il constitue un exemple emblématique de l’interaction pluriséculaire entre les hommes et leur environnement. Façonnés par la main de l'homme depuis le Moyen Age (XIe), les vignobles en terrasses actuels, occupant une étendue d’environ 30 km le long du versant orienté au sud des berges du lac Leman, du château de Chillon, juste au sud de Montreux, jusqu’aux faubourgs orientaux de Lausanne au cœur du canton de Vaud. 

 

 

    lavaux_unesco4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bellinzone.jpg

-           Châteaux médiévaux de Bellinzone (2000)

 

bellinzona.jpg

        Castelgrande, Montebello, Sasso Corbaro forment la structure défensive médiévale des Alpes la plus impressionnante en beauté. Véritable pont entre le Nord et le Sud, l’ensemble servait de frontière à la vallée du Pô et et les vallées alpines.

 

Digne représentante de l’art des fortifications du 13e siècle, la chaîne des trois châteaux, avec leurs remparts, portes, tours et créneaux, constitue l’une des grandes fiertés de Bellinzone, citée pour la première fois par les Romains en 590.

 

 

         

 

13:05 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bernina, bellinzone, lavaux, patrimoine mondial, unesco | |  Facebook

dimanche, 19 juillet 2009

Patrimoine suisse et mondial (1)

« Le philosophe cherchera toujours la limpidité et la distinction et s’efforcera de ne pas ressembler à un torrent trouble et impétueux, mais bien plutôt à un lac suisse qui, grâce à son calme, a,malgré sa grande profondeur, une limpidité qui la rend visible. »

 

De la quadruple racine du principe de raison suffisante (Arthur Schopenhauer)

 

 unesco1.jpg

 En cette période estivale, il est un événement qui nous donne envie de nous balader dans notre beau pays … et qui marie bien politique et tourisme : la Suisse est en train de piloter un projet transnational en vue d’un recensement de ses sites lacustres au patrimoine mondial.

 

Seize cantons dont Neuchâtel sont concernés par cette démarche. Les sites lacustres du canton de Neuchâtel embrassant les communes de

 

 

-          Saint-Aubin-Sauges,

-          Gorgier,

-          Bevaix,

-          Cortaillod,

-          Colombier,

-          Auvernier et

-          La Tène (Marin)

 

ont été remarqués par l’Unesco pour figurer parmi les prétendants au patrimoine mondial. unesco3-la chaux.jpg

 

La Chaux-de-Fonds et Le Locle (référencé comme dernière ville dans le classement de l’attraction touristique du pays) ont été couronnés en juin dernier. *

 

La particularité de ces endroits à la fois magiques et familiers ? Des traces de vie datant de l’âge du Néolithique bordant ces zones humides attestent d’habitats organisés, les palaffites. Pour la petite histoire, ces sites lacustres préhistoriques se nichent sous la surface de l’eau ; le fait qu’ils soient invisibles aux yeux des badauds n’empêche pas d’être dignes de protection. Plus : c’est justement parce que les matières organiques (bois, restes de nourriture, ustensiles, vêtements) sont abritées par les eaux qu’elles ont pu être si bien conservées, nous léguant ainsi le chemin parcouru à travers les siècles.

         

 

L’arc alpin regorge de ces trésors culturels. Chargés de 7000 années d’histoire, ils sont aussi en lice pour l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO.Neuch.jpg

 

 * Notons les biens helvétiques déjà recensés :

 

     -      Vieille ville de Berne (1983),

-           Couvent de Saint-Gall (1983),

-           Couvent bénédictin St-Jean-des-Soeurs à Müstair (1983),

-           Châteaux médiévaux de Bellinzone (2000),

-           Vignoble en terrasse du Lavaux (2007),

-           Chemins de fer rhétiques du col de l'Albula et de la Bernina (2008).

 

De quoi nous faire rêver et nous donner des idées (si besoin est) de belles promenades en couple ou seuls, entre amis ou collègues. Bref, une manière supplémentaire d’apprécier notre pays et se dire à chaque pas que l’herbe du voisin n’est pas toujours plus verte …

 

unesco2-Aletsch.jpg

 

18:27 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : patrimoine mondial, unesco, neuchâtel | |  Facebook

samedi, 18 juillet 2009

Mesures concrètes des Femmes UDC contre la violence

  Après avoir pris position contre l'ingérence du droit islamique dans notre système juridique en vertu de la séparation des pouvoirs religieux et politiques, ce en refusant que la sharia pénètre nos pratiques légales, les Femmes UDC informent  dans un Communiqué de presse  qu'elles ont l' intention de combattre la violence sous toutes ses formes. Cette position honore les citoyens de notre pays qui ne souhaitent plus fermer les yeux ou baisser les bras face à l'insoutenable.
 
violFemmes.jpg
 
(Femmes UDC) Les Femmes UDC sont inquiètes devant la montée de la violence et l'apparente impuissance de la politique face à ce phénomène. Elles constitueront donc un groupe de travail pour analyser ce problème lancinant et pour proposer des mesures en vue de la session d'automne du Parlement fédéral. Ce groupe sera présidé par Sylvia Flückiger, conseillère nationale.
De plus en plus souvent des jeunes attaquent sans raison des personnes et les battent au point que leurs victimes doivent être hospitalisées. Ces jeunes brutes proviennent fréquemment des milieux de l'immigration. Durant la dernière session parlementaire d'été, l'UDC a réussi à faire accepter l'idée d'un durcissement du Code pénal, mais le Parlement est encore bien loin d'une concrétisation de ces mesures. Les délits de violence commis ces derniers temps prouvent cependant que le problème est bien plus grave qu'on pensait généralement.
De nombreuses femmes UDC ont été choquées par ces événements. Mais elles sont particulièrement scandalisées par l'apparente impuissance des autorités face à ce problème. La politique menée jusqu'ici a manifestement échoué. Il est urgent d'agir. Les Femmes UDC ont donc constitué un groupe de travail chargé d'analyser la situation et de préparer des mesures efficaces pour empêcher de nouveaux excès de violence. Le groupe de travail est présidé par la conseillère nationale Sylvia Flückiger, Argovie, et comprend des femmes de plusieurs cantons.
Ces mesures seront présentées au Parlement durant la session d'automne sous la forme d'interventions urgentes. Le but est de mettre en place aussi rapidement que possible un ensemble de mesures afin que le droit des citoyens à la sécurité soit à nouveau intégralement garanti.
Berne, 16 juillet 2009

