lundi, 04 janvier 2010

Jugement d'un tribunal égyptien contre le port du niqab

"Fais en sorte que ton prochain n'ait pas à souffrir de ta sagesse.
Domine-toi toujours. Ne t'abandonne jamais à la colère."
(
Omar Khayyâm) 

burqa.jpg

L’interdiction des minarets plébiscitée par les électeurs suisses porterait-elle ses fruits aussi au-delà de nos frontières? Le journal espagnol El Pais affirmait qu'un phénomène similaire se produirait dans leur pays si un tel vote avait lieu ; un ministre italien renchérit dans le même sens. Différentes personnalités françaises ont salué l’événement en relevant l'esprit et la lettre d'une telle initiative ; pour preuve, Le Figaro écrivait « Les Suisses votent tout haut ce que les Français pensent tout bas. » On pourrait donc rajouter que cette décision populaire a parlé tant à la raison qu’au cœur des citoyens …

Et voilà qu’un tribunal égyptien vient de confirmer une décision du ministère de l’éducation prise en octobre dernier d’interdire le niqab – voile intégral ne laissant deviner que les yeux - dans les salles de l’université et de lycée. Certes, l’autorité judiciaire a évoqué des raisons de sécurité mais le constat d’une montée de l’islam fondamentaliste, dit aussi salafiste dans ce pays déjà très conservateur l’a interpellé tout au long des discussions sur la question. En effet, de plus en plus de fillettes – et elles sont nombreuses - portent le niqab ; en outre, elles sont privées de cours de dessin, de musique, de vacances, de sorties d’école, de sport.Il faut le dire : beaucoup de chroniqueurs sont choqués par l’envergure du phénomène et critiquent ouvertement cette régression vers l’obscurantisme. Une journaliste s’écrie même : "Je me suis crue en Afghanistan." Un enseignant explique à visage découvert que les filles qui portent le niqab ne présentent pas de problèmes tant qu'elles montrent leurs paumes quand elles ont besoin d'être bastonnées. À la question de savoir comment il distingue ses élèves voilées les unes des autres, ne serait-ce que lors des interrogations, il reconnaît aisément que pour vérifier l’identité d’une élève parée de la sorte, il appelle une femme enseignante (elle-même voilée, il va sans dire) …

niqab1.jpg

Du côté des parents : même son de cloche ! Un père dévoile la meilleure éducation islamique de sa fille ainsi :"Une fille doit porter le niqab à partir du moment où les premiers signes de féminité apparaissent en elle. Selon la charia, son père a le droit de la contraindre à le porter."

Quel que soit le vêtement dissimulateur - hidjab, tchador, hijab, jilbab, khimar, niqab, burqa – ce qu’il faut souligner le fait qu’on a affaire avec des instruments déshumanisants, autant par leur contrainte physique que par l’aliénation psychosociale qu’engendre leur port. Il semblerait donc que cette donnée ait été reconnue et traduite dans la décision de justice en question ...  

 1190106433.jpg

 

 

 

534 jours de déshumanisation pour nos deux otages suisses, c'est intolérable ...

Commentaires

j'aimerais rectifier votre message,

La justice égyptienne a annoncé le 3 janvier que les étudiantes portant le niqab seraient désormais interdites d’examen. Elle donne ainsi raison au ministère de l’Éducation supérieure qui, par cette mesure, déclare vouloir éviter les fraudes.

Merci de transmettre la vrai message

Écrit par : La franchise | lundi, 04 janvier 2010

Merci pour votre précision et votre franchise! L'affire est longue ... Déjà au début de l'année scolaire, le ministère de l'enseignement avait décidé de faire appliquer une directive interdisant le port du niqab non seulement dans les universités en temps d'examens mais aussi dans les lycées.

Le débat relancé à plusieurs reprises a pris corps en la parole de l'imam d'Al-Azhar, Mohammed Sayyed Tantaoui, qui avait exigé d'une collégienne d'enlever son niqab explicitant que "le niqab n'est qu'une tradition" qui n'a "pas de lien avec la religion".

