UA-105021232-1

L'homme est une herbe folle

Imprimer

 Qui vous rend à vous-même, en un jour, si contraire?

Quoi! même vos regards ont appris à se taire?

(Racine, Britannicus, v.735-736)

 

Les-arbres-ont-des-sexes.jpg

Quand on sort du cinéma, plus rien ne vous étonne. Tout peut arriver avec le plus grand naturel! Le nouveau film d’Alain Resnais, Les herbes folles, est un rafraîchissement ! En saisissant l’insoutenable légèreté des propos des protagonistes, il révèle les dysfonctionnements de l’être, ses difficultés à exprimer les ressorts de son imaginaire.

 

Un florilège des loufoqueries plus ou moins cocasses interpellent le spectateur, le faisant basculer entre illusion et évidence, bousculant ses attentes. Les cocasseries traduites verbalement donnent lieu à des jeux de mots aussi délirants que sensés parce que les sens sont les garants du principe de réalité et de la raison.

 

Inspiré du roman de Christian Gailly, L’incident, le film retrace l’improbable Resnais1.jpghistoire d’amour entre l’inénarrable André Dussollier et l’imparable Sabine Azéma, les deux acteurs fétiches d’une fidélité inégalable du grand cinéaste. Les plaisirs des yeux se mêlent à ceux des oreilles : de la baguette à la braguette, il n’y a qu’un air, d’autant qu’il s’agit d’une histoire de bagatelle.

 

L’amour naîtra-t-il néanmoins de ces jeux du hasard ?

 

Laissons le suspens à ceux qui ne l’ont pas encore vu à qui il est chaudement recommandé en ces temps de grisaille !

 

Lien permanent Catégories : Culture 8 commentaires

Commentaires

  • Eh bien, dites-moi, Micheline, il faut chaud dans vos bois ! Le loup y est sans doute… Meilleures salutations.

  • Bonjour JMO,

    Peut-être l’arbre qui cache le loup ... Il en va ainsi! Marguerite n’avait pas prévu qu’on lui volerait son sac après qu’elle se soit offert une nouvelle paire de chaussures.

    « En prenant son pied, la vendeuse lui donnait un vague plaisir. » Et vlan !

    Bonne journée à vous!

  • Jeu des sens, la décence dans l'indécence ou est-ce l'indécence dans la décence... Je ne saurais le dire...

    L'essence même des sens, quand j'y repense, j'en ai tous les sens dessus dessous !

  • :o))

    Un film que je verrais avec plaisir, j'adore le couple Azéma-Dussolier.

  • Quoi, coquine Micheline!? Les hommes seuls sont une herbe folle? ... Et les femmes, pardi! Qu'est-ce qu'on en dit?

    Bon, grâce à vous, j'ai été voir le film et il faut le recommander tellement il parle d'amour comme personne.

    Dans la même veine que les autres films avec ces 2 acteurs-là ...

    Good night!

  • @ Claire Ogie : allez-y ... je vous le recommande ... vous ne regrettez pas, d'autant qu'il poursuit la tradition du "couple mythique" d'Alain Resnais.
    Bien à vous

  • Je réagis à retardement, mais, merci pour la recommandation Micheline. :o)

  • moi de même :)

Les commentaires sont fermés.