dimanche, 24 octobre 2010

Franco-phonie : 40 ans déjà! 13e Sommet à Montreux

 

 

Sommet1.jpgLe 13e Sommet de la Francophonie s’achève. Pour le 40e anniversaire de l’avènement, les bonnes questions ont été posées.

 

Originairement prévu à Madagascar, en proie à de violents troubles provoquant une instabilité politique, il a été sauvé par notre beau pays, fort de sa tradition des bons offices. Montreux a vécu ainsi sous haute surveillance, notamment lors de la réunion des chefs d’Etat ayant en commun l’usage du français.

 

Entre 200 et 220 millions de locuteurs partagent ce destin linguistique bien qu’on ne sache vraiment se déterminer sur un destin culturel en commun. Le club sert à tisser des contacts en haut lieu ; il s’y décide en effet beaucoup de choses en matière politique ou éducative.

 

Madame Doris Leuthard, Présidente de la Confédération, a été acclamée comme il se doit, pour l’élégance de son discours autant que pour son charisme, ce qui n’est pas toujours le cas dans les rapports de force bruts. Rappelant que sa langue maternelle n’est pas le français mais l’allemand – elle fut abondamment applaudie à ce moment – elle souligne sa volonté de défendre la francophonie, les minorités et la diversité linguistiques typiques de notre confédération, tout en mettant un point d’honneur à ce que le français constitue la deuxième langue internationale, et en tant que tel, il constitue le point de ralliement dans les relations Nord-Sud !

 

Le président Nicolas Sarkozy, comme à l’accoutumée, se laissa emporter par sa passion pour sa nation en insistant sur le fait que l’Afrique doit absolument recouvrer une voix au Conseil de Sécurité de l’ONU. Touchant et chaleureux, il rappela que la place du français n’est pas un acquis (au sens ordinaire du terme) et qu’il faut la défendre ! Reste à savoir si tous les francophones aiment leur langue pour vouloir s’approprier de ce devoir …

 

Le balcon du Léman a permis assurément une bouffée d’air, ne serait-ce que le temps de la réflexion. Et vive le Concert annuel pour la Paix du 24 octobre au Victoria Hall, avec la Symphonie N°2 de Gustave Malher, dite "Résurrection"!

 

franco.jpg

 

 

 

13:59 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : sommet de la francophonie 2010, motreux, suisse, oif | |  Facebook

Commentaires

Aujourd'hui, on commémore le 65e anniversaire de la Déclaration et le concert annuel de l'ONU est là pour nous rappeler que rien n'a changé. Bien sûr, le terrorisme revêt d'autres facettes mais un riche ou un pauvre ne vivent pas dans le même monde, que ce soit sous nos latitudes ou un peu plus loin. Le cynisme est seulement plus sophistiqué mais non moins cruel.

Pour ce qui est des locuteurs francophones, certains chefs d'Etat se frottent les mains car ils se disent qu'avec leur explosion démographique,ils prendront plus de pouvoir. Mais Sarkozy l'a dit clairement hier : rien ne justifie l'immigration massive et incontrôlée. Personne n'a soulevé ce point. Endiguer et prévenir la faim dans le monde ne passe pas par des fastes et des petits fours mais par un vrai contrôle des naissance, surtout dans les pays et des classes les plus pauvres! Il en va du sens des responsabilités au delà des discours convenus.

La victimisation liée aux rapports de force conventionnels ne sert les intérêts que de quelques-uns.

L'événement survenu ce we autour des questions de la francophonie à Montreux a de sens que s'il a pour objectif premier de promouvoir et de défendre la langue française. Pourquoi pas rendre cette fonction à un grand écrivain plutôt qu'à des hommes de pouvoir dont la seule fonction ets de cristalliser les privilèges autour de leur petite personne au mépris de la population?

Écrit par : Manjit | dimanche, 24 octobre 2010

Je suis d'accord, laissons la parole aux intellectuels de la francophonie, et peut - être serait-ce l'avènement de pensées et réflexions appropriées á ce type d'évènements. Je regrette beaucoup le discours de notre présidente, qui á mon sens trahit la déconvenance de notre gouvernement en relations internationales. Qu'en retenir de ce sommet ?

Écrit par : tiana | lundi, 25 octobre 2010

Franco-conneries

Comble d’ironie et de vergogne le crapaud hongrois Sarkozy a débarqué de l’hélicoptère de l’armée française sur l’aire de Rennaz, zone habituellement réservée aux gens du voyage en provenance de l’hexagone.

