UA-105021232-1

mardi, 23 octobre 2012

Guillaume Barazzone, Candidat à la Ville de Genève

En plus des sujets liés à la sécurité et à l'hygiène de la ville, Guillaume Barazzone livre sa réflexion sur l'importance de sauver le tissu économique en le redynamisant à l'aide  de nouveaux instruments. Fort de son bilan politique très fourni, le candidat charismatique à l'élection de la Ville de Genève du 4 novembre prochain convainc aisément par sa connaissance des thèmes vitaux propres à notre cité. Pour l'exercice, voici retranscrit tel quel l'édito de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Genève :

 Guillaume Barazzone : un candidat bon pour l’économie !

Plus que jamais il importe de tout mettre en œuvre pour assurer à Genève, ville comme canton, les moyens d’entretenir un tissu économique sain et prospère. Le candidat de l’Entente, Guillaume Barazzone, partage cet objectif : interview.

Guillaume Barazzone, quelle importance revêt l’économie pour vous ?

Depuis longtemps, j’ai la conviction que nous devons encourager davantage l’entrepreneuriat en Ville, qu’il s’agisse de PME ou de plus grandes entreprises. Car ce sont elles qui sont les garantes de notre prospérité et, donc, du maintien de prestations sociales et culturelles adaptées. J’entends d’ailleurs consulter les entreprises avant de prendre des décisions qui auront un impact sur elles.

En tant que député, qu’avez-vous déjà entrepris dans ce sens ?


En 2010, par exemple, le Grand Conseil a accepté la loi JEDI, que j’avais proposée, qui octroie un statut fiscal particulier aux jeunes entreprises innovantes et allège leurs démarches administratives. Je m’emploie à présent à faire passer cette loi dans la législation fédérale.

Concrètement, que pourrez-vous faire en Ville de Genève ?


Sans doute plus qu’on imagine ! En premier lieu, je suis convaincu que la sécurité fait partie des conditions cadre dont l’économie – sans même parler des citoyennes et citoyens ! – a besoin. Pour cela, il faut augmenter le nombre de policiers municipaux afin d’avoir des patrouilles à pied, 24h/24h. La modification de l’éclairage public, typiquement du ressort communal, est également un aspect important de lutte tant contre le sentiment d’insécurité que contre l’insécurité elle-même. J’entends aussi m’engager en faveur de l’accès aux commerces du centre-ville, tous modes de transport confondus. De même, le maintien d’un centre-ville animé, en particulier en période de fêtes, me tient à cœur.

06:33 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

...alors votons !

Écrit par : Roxane | mardi, 23 octobre 2012

sont programme en quelques mots : allègements fiscaux aux grandes entreprises. A se demander qui le finance ... shut, secret des affaires !

Écrit par : Djinus | mardi, 23 octobre 2012

Oui, votons! Le bon choix est fait. Les bulletins de vote arrivent déjà dans nos boîtes aux lettres.

Barazzone a l'avantage d'être soutenu par beaucoup de réseaux, sa jeunesse synomime d'idéaux qu'il souhaite réaliser, son dynamisme élégant, ses connaissances tecnhiques et relationnelles, avec des arguments stratégiques dont les buts sont clairs.

Cela fait plus de vingt ans que le pdc est absent de l'exécutif de la Ville de Genève alors qu'il existe dans toutes les autres instances. Cette configuration sera propice pour cette candidature attendue et il est à parier que beaucoup voterons pour GB au-delà des étiquettes politiciennes. Tel ne serait pas le cas si le candidat n'offrait autant de garantie sur la "marchandise"! Bon vent à lui!

Écrit par : salut | mardi, 23 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.