UA-105021232-1

lundi, 30 novembre 2009

Le vote pour ne pas miner la laïcité

 

« Ne te demande pas ce que ton pays peut faire pour toi ; demande ce que tu peux faire pour ton pays! », assénait JFK. minaret1.gifCe qui est choquant dans cette votation du 29 novembre 2009, c’est la manière dont est traité le peuple suisse, du genre « Pardonnez-leur ! Ils ne savaient pas. »

 

Cependant, il faut le dire et le répéter : le vote pour l’interdiction de la construction des minarets ne constitue pas un vote l’islam ou les Musulmans. Un vote anti-religieux ? Sûrement. Forte de son attachement à la laïcité, la Suisse ne souhaite pas simplement pas une islamisation de ses mœurs sociales et politico-juridiques.


Les Suisses ont voté en connaissance de cause. Bien instruits, ils ont choisi en leur âme et conscience, n’en déplaise à quelques vendeurs d’indulgence !


On le sait, les minarets ne sont pas nécessaires à l’exercice de la prière. Le Coran le dit. Et beaucoup de mosquées sont en effet dépourvues de minaret, ne serait-ce que la plus célèbre, la mosquée El Aqsa à Jérusalem. La France n’en compte pas plus de dix sur son sol, chiffre bien inférieur aux bâtiments


Leur interdiction n'est donc pas contraire aux droits de l'homme, d’autant qu’elle ne contrevient en aucun point à la loi universelle de la paix confessionnelle.


Les électeurs ont exprimé leur ras-le-bol des pays musulmans terroristes qui narguent ouvertement l’occident et dont le but avoué par leurs chefs (Ben Laden, Ahmadinejad) est purement et simplement son anéantissement, sans oublier Sir Kadhafi qui se fiche complètement de la Suisse, de ses institutions démocratiques, des deux otages suisses et qui en appellent à son démantèlement.

Comme ils ne sont pas des imbéciles (contrairement à ce que d’aucuns désirent montrer), les citoyens ont opté pour une décision sage, se protégeant par là aussi des magouilles véhiculées par une nomenklatura. Si l’expérience sert à quelque chose, on peut préciser que justement, ils ont eu en mémoire les épisodes de Rendsburg et Rheinfelden.


On se souvient les parole d’un premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, qui proclamait haut et fort en 1997 déjà que «les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les coupoles nos casques et les fidèles nos soldats».

On voit facilement de quel côté penche la balance de la paix religieuse …

 

Le minaret est clairement un symbole de revendication politico-religieuse du pouvoir et cela les Suisses l'ont compris.


Le peuple a tranché : il ne veut pas de mesures juridiques islamistes dans le sein de ses institutions obtenues de longue lutte!

 

 

11:51 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : islam, droit, constitution, religion, minaret, mosquée, pouvoir politique | |  Facebook

samedi, 28 novembre 2009

Quelle farce, ces prévisions!

« La parole dépourvue de sens annonce toujours un bouleversement prochain. »

(René Char)

 

 

 

Civitas s’interroge sur la véracité des thèses « prouvant » les catastrophes écologiques annoncées habituellement dont le réchauffement climatique et surtout sur ses causes – humaines - et les remèdes apportés. Le 19 novembre, on vient de célébrer la Journée mondiale de l’enfance, qui coïncidait cette fois avec la vingtième année de la Convention relative aux droits de l’enfant. Quelques jours après, des actions ont été menée tambour battant pour sensibiliser l’opinion au problème de la violence faite aux femmes.

 

Bon, entre les femmes et les enfants, on observe empiriquement un lien direct ...

 

Mais dans le même temps, le rapport 2009 du Fonds des Nations Unies pour la population décide de mettre en garde d’enfanter encore parce que cela constitue l’élément fondamental des émissions de gaz à effet de serre. Le document recommande illico presto de faire moins d’enfants et d’éviter aux petits bouts de chou de faire leur petit rot après avoir avalé leur biberon.

Lire la suite

18:07 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : lois, taxes, écologie, démographie, surpopulation, famine, pollution | |  Facebook

dimanche, 22 novembre 2009

L'homme est une herbe folle

 Qui vous rend à vous-même, en un jour, si contraire?

Quoi! même vos regards ont appris à se taire?

(Racine, Britannicus, v.735-736)

 

Les-arbres-ont-des-sexes.jpg

Quand on sort du cinéma, plus rien ne vous étonne. Tout peut arriver avec le plus grand naturel! Le nouveau film d’Alain Resnais, Les herbes folles, est un rafraîchissement ! En saisissant l’insoutenable légèreté des propos des protagonistes, il révèle les dysfonctionnements de l’être, ses difficultés à exprimer les ressorts de son imaginaire.

