UA-105021232-1

vendredi, 24 décembre 2010

Michel Onfray et Sigmund Freud : lutte à mort entre philosophie et psychologie

Les-philosophes-Raphael-300x223.jpgLe très prolixe philosophe Michel Onfray a signé un pamphlet contre le fondateur de la psychanalyse, Sigmund Freud : Crépuscule d’une idole, l’affabulation freudienne.

Brillant créateur d’universités populaires à Caen, où il tâche de rendre accessible la philosophie à tous afin de démontrer qu’elle s’ancre dans la vie, conditio sine qua non à son existence, le philosophe tend à démonter que la psychologie est une gageure autant qu’à démontrer la supériorité du génie philosophique sur toute connaissance empirique subjective. On sait pourtant que Freud ne se prenait pas pour un philosophe, sa pratique ne se résumait pas en une théorie scientifique; l'écoute devint l'élément fondamental de cet art  nouveau de la parole, mis en place après qu'une patiente lui demanda de se taire lors d'une consultation.

À part certaines assertions malheureuses – Kant est le précurseur du nazi Adolf Eichmann « parce qu’il se proclamait kantien »; les trois religions monothéistes résidaient en des entreprises essentiellement génocidaires, etc. – il ne faudrait pas ignorer la pertinence de son œuvre anti-freudienne.  

Le point de Godwin atteint, on se dit qu’on est toujours le fasciste de quelqu’un! Le philosophe cite justement une lettre du père de la psychanalyse adressée à Mussolini où il exprime son désir de tuer la figure paternelle des Juifs incarnée par le fondateur de la table des Lois, Moïse l'enfant trouvé ayant connu un destin hors du commun, malgré une volonté d’affirmer sa judéité foncière. Chacun commet son Oedipe comme il peut ! ... Cette réaction psychologique s’inscrit bien évidemment au moment où le nazisme s’installe au pouvoir (n’oublions pas que l’Etat personnifie la violence légitime par excellence !)  

 

L’athéologie de Michel Onfray veut peut-être nous mettre en garde contre toutes les dérives des idéologies, quelles qu’elles soient. Là où son entreprise échoue est quand le philosophe tient systématiquement à se référer à la vie personnelle du psychanalyste (laquelle nous reste inconnue, sans vérification indubitable, secrète). L’homme reste certes un tas de secrets qu’il emporte dans sa tombe mais une telle réflexion tend tout de même à nous interroger sur les relations entre logique et psychologie, représentation du monde et réalité, impressions provenantConscience-vue-par-les-philosophes.jpg des sens et concepts objectifs, perceptions et idées, connaissance empirique ou vérité mathématique, imaginaire et raison.

 

Rien que pour cette raison, la lecture de Crépuscule d’une idole, l’affabulation freudienne constitue une pierre d’achoppement pour la construction de la personnalité dans la manière de mener sa barque. Si les interprérations psy restent souvent fumeuses, c'est parce qu'elles ne font que refléter un point de vue très circonstancié, qui existe seulement dans la tête du locuteur investi de la mission herméneutique, sans relation avec l'extérieur, un sens qui dépasse les pulsions causées (lois du milieu, rapports de force établis, intentionnalités, stratégie) !

 

René Descartes, auteur du premier texte en français moderne, n'affirmait-il pas qu'il vaut mieux changer ses désirs que l'ordre du monde? Cette vérité ne renferme en effet aucun contenu psychologique, mais seulement un devoir d'éviter l'erreur par manque de discernemnent, base intellectuelle pour construite une morale qui tienne la route.

 

pompom.jpgLe temps des fêtes est arrivé ... C'est aussi une vérité. Qu'elles soient belles pour toutes et tous, prélude à plus de paix dans le monde, à plus de créativité et parallèlement à moins d'angoisses handicapantes!

 

 

 

 

 

14:42 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : philosophie, psychologie, freud, onfray | |  Facebook

Commentaires

Le philosophe, le psychologue et ma concierge se battent pour leurs propres idées... mais la vérité où est-elle? Au-delà du monde de la pensée?
Cordialement et bonnes fêtes.