Un élément essentiel réside dans le fait que soit reconnu socialement que ce genre de coutume vestimetaire ne repose pas sur une texte dit sacré mais qu'il s'agit bien de lois - machistes - découlant d'un pouvoir décisionnel vertical où les femmes en l'occurrence n'ont pa leur mot à dire ...

Bien à vous!

Écrit par : Micheline Pace | lundi, 04 janvier 2010

La plus haute tour du monde (qui n'est pas un minaret) s'élève à Dubaï ... bon, ce qui est intéressant dans cette histoire, c'est que le pouvoir public a su séparer livraie du bon grain et ont montré à la face du globe que certaines pratqique qu'on dit basés sur le Coran n'ont rien de religieux car ce n'est justement pas le cas!

L'islamisation rampante (salafiste), on n'en veut pas là-bas non plus. Les pratiques barbares, non plus. Voilà pour la théorie... quant à la réalité, on verra si elle suivra. Pour l'heure, cette décision de justice fait honneur à un pays concerné au premier chef par ce problème.

Et nul doute que le vote suisse y soit pour quelque chose, intellectuellement parlant!

Écrit par : François T. | lundi, 04 janvier 2010

Ce qui m'amuse c'est l'article en première page du "COURRIER" du 30 décembre 2009-3 janvier 2010
Les Tchétchènes subissent une islamisation "forcée" pages 12 et 13
Parce que vous connaissez une islamisation qui n'est pas forcée vous?

Moins d'un mois après la votation, cet article éclair d'un jour nouveau la décision du peuple suisse, et surtout l'incapacité du gouvernement à voir les vrais problèmes!

Rappelons que ce quotidien était pour les minarets donc!

Entre temps on apprenait qu'en Égypte selement 25% des mosquées ont des minarets!

Pas de manifestation organisée par solidarité avec les opposants iraniens!
Il serait pourtant bien que les 2000 personnes, présente le lendemain de la votation, dont notre élite, retourne place Saint Pierre, pour manifester enfin pour une juste cause,
Celle de la démocratie dans un état islamique!

Écrit par : dominiquedegoumois | lundi, 04 janvier 2010

Je tiens vivement à vous remercier pour l'intérêt accordé aux pays lointains de la suisse. Je trouve noble de votre part de vouloir ainsi ramener harmonie et démocratie. Je ne peux que vous féliciter. Passez des heures à surfer sur internet afin de trouver un article sur telle femme battue par son mari, mais ne pas accorder de l'importance à la voisine suisse qui se fait molester chaque jour, telle femme qui n'a pas pu terminer ses études à cause de son clan familiale, mais ne point manifester aucun sentiment pour la jeune suisse qui n'arrive pas à trouver une place d'apprentissage.




Oubliez les femmes battues en Suisse, assassinées par leur conjoint, oubliez les pauvres suisses que n'arrivent pas à joindre les deux bouts, oubliez les enfants maltraités vivant dans la misère total. Oubliez tous les malheurs existant en Suisse, et allez en bon citoyen régler les problèmes d'autrui, car les musulmans incultes qu'ils sont,ont besoin de votre sagesse, car celui qui a créé les musulmans n'a pas créé un autre peuple

Écrit par : La franchise | lundi, 04 janvier 2010

Et bien, au moins le niqab fait maintenant ouvertement débat, même dans les pays musulmans. Un bon signe.

Écrit par : hommelibre | lundi, 04 janvier 2010

C'était le sens de ce billet aigre-doux, cher Hommelibre. J'en suis déçue en bien. Un grand merci de l'avoir soulevé!

Mais on n'oublie pas les malheurs qui frappent toutes catégories de gens :
-la voisine suisse qui se fait molester chaque jour,
-telle femme qui n'a pas pu terminer ses études à cause de son clan familial,
-la jeune suisse qui n'arrive pas à trouver une place d'apprentissage,
-les femmes battues en Suisse, assassinées par leur conjoint,
-les pauvres suisses que n'arrivent pas à joindre les deux bouts,
-les enfants maltraités vivant dans la misère totale.

@ Lafranchise : de mes malheurs, je vous assure que tout le monde s'en fout aussi, même ceux dont quelqu'un d'autre est responsable. Pour ma part, j'ai pris le parti de ne pas engendrer d'autres malheureux sur terre et de faire au mieux ce qui m'incombe. Que voulez-vous? ... il faut bien commencer par un bout même si on ne voit pas le bout.