 

Un florilège des loufoqueries plus ou moins cocasses interpellent le spectateur, le faisant basculer entre illusion et évidence, bousculant ses attentes. Les cocasseries traduites verbalement donnent lieu à des jeux de mots aussi délirants que sensés parce que les sens sont les garants du principe de réalité et de la raison.

 

Inspiré du roman de Christian Gailly, L’incident, le film retrace l’improbable Resnais1.jpghistoire d’amour entre l’inénarrable André Dussollier et l’imparable Sabine Azéma, les deux acteurs fétiches d’une fidélité inégalable du grand cinéaste. Les plaisirs des yeux se mêlent à ceux des oreilles : de la baguette à la braguette, il n’y a qu’un air, d’autant qu’il s’agit d’une histoire de bagatelle.

 

L’amour naîtra-t-il néanmoins de ces jeux du hasard ?

 

Laissons le suspens à ceux qui ne l’ont pas encore vu à qui il est chaudement recommandé en ces temps de grisaille !

 

10:12 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : cinéma français, film humoristique | |  Facebook

jeudi, 19 novembre 2009

Le Club de la Grammaire fête ses 50 ans

En collaboration avec Le fichier français de Berne, le CLUB DE LA GRAMMAIRE fête ses 50 ans en ce jeudi 19 novembre à 18 heures 30 au Café-Restaurant Papon.

En hommage à son fondateur Honoré Snell, est prévue une conférence de

 

Madame Michèle LENOBLE

 

Docteur en philosophie et lettres, membre du Conseil international de la langue française (Paris), elle s' exprimera sur le thème :

QUELLE PLACE POUR LE FRANÇAIS AUJOURD’HUI ?

 

La conférence sera suivie d’un débat avec le public autour notamment de la question de la nécessité de légiférer pour assurer la défense du français en Suisse et à Genève en particulier. Une occasion rêvée pour réfléchir à la langue dans tous ses états ...

pantagruel.jpg

07:15 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

mardi, 17 novembre 2009

Le sommet des recettes contre la faim dans le monde

faim1.jpg
Pour la cinquième fois en treize ans, un nouveau sommet du Fonds des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO dont le siège se trouve à Rome) est en train de plancher sur les recettes qui mettraient fin à la faim affectant 1 milliard 20 millions d’êtres humains. Pour l'anecdote, en guise de mise en bouche, le Directeur général de la FAO, Jacques Diouf, en chair et en os, a fait la grève de la faim pendant 24 heures dès le 13 novembre au soir.

 

La question reste comment faire pour assurer une alimentation suffisante à la population mondiale qui atteindra les 9,1 milliards d’âmes en 2050.

 

Le Pape se dit choqué par l’ampleur du phénomène alors qu’il refuse le contrôle des naissances par les moyens contraceptifs existants. Imaginez si les Chinois n’avaient pas réalisé une telle politique ...

 

Les 192 pays participants refusent de s'hypothéquer de l’enveloppe annuelle de 44 milliards de dollars pour l’aide à l’agriculture et à l’alimentation, stratégie promise d’ailleurs lors du G8 à l’Aquila pour combattre ce fléau dont le seul représentant présent au rendez-vous est … son ami Berlusconi.

 

Précisons que jusqu’ici, toutes les mesures prises pour lutter contre ce mal intégral ont échoué. Primo, les investissements dans l’agriculture ont été insuffisants ; secundo, l’augmentation drastique du cours des denrées alimentaires n’a pas été endiguée par manque de souci prévisionnel.

 

faim3.jpgMais le comble revient à Kadhafi qui s'est rendu dans un hôtel de luxe à la rencontre de jeunes Italiennes, recrutées par agence, pour les appeler à se convertir à l’islam. Selon des journaux italiens, son argumentation est claire : Jésus-Christ n’a pas été crucifié et le christianisme a été envoyé aux Juifs alors que l’islam est destiné à tout le monde ; le rôle imputé à la femme par le Coran n’est pas ce qu’en disent les Occidentaux. Quant aux interdits alimentaires, il ne s'en est pas expliqué ... Pour couronner son instruction, le Roi de l'Afrique leur a offert ainsi deux livres sur le pourquoi du comment être musulman.

10:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : famine, surpopulation, sommet politique, écologie, contraception | |  Facebook

lundi, 09 novembre 2009

Hannibal et les Alpes

Hanni1.jpgCe n’est pas pour faire de la pub à une personnalité - déjà, oh combien, célèbre - qui devrait selon les usages de bienséance être nommée persona non grata mais …  il est tout de même piquant de trouver sur un site de l'association internationale des supporters d’Hannibal Khadafi des gentillesses du genre « La Suisse est une mafia » ou une image montrant « le nouveau drapeau suisse » concocté par ses soins avec une croix gammée noire en lieu et place de la croix blanche ou encore une photo représentant un Hans-Rudolph Merz affublé d’une moustache à la Hitler avec « son » titre (en allemand, je vous prie) « Conseiller fédéral Nazi » … et j’ en passe et des meilleures.

Un appel au boycott des produits suisses comme Nestlé ou Swatch daté du 20 octobre 2009, soit la date qui signifie l'échéance de l'accord signé entre les deux pays, vient couronner le tout.

Lire la suite

16:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : politique internationale, la suisse, kadhafi, otages | |  Facebook

samedi, 07 novembre 2009

Mauvaise note pour un magistrat sortant bien ennuyeux

 

Abyssus abyssum invocat

 

bonnet-d_ane.jpgDe cette morose campagne, on retient facilement une note dissonante. Hué abondamment sur un plateau télévisé, bien baffé dans un sondage de l'hebdomadaire le plus lu, le magistrat socialiste en charge des apprentissages et des formations sera-t-il jugé sur sa capacité à imposer les changements attendus ? Au regard du système électoral en vigueur, on connaît "la prime au sortant" comme si elle relevait d'une quelconque légitimité ! Pourtant, il y a eu d’autres magistrats constituant le maillon faible - suite à un désastreux bilan, à être remerciés via la vox populi !

 

Le roitelet dont la suffisance est à la hauteur de sa fatuité, jouissant du prix du bonnet d’âne pour sa gestion de l’école, des conflits entre technocrates carriéristes véreux et enseignants esseulés dans un cadre en déroute, pour ses favoritismes tendancieux au niveau des engagements et nominations, le gaspillage de budgets alloués à des effets bien précis.écolebonnet.jpg

 

Après l’éclatement de l’affaire des 2 enfants vivant dans les détritus, traités pire que les chiens secourus par le l’Office vétérinaire, qui à son tour … alerte le Service de protection des mineurs (SPMI) pour les prendre en charge, Charles Beer montre n’avoir rien appris des drames précédents. La scolarisation des enfants souffrant de handicap connaît toujours les mêmes déboires et les insultes faites aux parturientes d’un certain âge n’y ont rien changé.

 

Les errements de ses services, avec sa bénédiction, sont imputables à ses propres carences, sa volonté de nuire et son inertie en matière d’application de la loi. Qu’on garde à l’esprit comme il a été débouté par le tribunal administratif suite aux mensonges avérés pour la présentation d’un objet de votation dans la brochure officielle, frisant le parjure ! Qu’on garde à l’esprit comment il a détourné la teneur de l’initiative, grandement plébiscitée, sur le retour des notes à l’école !

 

bonnet-dane1.jpg

 

De cette dernière affaire, humainement tragique, le magistrat , n’aura visiblement rien appris et répété à vau-l’eau qu’il y a des procédures et un modèle à appliquer … De sa bouche, on se demande bien ce que cela signifie … Des deux conceptions de l’assistance qui s’affrontent, il n’aura donné aucune impulsion à l’une ou l’autre, se contentant de faire porter le chapeau aux employés, en cascade, alors que le problème se situe à la tête.

 

Puisse l'électorat genevois appliquer les sanctions appropriées dans ce cas! Pour plus d'informations sur tous ces sujets, on peut consulter toutes ces notes plus actuelles que jamais :

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/09/12/gargamel-le-machiavel.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/09/14/la-rentree-des-people-paroles-de-stars-qui-a-dit.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/08/25/handicap-et-ecole-un-pretexte-pour-exclure.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/09/20/beer-ne-fait-pas-front-face-a-ses-responsabilites.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/11/26/le-minsitre-malgre-lui.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/11/19/ceci-n-est-pas-un.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/11/18/le-tribunal-administratif-desavoue-charles-beer-annulation-d.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/11/16/bonnet-d-ane.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/12/19/budget-2009.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2008/12/14/traduction-du-langage-pedagogiste.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2009/02/06/iufm-hep.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2009/03/26/maitre-ou-enseignant.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2009/03/15/le-retour-d-isabelle-adjani-la-classe.html

 

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2009/04/20/trafic-de-notes-a-l-ecole-de-charles-beer-la-regle-ou-l-exce.html

 

 

 