Écrit par : Hank Vogel | vendredi, 24 décembre 2010

"René Descartes, auteur du premier texte en français moderne,"

Vous devriez quand même vous relire... (Et évitez de mélanger la psychologie et la psychanalyse au passage)

Écrit par : carlos | vendredi, 24 décembre 2010

Bonsoir Micheline, très belle photo, celle de ton profil.
Je te souhaite de joyeuses fêtes

Écrit par : Haykel | vendredi, 24 décembre 2010

Quel humour…

Devrais-je te transformer en icône en remplacement de l’ancienne photo ?

Encore merci pour tes interventions.

Je te souhaite mes meilleurs vœux pour les fêtes.

Écrit par : Hypolithe | vendredi, 24 décembre 2010

@Hank Vogel : oh, oh, se battre pour ses idées est louables lorsque celles-ci sont développées selon le règles de la raison; mais le fait est que beaucoup se battent pour obtenir un pouvoir (comme c'est le cas en religion) et non pour la vérité. À lire certains textes d'hommes d'église ou de procès d'époques révolues, on observe tant de délire proféré avec force arguments d'autorité.

@ carlos : avant d'invectiver, vérifiez vos interpérations! Eh oui, le "Discours de la méthode" de Descartes est de fait le premier texte en français. Jusque là, on n'écrivait qu'en latin, ne vous en déplaise! Dans l'histoire de la langue, c'est un événement important.

De plus, cette oeuvre philosophique marque une rupture radicale avec la tradition scolastique.

Je vous assure que si vous avez lu vraiement cette note, sans simplement surfer dessus, il n'y a nullepart de confusion entre philosophie et psychologie. Bien au contraire! Et la distinction est justement l'objet de cette réflexion. D'ailleurs, Onfray démystifie les fumisteries freudiennes pour en appeler avec véhémence à la raison plutôt qu'à des croyances, fruits d'une imagination, souvent source d'erreurs. La psychanalyse semble à beaucoup comme une imposture intellectuelle, et pas seulement aux yeux de philosophiques mais aussi de ceux qui l'ont partiquée durant des années.

Bon, et même si Noël n'existe pas ni le nourrission Jésus-Christ prétendument procréé par voie immatérielle, je vous souhaite à tous de belles fêtes !!!

Écrit par : Micheline Pace | vendredi, 24 décembre 2010

back to the past? quelle est cette nostalgie digne des années 400-600 où émergea l'islamisme qui vous étreigne?

attention, nos enfants sont loin devant vous...

qui doivent,
avec moins d'armes que vous n'en n'aviez à leur âge
survivre aux fantasmes & égoïsmes destructeurs
de vos ailleux... égocentriques fantasmes
que vous reprenez ici

Écrit par : na...ya | vendredi, 24 décembre 2010

soit, l'une des pub au top ces jours:
une star des médias, Clooney, genoux à terre face à la menace venant les cieux... pour du café

Écrit par : na...ya | vendredi, 24 décembre 2010

Je me répète donc puisque vous me survolez : "évitez de mélanger la PSYCHOLOGIE et la PSYCHANALYSE". Quand au Discours de la méthode, premier texte en français, mon Dieu...

Écrit par : carlos | vendredi, 24 décembre 2010

Pas d'accord avec vous... Les règles de la raison ? Quelles règles ? D'où viennent-elles ? ... L'homme se repose sur bien des certitudes souvent absurdes pour "oublier" que l'essence même de la vie, sa richesse, c'est le mystère, l'inexplicable.

Écrit par : Hank Vogel | vendredi, 24 décembre 2010

Le Père Noël n'existe pas. Mais j'aime bien la Mère Noël figurant dans le profil de ce site ... La magie de Noël tient à ce qui reste de notre coeur d'enfant. La rationalité n'y fait rien ni pour ni contre; ça devrait être tous les jour Noël.

Dans cette lutte entre philosophes (amoureux de la sagesse) et psy en tous genres, mon parti est pris depuis longtemps: la recherche scientifique de la vérité est du côté des phil alors que les seconds ne recherchent que le pouvoir sur le patient et amasser l'excrément universel.

