UA-105021232-1

mercredi, 07 avril 2010

Cyber-criminalité et droits de l’homme

«Nous sommes lucides. Nous avons remplacé le dialogue par le communiqué.» (Albert Camus)

cyberterrorisme.jpgOn peut se demander légitimement si Internet est devenu le théâtre de toutes les batailles tant les ordinateurs sont devenus omniprésents dans notre vie moderne, outil de travail nécessaire et moyen de communication par excellence. On peut désormais se livrer une guerre sans merci par ce biais. En tous cas, divers exemples le démontrent journellement.

La saga Falciani, informaticien brillant employé à la banque HSBC, en est un. La question de savoir s’il a glané des données privées grâce à des accès réservés ou à cause de failles présupposées du système pose bien les termes du problème.

Parmi les conférences qui se sont déroulées à l’ONU lors de cette 13e session du Conseil des droits de l’homme, il en est une qui a traité avec brio la question de la cyber-criminalité (ou cyber-terrorisme) à la lumière de l’article 19 de la Déclaration des droits de l'homme concernant la liberté d’expression. Organisé par Interfaith International, ong bénéficiant du statut consultatif auprès de l’ECOSOC, ce débat public a regroupé divers experts, dont Monsieur Carlos Moreira, directeur de WISeKey S.A. (World Trade Center), société réputée entre autre pour avoir fourni les solutions nécessaires à la sécurisation du e-voting de l’Etat de Genève et pour de nombreuses contributions de cyber-sécurité en Chine. 


Qu’il s’agisse des atteintes

 

- aux personnes (diffusion d’images dégradantes ou pédophiles, de méthodes pour se suicider ou assassiner son prochain, de recettes d’explosifs ou d’injures à caractère racial) ou des

- aux biens (fraude à la carte bleue sur Internet, annonces pour des enchères d'objets volés ou contrefaits, encaissement d'un paiement sans livraison de la marchandise, piratage d'ordinateur, gravure pour soi ou pour autrui de musiques, films ou logiciels),

 

les actes cyber-criminels sont condamnés par les principes de droit pénal en vigueur.

 

Force est de constater que les attaques sur le web sont de plus en plus sophistiquées et qu’il est désormais très facile dehacker1.jpg hacker. Pour preuve, d’obscurs opuscules se forment aux quatre coins du monde dans le but de mener des opérations terroristes, à moindre coût. L’arme n’est plus seulement celle d’hier : mon ordinateur peut en constituer une, sans entrave.

 

Autre exemple parlant : la fraude et l'escroquerie en ligne prennent de plus en plus d’ampleur en 2001, des groupes organisés en Ukraine et Russie ont piraté plus de 40 sites américains, détournant les numéros d'au moins un million de cartes de crédit. D’après le Conseil de l’Europe, la fraude sur les cartes de crédit s'élève à quelque 400 millions de dollars par an et les dégâts causés par les attaques de virus à près de 12 milliards de dollars. 

 

De ces constatations, on déduit aisément que l’article 19 de la Déclaration des droits de l’homme, désormais inclus dans la Constitution de la plupart des Etats, ne peut résoudre le problème des données personnelles. La fracture numérique ne contrevient pas à cette exigence. On sait que la charte de Google affirme que chacun est libre de faire ce qu’il veut sur le web mais il faut noter que la crédibilité de certaines données est mise à mal autant que certaines opérations douteuses mécaniquement possibles : on peut douter de la vérité de certains écrits mais en plus la réputation d'une personne peut être salie même sans fondement, entraînant parfois des conséquences graves. Verba volant, scripta manent ... En un rien de temps, une rumeur peut-être colportée, alimentant par là tous les ragots possibles.

 

Légiférer sur les conditions d’utilisation du net devient donc primordial afin que le principe de liberté ne vienne pas empiéter sur celui de la protection de la sphère privée.

 

cyberspace-unesco.jpgPour mesure préventive, des programmes mondiaux cybersécurité sont développés à travers la planète, ce dans un cadre de coopération internationale ayant pour objet d’élaborer des solutions stratégiques en vue d’accroître la confiance ainsi que la sécurité dans nos sociétés où l’information est de plus interconnectée et immédiatement accessible. Grâce à un tel dispositif, les 191 Etats membres de l’ONU pourront disposer des compétences techniques autant que juridiques, des installations concrètes, des informations en temps réel et des ressources accessibles en temps record pour se protéger contre les diverses cyber-menaces possibles.

 

Dans ce musée des horreurs, il est heureux de noter que la Suisse se distingue d'ores et déjà dans la lutte contre  les actes illicites sur le net, notamment en matière de pédo-pornographie.

14:52 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : internet, cyberterrorisme, éthique, législation, onu | |  Facebook

Commentaires

J’avoue en avoir marre des spams en tout genre qui attaquent mon ordinateur, avec ou non des liens maquillés. Dernièrement, un spam a diffusé un lien maquillé et ça m’a coûté bonbon.

