UA-105021232-1

dimanche, 15 mai 2011

DSK pris la main au panier ...

DSK2.jpgConnu pour ses conquêtes amoureuses dans les dîners mondains, dans le tout-Paris, le directeur du FMI refait parler de lui aujourd’hui. La nouvelle fait l’effet d’un coup de tonnerre dans le ciel politique français. Les langues se délient et viennent apporter leur pierre à l’édifice. Dominique Strauss Khan aurait forcé une soubrette d'un hôtel célèbre de New York à s'exécuter. Les fellations, sous la contrainte si possible, ça c’est son truc … Des voix féminines, restées presqu’inaudibles à ce jour, ont fait cas du comportement pervers du potentat. Souvenons-nous de l’histoire de son employée hongroise, il y a peu; quelle fin pathétique !

Inculpé ce dimanche d'agression sexuelle, de tentative de viol et de séquestration par le parquet de New York alors qu’il était sur le point de s’envoler pour s’entretenir avec Angela Merckel, DSK est entendu courant cette journée par un juge américain.

Si l’argent et la notoriété ne rendent ni plus sage ni plus heureux un homme, ils contribuent largement à s’attribuer des pouvoirs au détriment du respect et d’autres valeurs. La jouissance du pouvoir accroît souvent la libido chez celui qui l'exerce que chez celui qui la subit, contrairement au préjugé en vogue.

Certes, les questions restent en suspens. Que faisait-il à New-York plutôt qu’à Washington à quelques  heures de son départ pour l’Europe où plusieurs rendez-vous importants l’attendaient? Pourquoi se serait-il « attaqué » à une employée d’un hôtel chic au coeur de Manhattan, lui qui a les moyens de se taper la call girl de ses rêves et de lui demander toutes les spécialités imaginables ? Comment se fait-il que l’Argentier le plus puissant du monde puisse s’égarer à une année des présidentielles, échéances importantes pour lui (et son parti) ? Est-il possible que le moins  socialiste de tous ait voulu abuse de son pouvoir tentaculaire pour si peu?DSK1.jpg

Bon, on crie déjà ci et là au coup monté. Les coups en dessous de la ceinture sont monnaie courant dans la vie publique. Mais là aussi, comment le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) peut-il se faire attraper comme un bleu ?

D’ici, quelques heures, on devrait en savoir un peu plus et la face du monde s’en trouvera bientôt changée !  

19:29 | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook

Commentaires

Un prédateur sexuel de moins dans les rues, c'est plus de sécurité !
En plus, cela ouvre un boulevard à Marine Le Pen !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | lundi, 16 mai 2011

@ Micheline et si...

c’étaient les Irlandais en parfait catholique ou les orthodoxes grecs qui auraient allumé des cierges noirs pour que leur ennemi mortel tombe ?

Il est vrai que ce personnage compte un nombre impressionnant d’adversaires qui ne reculent devant rien pour le mater : dans son propre parti, au sein de l’UMP et les USA dans le cadre de ses fonctions auprès du FMI.

En outre, les services secrets américains ont certainement fait une excellente trouvaille en prenant possession de son téléphone portable.

Écrit par : Hypolithe | lundi, 16 mai 2011

Dans le monde parisien, depuis longtemps les frasques de DSK étaient connues mais sans suites puisque les hommes se ressemblent souvent : vantards, séducteurs, dragueurs, machos, solidaires. J'exagère à peine. En France ce genre d'événement serait passé sous silence, comme c'est la règle tant qu'il n'y a pas mort d'homme ou de femme. Aux USA, il en va tout autre. La loi est sévère et ceux qui l'appliquent ne plaisantent pas. De deux choses l'une : soit DSK gère sa vie sentimentale sans calculer les risques qu'il encourt et il récolte les fruits de sa conduite, soit DSK est tombé dans un traquenard et si c'est le cas, il lui faudra un miracle pour sortir de ce guépier et laver son honneur.

Écrit par : Aphroditeconduite | lundi, 16 mai 2011

"En plus, cela ouvre un boulevard à Marine Le Pen !"

Il y en a qui prennent leur désir pour la réalité. Les fascistes n'ont qu'une impasse devant eux. Démonstration en 2012.

Écrit par : Johann | lundi, 16 mai 2011

Le ''pervers'', selon le Daily News met en branle les plans de sauvetage de la planète. La Grèce s'inquiète en s'étonnant qu'une femme de chambre puisse faire trembler la tere entière.

DSK est OUT même s'il y avait manipulation des partis politiques français ou économiques américains.

Présumé innocent pour l'intant, le triste sire ne m'inspire ucune sympathie. L'abus de pouoir, la volonté d'humilier, de nuire, de terrifier existent bel et bien.

Merci pour l'image de la femme après 30 ans de combat pour le respect personnaliste! Ce type de comportement explique en grande partie la diférence de position socile et d eniveau économique entre les hommes et les femmes.

