UA-105021232-1

lundi, 02 avril 2012

Le romand dans la Francophonie

 

suisseromand.jpg

La langue française n’est pas une mais plurielle. Comme toute langue, elle est aussi un phénomène social global, tout à la fois identitaire, économique, politique et linguistique. Mais de quel français parle-t-on?

À l’instar des rapports de force ou d’échange sur pied d’égalité entre les différentes langues, les nombreuses variantes observées chez les locuteurs francophones d’ici ou là doivent être respectées, sauvegardées, valorisées en tant que telles car les diversités sont de fait complémentaires plutôt que contradictoires, participant de valeurs à portée universelle telles que la démocratie, la liberté d’expression, le droit des minorités, la diversité comme richesse.

Par conséquent, le français doit être défendu comme un tout et de manière générale, ce en tenant compte tout particulièrement des spécificités irréductibles de toutes ses différences. En exemple, les deux acceptions du terme « les gosses » - que l’on se trouve sous nos latitudes ou au Québec …

La Francophonie n’a jamais cessé d’évoluer. Associer la défense du français exercé dans les différentes cultures à la promotion du plurilinguisme fait partie assurément de ses missions cardinales. Bientôt, nous reviendrons sur la place du romand dans ce contexte!

10:58 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : langue, français, francophonie, suisse romande, académie romande | |  Facebook

Commentaires

Je ne vois le rapport avec le sujet traité, Corto ...

Écrit par : Micheline P. | lundi, 02 avril 2012

Sans les commenter, j'aime lire vos écrits, Madame.

Vous le relevez, l'écrit haineux de celui au grand courage utilisant le surnom Corto, n'a pas sa place dans votre blog toujours respectueux.

Vous devriez retirer ce torchon.

Écrit par : Le Plébéien | mardi, 03 avril 2012

Bonjour Micheline! La locution "on n'est pas sorti de l'auberge" se dit en Europe et au Canada "On n'est pas sorti du bois", avec la même acception d'emprisonnement. Ce seul exemple montre l'étendue des significations.

La diversité de la langue française doit être soutenue. C'est une richesse culturelle qui n'a rien de superflu ni d'irrationnel.

Écrit par : salut | mardi, 03 avril 2012

Merci pour ce mot Le Plébéien !!! Comme à l'accoutumée la personne mentionnée atteint son point de goodwin en sortant du sujet et en se référant aux staliniens et aux nazis. Plusieurs fois, je lui ai fait part de mon agacement en lui "demandant" quel rapport y avait-il avec l'article mais c'est de plus belle qu'il relance son affaire, sans respect, avec un ton haineux. Le hic est que de tels propos découragent des commentateurs intéressés a priori par le thème traité.

Bonne soirée à vous!

Écrit par : Micheline P. | mardi, 03 avril 2012

Des trucs comme ceci doit recevoir un twit ou un signet, votre contenu est magnifique et je vous remercie pour cette lecture formidable

Écrit par : moving companies | dimanche, 15 avril 2012

Les commentaires sont fermés.