UA-105021232-1

le Festival de Locarno rend hommage au grand acteur suisse Bruno Ganz

Imprimer
Bruno-Ganz-5.jpg

Le Festival de Locarno a récompensé Bruno Ganz. Si sa carrière a débuté - comme souvent au théâtre - c’est au cinéma qu’il se consacra. Acteur d’origine suisse, il fut reconnu à l’étranger. Sur la Piazza Grande, ont été projetés plus de dix films, sous les yeux langoureux de Jeanne Moreau.

On se souvient avec émotion de cette réelle présence dans « Les Ailes du désir » ou encore « L’Ami américain » de Wim Wenders, « L’homme sans âge » de Francis Coppola, « La Chute » d’Olivier Hischbiegel, « L’Eternité et un Jour », de Theo Angelopoulos, « Dans la Ville Blanche » d’Alain Tanner.

De sa voix grave, l'acteur suisse de renommée internationale s'est exclamé avec sa légendaire discrétion : Yes, we can!

Bravo et merci à Bruno Ganz (enfin reconnu) !

Micheline PACE

Commentaires

  • Un petit relâchement estival de la ponctuation et de l'orthographe,? :o)

  • Merci pour votre fidèle lecture Azrael malgré nos quelques divergences de vue ! (C'était un peu un test de concentration, eh, eh)...

  • Beaucoup se demandaient qui gagnerait le Leopard d'Or à Locarno. Si la Suisse serait sacrée après la sélection de Bruno Ganz. C’est en effet ce qui est un peu arrivé! Le jury du 64e Festival a sacré ce we une coproduction suisse : "Abrir puertas y ventanas". La réalisatrice Milagros Mumenthaler, bien que née en Argentine en 1977, a passé toute sa vie à Genève, jusqu’à sa majorité, avant de rejoindre Buenos Aires y étudier le septième art. La presse internationale a salué le film primé pour ces vertus ... sans penser à l'ennui qu'il procure.
    Quelle image va nous coller encore à la peau?

Les commentaires sont fermés.