Comme l’on se trouve dans un biotope dit humide c’est fort dommage qu’une couleuvre à collier ne se soit point manifestée pour avaler notre crapaud et pratiquant sa méthode habituelle : pressurer le crapaud jusqu’à ce qu’il se dégonfle et qu’elle puisse l’avaler.

http://www.nundafoto.net/gallery/photo/444-couleuvre-a-collier-natrix-natrix

Publié également sur mon site
http://hypolithe.romandie.com

Écrit par : Hypolithe | lundi, 25 octobre 2010

Franco-shopping. Le communiqué final :on a passé un bon moment au bord du Lac Léman, on a fait des emplettes, les délégations ont été bien accueillies, on a cogité et pondu un texte de quelques pages sans trop évoquer les droits humains et le tout pour 80 millions....au vrais de la princcesse.

Écrit par : Sirène | lundi, 25 octobre 2010

A 80 millions pour 6 pages, c'est de la Franco-folie

Écrit par : Suissitude | lundi, 25 octobre 2010

# tiana
Déconvenance : les racines de ce terme se trouvent-elles en "Ile-de-France" ou sont-elles de souche parisienne !!!

Evidement utiliser déconvenue au lieu de ce néologisme vicieux dénoterait une origine provinciale

Écrit par : Hypolithe | lundi, 25 octobre 2010

je suis très heureux de suivre le sommet de Francophonie qui elabore le probleme de défis et d'autres sujets d'aujourdhui

Écrit par : sidoh | mercredi, 27 octobre 2010

Trop politique, le club de la franco-folie oublie sa mission. Devenu une agrégat de petits copains qui se fixent un rencart pour se taper sur le ventre (ou dans le dos, selon), il agit de surcroît pas trop démocratiquement. Voyez certaines nominations, comment certains s'accrochent au pouvoir au-delà de la règle et comment certains qui n'ont même pas le français comme langue s'invitent au Banquet. Les parts de gâteau restent indues ou inégales ... Restera le regard de Sarko lancé du coin de l'oeil à son homologue suisse à la lecture de son discours!

Écrit par : ya-sager | mercredi, 27 octobre 2010

Que vient f ... l'allusion au Conseil de sécurité dans un Sommet? Trop politique à mon goût décidément! Sirène dit juste sur les millions déversés pour un machin inutile, la culture des petits fours. Bof, le disocurs de notre présidente dont l'allemnad est la lnague maternelle, se voulait consensuel, sans +, lénifiant et suffisamment prudent pour qu'il veuille dire quelque chose. Le vide sidéral et l gouffre abyssal financier me laissent un peu pantois. Mais vive le français tout de même!

Écrit par : bofitude | vendredi, 29 octobre 2010

Dès lors, on peut se demander de quelle langue on parle ! Si certains ne partagent dirigeants qu'un dénominateur commun avec leur homologue, on s'interroge pourtant de quel français il s'agit ...

Ce devait au tour de la Suisse de représenter l'institution. Mais les règles de nominations ont été déjouées! Parler suisse, québecois ou camerounais, c'est peut-être aussi ça partager la culture française.

Écrit par : Manjit | lundi, 08 novembre 2010

Merci pour ce partage

Écrit par : Mutuelle | dimanche, 14 novembre 2010

Heureusement que le Sommet n'ait pas eu lieu à Madagascar comme prévu vue l'instabilité politique avérée : l'armée avoue avoir pris le pouvoir! Seule note de sagesse pour cet événement ... sinon, je suis d'avis avec Tiana qu'on devrait donner la parole aux intellos, profs, chercheurs, écrivains, vrais défenseurs amoureux de la langue. Les chefs d'Etats sont là uniquement pour les contrats, serrer les pinces aux petits copains, partager une bonne bouffe, et plus si entendte.

Quant aux exhortations de Sarko en Suisse, son seul voeux est que notre pays laisse le francs suisse pour adopter l'euro "comme tout le monde". Il est jaloux qu'on ait un emonnaie plus forte et pour cette raison, il en appelle à une unification d ela monnaie ainsi que la Suisse participe aux G8 ou G20 & consorts ...

Écrit par : bofitude | mercredi, 17 novembre 2010

Le combat n'est pas terminé. Lisez l'article paru dans la TdG de lundi 29 août relatif à l'état du français dans le monde diplomatique onusien malgré son statut tout à fait clair.

Écrit par : Justine | mercredi, 31 août 2011

Les commentaires sont fermés.