samedi, 27 novembre 2010

Genève drapée de neige ...

neigeGE.jpg

 

Force est de constater qu’un lac porte le nom de la ville la plus prestigieuse à sa rive. En Suisse, on connaît le Lac de Neuchâtel, de Bienne, de Morat, de Thoune, de Zürich, de Constance, de Zoug ; le Lac Majeur ou des Quatre-Cantons obéissent à leur manière à la règle.

 

Quid du Lac de Genève ? Le nom fait-il la chose ? Son histoire est pourtant bien cocasse.

 

Il faut être à l’étranger pour entendre parler du « lac de Genève » au point d’exister tel quel : Genfersee, Lago di Ginevra, Geneva Lake. Pour beaucoup, on doit donc dire « lac de Genève », point barre.

 

C’est en effet au 16e siècle, qu’à cause de sa renommée internationale, apparaît cette dénomination même s’il ne désignait que 79 km2 de la superficie lacustre. Bon, il paraît qu’on a enfin un lac (artificiel) à Genève ( cliquer ici )depuis cette semaine écoulée, une gouille d’eau exclusivement cantonale, donc non transfrontalière.

 

Mais le plus étonnant reste que ce matin, Genève s’est réveillée sous un manteau de neige (quand bien même il est rare de connaître ce linceul blanc avant Noël) … rimant avec paix, lenteur, silence. Un poème de Guy de Montpassant me vient en mémoire :

 

 

 

 

 

Lire la suite

16:44 | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : genève, neige, lac | |  Facebook

mercredi, 24 novembre 2010

Couvre-feu et état d’urgence en Guinée : Hadja Rabiatou Sérah Diallo, Présidente du Conseil National de Transition (CNT) en appelle à la paix

De passage à Genève, dans le cadre de la tenue du Conseil d’administration du B.I.T., dont elle est la vice-présidente, Madame Hadja Rabiatou Sérah Diallo, a donné une conférence au sujet du déroulement des élections présidentielles en Guinée-Conakry, notamment entre les deux tours. « Je remercie le directeur général du B.I.T., M. Somavia pour son incessant soutien à la transition guinéenne. », précise-t-elle. Si le premier tour s’est bien passé le 27 juin, il n’en est pas de même pour le second tour prévu le 19 septembre ; plusieurs fois reporté, il a finalement eu lieu le 7 novembre, portant aux nues Alpha Condé à 52,52% des voix.

 

Présidente du Conseil National de Transition (CNT), Madame Hadja Rabiatou Sérah Diallo tient à exprimer sa profondeRabi(web).gif tristesse pour les tragiques événements survenus à cette occasion historique pour le pays, mettant fin à 52 années de régimes dictatoriaux. « Il semble qu’on oublierait le chemin parcouru et combien nous avons souffert ensemble dans les négociations pour sortir le pays de la crise. », déplore-t-elle. Pour le résultat final, il faut attendre officiellement l’annonce de la Cour Suprême mais elle rappelle que la Guinée a déjà gagné une victoire grâce aux accords de Ouagadougou : en quelques mois, le général Sékouba Konaté, dont la mission essentielle est de garantir les conditions pour la transition, a su mettre en place les structures nécessaires dictées par les textes constitutionnels élaborés par le CNT. Cependant, alors que le maître-mot du CNT est le consensus, les deux candidats n’ont pas réussi à se mettre d’accord et il faut attendre que les plaintes soient traitées avant de promulguer le nom du candidat vainqueur. Les acquis de la transition restent fragiles. « La destruction de biens et des tueries déchirent le pays comme dans le passé. Il est dommage que les deux frères, Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo n’arrivent pas à s’entendre quant à l’issue du scrutin. » signale Hadja Rabiatou Sérah Diallo

 

Elle en appelle à la paix et exhorte la communauté internationale pour l’y aider afin que le pays ne finisse pas en un bain de sang car selon ses termes « ramener la paix en Guinée avec un pouvoir élu démocratiquement, pour la première fois, c’est ramener la paix dans les quatre sous-régions, inégales au niveau de l’accès à l’eau, l’électricité, à la santé. Pour atteindre cet objectif, le CNT a déjà réuni les 4 coordinateurs régionaux. Tous les acteurs de la transition souhaitent la paix … Les Musulmans et les Chrétiens ont aussi ce point en commun. »

 

Madame Hadja Rabiatou Sérah Diallo rappelle que le but de la transition est de développer l’unité nationale et ces élections démocratiques, libres et transparentes en sont le ferment. Elle compte sur les médias pour jouer le rôle attendu dans le renforcement de cette unification. Au sujet des soi-disant luttes ethniques entre Malinkés et Peuls, respectivement les camps d’Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo, la Présidente du CNT précise qu’elles ont été instrumentalisées par l’opinion publique pour attiser le feu dans cette élection alors ces deux ethnies principales cohabitent pacifiquement au quotidien. Le seul problème sera de convaincre le perdant de la légitimité du vote ultime (et non de réconcilier un antagonisme inexistant).

 

Les dernières émeutes montrent que le chemin est encore long mais l’ordre constitutionnel a été respecté à tous les niveaux. L’armée continue sa réforme engagée dès le début de la création du CNT. Séparée de la FOSSPEL (corps de police et de la gendarmerie), elle ne se mêle plus des troubles ; ce rôle est désormais dévolu aux agents de l’ordre public. L’éventualité d’un coup d’Etat militaire est donc écartée. Pour l’heure, l’état d’urgence décrété par le chef d’orchestre de la transition, le général Sékouba Konaté, vise à protéger la population et leurs biens, ce jusqu’à la publication des résultats définitifs ; mieux formée, éduquée à se mettre au service des citoyens, assurant sa fonction d’arbitre jusqu’au bout l’armée est devenue républicaine et ne fait plus courir de risque à la Guinée. Pour Hadja Rabiatou Sérah Diallo, le bébé est né ! Et ce nouveau-né est la Guinée moderne .

