UA-105021232-1

vendredi, 25 février 2011

Des ONG crient leur colère contre la folie meurtrière du Guide lybien à l'encontre de son peuple (II)

 

À parti de ces considérants sur le drame lybien, la RADDHO :

 

-         « Condamne énergiquement la répression aveugle et cruelle dont les populations libyennes qui contestent pacifiquement pour le respect des droits fondamentaux de l’homme, de la dignité humaine et de la justice sociale ;

-         Demande à Mommar El Khadafi de cesser immédiatement le massacre des populations civiles et  d’engager  sans délai le dialogue  avec son opposition pour trouver les voies et moyens de quitter le pouvoir dans la dignité et l’honneur, s’il en reste ;

-         Appelle l’Union africaine, la Ligue Arabe et l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) à se démarquer clairement du dictateur Khadafi, en condamnant sans ambigüité le massacre perpétré sur le peuple libyen et en exigeant  l’ouverture d’une enquête internationale par les institutions africaines et internationales les plus appropriées ;

-         Interpelle les chefs d’Etat et de gouvernements de l’Union africaine pour qu’un sommet extraordinaire soit convoqué d’urgence afin d’examiner la situation en Libye, Egypte et en Tunisie, mais surtout leurs implications géopolitiques sur le continent et sur les institutions panafricaines ;

-         Invite le Conseil de Sécurité et la CPI à engager dans les meilleurs délais  des actions concrètes les plus appropriées pour que les crimes contre l’humanité ne restent pas impunis. »

 

 

De tout coeur avec le peuple lybien pris en otage depuis plus de 40 ans ! Demain est le premier jour d'une nouvelle vie. Et la Conseil des droits de l'homme débute bientôt ...

lybie3.jpg

 

08:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique internationale, la lybie, ong, onu | |  Facebook

jeudi, 24 février 2011

Des ONG crient leur colère contre la folie meurtrière du Guide lybien à l'encontre de son peuple (I)

 

En attendant les sessions spéciales concernant le sort de la Lybie demain, la veille de la Commission des droits de l'homme commençant lundi 28 février 2011, des ONG au bénéfice d’un Statut spécial à l’ECOSOC aux Nations Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) de l’Union Africaine exprime son indignation face à la cruauté de la politique de défense du Colonel Kadhafi envers son peuple. La RADDHO (Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme) s’insurge contre l’usage de balles réelles, d’armes de bombardements aériens qui tombent en rafales sur la population lybienne. Elle en appelle à l’urgence d’un sommet extraordinaire rassemblant les pays européens pour une protection effective des civils victimes de leur propre dictateur sanguinaire.

 

La RADDHO analyse comme suit la situation :

 

 

« Aujourd’hui, pour le dictateur libyen, sa famille et son clan,  tous les moyens sont bons pour s’agripper au pouvoir et pire, les déclarations du fils, Seïf Al-Islam, sont de ce point de vue sans ambigüité, et méritent d’être sérieusement traitées par la communauté africaine et internationale et notamment par le Conseil de Sécurité des Nations Unies et la Cour Pénale Internationale (CPI)  qui doivent impérativement agir avant qu’il ne soit trop tard. Les crimes de masses commis délibérément par le dictateur aux abois,  ses milices  et ses mercenaires, posent avec beaucoup d’acuité la question relative à la Responsabilité de Protéger le peuple libyen.

 

En effet, depuis le 15 février dernier, le peuple libyen à l’instar de ceux de la Tunisie, de l’Egypte, de Bahrein, du Yemen, d’Algérie et du Maroc, sont  dans les rues et  manifestent contre des dictatures corrompues régnant des décennies durant sur des Etats devenus leur propriété et confondus à un patrimoine familial, clanique  et/ou  tribal.

