UA-105021232-1

mardi, 20 septembre 2011

Diaspora des affaires - 6 octobre 2011 à Genève

« L'absurdité est surtout le divorce de l'homme et du monde. » (Camus, in L'Etranger)

L’immigration est un phénomène vieux comme le monde. Aujourd’hui, il revêt le visage d’une dynamique particulière. Les problèmes liés à la clandestinité attendent des réponses adéquates tant aux niveaux sécuritaire qu’économique et social. Néanmoins, un élément ressort clairement dans la diaspora, c’est la volonté de pouvoir contribuer au développement de leur pas d'origine, voire d'y retourner, ce grâce aussi aux compétences acquises à l’étranger. Cette composante constitue un facteur important de développement pour les pays dits « émergents ».

drapeau-senegal.gif

Parmi les stratégies de ré-installation dans leur communauté, on compte la création d’entreprises par cette même diaspora. Prenant en compte ces pré-requis, le Mouvement Des Entreprises du Sénégal (MEDS) a initié le concept « DIASPORA DES AFFAIRES » dont le premier sens est de fédérer les projets professionnels des nombreux Africains établis hors de leurs frontières présentant une plus-value . Cette économie de l’immigration contribue – au-delà des autres formes de coopération – contribue grandement au développement économique et social africain.

suisse_pt-022.gif

Pour sa 8e édition, cet événement international annuel aura lieu le 6 octobre à Genève, au CICG.

Une interview de votre serviteur est publiée dans l'excellent journal sénégalais REWMI.COM ( cliquer ici ).

 

 

13:37 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sénégal, diaspora des affaires, 6 octobre 2011, meds | |  Facebook

Commentaires

Le concept de diaspora des affaires est original. Il dévoile les potentiels des migrants qui essaient de faire quelque chose pour leur pays. En matière de coopération, les actions déclinées - dans ce cadre très attractif au demeurant - servent mieux qu'aucune forme d'assistanat!

Le potentiel énorme engendré par ce phénomène aide aussi à éviter le drame de l'exil et de la clandestinité.

Dommage que je ne pourrai pas y participer, n'étant pas à Genève ce jour-là!

Bonne chance au symposium !!

(p.s. L'interview de l'auteur de cette plateforme numérique est très intéressant.)

Écrit par : Manjit | mardi, 04 octobre 2011

À en croire la presse, il paraît que le symposium était un franc succès.
Pour qui, pour quoi? Des échanges ont eu lieu. Mais qui en a le plus profité?
Des cercles et des plateformes sont les bienvenus; toutefois, il y a de petites mains qui méritent d'être connues. Seuls les forts tirent leurs marrons du feu et il faudrait mieux dynamiser les talents car des beaux parleurs, il n'en manquent pas. La misère sévit toujours en Afrique; les fils-à-papa sont seuls à s'en sortir; les libéraux comme les socialistes sénégalais peinent à faire entendre leur voix et à agir en conséquence tant les opportunités manquent.
En Suisse, on rencontre beaucoup de bonnes volontés mais il n'est pas évident de les reconnaître à leur juste valeur.

Écrit par : blague-à-part | lundi, 10 octobre 2011

bjr je suis un jeunes hommes d'affaires congolais de brazzaville et je suis a la recherche des entreprise qui desire investir en afrique notre entreprise viens de faire un repertoire des pays aptes a investir selon les prdoduits et les entreprise selon leur secteur d'activiter et pour cela nous sommes a la demande d'une aide celle de nous aider a obtenir un visa d'un etat schenghen pour faire la promotion de nos prospection et nous paierons en retour de la prise en cherge de notre voyage deux personees la moitier des revenu de notre conference nous sommes joignable au 00242 4519025 merci

Écrit par : mongo oko emmard | lundi, 26 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.