samedi, 05 mars 2011

Kadhafi au pilori

 

Kadhafi2.jpg
Cette semaine, le monde international a connu un événement sans précédent : la première suspension d'un Etat-membre de l'ONU du Conseil des droits de l'homme. La résolution l'a appelé de ses voeux et l'Assemblée générale présidée cette année par la Suisse l'a adoptée, succédant à ... la lybie (au même moment des otages suisses, du djyhad lancé contre notre pays et aux diverses humiliations infligées à des personnalités publiques helvétiques. Il faut relever que "jamais" cette organisation internationale n'a été aussi crédible tant par sa promptitude à réagir que par sa force de proposition. Magnifique!
kadhafi1.jpg

16:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : kadhafi, dictature, lybie | |  Facebook

Commentaires

Le mégalomane de service et son clan crient au complot des anciens colons. Est-ce la faute aux Romains des premiers siècles de notre ère si des gens sont illettrés et d'autres meurent de faim?

La seule stratégie à adopter est celle de faire semblant de d'abonder dans son sens : "Mais bien sûr, si vous vous en allez, nous n'entamerons aucune action en justice pour nous avoir gardé en otage, pillé notre pays, gardé pour soi et son clan toutes les ressources, tortué des oppposants politiques, gagné le pouvoir en faisant sauter des avions, bombardé votre population civile, etc, etc, mais allez-vous en! Le terrorisem d'Etat ne sera plus qu'un souvenir"

Écrit par : Philippe Billard | mercredi, 09 mars 2011

Là où l'argent s'amasse entre quelques tas de mains sales qui corrompent quelques puissants étrangers, la terreur et la pauvreté étranglent la population.

La notion de peuple reste toujours à définir. Entre droit foral remontant au Moyen-Àge et âge de raison responsable, beaucoup doivent se battre pour acquérir le droit de voter et d'éligibilité. La citoyenneneté n'est pas chose facile quand on voit combien sont traités comme des bêtes, bref des chairs à cannons.

Certaines grandes puissances laissent agir le Colonel Kadhafi et se réunissent pour faire semblant de donner des avertisements au violeur des droits humains. Son clan prend du terrain et bientôt elles reviendront lui baiser les pieds en baissant leur froc; ç'eut pourtant si facile de s'en défaire et par là de libérer un peuple.

Écrit par : Berk | mardi, 15 mars 2011

Les révolutions se suivent et ne se ressemblent pas. Tunisie, Egypte, Lybie, etc. Excellent article bien illustré, Micheline! En ce 8 mars, bonne fête à vous ainsi qu'à toutes les femmes du monde, qui toujours sont discriminées malgrés les décors!

Écrit par : Judith | jeudi, 08 mars 2012

Les commentaires sont fermés.