 

La RADDHO est très fortement préoccupée par le silence et l’inaction de l’Union Africaine (U.A) et des Chefs d’Etats Africains face à la situation qui prévaut en Libye et surtout le Maghreb arabe dont les implications géostratégiques dans la sous-région, sur le continent et sur le fonctionnement des institutions de l’organisation panafricaine, sont totalement  imprévisibles du fait même de l’influence politique et économique du Colonel Khadafi sur une bonne partie de pays du continent. »

 

lybie2.jpg

 

17:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : politique internationale, la raddho, ong, lybie | |  Facebook

mardi, 22 février 2011

Le rendez-vous de la Lybie avec le printemps des peuples

 

la-politique-de-l-autruche.jpg

 

Le printemps des peuples arabo-africains compte désormais la Lybie parmi ses acteurs. Les Lybiens pris en otage depuis 42 ans se soulèvent devant leur dictateur pilleur. Mouammar Kadhafi, qui par une ellipse dont lui seul détient le secret, se présente comme un guide spirituel et non comme un chef d’Etat, est visé par sa population … à un coup d’état de nature terroriste. D’une main de fer, il a maintenu en enfer son peuple (ainsi que de nombreux étrangers). Sur un mode similaire, il poursuit ses actions sanguinaires en commandant de tirer sur la foule et en envoyant son fils devant les caméras (l’autre, Seïf Al-Islam, celui qui fait office de tampon dans les relations diplomatiques ou d’affaires, « ami » de la Suisse mais qui n’a rien fait pour la libération de nos otages suisses) pour rappeler que son pays ne connaît pas de partis – donc pas de démocratie – mais qu’il se compose de clans garants de l’ordre établi. Allah dont il se recommande doit être tout renversé de cette lecture du livre sacré !

 

En promettant « des rivières de sang », rappelant l’atroce guerre civile qui a déjà déchiré le pays, Kadhafi Père&Fils mettent en garde leur peuple contre « l’ingérence de l’étranger » qui tend à exagérer le nombre de victimes de la répression. Ah, la belle rhétorique ! Garantir à la fois de détruire les sédiments de la sédition en même temps qu’une nouvelle constitution, il faut oser.

 

Que peut faire la Suisse ? Bloquer les fonds du clan serait le minimum. Demander des dommages et intérêts pour les entreprises suisses sises dans ce pays tombées en déshérence suite à leur vente pour une bouchée de pain durant … la crise helvético-lybienne en référence à la honteuse prise des deux otages suisses - triste épisode dont il a été abondamment question sur ce blog - serait aussi un dû. Cesser de s’excuser pour des torts imaginaires quand on exerce son droit et cesser tout commerce avec le berger des sables constitueraient un joli soutien à la révolution lybienne, (en tout point contraire à la Jamahiriya). Et pourquoi pas aussi demander de retirer le texte publié en 2010 par une association lybienne, Minarets adorn the cities of the world où la Suisse y est vivement attaquée, traitée de raciste, traînée dans la boue, etc. Ah, le désir de puissance a décidément rendu aveugle l'homme des sables!  

 

À force de pratiquer la politique de l’autruche par diverses dénégations en tout genre à répétition, on en vient à dévoiler son vrai visage ! Et là, quand toute une population dont les droits fondamentaux sont systématiquement étouffés, c’est la preuve flagrante que le ver est dans le fruit.

 

La transition n'est pas loin ... La Guinée, jeune ex-dictature, en a été de fait le modèle et il est heureux de constaterarton5531-e769f.jpg qu'avec les différents pays en marche vers une démocratisation de leurs structures sociales, la Lybie suive l'appel à la liberté! De tout coeur avec les Lybiens pendant cette révolution qui n'a plus rien de la verte ...

 

 

 

lundi, 21 février 2011

La Cité, un journal au centre de l'agora

 "Bien informés, les hommes sont des citoyens ; mal informés, ils deviennent des sujets." (Alfred Sauvy)

 

La naissance d’un journal est toujours un miracle, surtout par les temps qui courent. Ce défi relevé par l’ancien rédacteur-en-chef du Courrier, Fabio Lo Verso, est matérialisé par le numéro zéro du magazine bimensuel La Cité accessible en version papier autant qu’on line.

 

Après avoir dévoilé sa parure avec une mise en page sobre et attractive, La Cité ( cliquer ici ) donne le ton. Couvrant des sujets tant dans les domaines culturels et sociaux que politique nationale ou internationale, le journal ne se veut ni marchand ni militant : essentiellement informatif et analytique, il présente ainsi une réelle possibilité à l’investigation et à la critique sociale de se déployer.

