UA-105021232-1

samedi, 07 novembre 2009

Mauvaise note pour un magistrat sortant bien ennuyeux

 

Abyssus abyssum invocat

 

bonnet-d_ane.jpgDe cette morose campagne, on retient facilement une note dissonante. Hué abondamment sur un plateau télévisé, bien baffé dans un sondage de l'hebdomadaire le plus lu, le magistrat socialiste en charge des apprentissages et des formations sera-t-il jugé sur sa capacité à imposer les changements attendus ? Au regard du système électoral en vigueur, on connaît "la prime au sortant" comme si elle relevait d'une quelconque légitimité ! Pourtant, il y a eu d’autres magistrats constituant le maillon faible - suite à un désastreux bilan, à être remerciés via la vox populi !

 

Le roitelet dont la suffisance est à la hauteur de sa fatuité, jouissant du prix du bonnet d’âne pour sa gestion de l’école, des conflits entre technocrates carriéristes véreux et enseignants esseulés dans un cadre en déroute, pour ses favoritismes tendancieux au niveau des engagements et nominations, le gaspillage de budgets alloués à des effets bien précis.écolebonnet.jpg

 

Après l’éclatement de l’affaire des 2 enfants vivant dans les détritus, traités pire que les chiens secourus par le l’Office vétérinaire, qui à son tour … alerte le Service de protection des mineurs (SPMI) pour les prendre en charge, Charles Beer montre n’avoir rien appris des drames précédents. La scolarisation des enfants souffrant de handicap connaît toujours les mêmes déboires et les insultes faites aux parturientes d’un certain âge n’y ont rien changé.

 

Les errements de ses services, avec sa bénédiction, sont imputables à ses propres carences, sa volonté de nuire et son inertie en matière d’application de la loi. Qu’on garde à l’esprit comme il a été débouté par le tribunal administratif suite aux mensonges avérés pour la présentation d’un objet de votation dans la brochure officielle, frisant le parjure ! Qu’on garde à l’esprit comment il a détourné la teneur de l’initiative, grandement plébiscitée, sur le retour des notes à l’école !

 

bonnet-dane1.jpg

 

De cette dernière affaire, humainement tragique, le magistrat , n’aura visiblement rien appris et répété à vau-l’eau qu’il y a des procédures et un modèle à appliquer … De sa bouche, on se demande bien ce que cela signifie … Des deux conceptions de l’assistance qui s’affrontent, il n’aura donné aucune impulsion à l’une ou l’autre, se contentant de faire porter le chapeau aux employés, en cascade, alors que le problème se situe à la tête.

 

Puisse l'électorat genevois appliquer les sanctions appropriées dans ce cas! Pour plus d'informations sur tous ces sujets, on peut consulter toutes ces notes plus actuelles que jamais :

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/09/12/gargamel-le-machiavel.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/09/14/la-rentree-des-people-paroles-de-stars-qui-a-dit.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/08/25/handicap-et-ecole-un-pretexte-pour-exclure.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/09/20/beer-ne-fait-pas-front-face-a-ses-responsabilites.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/11/26/le-minsitre-malgre-lui.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/11/19/ceci-n-est-pas-un.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/11/18/le-tribunal-administratif-desavoue-charles-beer-annulation-d.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/11/16/bonnet-d-ane.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/12/19/budget-2009.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/12/14/traduction-du-langage-pedagogiste.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2009/02/06/iufm-hep.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2009/03/26/maitre-ou-enseignant.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2009/03/15/le-retour-d-isabelle-adjani-la-classe.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2009/04/20/trafic-de-notes-a-l-ecole-de-charles-beer-la-regle-ou-l-exce.html

 

 

 

09:00 Publié dans Formation | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : école, élection, genève, beer, pisa | |  Facebook

Commentaires

lONGCHAMP EST PLUS BAFFÉ QUE BEER...;o)

Écrit par : M.U.R | mardi, 27 octobre 2009

Beer a été sifflé concernant la capacité des socialistes à sécuriser la rue. Rien à voir avec son bilan au DIP. Les plus ridicules, dans cette histoire, était la racaille genevoise déguisée en Cow-Boy... je me demande où son leur vache?

Écrit par : Riro | mardi, 27 octobre 2009

ALERTE.... La police est dehors non pas pour arrêter les dealers mais pour coller les automobilistes, les seuls qui sont faciles à appréhender. A 100 m de mon parking, j'ai eu le malheur d'ôter ma ceinture de sécurité, erreur suprême car la police était là pour me filer 60 Frs d'amende. Oui, la police est dans les rues pour contrôler les petits manquements au code de la route par contre, on aimerait les voir arrêter les voleurs à la tire et autres... ABS

Écrit par : demain | mardi, 27 octobre 2009

"Racaille genevoise"? Idée intéresante. Le fait de s'en référer à un dossier brûlant (plus sexy?) tel que la sécurité est le signe que CB n'a rien à dire sur le sien, qu'il n'a jamais touché le coche.