Quand on est donneur de leçons, autoritaire, arrogant, il faut le payer, ne serait-ce que pour le mal accompli resté dans l'ombre.

L'Hexagone se préoccupe des primaires, d'où les candidats possibles.

La chute de DSK est venue par un biais inattendu. Et tant mieux si une sordide affaire en soit à l'origine!

Écrit par : post-tenebras | lundi, 16 mai 2011

Les bourses ont déjà chuté. Le coup est porté là où ça fait mal. La presse grecque se plaint déjà du fait qu'une femme de chambre puisse provoquer un tel séisme à échelle mondiale! Et si le nez de Cléopâtre avait été moins lon, la face de la terre aurait été différente.

Écrit par : hello | lundi, 16 mai 2011

DSK a passé sa première nuit en prison (et pas des moindres, celle des maladies transmissibles). Il est passé d'une suite à 3'000$ à une cellule durant 30h00m ... Le moins socialiste de tous (comme vous le dites, Micheline) se rapproche du peuple.

Écrit par : gevensis | mardi, 17 mai 2011

DSK est un homme proche du peuple (version PS), il aime toutes sortes de musiques et, il y a quelques années était accro à Soeur Sourire lorsqu'elle interprétait Dominique nique nique.....!

Écrit par : octave vairgebel | mardi, 17 mai 2011

gevensis : Une cellule de 12 m2 au lieu d'une suite, de la tambouille au lieu de fins mets, aucune liberté de mouvemenet et de parole si ce n'est une promede journalière d'une heure.

Jusqu'à vendredi, ça doit négocier sec de toutes parts.

Et si l'hypothèse de Gérard de Villiers était la bonne : DSK descend souvent au Sofitel à New-York où il voit sa fille (avec qui il a d'ailleurs mangé ce jour là); il reconnaît la jolie Ghanéenne et peut-être qu'ils ont eu un rapport consenti - chiffré - et qu'elle aurait eu peur de se faire prendre à la vue d'un autre client (peur de perdre sa place si dénoncée). Puis, elle aurait crié "au secours!", etc, etc.

Écrit par : physis | mardi, 17 mai 2011

Trop d'infos, trop vite, c'est irréel cette histoire, un vrai polar en temps réel. Le proche avenir nous en apprendra plus.

Écrit par : Méthodes pour réussir | mardi, 17 mai 2011

Libération sous caution = inculpation! Prison dorée dès ce soir pour DSK mais à ses frais! Ce qui me fend le coeur, c'est la victime, Mme Diallo, qui va vivre des enquêtes jusque dans son pays d'origine femme et la défense aura tout loisir d'inventer des trucs pour la charger.

Les griffures trouvées sur son torse prouvent bien la tentaive de viol et + ... Les preuves sont substantielles! Que la Justice se fasse!!!

Les chefs d'inculpation lu font encourir 64 ans de prison. C'est déjà un premier épisode!

Écrit par : Justice | vendredi, 20 mai 2011

DSK et son goût du pouvoir sur les femmes : Lu dans "Le Parisien" sur les relations consenties chiffrées :

"Le visage refait, les lèvres peintes en rose, et la poitrine siliconée, Kristin Davis, une Américaine de 35 ans, ancienne « mère maquerelle » de l'Etat de New York, a livré un témoignage qui vient encore accabler un peu plus Dominique Strauss Kahn. Surnommée « Madame Manhattan » sur la côte est américaine, cette ancienne prostituée à la longue chevelure oxydée a confié jeudi au quotidien anglais le Telegraph, que DSK a été l'un de ses clients pendant l'année 2006. SUR LE MÊME SUJET

L'affaire DSK en directDSK : première nuit en prison à New YorkAffaire DSK : les événements de mardi« Lorsque des hommes violentent une femme, je ne protège plus leur identité », a-t-elle expliqué.

Elle affirme que cette année-là le directeur déchu du FMI l'a appelée personnellement sur son portable à plusieurs reprises pour réserver plusieurs filles. Il aurait à chaque fois payé la prestation 1200 dollars (environ 900 euros), en liquide, pour deux heures de services dans une chambre d'hôtel. La première fois, « il avait demandé une fille typiquement américaine, une nouvelle recrue, a-t-elle déclaré au quotidien anglais. En janvier 2006, l'une de mes filles s'est plainte, le décrivant comme agressif et coléreux. Elle a refusé de le revoir. » Kristin Davis confie également lui avoir envoyé une prostituée brésilienne en septembre 2006, alors qu'il était de passage à New York pour rencontrer Bill Clinton. « En revenant, elle m'a dit qu'il avait été agressif et m'a demandé de ne plus lui envoyer de nouvelles filles. »