 

Même si sa survie demeure suspendue à un fil, La Cité comble un vide existant dans le traitement de l’actu muselée par une langue de bois désormais trop bien rodée. Le pari est courageux : 5000 abonnés-fondateurs sont attendus pour qu’il vive. Dans l’intervalle, il se trouve dans les kiosques Naville pour la somme de Frs 4.50 … L’aventure vaut la chandelle tant elle enrichit la réflexion au contraire de la pensée unique en cours. Bonne lecture ( cliquer ici )!

 

18:44 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : journal la cité, presse, politique | |  Facebook

lundi, 14 février 2011

Art culinaire sous le signe d’Eros au Salon des Saveurs

Piments_coeur_st_valentin.jpgHier, le salon de la gastronomie Genève Saveurs a fermé ses portes. Sur 3 jours, des professionnels de la restauration – vignerons, épiciers fins, chocolatiers, cuisiniers et services de traiteur - offrent des visions de l’art culinaire uniques, affolant tous les sens.

 

La recherche hédoniste se laisse naturellement promener par les produits du terroir partner-31-image2.jpg et  d’exception, beaucoup sous forme de cœurs de toutes les tailles, qu’ils soient sucrés ou salés. D’innombrables saveurs particulières excitent donc notre curiosité et heureusement on peut les retrouver dans les établissements exposés. Ainsi on savourera, par exemple, en ce jour de la St-Valentin des coeurs de pain d’épice au foie gras chez Francine Mattei, au Comptoir des Délices (côté épicerie et restaurant), Rue de la Filature 40, dans la jolie commune au charme transalpin ... À chacun sa valentine !

16:47 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : salon des saveurs, genève, comptoir des délices, st-valentin 2011 | |  Facebook

samedi, 12 février 2011

O TEMPORE ! O MORES !

O TEMPORE ! O MORES !

 

journaux.jpg

17:15 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : humour, la une des journaux, maltraitance des femmes, deuil | |  Facebook

vendredi, 11 février 2011

Pourquoi un observateur pour la promotion du français?

carpettes.jpg

 

 

Le français est souvent malmené à Genève. C'est un fait dont beaucoup se plaignent pour mille raisons plus nobles les unes que les autres. Cependant, une solution semble avoir été trouvée. Un observateur pour la promotion et la défense du français en milieu international, reconnu et sélectionné par ses pairs, est prêt à relever ce défi : "Il s'agit de faire respecter le principe de la diversité, valeur fondamentale des Nations-Unies" selon le Sénégalais Gorgui Ndoye.

 

Question : La suprématie de l’anglais sur toutes les autres langues internationales officielles à l’ONU n’est plus à prouver au point que tout cadre supérieur peut en réalité imposer à ses interlocuteurs de parler en anglais Comment le site Internet www.francophonu.org que vous animez, influencera-t-il le cours des choses ?

 

 

 

Gorgui Ndoye : Le site Francophonu est l’expression réelle plus que virtuelle pour dire, désormais, le français a droit de cité dans les instances internationales ! … Avec un « observateur » à Genève, le message est clair : rien n’impose à la cité de Calvin de s’exprimer en anglais !

Le gros du travail sera de récolter des anecdotes, des témoignages, des récits, des textes pas du tout ou mal traduits, pour organiser ensuite des débats publics, provoquer des réactions dans un esprit de normalisation. En guise d’exemple, un responsable onusien accueille une stagiaire francophone désirant s’exprimer dans sa langue maternelle et celui-là l’apostrophe ainsi : « Ah, vous faites partie de ce combat-là ?! » Mon rôle est de faire comprendre que la globalisation n’entraîne pas un affrontement. La diversité linguistique et culturelle reste un droit, un principe et une valeur. Nous avons également des collègues défenseurs de la langue française en Belgique et à Addis Abeba, je serai le point focal vers lequel convergeront les différentes remarques et observations de mes collègues dans toutes les institutions internationales et de toutes celles et ceux qui, nantis du fait que le multilinguisme est une valeur et un droit de l’Homme plus qu’une richesse formidable s’engagent à défendre ce principe.