Certains esprits gardent en mémoire ses gesticulations lors du G8, sur le pont du Mt-Blanc, mélangeant allègrement les casquettes. Le bonnet d'âne n'était peut-être pas loin ...

Écrit par : Micheline | mardi, 27 octobre 2009

Les priorités de la police doivent être redéfinies, en effet, et non à la manière des 13 priorités fumeuses pour son dpt. Beaucoup de gens en ont marre de se faire accoster pour tout et n'importe quoi ... Du point de vue institutionnel, elle a été lâchée d'une manière générale: on parle des examens d'admission, de dictée ou pas, pour mieux éviter d'aller à l'essentiel come par exemple ses missions, son rôle, la hiérarchie des fautes et leurs sanctions adéquates, etc, etc

Écrit par : Micheline | mardi, 27 octobre 2009

Bof. Beer a été brocardé quand il a fait une constatation exacte : le dernier bon magistrat au Département des Institutions qui était compétent était un socialiste, Bernard Ziegler. Ce que personne ne conteste à Genève.
Quant aux UDC coiffés d'un chapeau de vacher américain, c'était désolant de niaiserie.

Écrit par : J. Nizard | mardi, 27 octobre 2009

Jusqu'au dernier avis, c'est le secrétaire permanent de l'UDC (étonamment peu biffé) qui a eu "l'idée" des chapeaux cow-boy ... Nidegger déguisé pour la cause sauvait un peu la mise, vu la photo qui circule.

Bof, c'est désormais une légende que de croire que le magistrat socialiste Ziegler fut le meilleur à ce poste: les temps ne sont pas les mêmes et les collaborateurs qui ont dû le servir dis(ai)ent de lui qu'il avait un regard fuyant, qu'il n'était pas toujours clair et que sa capacité à parler aux flics, c'est du mythe. L'époque était donc seulement plus clémente et les souvenirs s'estompent ...

Si Beer a été brocardé, c'est certainement pour sa niaiserie à lui, le vide de son discours et le résultat de sa législature! Sur son visage est inscrit si limpidement : "Votez pour MOI car je veux être réélu pour toucher la totalité de ma rente de conseiller d'Etat alors qu'avec mes six ans passés au gouvernement, je n'aurais pas ce statut!"

Écrit par : Bofitude | mardi, 27 octobre 2009

CB mériterait un ZéRO POINTé et être sanctionné par le peuple car la volonté populaire a été souvent bafouée ... malgré le jeu des apparentements! Il est triste de se moquer du monde dans une démocratie qu'on qualifie de libérale, dont la réussite se fait par le mérite.

Des talents ne manquent pas à GE, ni des personnalités charismatiques! Pourquoi se traîner des boulets?

Écrit par : prof | mardi, 27 octobre 2009

Quelle abyssale ignorance chez ce magistrat pour qui tous les coups sont permis pourvu qu’il réussisse sa carrière ! Après ses défaites, il aurait dû démissionner sur-le-champ.

Mme Garbani, du même parti, a eu ce courage-là, avec moins d’échecs, pour des raisons personnelles et par manque de soutien parmi les siens !

Le fric et le pouvoir que lui procure la fonction sont ses seuls moteurs d’actions, quitte à entourlouper le monde. La dernière en date est la création de l’IUFM au lieu d’une HES comme il se fait dans d’autres cantons dont les preuves de professionnalisme ne sont plus à démontrer, surtout un long parcours universitaire. Et HARMOS dans ce bourbier ? Beeerk !

Écrit par : Rira | mardi, 27 octobre 2009

les gens de talent existent à Genève mais ne tiennent pas à gouverner avec une administration lourde qui a trop de pouvoir, des procédures politiques d'un autre temps, une population qui veut du changement mais s'escrime à utiliser le droit de recours de manière abusive et garder leurs passe-droits, un establishment qui conserve ses privilèges et sa chasse-gardée sur beaucoup d'activités, des partis politiques obsolètes qui mettent en avant que les médiocres à par quelques exceptions ici et là. La gouvernance à Genève manque cruellement de personnalités courageuses, visionnaires, connectées et qui utilisent un pouvoir distribué à savoir moins souverain, plus médiatique et surtout répondant rapidement aux besoins des citoyens en matière de logements, sécurité et mobilité. Genève manque de personnalités mais aussi de projets phares qui pourraient la projeter dans son futur.

