UA-105021232-1

Bien écrire serait-il une tare?

Imprimer
218-ecole-.gif

C’est la rentrée scolaire pour certains de nos voisins français et certains de nos compatriotes d'autres cantons.

Bon, il paraît qu’un nouveau personnage s’est invité à cet événement ponctuel : la grippe H1N1. À tel point que certains établissements pourraient décréter une fermeture prolongée et proposer des cours délivrés via la télévision.

Ainsi, l’inconnue demeure chez quelques chères têtes blondes : « ira-t-on à l’école, oui ou non ? »

Cette petite phrase au futur, en apparence anodine, m’a fait penser – allez savoir, les associations libres d’idées ! - à une émission de "Faites entrer l’accusé" - consacrée au « tueur de l’Oise » où les experts psychiatres décrivaient le policier-assassin picard comme schizophrène afin qu’il échappe aux assises.

Beaucoup de professionnels ayant dû se pencher sur son dossier avaient mystérieusement relevé que sa maîtrise de l’orthographe et de la ponctuation paraissait fort suspecte. La question qu’ils se posaient était de savoir si le ripou frappé de graphorrhée était normal. Précisons pour l'intelligence du propos qu' il inondait la gendarmerie de lettres manuscrites, anonymes bien sûr, affublées d’une graphie correcte et en outre exemptes de fautes d’orthographes, avec la particularité de manier excellemment le conditionnel et le futur ... Et dire que la dictée a été bannie des examens d'entrée à l'école de police, selon l'avis une connaissance gendarme!

C’est à se demander si savoir écrire correctement serait le signe d’une maladie mentale …

bon-lundi.jpg

Quoi qu'il en soit, je vous souhaite un

Lien permanent Catégories : Société 15 commentaires

Commentaires

  • Si c'est le cas, une chose est sûre : vous êtes incontestablement saine d'esprit...

  • Lé kamarad du MUR on dé soluçion pour çeu ki veul se sentir normo

    :o)

  • @ Carlos : c'est ironique ou quoi?
    @ Blondesen : Jé croua ke jé vé prendr konsey ché zeu ... Mercy poor set soluçion!

  • @bLONDESEN

    cé avek se ganr 2 not con cré dé dépresif ;O)
    on peu étr normo é pratiké lortografe al terre natif...
    mai sa risk 2 metre dé prof o chaumage...;O)

  • Ben v'là aut'chose!!! Bien écrire serait donc suspect? C'est vraiment n'importe quoi!
    @ M.U.R : ...et quid des correcteurs?

  • Allez savoir. Une des règles de l'ironie, c'est que même quand on ne la comprend pas, il vaut mieux ne pas demander.

  • Littéralement compréhensible ...

  • Quoi qu'il en soit, je vous souhaite un lundi au soleil!

  • @ KISSA : tout d'abord, souvent je vous lis et j'adore votre pseudo même si rien ne m'indique qui vous êtes. Vous mettez le doigt sur ce qui fait mal; à notre époque et dans certains milieux, maîtriser les règles (quelles qu'elles soient, sociales ou juridiques ou ou encore grammaticales, etc) peut vous faire passer pour schizo, pour le peu que X prouve que votre sens de la perfectionnement ne colle pas avec le reste de votre personnalité et qu'un tel comportement ne découle pas du ... sens commun! C'est donc l'emprise de l'empire des idéologues qui est en cause, comme le montre l'exemple du policier-tueur, l'analyse qui en a été donnée devnt les instances destinées à le juger! En matière de ressources humaines, notamment au niveau des recrutements, on trouve les mêmes inepties ainsi que dans l'envronnement de la formation, des tout-petits aux adultes.

    Bien à vous!

  • Micheline, merci d'adorer mon pseudo. Je suis très flattée. En fait, "kissa" est un mot qui signifie "chat" en langue finnoise (à ne pas confondre avec "Chi sa", traduction italienne de "Qui sait"). J'éprouve une véritable passion pour les félins, en particulier les chats, et c'est tout naturellement que j'ai choisi un pseudo qui les évoque.

    Je suis entièrement d'accord avec vous au sujet des inepties de tout genre, notamment celles rencontrées au sein des ressources humaines et dans l'environnement de la formation.

    Meilleurs messages.

  • C'est un véritable renversement des valeurs qui caractérise cette mentalité ambiante, laquelle a opéré une véritable révolution copernicienne tant deans les représentations sociales que dans les pratiques effectives... cette évolution fait froid dans le dos!

    Un mathmaticien s'est entendu dire qu'il était schizo (par des psys scolaires)un pour les mêmes raisons: si on n'est pas vulgaire, si on ne brandit pas des lieux communs, si on ne se laisse pas aller à toutes les pulsions, si on est capable d'une vision prospective, si on s'adonne avec succès à des raisonnements les plus sophistiqueés et donc les moins naturels, c'est qu'on cache une tare.
    C'est le comble!

  • Sa alaure! Y fôdrè inventer un pourisseur d'ortografe pour parêtr normâl? De nouvelle option a ajouté sur lé clavié;-)

  • De no jour on ne prouv plu sé kapasité intéléktuel par sé kalité ortografik.

    On peu ètr érudi é ékrir avek dé fot dortograff.

    Il é fini le tan ou lé taré dé acor, dé akssent é dé S à la fin pratikè une domination é avai 1 pouvoir sur ceu ki n'écrivè pa parfèteman.

    Ne pa fère de fot d'ortograf ne sinifi pa kon é éveillé ni maime inteligent o contrère sa fai ringar, snob é cu béni.

  • @ Jeux : merci pour votre mot encourageant. Dommage que vous avanciez masqué, cher lecteur fidèle ... je vous souhaite à mon tour mes meilleurs voeux!

  • Comme chaque été, le spectre d'une nouvelle épidémie fait surface ... Où en sont le concombre espagnol ou les germes allemandes? A-t-on cessé de faire joujou avec les gens en leur faisant peur et en les manipulant en bonne et due forme?

Les commentaires sont fermés.