UA-105021232-1

La vague de froid glace la rade

Imprimer

Les Bains des Pâquis ( à - 7 °c )

DSC_0046.jpg

 

DSC_0066.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC_0051.jpg

 

DSC_0006.jpg

Lien permanent 12 commentaires

Commentaires

  • La nature reste la meilleur artiste!

    Merci Micheline de nous faire partager ces photos, qui laissent libre court à l'imagination.

    Bonne soirée.

  • Waow Micheline, c'est superbe!

  • Pour le coup, les images parlent plus que des mots. Très poétiques, ces photos!

  • MERCI mes amis pour ce cri du coeur et d'avoir partagé avec moi cette magie !

  • Cette vague de froid me glace le sang ...

  • Merci pour ces superbes photos à propos desquelles je me joins à Pierre Noël pour m'exclamer que la nature est le plus grand des artistes.
    Vue à travers l'objectif d'un oeil qui sait regarder.

  • Avec ce froid de canard, on redécouvre la nature sous un habillage si mystérieux. Le décor vaut le détour. Les objets deviennent comme des personnages. La vie dépasse l'art?!?

  • La vie est un Art, il faut "essayer" d'être un artiste au meilleur de sa forme tout au long de sa vie..Tout cela pour finir dans les planches!

  • @ Pierre Noël, on peut dire des artistes ce que le général Mac Arthur a dit des soldats: ils ne meurent pas, ils se contentent de disparaître....

  • @ Miss Nicopéia

    Oui on peut le dire...Mais c'est embêtant de ne plus "jouir" de la vie...

    Cela n'a rien à voire voici un lien concernant le réchauffement climatique.


    -Info publiée le 10 février 2012

    Selon des scientifiques français qui ont mis au point des simulations climatiques, l’augmentation des températures sur Terre devrait être de 2 à 5°C d’ici 2100.

    Les chercheurs du CNRS, du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et de Météo France ont développé deux nouveaux modèles informatiques permettant de préciser les évolutions à prévoir en terme de réchauffement climatique. Leur travail confirme les conclusions du rapport de 2007, c'est-à-dire "une tendance à l'augmentation des températures observée à l'horizon 2100 pour tous les scénarios", ont-ils indiqué lors d'une conférence de presse.

    Quatre modèles ont été mis au point. Dans le pire des cas, les températures de la planète grimperaient de 3,5 à 5°C. Dans le meilleur, la hausse serait de 2°C environ. Cette option ne serait toutefois possible que si des mesures fortes et rapides contre les gaz à effet de serre sont prises. Les modèles ont pris en compte de nombreux paramètres, y compris les échanges de CO2 entre les océans et l'atmosphère ou l'effet des nuages, souligne Lemonde.fr.

    "Ces quatre scénarios reposent sur la perturbation que l'homme fait sur le climat, principalement par les émissions de gaz à effet de serre et les aérosols et par la modification de l'occupation des sols", a expliqué Stépane Hallegatte, ingénieur à Météo France et chercheur au Centre international de recherche sur l'environnement et le développement. "Se placer sur l'un ou l'autre de ces scénarios correspond à avoir le 'droit' d’émettre plus ou moins de CO2 dans les décennies et les siècles à venir", a-t-il expliqué.

  • Référence:"Maxi Science"

    Excusez moi, bonne fin de journée.

  • Ces images superbes me font froid dans le dos. On s'achemine vers la fin de l'été sans en avoir eu le sentiment. Hiver glacial et été pourri en dépit d'un été indien "respectable" ...

    Avons-nous le droit de demander le statut de réfugié climatique?

Les commentaires sont fermés.