Il faut se méfier du « skimming » et du « carding » tout autant : il peut se produire n’importe où. C’est pourquoi faire ses paiements via e-banking n’est pas garanti 100% !

L’espionnage téléphonique est aussi une réalité à combattre.

Dans notre moderne, la privacy en prend un sale coup ! Alors que les moyens de communication sont plus sophistiqués et nombreux, de plus en plus de gens se sentent seules mais deviennent plus angoissées par la faute de ces nouvelles formes de piratages. Nul besoin des airs ou des mers …

Écrit par : Cédric C | mercredi, 07 avril 2010

SOS REAGISSEZ ALLEZ SUR LE BLOG Djemila-Yamina.skyrock.com J ADRESSE UNE LETTRE OUVERT A NOTRE CHEF D ETAT DE ACTE BARBAR QUE JE VIE DEPUIS LE 6 MARSS 2009 ON MA ARRACHER MON BEBE DE MON SEIN DE 2 JOURS MIS UN IMPLAN A MON INSSU JETTER DE LA MATER APRES UN ACCOUCHEMENT AVEC SASARIENNE POUR ME FAIRE TAIRE ET PROTEGER UN FILS DE PDG SON IMPLIQUER DES REPRESENTANT DU GOUVERNEMENT .JE TIEND A DENONCER LE MANK D HUMANITEE DE ASSO NI PUTE NI SOUMISE A KI G ENVOYER 2 DOSSIER DE MON DRAME ET KE J AI RENCONTRER AU SIEGE A PARIS ILS NOUS ON ABONDONNER MES PETI ET MOI POURKOI ? JUSKA INTERSEPTER PLUS DE 60 LETTRES KE J AI ADRESSER AUX CHEFS D TAT DE PAYS EUROPEEN DES CGEF D ETATS DS PAYS ARABES A TOUS LES MINISTRES/ QUESTEUR/ SECRETAIRES D ETAT/AU PRESIDENT DE ASSEMBLEE NATIONNAL /C LETTRE ON ETAIT TOUTE ENVOYER EN ACUSER RESPETION OU SON T EL J AI FAI DES RECLAMATION AU PRET DES SERVICE DE LA POSTE ET LES REPONSE ON CONTRADICTOIRE POURQUOI LA GARDE NE DONNE PAS SUITE A MES LETTRE ALORS KEL S ETAIT ENGAGER A AGIR EN SEPTEMBRE 2009 DEPUIS ELLE NE REPONS PAS A MES LETTRES COMME CES JUGES ET TRAVAILLEURS SOCIO IMPLIQUER KI PAREIL MON ENLEVER MES ENFANT ET A CE JOUR JE NE C EST PAS OU IL SON ILS NE DONNE PAS SUITE OSSI A MES LETRE J AI DEPOSER PLAINTE AU PRET DE LA COUR EUROPENNE DES DROIT DE L HOMME ON A ETAIT JUSKA ME JUGER UN 11 SEPTEMBRE ET ME REPROCHER DE PARLER MA LANGUE MATERNEL ALGERIEN A MON BEBE ET ON A ETAIT JUSKA LE FAIRE LES PIRE ATROSITER DURAN LE MOI DE RAMADAN COMMEN OSE T IL VIOLER LES DROI DE L HOMME POUR PROTEGER UN COUPABLE SVP REAGISSEZ ET FAITE TOURNEZ CE BLOG MERCIE POUR MES ENFANTS JE VIE SUR CERNEUX 77320 MON TEL 0699767471

Écrit par : zeghoudi | dimanche, 18 avril 2010

Bonjour Zeghoudi, je ne vois quel rapport avec le sujet de la cyber-criminalité. Je vous souhaite néanmoins bonne chance pour la suite qui sera donnée à la plainte que vous avez déposée auprès de la Cour europééenne des droits de l'homme.

Écrit par : Micheline | dimanche, 18 avril 2010

En cette commémoration de la journée des morts au combat, on peut se demander encore à quoi sert l'armée ou plus particulièrement si elle remplit ses missions dans un monde où de nouveaux paramètres entrent en jeu.

Votre article sur la cyrcriminalité le démontre fort clairement. L'assaillant ne se débusque pas toujours derrière un arbre; il est là, usant de leviers internes sans trop d'efforts physiques. Les attaques terrroristes sont plus sournoises; elle sne se résument en des comportements kamikazes. Il faut aussi ajouter qu'un hacker peut aussi se transformer en héros et voir sa carrière décoller de manière fulgurante ... cf l'auteur de wikileaks ...

Écrit par : hello | dimanche, 14 novembre 2010

La cyber ... est un preuve que le monde est un village. Le monde connecté nous fait parler avec quiconque à l'autre bout de la planète, à connaître à la vitesse grand V la moindre information. Les TIC permettent sans moyen de transport de communiquer. La seule voie de communication n'est pas une route mais un fil (et encore) ... Quant à l'anonymat pu savoir qui parle et quelle est sa légitimité, on s'en tape.

Écrit par : Philippe B. | samedi, 15 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.