 

 

(L'intégralité de l'interview sera publiée sur le prochain numéro Cahier du Club de la Grammaire) 

11:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : gorgi ndoye, francophonie, onu, observateur, site "francophonu" | |  Facebook

mercredi, 09 février 2011

La transition en Egypte

 

Le Maghreb et les pays africains vivent un tournant historique dans la prise en mains de leur destin, notamment en se rendant compte que le ver est dans le fruit. Il a été abondamment question, sur cette plateforme numérique, des différentes étapes de la transition en Guinée, faisant basculer ce pays chaud d'un régime dictatorial à une démocratie. En Egypte, le gouvernement transitoire mis en place en nommant un vice-président en la personne de l'ex-chef du service des renseignements est peut-être un commencement ... Beaucoup d’opposants et de journalistes croupissent dans les geôles quand ils n'on pas dû fuir leur terre natale et sans vouloir s'ingérer dans les politiques intérieures, une action a été mise en place en vue d'exprimer notre soutien aux manifestants du pays de Néfertiti.

 

« Sur la place Tahrir au Caire et dans de nombreux autres endroits, des centaines de milliers d'Egyptien·ne·s réclament une grande réforme afin de mettre fin à la pauvreté, à la corruption et aux violations des droits humains.

 

Le droit des manifestant·e·s d'aller pacifiquement dans la rue pour défendre leurs revendications n'est cependant pas respecté. Des groupes de partisans du gouvernement attaquent violemment les manifestant·e·s. De nombreux militant·e·s des droits humains ainsi que des journalistes ont été arrêté·e·s.

 

Amnesty International réagit face à cette situation. Avec autant de signatures que possible, nous enverrons une pétition au vice-président égyptien Omar Suleiman exigeant la libération immédiate de tous les militant·e·s qui ont été emprisonné·e·s pour avoir exercé leur droit à la liberté d'expression et de réunion. »


 Ces quelques lignes reçues dans ma boîte mail s'accompagnent du texte de la pétition en ligne. La signer (cliquer ici), c’est soutenir les revendications des manifestants dans leur processus démocratique, ce qui ne va pas sans la protection des tenants de la liberté d'expression.

 

dimanche, 06 février 2011

Les caricatures de Mahomet valent 9 ans de prison au détracteur criminel somalien

K.W1.jpgQuand la caricature dépasse la réalité … Muhudiin Mohamed Geeles, ressortissant somalien âgé de 29 ans, a été condamné ce vendredi à 9 ans de prison par le tribunal d'Aarhus pour tentatives de terrorisme et d’assassinat.

Celui qui est surnommé « l’homme à la hache » par les journaux danois suite à un assassinat commis au Kenya qui le fit rapatrier au Danemark pour y être jugé, tenta, à l’aide d'une ... hache et d'un couteau, le 1er janvier 201, d’occire  Kurt Westergaard (cliquer ici), le dessinateur danois dont la caricature de Mahomet avec un turban en forme de bombe avait été publiée en 2005 dans le quotidien Jyllands-Posten (dessin de gauche). Pour sa défense, le Somalien justifia son geste en précisant que son intention n’était pas de tuer le caricaturiste mais plutôt de l’intimider et de le contraindre à cesser de se vanter d’avoir offensé le prophète Mahomet et ses disciples musulmans en le représentant ainsi.

Outre le fait que l'exercice de l'intelligence pose problème à certains et que la liberté d'expression reste parmi les droits les plus menacés dans le monde, surtout dans les cas où des vérités (pas toujours bonnes) sont dites, on le voit avec cette sordide histoire, l’intégration ne peut être pas le seul fait d’un corpus de traités juridico-politiques qui se passerait de la volonté de l’individu à intégrer les règles du pays d'accueil. À Rome, fais comme les Romains! Alors que la mère de Muhudiin Mohamed Geeles était arrivée de Somalie au Danemark en 1995, lui-même était venu peu après, adolescent, et avait bénéficié un permis de séjour en 1997 au titre du regroupement familial.

C’est la première fois qu’un tel  chef d’inculpation est retenu dans le pays scandinave. Il est question en outre dans cette condamnation d’expulser le criminel dans son pays d’origine.

K.W2.jpg