UA-105021232-1

mercredi, 26 octobre 2011

Solutionner

 

Selon André Moufflet, commettre une faute de français, ce n’est pas seulement pécher contre la grammaire et contre le vocabulaire, c’est bien souvent, trahir la pensée qu’on prétend détenir et transmettre. Certes, différents registres habitent la langue ; on ne confondra pas le parler djeun, le patois, l’argot, le jargon avec la novlangue ou les anglicismes finissant par être assimilés tant ils sont utilisés.

Puisqu’il faut mourir un jour, autant mourir de rire! Il existe en effet des termes dont on ne se rend plus compte qu’ils sont inadéquats tant ils sont récurrents. Une petite anecdote en dit long ... Lorsque Georges Clémenceau était Président du Conseil, il fut interpellé par un député comme suit : « Ce problème, il faut le solutionner. » La réponse de Clémenceau fut cinglante : « Je vais m’en occupationner ! », raillant ainsi l’erreur faite par son interlocuteur qui ne savait probablement pas conjuguer le verbe « résoudre ».

Mais ce qui prête aussi à sourire, c’est cette particularité de se donner de l’importance en prononcer ce terme : bien que solutionner se rencontre particulièrement dans des contextes de réunions techniques, il appartient aux dérives linguistiques où s’applique le principe plus c’est long, plus c’est bon pour mieux combler la vacuité d’un propos teintée d’un orgueil mal placé. (cqfd)

 

13:15 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : langue | |  Facebook

Commentaires

Le mot "résoudre" est sûrement trop simple... Voici ce que dit Le Dico moche au sujet de ces nouveaux mots : " Une des plus belles réussites du causer moche de ces dernières années. Le long solutionner fait bien plus sérieux que le court résoudre, du moins dans l’esprit de ceux qui l’utilisent avec une componction pleine d’assurance. Avantage certain : c’est un verbe du premier groupe, donc facile à conjuguer. « Faut-il que je solutionne? » est plus facile à trouver que « faut-il que je résolve? ».
Avec de tels néologismes, on va arriver à solutionnement, solutionnementer, solutionnementationner, etc. On peut aussi imaginer dissolutionner (pour dissoudre), absolutionner, conclusionner... "

Écrit par : Kissa | mercredi, 26 octobre 2011

@ Kissa : Un grand merci pour ce commentaire autour du parler moche!!!

Écrit par : Micheline | jeudi, 27 octobre 2011

Bonsoir Micheline,

Oui, bien sûr, solutionner n'est pas le plus élégant, mais enfin...
Il y a les pro et les anti ! Personnellement je préfère résoudre mais je ne reprend pas ceux qui utilisent "solutionner" !

La langue fout le camp, c'est bien connu : mais franchement, depuis qu'on a fait des deux expressions "prendre en considération" et "tenir compte de" l'unique "prendre en compte", je me dis que le verbe solutionner n'est pas si dramatique que cela...

Et enfin sans parler des journalistes qui s'obstinent à confondre les points et les pourcents avec une bonne conscience qui fait froid dans le dos !

Bien cordialement.

Écrit par : Michel Sommer | jeudi, 27 octobre 2011

je ne reprend avec un "s" !

Écrit par : Michel Sommer | jeudi, 27 octobre 2011

sauf que...
il est plus que significatif

de faire le constat d'une telle méconnaissance de la langue française
parmi une majorité des résidents, salariés ou non, de Genève & canton,

cette méconnaissance n'étant pas le fait de concitoyens suisses-allemands, romanches ou tessinois.

Écrit par : graphycs | jeudi, 27 octobre 2011

Bonsoir Michel,

Vous avez raison de ne pas dramatiser. Ce qui est un peu dommage, c'est de déformer presque systématiquement la langue au point qu'on ne sache plus
distinguer le bon usage des néologismes "pratiques".

Bon, le mot "solutionner" est apparu souvent pendant cette période électorale qu'elle inspire une petite réflexion ...

Bien à vous!

Écrit par : Micheline | jeudi, 27 octobre 2011

solucionar, verbe communément utilisé dans la langue espagnole...

Écrit par : openmind | jeudi, 27 octobre 2011

Saucissonner la langue, ça vous parle?

Écrit par : blague-à-part | samedi, 29 octobre 2011

C'est clair qu'inventer un mot fait souvent passer pour un c.. Marrant ton article :)

Écrit par : nail art | dimanche, 26 février 2012

Les commentaires sont fermés.