Écrit par : demain | mercredi, 28 octobre 2009

Le fonctionnement même des partis privilégie le phénomène décrit par "demain". CB a coiffé au poteau quelqu'autre personnalité efficace. Il se dit socialiste alors que les principe d'égalité des chances et de traitement font défaut dans la gestion des affaires courantes ou politique de son dpt.

Il en appelle à B. Ziegler, comme le seul repérsentant du gouvernement sachant tenir les flics, alors que lui n'a pas été réélu lorsqu'il était chef du DJPT! Les temps ses ont durcis et les défis n'ont jamais été relvés comme il se doit.

Son seul but est sa réélection à tout prix alors qu'il n'a à faire valoir aucun bilan positif. Taxé de "bonnet d'âne", il aurait dû être démis de ses fonctions. Le fric et les honneurs de sa fonction constituent ses seules motivations.

Comme il l'a souvent exprimé dès 2006 "Faites que je sois réélu et je changerai de dpt!" afin qu'il puisse effectuer ses huit ans qui lui donneront droit à une rente totale alors que la plupart triment indépendamment de leurs prérequis ou résultats effectifs de leur travail.

L'unique question à se poser est de savoir pourquoi les électeurs voteraient pour un candidat sortant coûte que coûte. Se pourrait-il à ce point qu'on vive dans une société de morts-vivants, aliénés?

Écrit par : Rira | mercredi, 28 octobre 2009

erratum... un pouvoir distribué qui fait appel à la médiation et non pas médiatique...

Écrit par : demain | mercredi, 28 octobre 2009

Des cas similaires - non médiatisés - pullullent ... Les lois de protection juridiques des mineurs, sous tutelle ou non, ne sont pas appliqués par Beer!

Écrit par : ??!!...;) | vendredi, 30 octobre 2009

Si on devait faire l'inventaire de toutes les lois non respectées dans la belle république de Genève, on y passerait la nuit!

Écrit par : Riro | vendredi, 30 octobre 2009

Passons - y la nuit si vous le désirez! On ne peut justifier et excuser les vices de formes, les mensonges avérés, l'absence d'écoute et de considération du magistrat sortant sous prétexte qu'il en a tellement. Les citoyens n'ont pas à faire oeuvre de clémence devant un chef d'Etat qui n'en a que le titre, dépourvu de qualités humaines et de compétences politiques si ce n'est par la ruse que lûi confère son statut.

À lire ce dossier bien fourni rédigé par l'auteure de ce blog, on en mesure tous les manquements dans les divers domaines "gérés" par CB! Les électeurs en sont informés; reste à savoir s'ils sont formés à émettre une réelle prise de position lors du vote ... De mon côté, je ne vote pas la république bananière.

Écrit par : prof | lundi, 02 novembre 2009

La dernière mouture Beeriste touchant la formation des maîtres, outre le fait qu'elle est tendancieuse, socio-construviviste à la con, elle ne cadre pas avec les exigences d'HARMOS. Certains cantons qui l'ont combattue en référendum ont eu raison car il ne sert les intérêts que de quelques technocrates sans rien harmoniser dans ce si petit pays.

Sa politique aura été durant son règne sans gouvernance de gruger les électeurs. Les élèves défavorisés sont encore plus mal lotis et les profs frustrés, laminés, muselés, n'ont même pas le droit à donner le meileur d'eux-mêmes. Preuve en est les rapports des formateurs qui osent écrire que les compétences académiques ne comptent absolument pas dans leur évaluation, et donc leur nomination. Les petits copains font carrière et les autres se retrouvent à la rue.

Écrit par : François T. | lundi, 02 novembre 2009

Bien vu. Bien dit.

Écrit par : Laure | vendredi, 06 novembre 2009

VOTONS pour du neuf! Ces apparentements ne donnent aucune légiimité démocratique. Espérons que la Constituante réussira son initiative destitutive.

Écrit par : François T. | samedi, 07 novembre 2009

Le mieux serait un abstentionnisme à 100% pour dimanche prochain! Là, peut-être qu'une révolution pourrait advenir et les pratiques politiques ne seraient plus politiciennes, pour enfin voir le citoyen au centre des préoccupations de décisions!

Elire quelqu'un faute de mieux, ça porte un nom et ce n'est pas une démocratie libérale. Voter pour des gens qui n'ont d'autre objectif que de faire ch ... n'apporte rien aux citoyens! C'est le signe qu'on vit dans une société de morts-vivants, qui n'ont pas d'autre choix que de courber l'échine. Le divorce entre les politiques et les gens est là, les premiers tirent leurs intérêts alors que les seconds ne sont pas concernés, pas entendus, écrasés par le mutisme forcé, des faux choix, une solitude immense.

