UA-105021232-1

mardi, 15 janvier 2013

Le Mali : politique et opinion publique

 

079_Mali.gif

Cela fait quatre jours qu'une nouvelle guerre fait rage dans le continent africain. La situation au Mali préoccupe tous les pays de la bande sahélienne.

Le Tchad qui partage des frontières avec le Niger,voisin immédiat du Mali reste attentif à tout ce qui se passe dans ce pays; en remerciant le Chef d'Etat de la France (appelé par la présidence malienne), François Hollande, le Président tchadien, Idriss Déby ne s'est pas décidé à envoyer son armée, déjà sollicitée depuis de longs mois par d'autres pays africains. On sait que la DDC mobilise un budget pour les Tchadiens victimes de la guerre en Lybie.

Le Mali, réputé pour sa stabilité politique, où les coopérants se sentaient en sécurité pour mener à bien leurs activités, est déchiré désormais, de l'intérieur, par les "nouveaux" marchands du temple.

Aux yeux de beaucoup d'Africains, l'initiative de la France doit être soutenue. Il est légitime que les ressortissants d'un pays soient protégés et de combattre les djahistes radicaux, dont le seul but est l'asservissement d'une population. Intervenir n'est pas s'ingérer dans une politique intérieure; l'argument sort de la bouche des belligérants autant que des talibans afghans qui souhaitent instrumentaliser une action loyale et attendue, basée sur un sens des responsabilités, appuyé par une éthique des convictions.

L'éternelle question de la guerre juste se pose encore. Une petite digression littéraire nous éclaire sur ce point : Face à la démence de Pichocole ("le belliqueux", étymologiquement), l'humaniste  François Rableais, sous la plume de Grangousier, dans sa Lettre sur la guerre, adressée à son fils Gargantua, exhortait à tout faire pour éviter la guerre mais devant l'impossibilité de l'éviter, il appelait à ce que celle-ci soit exécutée avec le moins de pertes humaines possibles afin de "sauver toutes les âmes et de les renvoyer joyeusement en leurs demeures". Car, en termes kantiens, la dimension morale de la raison commande qu'elle ne peut s'accomplir que dans un état de paix - perpétuelle - qui dans sa définition, est à rechercher en et pour elle-même , car elle constitue le seul état dans lequel la finalité dernière de la raison elle-même peut être atteinte. De là à en conclure que la finalité de toute guerre est la paix, il n'y a qu'un pas ... Espérons le moins possible d'innocents à perdre leur vie pour la folie meurtrière de salopards organisés et que ces derniers soient définitivement arrêtés dans leur funeste hégémonie.

19:44 | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook

Commentaires

Les troupes africaines : le Nigeria, en premier lieu; le Sénégal, le Niger, le Ghana suivent accompagneront l'action française. En Chef des armées, François Hollande a raison d'affirmer vouloir liquider ou faire prisonniers les terroristes islamistes, prêts à mourir de toutes façons. Le Mali serait effectivement asservi par les djihadistes. Les ruses de la guerre pour éviter les pièges doivent être à l'honneur et non la volonté de tuer dans le tas.
Les pays qui font frontière avec le Mali jouent le leu en fermant les passages afin que ces salopards ne puissent s'enfuir et déployer leur funeste hégémonie, selon vos termes.
Attention aussi aux terroristes islamistes tapis dans l'ombre dans nos pays occidentaux (après l'affaire Merah)!

Écrit par : Manjit | mardi, 15 janvier 2013

Mon dernier reportage sur le Mali remonte au 7 avril 2012 et présentait, de manière objective, la situation sur le terrain : 90 % des rebelles du Nord sont des Touaregs, qui avaient été chassés du Mali par l'armée Malienne voici 20 ans. Ils ne sont pas plus musulmans ou islamistes que moi ! Après le coup d'état au Mali, les rebelles veulent un état Touareg indépendant au Nord |



A l'époque, j'écrivais : 'La situation semble moins confuse au Mali, où les jeunes officiers de la junte militaire, qui étaient de plus en plus isolés, ont rendu le pouvoir au civil. Néanmoins, le Nord du Mali pourrait être définitivement perdu, puisque les forces Touareg ont proclamé l'indépendance d'un nouvel état, qui englobe toutes les villes du Nord. Ils revendiquent, après le coup d'état au Mali, un état Touareg indépendant au Nord....".

Écrit par : Francis GRUZELLE | mardi, 15 janvier 2013

Bonsoir Micheline,

Le Mali est a 90% musulman.

"Selon les données du CIA World Factbook, l'islam est la principale religion pratiquée au Mali (90 %) alors que les catholiques, protestants et animistes représentent à peu près 10 %. La religion est omniprésente au Mali. Il est rare de trouver un village sans sa mosquée. Mais des cérémonies animistes, pourtant interdites par l'islam, persistent encore dans quelques villages majoritairement musulmans.
L'un des lieux célèbres du christianisme au Mali est la ville de Kita dans la région de Kayes (1re région) où se trouve la cathédrale Notre-Dame où a lieu le pèlerinage catholique annuel au Mali."

Source Wikipédia et autres.

Les islamistes veulent imposer à leur frères le même islam que celui prêché par les frères musulmans et autres criminels.

Les musulmans que j'ai côtoyé en Afrique il y a trente ans étaient gentils, accueillant bon comme le pain.

Aujourd'hui, ils ont aux talons les intégristes qui veulent l'application stricte du coran et des autres écrits. Le simple croyant Malien n'a aucun moyen de se défendre. L'armée est selon des sources très divisée. L'Afrique sympa, fond comme neige au soleil chaque année. Des pays sont divisé en deux: Nord et Sud c'est à dire musulman et chrétien en fonction des ethnies.

Cette intervention est bonne pour la démocratie et la Liberté.

Dans les banlieues d'Europe, de Suisse et d'ailleurs nous avons les mêmes criminels qui distribuent leurs bouquins, qui essaient d'imposer leurs croyances pourries, qui plus est on leur construit des "mosquées" véritables centres de formation à la haine du juif, du mécréant et des autres.

Aujourd'hui la France est la seule puissance occidentale à prendre l'initiative.

Je soutiens celle-ci, car il faut en finir avec ces sanguinaires. Peut être aurait on dû commencer par les banlieues?

Bien à vous.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=cWgx5aZWTQ4

Écrit par : Pierre NOËL | mercredi, 16 janvier 2013

@ Pierre Noël : vous avez raison de souligner cette dérive totalitaire et sanguinaire. C'est tellement triste et scandaleux. Malheureusement, ça va continuer à s'enliser. Nous avons en effet les mêmes dans nos pays que l'imprévoyance de certains gouvernants n'a pas su éviter, aveuglés par une autre croyance aussi débile "que tout le monde, il est bon, tout le monde, il est gentil".

Merci beaucoup pour l'intelligence du propos!

Belle journée à vous!


@ Francis GRUZELLE : merci pour votre commentaire, qui montre si bien le pouvoir des hommes du désert (qui nous faisaient rêver pendant notre adolescence). J'ai re-découvert avec grand intérêt vos contributions
à ce sujet.

Avec mes meilleurs messages.

Écrit par : Micheline P. | jeudi, 17 janvier 2013

Les terroristes qui ont attaqué les installations de gaz en Algérie fuient vers la Tunisie, nous annonce un source sûre espagnole!!!

Il y a eu une fusillade dans la zone frontalière partagée par l'Algérie, la Tunisie et la Libye, entre des agents des forces de sécurité libyennes et un groupe d'hommes armés se déplaçant dans deux véhicules 4x4, lesquels se sont dirigés vers le sol tunisien.

N'allez pas comme touristes dans ces pays ni n'investissez aucun projet sinon vous perdrez vos billes!

Écrit par : mundus | jeudi, 17 janvier 2013

Micheline P. @ Merci d'illustrer mes propos sur les Touaregs, chouchous des dames européennes et des Français. On ne saurait rêver d'une meilleure démonstration de ce favoritisme européen. Entre peuples élitistes et esclavagistes, on se comprend toujours. Surtout pour exploiter le nègre...
Problème pour les Touaregs : l'esclavage a été aboli même pour eux...

Écrit par : Géo | jeudi, 17 janvier 2013

@Géo : à vrai dire, je reprenais les propos du grand journaliste Francis GRUZELLE ... mais libre à vous d'interpéter comme bon il vous semble.

Peut-être, pourriez-vous expliciter votre position "Entre peuples élitistes et esclavagistes, on se comprend toujours. Surtout pour exploiter le nègre...
Problème pour les Touaregs : l'esclavage a été aboli même pour eux..."!?!?

Au plaisir de vous lire ci et là!

Écrit par : Micheline P. | jeudi, 17 janvier 2013

Il vous suffit d'aller le lire chez Gruzelle lui-même, il a eu l'honnêteté de publier mon commentaire. Et après, Chez HL, sur le Mali...

Écrit par : Géo | jeudi, 17 janvier 2013

Je ne comprends pas pourquoi on parle de guerre. Une guerre, c'est entre deux Etats suite à une déclaration de guerre, ou une guerre civile comme en Syrie. Ici ce sont des islamistes qui viennent de partout sauf du Mali, des gangsters surarmés. La France devant l'incapacité du "pouvoir" malien, fait un travail de police.

Quand il s'agit d'une guerre, les belligérants s'engagent à respecter les Conventions de Genève sur les prisonniers. Ici il ne s'agit pas de cela. Quand on prend des otages, on ne mène pas une guerre, on se comporte en criminel.

Commentaire récent de hani ramadan :

"Il n’existe qu’un seul grand malheur en vérité : celui d’être éloigné de Dieu. Il n’existe qu’un seul bonheur inaltérable : celui d’être lié à Dieu."

Il y a un moyen très simple de se rapprocher de la divinité, non? Celui expérimenté ce jour par les preneur d'otages d'In Amenas...

Pour ce qui est de l'actualité justement, le silence de ce monsieur est éloquent.

Écrit par : Johann | jeudi, 17 janvier 2013

@ Johann : tout à fait d'accord avec vous et je vous remercie pour ces subtilités juridiques! Il s'agit bien de criminels, en fait des terroristes, que les armées africaines et françaises tentent de combattre, en accord avec l'Etat malien!!!!!!

Sans cette intervention, le Mali aurait été asservi en un clin d'oeil par AQMI (ainsi que les 6000 ressortissants français). Les prises d'otages constituent le signe flagrant d'une barbarie, hors règles de la guerre, hors état de droit, hors Convention de Genève.

De surcroît, on apprend à l'heure qu'il est que les forces tchadiennes vont renforcer le contingent.

Bonne soirée à vous!

Écrit par : Micheline P. | jeudi, 17 janvier 2013

On peut employer le mot guerre:

Selon Wikipédia et d'autres, il y a deux sortes de conflits

- 1 Le conflit armé international

-2 Le conflit armé non international

"Pourtant, selon le droit international, les deux types de conflit doivent être qualifiés de "guerre" et sont de ce fait régis par les règles du droit international humanitaire (aussi communément appelé « droit de la guerre »).

Johann ne voyez rien d'agressif dans mon commentaire.

.../...

Les USA qui n'avaient pas trop bien compris cette intervention vont s'y mettre, mieux vaut tard que jamais. On attend la réaction de la Chine et de la Russie qui à ma connaissance n'ont pas réagit officiellement.

Que les ramadans criminels et complices ne réagissent pas plus, que les les chefs musulmans de France et autres "religions" ne m'étonne pas, ce sont les mêmes.