Le gouverneur de l'Etat de New York pris dans son réseau

Kristin Davis a, elle aussi, connu Rikers Island. Condamnée pour proxénétisme en 2008, elle a passé près de quatre mois derrière les murs de cette prison où DSK était incarcéré depuis lundi soir. Dans sa chute, cette « mère maquerelle », reine d'un vaste réseau d'escort girls pour milliardaires, avait entraîné le gouverneur de l'Etat de New York de l'époque, Eliot Spitzer, 51 ans. Client régulier du club « Emperor's », ses liens avec ce réseau de prostitution avaient été mis à jour alors que la police New Yorkaise travaillait à son démantèlement. En à peine quarante-huit heures le gouverneur démocrate avait connu une descente aux enfers fulgurante. Accompagné de sa femme Silda, il avait annoncé publiquement sa démission et présenté ses excuses. Ancien procureur au barreau de New York et originaire du Bronx, Spitzer n'a jamais été condamné pour son implication avec le milieu de la prostitution.

Elle rêve d'un poste de... gouverneur

Cette blonde voluptueuse s'est enrichie grâce à son business d'escort girls. Sur son site internet, elle déclare avoir gagné jusque 5 millions de dollars par an en offrant ses services à « l'élite du monde entier, des célébrités, des politiciens, des sportifs... ». Elle souhaite à présent se consacrer à la défense des droits de la femme et projette d'ouvrir un centre d'aide aux femmes porteuses du virus du sida et aux victimes de violences conjugales. Alors qu'elle défend la légalisation de la prostitution elle « rêve » de faire de la politique et a laissé entendre qu'elle souhaitait être candidate pour les prochaines élections au poste de gouverneur dans l'Etat de New York, en 2013."

Écrit par : Justine | vendredi, 20 mai 2011

Ce qu’il y a de pire dans l’affaire DSK c’est l’éclosion de tous ces affreux moralistes qui se permettent (parce qu’ils sont bien évidemment tellement meilleurs) de juger et de condamner celui qui s’est fait prendre les culottes à terre.

Geo, Victor, Octave et consorts, j'ai une question : C’est si bon que ça d’avoir quelqu’un à mépriser et à écraser ? Ou c’est juste rassurant de savoir qu’il y a pire que soit ?

Quoi qu'il en soit, j’ai toujours détesté les donneurs de leçons et là depuis une semaine, on les entend vraiment beaucoup, beaucoup trop…..C'est infernal !

Écrit par : Vincent | vendredi, 20 mai 2011

@ Vincent

Ce qui m'irrite ... au plus haut point ... c'est les rapports sexuels gratuits !
Avec sa fortune il aurait pu se payer des putes par dizaines !
En plus ... pourquoi se taper une africaine ?
En plus ... pourquoi une femme de chambre ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | samedi, 21 mai 2011

Sans parler des moralistes qui jugent et condamnent le système judiciaire américain!

Écrit par : RM | dimanche, 22 mai 2011

DSK doit sa chute à une femme de chambre. L'arrogance et l'abus de pouvoir ont été pour une fois sanctionné!

Il s'en est sorti grâce à son argent en Amérique mais l'opinion publique n'est pas dupe. Aujourd'hui, il comparaît devant la justice pour des faits honteux et grotesques, qui mettent en lumière le personnage. Il faut penser aux victimes qui ont parlé autant que celles qui se sont tues.

Je dois dire que je ne suis pas peu fier de cette justice qui - j'espère - ne fera pas balnc ou noir un prévenu selon qu'il soit fort ou faible ...

Écrit par : Ludovic K. | mardi, 21 février 2012

Garde à vue pour DSK qui, il n'y a pas si longtemps, se pavanait, narguant la société après sa "libération" en Amérique. Cette fois, il faut espérer que la justice fasse son travail, sans entrave, sans succomber à des intimidation ou des pressions en tout genre Soupçonné de «complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée» et «recel d’abus de biens sociaux» dans la désormais célèbre affaire du Carlton, il a en tout cas l'air boeuf à la face du monde!

Y en a marre de ces puissants arrogants qui se croient tout permis au mépris des principes promulgués dan sleurs discours.

Écrit par : F. Diallo | mercredi, 22 février 2012

La face du monde s'est trouvée effectivement changée après l'affaire DSK. Il n'en demeure pas moins que le puissant est souvent blanchi et le faible noirci ... La femme de chambre guinéenne va en prendre plein la gueule lors du procès civil qui s'ouvre ces jours en Amérique alors que DSK sera au final blanchi des chefs d'accusation tels que "proxénétisme en bande organsisée" contre lesquels il est facile de se défendre.

L'impunité dont il a bénéficié toute sa vie sera-t-elle véritablement dépassée?
Tout l'enjeu réside dans le déroulement de ces deux procès parallèles ... Si tel pouvait être le cas, le monde aura vraiment changé!!!!

Écrit par : F. Diallo | mercredi, 28 mars 2012

Les commentaires sont fermés.