UA-105021232-1

Il neige, il neige ...

Imprimer

neige2.jpgGenève ne cesse de se réveiller sous un manteau de neige jusqu’à constituer le sujet principal (littéraire, polémique, social, esthétique) de nos conversations quotidiennes et la une de l'actualité.

 

Comme à l’accoutumée, on aime bien sortir des dates genre « du jamais vu depuis … ». L’émission de Pascal Décaillet rappelle l’hiver de 1985 ; je me souviens vaguement que Genève avait emprunté à la Chaux-de-Fonds (NE) ses ustensiles sophistiqués pour venir à bout des obstacles à la fluidité du trafic. L’aéroport reste encore fermé.

 

Un certain apaisement perce pourtant dans les moeurs ambiantes. On peut savourer ces paysages lumineux, féériques ... La lenteur et le silence inscrites par l'intempérie peuvent nous faire recueillir sur les paroles de Neige dans le recueil Dernières amarres, de l’auteur-compositeur, poète et fondateur de l’Académie romande, Pierre ALAIN :

 

 

 

  

 

Il neige

Il neige

Il neige

Il neige aux quatre vents

Il neige blanc sur noir

Il neige blanc sur noir

De haut en bas

De bas en haut

Dehors

Dessus

Dessous

Dedans

Il neige à n’y pas croire

Il neige sans arrêt

Il neige éperdument.

 

 

 

 

 

Commentaires

  • Trop cool, votre blog est super interessant

  • Merci Rosemarie! Votre réaction me va droit au coeur! J'espère encore susciter votre intérêt, vous procurer du plaisir à la lecture d'un billet d'humour, de vous étonner par une info inédite ou vous instruire par une critique approfondie.

    Le blog constitue en effet un espace de liberté, pas toujours bien rempli certes, mais il permet de dévoiler, dire, d'investiguer, d'informer comme aucun autre medium. Cependant, pour ma part, je nourris un seul regret, celui de n'avoir pas le temps de le faire sur tous les sujets tant l'actu ou est fournie et les ananlyses vite obsolètes.

    (Bien que je n'en fasse pas un principe idéologique, pour ou contre le pseudo, le mystère de l'identité étant utile parfois si l'on veut divulguer juste l'info sans se mettre en avant, je trouve presque dommage de garder un pseudo même quand on a des choses sympas à exprimer.)

    Bien à vous!

  • Moi, je ne connais pas la neige si ce n'est sur carte postale. J'aime votre blog. On sent que vous ne dites pas tout ce que vous savez, Micheline, mais on a toujours plaisir à vous lire. On en redemande!!!

  • De Pierre ALAIN, il faut lire la trilogie! De lui, on sait que "Pierre-Alain Thévenaz (plus connu sous son nom d'artiste Pierre Alain) est, rappelons-le, auteur-compositeur-interprète, créateur de plusieurs succès du disque et vedette de cabaret. Depuis quelques années il s'adonne à l'écriture et nous propose ici le volume qui clôt sa trilogie poétique. Dernières amarres fait donc suite à Libres pensées et Clair obscur, tous trois publiés chez le même éditeur Publi-Libris.

    Préfacée par le professeur Ronald Fornerod, cette suite de textes lapidaires se situe dans le droit fil des deux précédentes. Même propension pour la forme brève, le mot rare, et une philosophie primesautière, dépouillée, avec son air de ne pas y toucher. Nombre de ces mini-textes se rapprochent de l'aphorisme et sont le genre de trouvailles que l'on note volontiers dans son calepin : «À quoi rêves-tu quand tu marches. Vers qui marches-tu quand tu rêves ?». Certains comptent moins de dix mots sur la page, voire un seul : «Vis», «Merci», «Traversons». Le lecteur se voit également confronté à une virgule pure et simple. Pierre Alain s'en explique en disant en substance : «La virgule (écrite ou sous-entendue) inclut à la fois le repos et l'espérance. Elle est peut-être plus importante que ce qu'elle sépare. Elle ponctue le cheminement et nous permet de prolonger à notre gré cette aire de repos, pour reprendre notre souffle entre les étapes».

    On sent que l'auteur a eu plaisir à égrener ainsi ses réflexions, constats, rêveries éveillées, et plus encore à nous les faire partager. Le contenu de ce livre reflète, semble-t-il, au plus près la personnalité de Pierre Alain. On y trouve de la fantaisie dans un esprit souvent frondeur, un tempérament iconoclaste, et parfois un accent de désillusion ou une ombre de mélancolie qui se dilue dès la page suivante. C'est à un ensemble cohérent malgré les apparences que nous convie l'auteur genevois, bien dans le ton que nous lui connaissons. Toutes amarres larguées, souhaitons-lui bon vent."

    Après "Libres pensées" et "Clair Obscur", "Dernières amarres", de Pierre Alain, Editions Publi-Libris SA, ( www.publi-libris.com ).

  • Aux climatologues frileux de tout doute hyberbolique concernant thèses et preuves du réchauffement de la planète, décembre fut le mois le plus froid depuis 40 ans ! En voici l'info :

    http://www.lefigaro.fr/sciences/2011/03/04/01008-20110304ARTFIG00653-le-mois-de-decembre-le-plus-froid-depuis-40-ans.php

  • ES-TU LE PIERRE ALAIN avec qui j'ai écris des chansons ??????

  • @ Johny Rech : bonjour, je vais lui transmettre la question. Bien cordialement!

  • Oui, je suis bien "ton" Pierre ALAIN, mon cher Johny. Nous avions, par exemple écrit ensemble "Feuilles d'or" pour Marie Laforêt.
    J'espère que tu te portes magnifiquement!
    Là, je pars pour une quinzaine de jours, mais on va se parler, dès mon retour, si tu le veux bien. Si j'envoie une lettre que je t'adresse via la SACEM, te la remettront-ils ? Peux-tu, en ce cas, me redonner l'adresse de cette société, s.t.p ? Mon poil dans la main n'a jamais cessé de pousser...
    Je t'embrasse.
    Pierre

  • Salut Pierre je serais heureux d'avoir de tes nouvelles, es-tu toujours marié à l'institutrice ?? vis-tu toujours à Conche,pres de Geneve??? écris -tu toujours des chansons?? quand a moi je vis à Paris dans le 6emme ou j'ai un studio d'enregistrement et à Cannes prés du Martinez hotel,je serais trés heureux de te revoir si tu viens à Paris ou a Cannes ,Voici mon tel Mobile +33 "0" 627 026 123 ET mon tel.fixe. +33 "0" 9 54 47 19 37; mon adresse 123 RUE DE SËVRES . 7506 Paris a tres bientôt j'espére. JOHN

  • Parfait, je vais te téléphoner aujourd'hui, Johny !
    Je t'embrasse.
    Pierre ALAIN

  • Salut Pierre,

    Super intéressant ce blog!...J'aimerais bien t'entendre
    au téléphone pour parler un peu du bon av vieux temps, avec
    ton ami Willy. Il est déçédé

Les commentaires sont fermés.