vendredi, 09 octobre 2009

Et l'hospitalité suisse dans les affaires vue par nos voisins?

"Chacun a ses manies, et qui croit n'en pas avoir en a plusieurs"

(proverbe suise)

 

 

À l’heure où les avis se déchirent au sujet de l’encart publicitaire paru ces derniers jours et qui a valu une réaction du Maire d’Annemasse, on voit comment nos voisins traitent les Suisses dans l’affaire de Polanski … sans que personne ne sourcille.

 

polanski.jpg

 

« Les Helvètes sont inquiets : il n'est plus une semaine, ou presque, sans que leur pays défraye la chronique. Secret bancaire, affaire Kadhafi, arrestation de Roman Polanski… Leur indépendance serait-elle de papier froissé ? », peut-on lire ici et là, en l’occurrence dans un des journaux fétiches de nos amis français, le Figaro …

 

De cette prémisse, il en est déduit que le côté légaliste de notre pays montre son vrai visage : la Suisse est un hôte félon, que sa légendaire hospitalité n’est plus ce qu’elle était. Vous imaginez ?

Se faire coffrer alors même qu'on est invité d'honneur!!!

 

Presque par magie, on dépeint un peu plus loin l’esprit helvétique en faisant référence au monde agrarien comme si c’était une honte supplémentaire : « D'ailleurs, dans les piles de journaux helvètes qui leur sont offerts, les élus ne lisent que les pages consacrées à leur patrie. À l'inverse d'une communauté d'affaires formidablement internationalisée, la classe politique sent l'étable. »    

 polanski1.jpg

En guise de conclusion, on se permet de critiquer l’art de la gestion des affaires en Suisse en mettant en relation entre le système d’élection à la proportionnelle  et le manque de grands projets qui caractérisent ce pauvre pays ! Mais on pousse la logique jusqu'au bout : ce fait est imputable - tout de même ! – à l’absence de politiques charismatiques, lesquels ne seraient pas tolérés dans ce même système …

Etrange, non?

 

07:00 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

Commentaires

La Suisse devrait porter plainte! o;)

Écrit par : François T. | jeudi, 08 octobre 2009

Pis, quoi, encore ??? ... La Suisse devrait devenir une terre d'asile pour pédophiles?

N'importe quoi, ces critiques qui fusent à l'encontre de notre si joli paisible pays !!!

Écrit par : Laure | jeudi, 08 octobre 2009

Ces insultes entre Etats souverains est scandaleux! Se foutre pareillement du monde n'apportent rien politiquement parlant, surtout quand c'est le fait d'incuries des autorités. Dans le cas de l'histoire de la racaille provenant d'Annemasse, le hic est que c'est la volonté d'un homme ayant agi en solitaire. On ne stigmatise pas ainsi une population; on sait que des gangs provvenant de Lyon et d'ailleurs viennent sévir à Genève et que ... le CEVA ou pas, rien n'y change. De plus, si l'on veut résorber le chômage dans notre canton, on peut très bien - sans faire de foin - cesser de donner du travail aux ressortissants de l'UE pour le donner aux résidents, en priorité.

Heureusement qu'on peut observer des voix intelligentes dans cette sale affaire qui risque de coûter des sièges au Parlement genevois par les seules erreurs stratégiques d'une personnes (et ses deux-trois "amis" à l'interne) :

Voici ce qu'on peut lire dans un autre blog :

"Partant d'une noble intention, vous insultez l'ensemble d'une communauté politique dont un nombre élevé de membres, et non des moins influents, se sont opposés clairement aux débordements d'un homme, le président Soli Pardo, unique responsable de la publication avec, je vous le concède les deniers de son parti.

Dommage de copier les pratiques de celui que vous souhaitez combattre !

Ecrit par : Ghethev | 08.10.2009


Cette note donne à méditer, ma chère Micheline ...

Écrit par : Philippe B. | jeudi, 08 octobre 2009

Il serait temps que chacun reprenne ses esprit et qu'un vent de sérénité souffle sur les uns et les autres.
Difficile il est vrai à la veille d'une échéance électorale majeure !

À force de généraliser, de parler des helvètes d'un côté, des frontaliers de l'autre, on en oublie tout simplement qu'il y a des hommes et des femmes respectables de partout.

Tout autant que derrière des sigles de partis, il y a également des hommes et des femmes qui s'engagent toutes convictions confondues et, pour cela méritent le respect.

