jeudi, 30 août 2012

Bloguer, commenter, etc.

Il est des fois où on se demande pourquoi certains utilisent les blogs pour y apposer leur griffe au point de déformer systématiquement le contenu, le ton et la fonction phatique des billets, ce dans un but diffamatoire ou simplement dénigrant. Pourtant, un article peut revêtir plusieurs aspects : il peut être informatif, ou vouloir conduire le lecteur à adopter un point de vue encore inédit, ou proposer une analyse ad hoc ou proactive, ou tout simplement n’avoir d’autre ambition que d’être un billet d’humeur, sans prise de position ni théorisation. La magie opère ou non … C'est le destin de tous les écrits.

Or, force est de constater que deux facteurs ont fait baisser l’intérêt de bloguer pour certains : facebook, avec son style lapidaire où une idée, une info, un coup de sang, peuvent être traduits en une phrase, qui à son tour, appelle une réaction immédiate des uns et des autres, en cascades ; il y a aussi le manque de débat et l’absence de dialogue qu’on note si souvent qui peuvent à la longue lasser un blogueur. C’est dommage car le public en vient à se priver d’informations capitales, au final, souvent tues face à autant de mauvaise foi et d’inepties récurrentes, comme par une mécanique rôdée. Dès lors, on peut se demander à qui s’applique la critique des compilateurs faite par Montesquieu, par la voix de Rica, dans la 66e des Lettres persanes

 

dire-la-v-rit-.jpg

 

 

13:36 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

lundi, 27 août 2012

Texte modernissime

robert-2013.jpg

Afin de se familiariser avec les nouveaux mots entrés dans la taxinomie officielle, voici un texte rédigé dans ce sens ... qu'on peut traduire aussi à l'aide des anciens.

 

" Hier matin, j’ai comaté avec des amis. On a beaucoup parlé du prochain biopic sur Jean Dujardin. D’ailleurs, on s’est demandé si il serait oscarisé cette année. À midi, on a mangé à l’arrache un bento, j’ai choisi un énorme bobun. Après le repas, j’ai posté un billet de blog même si mes parents pensent que je suis complètement cyberdépendante ! Ils disent que je passe trop de temps sur mon netbook ! À ce propos, j’ai appris hier qu’une agence de notation belge psychote grave sur la dette souveraine de la France. Ça me chicote cette histoire. Je me demande si ils ne pipeautent pas ? Si je pouvais me téléporter dans leur agence pour vérifier ce qu’ils racontent, ce serait cool. Mais gloups, j’ai la trouille de tomber dans une marée verte ou dans un truc style mox. Pas cool, ça me ferait passer dans le beurre une grosse marrade avec mes copines. Et au fait, tu connais peut-être la dernière blague sur Brad Pitt ? On ne dit pas « Brad Pitt » mais « je vends mon chien pas cher ». Elle est trop lol ! "

15:11 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

dimanche, 26 août 2012

Blablasphère et nouveaux mots

Pourquoi bloguer, surtout quand il faut beau, denrée rare sous nos latitudes? Le rentrée rime avec l'assimilation des mots qui entrent dans la danse. S'il ne sert à rien d'ajouter "quelque part" à tout bout de champs et encore moins d'atténuer ses propos en précisant qu'ils sont entre parenthèses comme si on "fuitait", il n'est pas inutile de savoir que l'anglais LOL signifie désormais le français MDR, fréquent surtout sur les réseaux sociaux.

"Énorme! Juste hallucinant", dira-t-on, pour la faire courte. En bref, on peut se réjouir ou non des tours et détours des habitudes langagières qui finissent par acquérir un statut et figurer ainsi dans nos discos.

Parallèlement, l'interjection exprimant l'étonnement "gloups" fait également son entrée. Pour faire djeun, on peut dire désormais "psychother" (avoir peur) ou encore "pipeauter" au lieu de baratiner. La référence à l'actualité se poursuit avec la consécration du verbe "oscariser" grâce au sacre à Hollywood de l'acteur français, Jean Dujardin ...

 

p.s. Cette note a été publiée à nouveau suite à des problèmes techniques survenus au moment de sa rédaction indépendants de la volonté de l'auteur de ce blog.

17:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Blablasphère et nouveaux mots

Pourquoi bloguer, surtout quand il faut beau, denrée rare sous nos latitudes? Le rentrée rime avec l'assimilation des mots qui entrent dans la danse. S'il ne sert à rien d'ajouter "quelque part" à tout bout de champs et encore moins d'atténuer ses propos en précisant qu'ils sont entre parenthèses comme si on "fuitait", il n'est pas inutile de savoir que l'anglais LOL signifie désormais le français MDR, fréquents surtout sur les réseaux sociaux. "Énorme! Juste hallucinant", dira-t-on, pour la faire courte. En bref, on peut se réjouir ou non des tours et détours des habitudes langagières qui finissent par acquérir un statut et figurer ainsi finir dans nos discos. parallèlement, l'interjection exprimant l'étonnement "gloups" fait également son entrée. Pour faire djeun, on peut dire désormais "psychother" (avoir peur) ou encore "pipeauter" au lieu de baratiner. La référence à l'actualité se poursuit avec la consécration du verbe "oscariser" grâce au sacre à Hollywood de l'acteur français, Jean Dujardin ...

12:53 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

samedi, 25 août 2012

Faits marquants de l'été

amb-Maroc.gifIl est des évènements qui marquent dans la vie ... Cet été, l'entretien avec le Président du Conseil d'Etat, Pierre-François UNGER, sur l'aide au développement dont le contenu reste confidentiel, bien évidemment, selon le secret de fonction, très instructif et agréable par l'humour qui se dégage de cet homme traitant les affaires avec hauteur ... Nul doute que l'homme d'Etat figurerait parmi les portraits les plus élogieux de Plutarque.

En plein ramadan, la Fête du Trône du  Maroc - toujours majestueuse, colorée, dont les mets font partie des préférés des société occidentales - organisée par son Excellence, M. Omar Hilale, Représentant permanent auprès des Nations-Unies. Troublant de s'adonner aux plaisir du palais pendant que les intéressés jeûnent selon leurs rites traditonnels ...

17:47 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

mercredi, 01 août 2012

Bonne Fête nationale

fond-ecran-drapeau-suisse.jpg
C'est la Fête nationale. Le 1er août 1291 fixa pour les siècles à venir le jour de la célébration
annuelle de l'union du pays. Occasion de rappeler en cette époque caractérisée par l'insignifiance
que notre drapeau suisse doit sa forme originale - carrée au lieu de rectangulaire -
aux drapeaux de guerre du 19e; il partage cette singularité avec celui du Vatican,
ce qui provoqua un incident presque diplomatique en 2002, lors de l'adhésion de la Suisse
à l'ONU : avait-on le droit d'hisser un drapeau carré à côté de tous les autres,
de forme rectangulaire? (Plusieurs hypothèses ont été émises pour définir le sens exact
de notre drapeau national et tenter de justifier son positionnement.)
Peut-être notre écusson national a-t-il finalement su séduire et convaincre ...
signifiant le ralliement des soldats, la croix blanche symbolise
en quelle que sorte la culture de la paix.
Quoi qu'il en soit, aujourd'hui, place à la fête pour tous les Suisses, d'ici et de l'extérieur!!!

13:39 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook