UA-105021232-1

samedi, 06 février 2010

Santé !

 

Il est beaucoup question de santé publique ces temps. Qu’on soit contre l’IVG ne légitime pas le fait qu’on veuille extraire les frais de l’acte médical de l’avortement de l’assurance de base, sous prétexte que les soins dentaires ne sont pas remboursés. Un ami dentiste m’avouait que des études montrent que les caries et d’autres désagréments de la dentition ont des racines médicales au même titre qu’une grippe. La comparaison est donc doublement fallacieuse. Les raisons restent obscures, ce qui tend à vouloir faire remplacer la science bio-médicale par des idéologies d’antan, combattues à travers les siècles, avec raison.

 

obésité1.jpgÀ l'approche des fêtes de fin d’année, comme pour augmenter un sentiment de culpabilité diffus, on voulut faire taxer les gros sous prétexte que le surpoids ne découlerait que d’une négligence toute individuelle, et que par conséquent, on connaît les recettes pour éviter ce phénomène physique. Un médecin, d’obédience libérale me disait qu’il ne pourrait jamais défendre une telle thèse d’un point de vue médical devant son parti.

 

Un article paru récemment dans Le Point nous éclaire sur ce point. Premièrement, il existerait un lien entre certaines maladies psychiatriques et l’obésité. Deuxièmement, une anomalie du chromosome 16 en serait la cause dans 1% : même s’il demeure difficile de définir le gène déterminant l’obésité, l’équipe internationale penchée sur ce problème explique que la microdélétion – soit l’absence d’un fragment dans ledit chromosome – en serait en partie responsable.

 

Si ces faits sont avérés, de nouvelles perspectives de traitement préventif pourraient voir le jour.

 

Le monde n’étant pas parfait, on pourra peut-être cesser de stigmatiser des personnes nécessitant de soins médicaux pour X raisons. La médecine nous concerne tous. Quand bien même, je ne contracterai probablement jamais le sida, il ne me viendrait pas à l’esprit de demander à m’extraire de la prise en charge de tous les soins que nous prodiguent la recherche et la pratique médicales.  

 

obésité3.jpg

 

17:15 | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook

Commentaires

Santé! Si vous buvez un bon coup, vous ne grossirez pas d'un yota! La blague :
Mon premier fait l'amour.
Mon deuxième a ce qu'il faut pour le faire.
Mon troisième aimerait le faire.
Mon tout est un os du corps humain.
Il s'agit de l'omoplate.

Écrit par : Philippe B. | samedi, 06 février 2010

Si l'on n'avait le choix de ne pas être malade ou de ne pas recourir à quelqu'acte médical, la question ne se poserait pas. Or, le monde n'étant pas parfait, les mesures pour lesquelles on s'est battu(e)s aussi durement ne doivent pas être balayées d'un coup de gueule dicté par une idéologie de la culpabilité mal placée et sans respect de la personne humaine.

On ne met pas en cause le fait de payer les trithérapies, les médicaments contre la grippe, les dons d'organes, les opérations du pancréas. Il en va de même pour l'avortement ou l'accouchement. Qu'on se remémore le drame de certaines femmes, le plus souvent sans le sou, qui se sont fait avorter par un tiers à la maison, dans un bain de sang jusqu'à en perdre la vie ...

T'es gros, donc tu payes! T'es enceinte à l'insu de ton gré, donc tu payes!
Ce type d'injonction repose sur une volonté à peine masquée de culpabiliser ce qui échappe à la volonté de se retrouver dans telle ou telle situation.

Écrit par : Micheline | dimanche, 07 février 2010

Civitas , vous tentez de démontrer tout et son contraire.
Les gros sont des cas psy.
Les problèmes bucco-dentaires sont une maladie.
Au contraire de l'avortement,si je vous ai bien compris,puisque vous estimez qu'il est stupide de comparer les cas.
Et dans le développement de votre exposé, vous demandez de -cesser de stigmatiser des personnes nécessitant de soins médicaux pour X raisons.

Ceci après avoir estimé incohérent de comparer l'obésité, les soins bucco-dentaires et l'avortement.

Vous avez raison sur un point. L'avortement ne relève pas de la maladie.

Ou je ne suis pas votre raisonnement, c'est lorsque vous proclamez - Qu’on soit contre l’IVG ne légitime pas le fait qu’on veuille extraire les frais de l’acte médical de l’avortement de l’assurance de base, sous prétexte que les soins dentaires ne sont pas remboursés.

Vous mettez en balance des soins relevant de la maladie, comme vous l'expliquez si bien, et des interventions relevant plutôt de l'accident. Car en suivant toujours votre exposé, un avortement ne relève pas de la pathologie et n'est pas une maladie, mais un acte médical pour réparer un accident.

Votre exposé est un peu confus et je crois que vous n'avez pas pris le soin de vous relire, à tout le moins, il montre que vous ne maitrisez pas votre sujet.