Nous avons la chance de vivre sous des cieux démocratiques,dans un espace de liberté de parole et d'image, ou chacun peut exprimer ses idées, que l'autre à le droit de combattre.
La démocratie m'est pas acquise de droit, respectons nous, nous inviterons à être respecté.

N'oublions pas de voter !

Écrit par : Ghethev | jeudi, 08 octobre 2009

Magnifiquement dit, Ghethev! LA HAINE ET LES TERMES INSULTANTS SUR DES AFFICHES N'AMèNENT RIEN AU DéBAT. Il eût fallu juste parler de criminalité transitant par telle lieu sans parler d'une population-racaille.

- Prôner une politique préférentielle, pragmatique et raisonnable en faveur de l'embauche de Genevois par rapport aux resortissants de l'UE n'est pas discriminatoire ni raciste.

- Prouver que 5000 logements au minimum sont occupés par des personnes n'ayant pas droit à résider sur notre sol et mettre en relation ce fait avec celui du manque cruel de logements pour les Genevois n'a rien de déshonorant.

On espère pour votre parti de vous débarrasser de l'homme (et ses 2-3-amis) qui a voulu saborder la campagne électorale, par pure méchanceté!

Écrit par : ex-udc | vendredi, 09 octobre 2009

Drôle cette façon de traiter une population ... Comme 3e point, je dirai que le train n'est certainement pas le moyen de transport des petotes frappes tant décriées. Le CEVA n'est donc pas la"nouvelle voie d'accès pour la racaille"!

La pire racaille circule sûrement en teuf-teuf ou à pied ...

Écrit par : Laure | vendredi, 09 octobre 2009

Hélas comme le relève Stéphane Valente 60% d'absentéisme ça fait mal !
Mais qu'offre le politique à son électorat ?

Soli Pardo sort du bois en ironisant dans son blog, sur la mauvaise lecture faite de son annonce par trop de gens qui ne comprennent décidément rien à rien et pense reprendre ainsi la main.

Personne n'est dupe, le président habituellement ouvert au commentaires contradictoires ferme aujourd'hui son blog à la contreverse...étrange non ?!

En réalité la déplorable atmosphère qui règne entre les chefs au sein du parti, et le one man show du Khalif irresponsable, ont plombé la campagne et fait perdre des sièges au parti laissant sur la touche d'excellents candidats.
Par ailleurs, si il existait une infime possibilité de rapprochement de l'UDC avec l'entente, quatre ans d'efforts sont réduits à néant par l'incurie politique du président encore en place.

Que peut espérer Yves Nidegger pour sa course au Conseil d'État dans un tel climat ???

Enfin un grand bravo au 9 rescapés élus au GC, en espérant que malgré leur éclectisme ils réussiront à former un groupe de travail efficace et que Sieur Bertinat arrivera à digérer l'arrivée de 2 femmes d'un seul coup dans son environnement misogyne.

Á ce propos, nous serons ravi de découvrir au travail Mlle Amaudruz, absente tout au long de la campagne, à l'exception d'encarts publicitaires payants et des confortables lobbies paternels.

Bonne chance à tous !

Écrit par : Ghethev | lundi, 12 octobre 2009

Beaucoup de lâcheté caractérise notre politique ... les gens ne vont plus voter car ils ne se sentent pas concernés par la vie politique, persuadés que cette classe tend à s'autoreproduire pour défendre quelques privilèges dans le but qu'ils restent toujours dans les mains de quelques individus (et de leur famille). Quelle honte dans une république qui se dit libérale et démocratique!

Écrit par : HELLO | jeudi, 15 octobre 2009

Avec le nouveau coup de massue asséné à la Suisse par l'Allemagne, le sentiment anti-allemand risque de se raviver, (tout comme à juste titre le réflexe anti-frontaliers chez nous, mais pour ça, on n'a pas dû attendre les coups de griffes de Sarko).

Berne est sous pression. Les 7 nains dorment. Personne n'a vu venir les coups malgré des signes de ces 20 dernières années ...

La guerre que se livrent quelques nantis pour définir les frontières entre fraude et évasion ne sert que ceux qui s'y livrent (publications, conférences publiques, déplacements payés, élaborations de nouvelles "règles" officielles concertées entre plusieurs copains-coquins).

Puisse au moins cette nouvelle fronde des voisins teutons rendre plus éveillés les Suisses : qu'ils n'engagent plus d'Allemands dans les bons postes de notre économie privée suisse-allemande et que les Genevois n'engagent plus de Français dans notre administration alors que tant de chômeurs pourraient occuper ces boulots!

Écrit par : Philippe B. | mercredi, 03 février 2010

Les commentaires sont fermés.