09:00 Publié dans Formation | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : école, élection, genève, beer, pisa | |  Facebook

vendredi, 06 novembre 2009

Quelle est la valeur ajoutée des réseaux sociaux?

networking.jpg

Ainsi a eu lieu la 300ème conférence First de Rezonance en partenariat avec la Fédération romande des entreprises. Après 11 ans d’existence, le réseau social n’a pas perdu de son souffle. Bien au contraire ! Des centaines de talents s'y rencontrent pour partager leurs vues, leurs désirs, leurs compétences spécifiques, pour élargir leur milieu d’affaires et identifier de nouveaux clients ou fournisseurs en faisant valoir leurs intérêts. Des indépendants de tous horizons se créent ainsi leur identité numérique.

 

La chose a donné le mot : le verbe réseauter adapté du mot réseau, un néologisme récent,  fait désormais son apparition dans les dictionnaires Larousse et Robert en 2010.

 

Le sujet de la soirée était se savoir quelle valeur ajoute un réseau social (Facebook, Twitter, etc) au niveau personnel autant que professionnel.

 

Chaque mode de communication (vertical, horizontal, transversal, autoritaire, collectif) procède selon des codes déterminés, me direz-vous ! Et bien, le côté « immédiat » du réseautage – dont j’ai déjà parlé dans un précédent billet - provoque indéniablement une interactivité, qui ne ressemble en rien avec une simple information délivrée sur un produit, un événement, un service, une idée.

 

En révolutionnant le paysage médiatique, chaque entrepreneur s’immerge dans une communauté et y accueille des avis utiles pour son action. Le networking se confond naturellement avec le mode de vie en ce sens qu’il fait appel à des qualités psychologiques définies telles que la capacité d’innover, de prévoir, de présenter un objet en se mettant à la place de l’autre, de se poser dans une perspective durable.

 

C’est dire qu’on se réjouit du prochain rendez-vous organisé jeudi 12 novembre 2009, dès 17 h 30 autour du thème «Energies et climat : ce qu’il faut savoir pour mieux agir».

Vive Rezonance!

13:27 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

mardi, 03 novembre 2009

Les bons mots de Narcisse Praz

« L’humour est la politesse du désespoir. » (Georges Duhamel)

 

 

 

mots1.jpgOn pourrait recommander comme cadeau de Noël le dernier ouvrage du Valaisan Narcisse Praz (comme son nom l’indique), haut en couleur, qui a défrayé plusieurs fois la chronique Dictionnaire satirique des noms propres et malpropres (Slatkine) tant par sa truculence que pour son caractère à propos. Qu'on se souvienne des histoires des parcomètres ...

 

Né en 1929, il n’a eu de cesse d’engager sa plume pour pourfendre la pudibonderie et les hypocrisies ambiantes, sans jamais craindre de se faire des ennemis, voire la prison. Ce nouveau trésor poursuit la lignée des 199 numéros satiriques de La Pilule, du Crétin des Alpes ainsi que de … son fameux Dictionnaire insolent dont le succès fut immédiat et durable.

 

 

 

 Voici ce qu’en dit son éditeur :

 

« Dans son cahier N° 37, 1990, intitulé «L'éloge du rire», l'Alliance culturelle romande présente ainsi ses auteurs sélectionnés : «Derrière l'évidence d'une littérature romande austère, une réalité occultée : le rire. Les lettres de ce pays sont depuis trop longtemps présentées comme une plate-bande mortifère à force d'être vertueuse. Comme si le rire dans tous ses états, ce rire impur et craint, n'y avait jamais fleuri - s'efforçant de bousculer un consensus tant doloriste que raffiné.»

 

Qui a jamais dit qu’en Suisse, il n’y a pas d’humour parce que pas fantôme et donc d’esprit ?

Décortiquant les mots et plus singulièrement les motivations liant signifiants et signifiés, le satyre valaisan nous fait goûter encore une fois des morceaux d’anthologie avec une logique cul par-dessus tête.

Si une quittance est un certificat de bonne vie et mœurs capitalistes, le tournedos désigne l’après l’amour, tandis que le hara-kiri qu’on pourrait commettre suite à une panne ou un échec amoureux n’est que l'art de prendre son propre ventre pour une boîte de conserve et son sabre pour un ouvre-boîte ! Un seul impératif : le tout doit néanmoins s'écrire sans fote d’hortaugrafe.

 

mots2.jpg

À consommer sans modération (ou à discrétion comme il se dit usuellement dans la restauration pour certains plats) ! 

19:02 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : narcisse praz, littérature, humour, politique | |  Facebook