Avis d'un médecin-dentiste

Écrit par : J-Marc | lundi, 08 février 2010

Si vous m'aviez lu, nul ne vous permettrait d'avancer de telles interprétations. Les gros ne sont pas forcément des cas psy, ne vous en déplaise, les études récentes le démontrent. Les cellules adipeuses ainsi que le chromosome 16 ne sont pas "répartis" de manière égale chez tous.

Je ne compare pas l'incomparable comme je l'ai mentionné plus haut mais je cherche juste à mettre fin à des amalgames et préjugés. L'avortement n'est effectivement pas une maladie mais un acte médical qui mérite les protections que l'on sait. Le parallèle avec le dentiste, ce sont les initiants qui l'exprime comme pour brouiller les pistes.

Les dogmes ont la vie dure, vous avez raison. Malheureusement ils président à des décisions stupides et inappropriées. Informer correctement la population passe par une révision de ces dogmes qui n'arrangent que quelques-uns à des fins castiques. Les assurances de base ne devraient pas discriminer les uns ou les autres, par prétexte idéologique et les patients ne sont pas les dindons de la farce.

Enfin, on est ravi d'entendre l'avis d'un dentiste sur les problèmes bucco-dentaires : de par leur nature, ils devraient donc être remboursés ...

Bonne journée!

Écrit par : Micheline | lundi, 08 février 2010

Madame censure les com' qui l'atteignent à l'insu de son gré?

Le ridicule ne tue pas.

malheureusement

Écrit par : cessna | jeudi, 11 février 2010

Bien sûr que les gros sont des cas psy, comme les homosexuels. De grâce, cessons tout ce politiquement correct.

Écrit par : Géo | jeudi, 11 février 2010

Geo est un grand malade...il doit se décider à consulter une bonne fois pour toute...
Il s'est trompé d'époque, c'est en 39/45, dans certains camps, qu'il aurait pu s'éclater!

Écrit par : Joe | jeudi, 11 février 2010

Une patiente demandait à son Gynéco:

Dr, quelles précautions dois-je prendre pour ne pas tomber enceinte?

- prendre un wyski

Avant, pendant ou après?

- à la place!

:)))))))))))))

Écrit par : Patoucha | jeudi, 11 février 2010

Je croyais que l'obésité était due à un mauvais fonctionnement de la tyroïde, pour certains et d'autres de n'avoir aucune hygiène de nourriture: trop de gras, sucre et du reste....

"qu’on veuille extraire les frais de l’acte médical de l’avortement de l’assurance de base, sous prétexte que les soins dentaires ne sont pas remboursés."

Un prétexte qui a une dent contre l'avortement!
Quel amalgame...pas dentaire...

Juste pour vous détendre, Micheline, Ayez confiance en ceux qui votent et les femmes sont, je le crois bien, majoritaires. Cela touche les femmes et le Pays a besoin d'enfants. La France l'a compris lorsque la natalité a baissé, les politiques, ont dû revoir à la hausse les allocations qu'ils avaient diminuées aux familles.

En revanche, outre pour des raisons nédicales ou de viol, je n'accepte pas les avortements pour des raisons de confort et encore moins par accommodement.

Écrit par : Patoucha | jeudi, 11 février 2010

joli la blague du whisky lol

Écrit par : drole | jeudi, 11 février 2010

Voici une bonne méthode quelle est bonne pour être tip-top en forme physique et restez totalement zen. Méthode trouvée sur la touale.

- On dit que chaque jour nous devons manger une pomme pour le fer et une banane pour le potassium. Une orange également, pour la vitamine C et une tasse de thé vert sans sucre pour prévenir le diabète.

Tous les jours nous devons boire deux litres d'eau (oui, et puis aller faire pipi, ce qui demande le double du temps que vous avez perdu pour les boire).

Tous les jours il faut boire un Actimel ou manger un yaourt pour avoir les « L.Cassei Defensis », dont personne ne sait ce que diable ils sont, mais il semble que si on n'avale pas au moins 1 million et demi de ces bacilles (?) chaque jour, on commence à s'effilocher.

Chaque jour une aspirine, pour prévenir l'infarctus, et un verre de vin rouge, toujours contre l'infarctus. Et un autre de blanc, pour le système nerveux. Et un verre de bière, pour je ne sais plus quoi. Si on les boit tous ensemble, ça peut donner une hémorragie cérébrale, mais ne vous en faites pas, parce que vous ne vous en rendrez même pas compte.

Tous les jours il faut manger des fibres. Beaucoup, beaucoup de fibres, jus­qu'à ce que vous réussissiez à chier un pull. Il faut prendre entre 4 et 6 repas tous les jours, légers sans oublier de mastiquer 100 fois chaque bouchée. En faisant les calculs, on perd 5 heures pour manger.

Ah, et après chaque repas il faut se brosser les dents, après l'actimel et les fi­bres, brosser les dents, après la pomme, les dents, après la banane, les dents, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il vous reste 3 dents en bouche, sans oublier le fil dentaire, masser les gencives, le rinçage au plax...

Il faut dormir huit heures et travailler huit heures + le temps pour manger, 21. Il vous reste 3 h, en admettant qu'il n'y ait pas trop de trafic.

Selon les statistiques, nous regardons la télé 3 h par jour. Déjà ce n'est pas possible parce que tous les jours, on doit marcher au moins une demi-heure (attention : après 15 mn, retournez en arrière, sinon la demi-heure devient une heure).

Il faut maintenir les amitiés parce qu'elles sont comme les plantes, il faut les arroser tous les jours. Quand vous allez en vacances, aussi, je suppose.

De plus, il faut se tenir informé et lire au moins deux journaux et quelques articles de revue, pour une lecture critique.

Ah ! Il faut faire l'amour tous les jours mais sans tomber dans la routine : il faut être innovateur, créatif et renouveler la séduction.

Il faut aussi le temps de passer la serpillière, faire la vaisselle, laver les vête­ments, et on ne parle pas du fait que vous avez un chien ou des ENFANTS.

En bref, calculez le tout et ça vous fait 29 heures par jour.

La seule possibilité qui me vient en tête c'est de faire plusieurs choses à la fois : par exemple, vous vous douchez avec de l'eau froide et la bouche ouverte, comme ça vous buvez vos 2 litres d'eau par jour. Pendant que vous sortez de la douche avec la brosse à dents en bouche vous faites l'amour avec votre compagnon/e qui, pendant ce temps, regarde la télé et vous raconte ce qu'il voit pendant que vous passez la serpillière.

Il vous reste une main libre ? Appelez vos amis et vos parents, buvez le vin (après avoir appelé vos parents, vous en aurez besoin). Le BioPuritas avec la pomme, vous pouvez la donner à votre compagnon/e pendant que vous man­gez la banane avec l'Actimel. Et demain vous changez.

Mais s'il vous reste 2 minutes de libre, envoyez ce message à vos amis (qu'il faut arroser comme des plantes).

Maintenant je vous laisse, parce qu’entre le yaourt, la pomme, la bière, le pre­mier litre d'eau et le troisième repas de fibres de la journée, déjà je ne sais plus où j'en suis... mais je dois aller d'urgence aux toilettes. J'en profiterai pour me brosser les dents...

Écrit par : Sésame | jeudi, 11 février 2010

Micheline Pace

Je trouve d'une incorrection rare de supprimer les réponses qui vous dérangent.

Ma réponse était très correcte, précise.

La réalité vous dérangent? Alors ne tenez pas un blog et évitez la politique!

Je ne vous salue pas, Madame!

Écrit par : J-Marc | vendredi, 12 février 2010

@J-Marc

Pourquoi demander de la lucidité à une personne qui comprend qu' "on tombe enceinte à l'insu de son gré" ?

Si elle ne gère pas son corps et ne sait pas ce qu'il fait, imaginez ce qui se passe au niveau de la tête! mdr

Écrit par : Gatsby | vendredi, 12 février 2010

Patoucha

Très pertinent, votre commentaire.

Je vous précise que j'avais répondu à Mme Pace au sujet des soins non couverts par l'assurance de base, en m'étonnant qu'aucun parti ou élu(e) ne s'insurge du fait que les soins dentaires, par exemple, bien que relevant du domaine médical (comme elle l'a clairement exposé) ne soient pas pris en charge.

Je relevais aussi que je n'ai pas connaissance de parallèle entre ces soins et l'IVG de la part des initiants de cette initiative (pour citer ses paroles:-Le parallèle avec le dentiste, ce sont les initiants qui l'exprime comme pour brouiller les pistes...)

Je crains que certaines personnes ne soutiennent le remboursement des IVG pour des raisons personnelles et suite à leur vécu, et non lucidement ou de manière argumentée.

Les IMG doivent être prises en charges, c'est évident car il s'agit d'un acte clairement médical.

Les avortement "de complaisance", ou pour des raisons pratiques sont discutables.

Écrit par : J-Marc | vendredi, 12 février 2010

@patoucha

Il faut savoir que depuis la loi Simone Veil (1975) le taux d'avortements n'a pas baissé en France.

Triste constat, non?

Alors que la contraception est aussi accessible qu'en Suisse.

Les raisons invoquées en France sont:

Pas de contraception.

Méthodes de contraception naturelles.

Rupture de préservatif.

Oubli de pilule.

En moyenne nationale, c'est une femme sur deux qui avorte au moins une fois dans sa vie.

Liberté, liberté chérie mais mal orientée

Écrit par : Gatsby | vendredi, 12 février 2010

Merci pour ce partage

Écrit par : Mutelle jeune | mercredi, 14 juillet 2010

Comparateur mutuelle facilite votre recherche de mutuelle ou de complémentaire santé.Avec comparateur mutuelle Obtenez vos devis mutuelles personnalisés et étudier les garanties et les tarifs offertes par plusieurs mutuelle différentes.

Écrit par : Raubert | dimanche, 06 février 2011

Les commentaires sont fermés.