Bonne nuit étoilée!

Écrit par : Micheline Pace | lundi, 04 janvier 2010

Voilà un Ministre qui ne baisse pas la culotte devant les islamistes radicaux: Brice Hortefeux a viré du territoire français un imam, le renvyant en Egypte, son pays d'origine! Ali Ibrahim el-Soudany exhortait ses fidèles ainsi : «Priez Allah, pour détruire et écraser tous les ennemis de l'islam et donner la victoire à tous les moudjahidins.»

L'individu jugé dangereux par les pouvoirs publics terminait souvent la prière du soir explicitement par une «malédiction contre les juifs et les Occidentaux».

Comment en appeler à la lutte contre l'Occident, se moquer des valeurs républicaines, et vouloirà tout prix vivre dans notre société?

Certains détracteurs jaloux du succès de la votation sur les minarets nous feront-ils croire encore d'un vote sur l'ignorance?

Écrit par : Philippe B. | samedi, 09 janvier 2010

«Qu'Allah accepte les martyrs de l'islam dans son vaste paradis», s'eclamait l'imam. Toijours dans cette même logique, il aurait aussi prévu l'enfer pour les incroyants :«ceux qui seront entourés de feu, ceux qui seront traînés par leurs intestins, ceux qui mangeront la chair ou encore ceux qui vomiront de la rouille.» Le 11 septembre dernier, il se serait encore exprimé en ces termes : «Aujourd'hui, on est le 11 septembre. Nous leur disons que l'islam est notre religion, que Mohammed est notre prophète et que le Coran est le livre de notre djihad. On le dictera au monde entier»!

Vu ces exhoratations, il reçut la décision de son expulsion juste avant Noël. Nos sociétés laïques nont pas à supporter ce genre de légitimation à violence, ce qui contribuerait à un terrain pour la violence terroriste.

Enfin, un Ministre qui a des c .......

Écrit par : Micheline Pace | samedi, 09 janvier 2010

L'ignorance et la haine sont graves et ont causé beaucoup de dégâts.

Le populisme en fait parti

Écrit par : La franchise | samedi, 09 janvier 2010

"Enfin, un Ministre qui a des c ......."

De quel pays se distingue ce Ministre?

Écrit par : Patoucha | dimanche, 10 janvier 2010

la société égyptienne est gangrénée par les mouvements islamistes radicaux comme les Frères musulmans très actifs sur le terrain, c'est une poudrière avec une population très jeune et très maléable prête à tout. Pour que cet Etat ne tourne pas à une théocratie comme en Iran, il faut commencer par des actions comme l'interdiction de la niqab à l'Université qui montre clairement que les islamistes gagnent du terrain dans les élites égyptiennes.

Écrit par : demain | dimanche, 10 janvier 2010

Des imams ont été pris en flagrant délit de proxénétisme. Abdeslam Bahiad, 54ans, imam d'Orange, fait venir du Maroc depuis 20 ans des filles qu' il traîne à la prostitution. Ils se construisent une fortune colossale tout en exploitant ces pauvres créatures mais en prônant des règles qui n'ont rien à voir ...

Gérant une mosquée, il a heureusement arrêté l'an dernier. Ce qu'il y a de sûr qu'au nom du multiculturalisme qui ne sert que les intérêts de quelques minorités qui s'érigent en autochtones - alors qu'ils ne sont même pas chez eux - certains en profitent et que les Suisses ont eu raison de ne pas se soumettre à ce genre d'aplatventrisme! À part la prostitution, on en compte qui gravitent dansl'immigration clandestine et le blanchiment d'argent.

Qui est con ?

Écrit par : hello | dimanche, 24 janvier 2010

Les dernières positions sur le voile en France donnent raison à ette réflexion. Dommage que le PDC ait volé la vedette à l'UDC pour ce qui est d ela continuité de l'initiative sur les minarets plébiscitée (alors que l'autre parti l'avait combattue)! Y a - t - il un ténor dans le parti agrarien et anti-technocrate?

Écrit par : XYZ | samedi, 30 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.