 

Elle conclut en remerciant pour toutes les personnalités, dont le président sénégalais M. Wade et le président l’Organisation internationale de la francophonie M. Diouf, qui se sont mobilisées pour que ce pays connaisse enfin une issue heureuse.

 

lundi, 22 novembre 2010

Une ministre, ex-top modèle, jette l'éponge

 

carfagna1.jpgOn se souvient cet été du divorce à l’italienne entre G. Fini et S. Berlusconi. D’autres démissions suivront … A. Brancher, ministre sans portefeuille pendant seulement 15 jours, proche de S. Berlusconi et de son allié U. Bossi démissionne avec fracas devant les magistrats du tribunal qui étaient en train de le juger dans une affaire mettant en cause une grande banque italienne pour lui avoir versé plus d’un million d’euros dans le but de racheter une autre banque en faussant les règles du marché.

 

On peut continuer sur la même lancée pour les cinq dernières abdications.

 

Mais on apprend que Mara Carfagna, l’ex-Miss Italie, nommée à l’Egalité des chances claque la porte du gouvernement et … du parti de son big boss. C’est un coup de théâtre ressemblant à un coup d’état contre cet Etat déjà empêtré dans une crise politique interne et entaché par les frasques du grand manitou.

 

Si sa nomination avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque, nul doute que sa démission en fera de même. Pour la petite histoire, les mauvaises langues lui prêtaient des relations de complaisance avec le Cavaliere, une carrière sans mérite pour un poste fictif avec un cahier des charges des plus flous. C’était sans compter que la femme de charmemaracafargna.jpg déployait un programme choc pour la protection des travailleurs du sexe, contre les mutilations des organes sexuels de femmes musulmanes, la protection contraceptive des tous sans discimination.

 

Après tout, chacun a le droit de mener plusieurs vies, sans être cantonné à une unique étiquette ! (Et il y a si peu d’opportunités dans la vie, et tant de gens sont frustrés de leur environnement professionnel à cause d’une loi du milieu aussi discriminatrice que les pires organisations mafieuses sans ça en porte le nom, qu’il faudrait être idiot pour ne pas sauté sur l’occasion.)

Pas moins compétente que bien d’autres, elle aura su jouer sa partition. D’ores et déjà, on sait que le personnage manquera … On apprendra peut-être des révélations palpitantes bientôt; la seule chose que l'on sait est que son départ est dû à une altercation avec l'empereur gominé suite aux fausses promesses proférées pour la destruction des déchets napolitains (sa région d'origine). Bonne continuation à elle !

09:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : ministère italien, démission, mara carfagna | |  Facebook

vendredi, 19 novembre 2010

Un responsable de l'ordre public condamné

 

 

Après avoir été muté en début de cette année, le chef de la gendarmerie valaisanne a été condamné par le tribunal compétent de Brigue le 1er avril pour actes de pédophilie sur la fille de sa compagne. L’affaire fut révélée par l’école de la fillette, qui décida de saisir la justice. Quand on dit que les pires crimes sont commis dans le premier cercle, soit le cercle familial, on peut faire confiance aux statistiques des criminologues ...

Finalement, son licenciement est prononcé pour le 30 novembre suite à la condamnation; même les jours-amendes seront commués en travail d’intérêt général.

Ce cas fait du bien pour plusieurs raisons. Il nous montre essentiellement qu’il ne suffit pas d’être un puissant pour se voir blanchi par la justice. Et malgré le fait que l’on soit parfois offusqués de constater que les puissants échappent à la sanction alors que certaines petites illégalités vous poursuivent sans répit, il est heureux d’apprendre que l’impunité, véritable fléau dans certaines contrées du globe, n’est pas une culture dans notre pays.

Naïvement, on se retrouve en accord avec l’ordre établi et il est heureux de se dire que le combat en vaut la chandelle … OUF !

stop-pedophilie.jpg

 

11:51 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : gendarmerie, lois, pédophilie, pouvoir, crime, sanction pénale, suisse | |  Facebook

mardi, 02 novembre 2010

Pas folle, la plus belle vache est helvétique!

Vache-Friesian-Holstein.jpg

 

 

 

« Si vous voulez faire une vacherie à quelqu’un, rendez-le célèbre » (l’abbé Pierre)

 

 

 

 

Sélectionnée parmi 150 consoeurs originaires de 17 pays réunies en Italie, dans la cité lombarde Cremona, la vache noire et blanche helvétique a été primée pour ses qualités esthétiques.

 

À ne point douter que sa capacité de donner 60 litres de lait par jour y est pour quelque chose …

 

Âgée de six ans, la belle répond au doux prénom prédestiné de Caste James JOLIE.

 

Fribourgeoise comme attendu, descendante de la race Holstein, elle a coiffé au poteau toutes les autres concurrentes. C’est peu dire : les deux titres du concours reviennent à la Suisse ! Pepita, provenant d’Echarlens, a été consacrée entre les Red Holstein. Ah, la vache!

 

 

 

12:26 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : la vache suisse, race holstein, prix de beauté | |  Facebook