Écrit par : Delos | lundi, 09 novembre 2009

Bonjour CIVITAS,
les abstentionnistes auront tort :

1° Nous avons eu selon Pierre VANEK "un gouvernement à majorité «de gauche», le premier depuis Léon Nicole dans les années trente, (qui) a mené une politique sociale franchement régressive.
Il porte ainsi une responsabilité évidente dans le désarroi de la population, ainsi que le succès du MCG et de son populisme de droite."


2° J'ai voté MCG sans éprouver la crainte de l'épouvantable épouvantail en éventail :
- xénophobie ;
- racisme ;
- nationalisme ;
- populisme ;
- simplisme ;
- stigmatisation ;
- et tous les autres égoïsmes…


3° Je ne suis pas d'accord avec le classement du MCG à droite,
puisque les députés MCG 2005-2009 ont voté légèrement plus souvent avec la gauche qu'avec la droite.


4° Le MCG défend les plus faibles, ceux qui n'ont aucun appui de la part de la gauche-caviar (ne me dites pas qu'elle n'existe pas) ni de la gauche anti-capitaliste représentée par SolidaritéS et le PdT (avec des programmes qui ne précisent pas les moyens d’une mise en oeuvre démocratique).


5° Le MCG défend aussi, il est vrai, des petits patrons et peut-être aussi des petits proprios.
A l'opposé, l'UDC défend les mêmes milieux que l'Entente, à l'exception de l'internationale capitaliste.


6° La seule réserve à faire porte sur les effets médiatiques d'une grande gueule comme Eric STAUFFER, et sur le parcours de ce "leader".
J'avais les mêmes réserves avant l'élection de MITTERAND en 1981...


7° Le seul moyen de sortir le PS du Château où il s'abrite en oubliant celles et ceux qui ne sont pas protégés, c'est de le sortir du Conseil d'Etat.

Le seul moyen de sortir le PS du Conseil d'Etat, c'est d'élire les candidats MCG.


8° Le seul moyen de se débarrasser de l’hypothèque du "populisme de droite", c'est de le mettre à l'épreuve du Pouvoir.
En votant MCG, on ne joue pas avec le feu.
Il n'est pas réaliste de se faire du cinéma en agitant les fantômes du fascisme voire du nazisme.


9° En conclusion, les abstentionnistes auront tort, car il n'auront rien fait pour empêcher la continuation du blocage actuel.



genevoisrien

J'ai voté PS du temps de Willy DONZÉ et André CHAVANNE, et jusqu'à Christian GROBET.
(et même Bernard ZIEGLER qui avait su nous faire oublier SCHMIDT-la-Matraque)

Après, arrivèrent les opportunistes et les carriéristes.

Écrit par : genevoisrien | lundi, 09 novembre 2009

@ genevoisrien : je partage le fond de votre proposition et vous avez grandement raison de ne pas voter les candidats PS qui ne représentent que leur propres intérêts. Le mépris des personnes et des lois affiché par Beer est chose connue et fort bien détaillée ici et là. Et à la place de Pürro, il y a des personnes bien plus valables dans son prpore parti; ce genre de nepotisme crasse devrait être banni de notre république tout bonnement! Par une loi emp^chant ce genre d'avènement ? ...

Pour ce qui est du MCG, Stauffer est plus utile dans l'opposition qu'au gouvernement; mais voter Poggia, c'est donner une voix à la compétence et il est la bonne personne qui saura le mieux défricher les affaires d'assurances.

Ma préférence va vers Nidegger: même s'il part seul et qu'il n'a aucune chance : fin, profond, ferme et brillant, il saurait prendre les décisions appropriées. Gouverner, c'est décider et agir; faire fi du " ni ni " pour céder la place à des règles de gouvernance dignes de ce nom = il l'incarne!

Quand on voit des femmes d'obédience PS qui comprennent l'Initiative UDC, on a la preuve par quatre qu'elles se sentent trahies, flouées, lâchées par les siens.

En gros, nous nous rejoignons en matière élecorale.

Écrit par : François T. | lundi, 09 novembre 2009

Le DIP devrait pourtant être le Temple de la connaissance et la matière grise, la première première! Il est donc injuste de réélire CB suite à la gabegie qu'il y a installée! En terme d'évaluation certificative, ce devrait être la sanction. Réveille-vous et ne vous lisser plus beer ner!

Écrit par : Laure | jeudi, 12 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.