12:56 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : udc, sharia, droit islamique, votation, minarets, violence | |  Facebook

mardi, 07 juillet 2009

Federer, star fédérale

rogerfederer1.jpg

« On a tous quelque chose de Federer !», s’exclame-t-on ici et là. Après une lutte homérique de plus de quatre heures en finale face à un Andy Roddick en pleine forme (16-14 dans le cinquième set !), le Suisse Roger Federer accède au Panthéon tennistique en devenant le premier à remporter 15 tournois du Grand Chelem (6 à Wimbledon, 5 à l’US Open, 3 à l’Open d’Australie et 1 à Roland Garros). C’est dire qu’il a su aligner les succès avec la régularité d’une montre suisse, grâce à une mécanique douée de propriétés tant esthétiques que morales.

 

Même Pete Sampras reconnaît que « ce gars est une légende, une icône. Il est une bénédiction pour ce sport. »

 

Pour sûr, un fin stratège se cache le champion des champions doublé d’un tempérament flegmatique : tel exploit ne fut réussi par aucun joueur avant lui! On lui reconnaît volontiers d’autres qualités, tout helvétiques : maître de ses émotions, tenace, travailleur, courtois, le N°1 mondial incarne à merveille son pays aux yeux de l’extérieur au point d’en léguer une image d’universalité.suisse1.jpg

 

Par ses vertus de calme, de précision et de modestie, Ueli Maurer, à la tête du département fédéral des Sports, affirmer que la vedette du tennis est aussi un ambassadeur efficace ... une manière d’attester de valeurs véritablement fédératrices. Merci Roger de nous faire tant rêver et de nous faire vibrer notre fibre patriotique bien que la victoire vous revienne exclusivement. À vous seul, vous avez réussi véhiculer nos valeurs!

13:03 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sport, federer, suisse | |  Facebook

samedi, 04 juillet 2009

Réseaux sociaux et vie publique

 

Un peu partout, on voit fleurir depuis quelques années des colloques sur les avantages et les inconvénients des outils web dans la communication. C’est de bon ton et néanmoins souvent utile. L’engouement de ces nouvelles technologie de l’information se mesure entre l’effroi et la fascination qu’elles génèrent chez les gens.

 

On sait l’importance qu’a joué Internet dans l’élection du président américain en 2008. C’était pour les électeurs des Etats-Unis un « moyen » de s’approprier Barack Obama.

 

Facebook, le réseau social en vogue aurait vraisemblablement attiré presque 4 millions de visiteurs entre 2007 et 2008. La version ne s’est fait pas attendre ; sa mise en service aura provoqué une augmentation exponentielle de son utilisation.

 

Les motivations de s’y connecter peuvent être multiples : étaler sa vie privée, indiquer son activité du moment, lancer un appel ou une offre, rencontrer des quidams jusqu’alors inconnus, retrouver des anciens copains ou connaissances, tisser des relations professionnelles, former un groupe de discussion entre personnes intéressées par le même sujet, livrer une information-clé à une large échelle, faire sa campagne politique.

 

Facebook a imposé sa loi et ses codes au point de devenir un instrument nécessaire à toute une personnalité publique, de surcroît politique ! Une telle nécessité est renforcée par le fait qu’en créant son profil sur la Toile, on peut prévenir les « fake », ce en occupant le terrain plutôt de l’abandonner à des langues malveillantes.

 

La même analyse vaut pour le blog si on a envie de communiquer ses idées et ses actions autour desquelles on souhaite rassembler le plus de monde possible. L’un ne remplace pas l’autre ; tous deux sont complémentaires.

 

Pour ma part, je ne cache pas une préférence pour le blog pour la simple raison que c’est un espace mi-personnel, mi-public qui exige une attention analytique aux articles que d’aucuns peuvent lire, relire, commenter. Son caractère moins « immédiat » fait qu’il peut provoquer plus de réflexion à long terme et sur des sujets de fond autant que légers.

 

Mais encore faut-il que l’on sache ce que l’on veut : lorsque l’on observe les éructions, les insultes gratuites, la nullité de certains échanges ou la vacuité de certains commentaires qui montrent qu’on n’a pas lu l’auteur, cela peut être affligeant. Dans le même temps, il est permis d’espérer qu’un lecteur silencieux ait été convaincu par tel aspect développé d’un problème. Un vrai débat est alors toujours possible.ordisourire.gif

 

L’exercice reste somme toute très solitaire. Gérer son image numérique ne doit en aucun cas constituer un but en soi mais bien plutôt créer une interactivité sensée. Il est en effet étonnant de constater parfois combien il est plus facile pour certains de s’exprimer sur ces plateformes quasi impersonnelles que de parler à autrui. Et c’est là que le bât blesse, à mon humble avis. Pour cette raison, il apparaît primordial de garder un contact avec la réalité, de privilégier les relations directes et le travail sur le terrain.  Car, si l’homme est selon Aristote un animal politique en plus d'être un animal rationnel, celui-ci trouve sa finalité dans la construction d'une vie avec ses semblables ...

 

18:14 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook