UA-105021232-1

mardi, 29 juin 2010

Adieu au grand timonier Nicolas Hayek!

 

colour-codes.jpg

swatch.jpgL’inventeur de la célébrissime montre en plastique SWATCH, Nicolas Hayek, foudroyé par la grande faucheuse! La nouvelle laisse pantois.  Que dire de plus ? Les mots, superflus, ne viennent pas …

 

 

 

Née de la contraction de "watch" et de "suisse", la SWATCH incarne une idée suisse originale qui fera le tour du monde.

 

 

Personnellement, je ne porte que des swatchs, plates, de couleur. J’adooooore, c’est comme ça ! Force est deh-3-1542476-1242745736.jpg constater également l’immense aura qu’elles déploient à l’étranger ...

 

 

 

 Le temps s'est arrêté pour Nicolas Hayek, le roi de l'horlogerie ... Vive le roi!

 

 

MERCI de nous avoir montré que l’énergie créatrice, l’esprit visionnaire, le génie de l'économique réelle ne sont pas que de vains mots !

 

 

 

09:52 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : nicolas hayek, swatch, montres, horlogerie suisse | |  Facebook

Commentaires

Oui, un fichu talent ce Monsieur Hayek. Espérons qu'il a donné l'envie à d'autres d'être aussi créatifs et audacieux.

Écrit par : hommelibre | mardi, 29 juin 2010

Le monde entier salut la créativité, le talent, l'énergie de cet entrepreneur d'exception.
A une époque où l'industrie horlogère suisse était moribonde face à la poussée électronique nippone, il fut le seul à relever le défi !
Bravo et merci Monsieur Hayek.

Quant à l'origine du nom qui comme vous le relevez serait issue de la contraction de "watch et de suisse" , une première conception aurait été « Second Watch », son but étant de pousser les porteurs de montres traditionnelles à s’offrir une deuxième montre plus amusante, plus attrayante.
Vérité ou légende, le but est atteint !

Écrit par : Ghethev | mercredi, 30 juin 2010

Le cérateur du temps s'est éteint pour mieux briller de ses mille feux ... Chronos reste chronophage mais le génie de Nicolas Hayek est incarnée dans ces jolies montres jetables, pratiques et sexys. Merci pour avoir osé!

Écrit par : Angie | mercredi, 30 juin 2010

Sauveur de l’horlogerie, il l’a été. Pour une fois, on peut dire que la réussite est à la hauteur des qualités personnelles autant que professionnelles d'un homme! uvenirs personnels pour retracer une trajectoire exceptionnelle. S'il étaitresté conventionnel, Hayek aurait fait faillite. Les Nippons ont su prendre le savoir-faire de l'horlogerie suisse pour finalement reprendre le marché ... Des connaissances de la région de Bienne-Neuchâtel me le confirmaient.

Eternel rebelle, celui qui ne voulait pas se soumettre à ses cheffaillons qui ne voulaient pas de nouvelles idées, a su avec audace créer des outils hors du commun, d'un look parfois improbable. Il a su en fait provoquer une révolution mentale comme on en a connues quelques-unes dans la sordide histoire de l'humanité, ce sans se faire tuer (comme on l'a maleureusement maintes fois constaté).


Ily a un mystère Hayek : le génie et les traditions suisses alliées comme deux soeurs jumelles dans chacune de ses décisions.

À l'instar de beaucoup d'entre nous, il s'est insurgé contre l'excusite aiguë du pouvoir suisse devant le sanguinaire de Syrte. Contre toute forme de tyrannie, rétif à toute humiliation, il excella mieux que quiconque dans l'art de la diplomatie.

Pour une fois que notre pays a connu un grand homme, saluons le fait qu'on peut réussir sans écraser mesquinement mais en créant, en proposant des choses qui changent véritablement la face du monde d'une manière ou d'une autre. Ce serait bien si des politiques de cette trempe émergeaient!

Vive le roi de la Swatch!

Écrit par : Micheline | lundi, 05 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.