UA-105021232-1

  • La Tunisie, 1 an après ... et la Suisse

    Imprimer

    "On dirait que le despote assure à ses sujets la tranquillité civile. Soit.

    Mais qu'y gagneraient-ils si cette tranquillité même est une de leurs misères?

    On vit aussi tranquille dans les cachots"

    (Jean-Jacques Rousseau, Le Contrat social)

     

    tunisiebateau.jpgUn sommet diplomatique s’est tenu à Tunis où il a été question du sort de la Syrie, à la veille de la 19e session du Conseil des Droits de l’homme. Mais pas seulement. Des dignitaires de haut rang ont profité de l’occasion pour réitérer leur soutien aux différentes étapes de la transition du pays hôte.

    La Suisse n’est pas en rade dans ce domaine. Bien au contraire. On a tous en en tête des images de fin du monde illustrant des Tunisiens débarquant sur l’île de Lampedusa suite à la révolution mettant fin au régime de Ben Ali - à l’origine d’autres printemps arabes - avec le souhait de s’installer dans un état européen.

    Leur pays a pourtant besoin d’eux pour sa reconstruction et son développement. Sur la base des statistiques de l’Office fédéral des migrations (ODM-DFJP) récemment publiées, on dénombre un taux de croissance parmi les plus élevés des demandeurs d’asile chez les ressortissants de la Tunisie, lequel s’élève, par ordre de grandeur, à 48 % des 17' 450 répertoriés.

    Cependant, de retour de la patrie du jasmin, j’ai pu constater un nouveau souffle, des changements institutionnels probants et un terreau inédit pour la réalisation des projets sur la base de collaborations win-win. Reçue par l'excellente directrice du Programme suisse rattaché à l'Ambassade pour l'association SAMOci, je peux attester que les investisseurs suisses bénécieront des conditions nécessaires pour tisser à nouveau des relations de confiance avec cette partie du Maghreb, l'essor économique étant le pilier la viabilité de toute société, et par extension, la possibilité de la satisfaction des autres droits humains élémentaires.   

    Lire la suite

  • La voix sensuelle de Whitney Huston s'est tue

    Imprimer

     

    Whitney_Houston_5.jpg

    "The Voice" ... Une voix habillée d'un beau corps sensuel - et quelle voix! - s'est éteinte. Whitney Huston n'est plus de ce monde.

    Elle s'était fait connaître en 1986 avec Saving all my love for you dans nos contrées francophones dans une émission de Michel Drucker en présence de Serge Gainsbourg, qui lui soufflait à l'oreille dans un anglais réussi "I want to fuck you" dont l'éclat de rire résonne encore à nos oreilles  ...

    La superstar planétaire a brillé de mille feux aux côtés de Kevin Costner dans le film Bodyguard en 1992.

    Ses déboires ne nous regardent pas. Et ils n'enlèvent rien à son génie artistique. Elle fut une des premières perles noires à s'imposer au monde, ce qui n'a pas dû être évident ni toujours gratifiant. Son coeur brisé a lâché son corps trouvé sans vie dans une suite du quartier huppé de Beverly Hill à Los Angeles.

    Son aura continuera longtemps à nous hanter! Merci pour cette belle présence! On vous aimera toujours.

    imagesCA20ZRJV.jpg

      

    Lien permanent 8 commentaires
  • Pétrification par le froid polaire

    Imprimer

     

    Objets pétrifiés par le vent glacé ...

     

    DSC_0049.jpg

     

     

     

     

     

    DSC_0087.jpg

     

     

     

     

     

    véloneige.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent 4 commentaires
  • La vague de froid glace la rade

    Imprimer

    Les Bains des Pâquis ( à - 7 °c )

    DSC_0046.jpg

     

    DSC_0066.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DSC_0051.jpg

     

    DSC_0006.jpg

    Lien permanent 12 commentaires
  • La neige à Genève

    Imprimer

     

    La vague de froid polaire qui s'abat sur notre pays ne finit pas d'envoyer des couches d'or blanc qui ont l'art de transformer le paysage!

    Apaisant le spectacle du linceul blanc drapant êtres vivants et choses, un peu comme s'il adoucissait les moeurs  ...

    Les -8°C vont probablement être atteints demain et l'on ose encore inventer des théories du réchauffement climatique destinées à faire peur ... L'unique consolation réside dans le fait qu'on n'a aucune emprise sur le temps qu'il fait (ni le temps qui passe, hélas!), et par conséquent, qu'on ne se déclare pas la guerre à cause de ce phénomène indépendant de notre volonté.

    rechauffement_climatique-87714.gif

     

     

    Lien permanent 5 commentaires