Voici une petite histoire du jour : l'Irak sort difficilement de deux décennies de dicattures et bientôt une décennie de guerre effroyable laissant vacant le pouvoir. Une relique bien particulière cachée dans un coffre-fort de la mosquée de Bagdad ouest depuis 2003 refait surface. Saddam Hussein a fait calligraphier un coran avec 27 litres de son propre sang; le prélèvement du sang dura près de deux ans. Contacté par un journal anglais, le calligraphe voué à la rédaction du "Coran de sang" s'est écrié qu'il s'empressait d'oublier cette période douloureuse de sa vie ... La question qui subsiste à cette sordide affaire est de savoir maintenant s'il faut le détruire ou le sauvegarder comme preuve de la brutalité du leader irakien.

BON NOEL à tous les chrétiens, les athées nés dans une culture chrétienne, les religieux d'autres obédiances soucieux de paix et à tous ceux qui ne voient que la fête !!!

Écrit par : François T. | samedi, 25 décembre 2010

Et la bûche prend tout son sens avec un bon verre de liqueur.
Chantons Noël en nos villes et campagnes
Que l’écho de nos cœurs retentisse vers la montagne
Et transmette l’amour au-delà des frontières
L’amitié, la santé, à la terre tout entière.

NA...YA a raison de ridiculiser l'image de la star des médias, Clooney, genoux à terre face à la menace venant les cieux, à l'instar dees postures du pape... pour du café!

Écrit par : ya-sager | samedi, 25 décembre 2010

Haykel, merci pour ton oeil d'expert et te souhaite de belles fêtes de fin d'année. Cette trêve est salutaire et donc bienvenue!
Hypolithe, merci pour ce partage et pour ta propension à l'humour.
Mes meilleurs voeux à toi! Pour la question soulevée, je te laisse le soin de la traiter comme tu le souhaites (hi, hi) Bien cordialement

Écrit par : Micheline | samedi, 25 décembre 2010

J'ai lu avec grand intérêt le pamphlet de Michel Onfray contre le freudisme "Le crépuscule d'une idole". Toujours très brillant, il apporte de la profondeur à ces grandes questions que la philosophie pose et auxquelles la psy ne répond pas. Le marché qu'engendre ces méthodes psy (dont toutes les formes de coaching) montre seulement l'abîme dans lequel plonge ces théories fumeuses.

Onfray vient de récidiver avec "Apostille au crépuscule. Pour une psychanalyse non freudienne." Les problèmes perso de Sigmund Freud ont donné naissance à une pratique qui ne vaut que pour la société viennoise d'une époque ... Les impostures y sont dénoncées (la possibilité pour un psychanalyste de dormir pendant une séance sans que cela ne dérange le déroulement de la thérapie. le fait de payer très cher les consultations, etc, etc.

Même si la cabale continue contre le philosophe Onfray, car ses vérités dérangent et que le camp adverse est puissant, regorgeant de grands moyens, on ne peut que saluer son acte courageux et salutaire. Comme cadeau, c'en est un excellent!

Écrit par : Crassus | jeudi, 30 décembre 2010

Les deux livres d'Onfray complète bien "le livre noir de la psychanalyse". Son analyse philosophique bat en brèche la pensée magique qui occulte le bon sens, voire la logique, obstrués par l'angoisse métaphysique humaine face à des questions auxquelles il est difficile de répondre (mais ça n'est pas une solution).

Entre rêve et réalité, il y aune marge incommenseurable. Le désir de toute-puissance, de tout vouloir contrôler reste plutôt du côté de la psychanalyse un peu comme si on prenait ses rêves pour la réalité!

Des proches se sont perdus avec cette méthode "clinicienne" au point de tout perdre ce qu'ils avaient tant peiné à construire. L'imposture est vérifiable. Et la santé mentale demeure un mythe (un de plus) dans ce monde absurde.

Merci pour cette courageuse réflexion!

Écrit par : Laure | dimanche, 09 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.