Écrit par : Pierre NOËL | jeudi, 17 janvier 2013

Le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, n’a pas mis l'accent sur les les 11 Tunisiens, les Egyptiens et le Canadien résidant en Libye, enrolés par Mokhtar Belmokhtar pour exécuter l’attaque du site gazier d’In Amenas. Le pays du Colonel Kadhafi est le lieu favori pour la fourniture de l'armement lourd.

Ces mercenaires ont "aidé" ceux qui ont fait le déplacement d'Algérie, de Mauritanie, de Mali pour l aplanificatioon de l'opération prévue matériellement en Libye.

Que se passera-t-il dans le Sahara occidental avec ses camps de réfugiés depuis plus de quarante ans, versus marocain? Cette grande question reste sans réponse pour l'instant...

Écrit par : Mal | jeudi, 24 janvier 2013

Vous allez voir le retour du balancier !!!!!!! Les sauveurs vont être traités de salopards par l'opinion publique autant que par les victimes de toute sale guerre même si celle-ci est "juste" bien que non désirée.

D'abord la croisade contre les terroristes islamistes est saluée par les autres Etats représentés par leur armée dans cette bataille. Bientôt, on fera porter la responsabilité des cadavres aux libérateurs et on en appellera à serrer les rangs à l'interne en villipendant les "ingérants".

Que voulez-vous, Mère Royaume garante des vertus républicaines basée sur la raison et le bon sens, il en va ainsi dans ce bas monde ... Et que dire de tous les héros inconnus tapis dans l'ombre dont on ne parlera jamais et de toutes les ordures de la planète érigées en effigie de la paix !!!!

Écrit par : Heidi | samedi, 26 janvier 2013

Toutes les révolutions arabes ont été initiées par les laïcs mais récupérées par les djahistes. C'est une suite sans fin. Le drame est qu'ils n'étaient pas armés pour réussir l'élection et le pouvoir en place est issu des islamistes.

À cette heure, on apprend que les armées malienne et française sont entrées dans la ville de Tombouctou, dixit un colonel de l'armée malienne.

Il faut donc continuer!

Écrit par : F. Diallo | lundi, 28 janvier 2013

L'armée tchadienne a très vite rejoint les forces attaquant les terroristes au Mali. Elle a perdu un lourd tribut avec la mort de 13 militaires à la suite des affrontements meurtriers avec les islamistes maliens.

On sait que la riposte fut sérieuse! Une centaines de djiahistes ont été tués ces heures par l'armée tchadienne.

Ce pays qui figure parmi les 5 plus tristes de la planète, où il ne fait pas bon naître, joue un grand rôle dans la crise malienne et centrafricaine. Il évoluera vers un meilleur développement dès qu'il sera mieux considéré, aidé, au même titre que certains pays très bénéficiaires de la coopération internationale parce qu'ils bénéficieraient d'un statut soi-disant exceptionnel.

Des parcours touristiques sont en train de se déployer après la consécration du cinéaste tchadien à Cannes en 2010 et après l'émission avec Testud ...

Écrit par : Manjit | dimanche, 24 février 2013

Francis Gruelle avait il y a un an! Voici ce qu'on peut lire sur le journal tchadien parmi les plus importants :

" L'Etat major de l'armée tchadienne a revu à la hausse le nombre de soldats tués au Mali dans ses rangs. Vingt trois soldats tchadiens péris dans le dé sert du Mali, une information confirmée par l'Etat major de l'armée tchadienne. Toujours selon l'Etat major, plus de quatre vingt dix terroristes ont été tués, vendredi , lors des violents affrontements survenus non loin de la frontière algérienne. Mais d'autres sources avancent, lundi, le nombre de tchadiens morts à 28 .

Les multitudes de communiqués qui sont diffusés en boucle par les différents belligérants à la longueur de la journée et les combats qui font rage dans la région rappellent la situation déjà vécue en Somalie. La perte d’une trentaine de soldats dans un seul combat n’est pas claire et d’aucuns commencent à se poser beaucoup de questions. La rue tchadienne se demande même du rôle de l' aviation de reconnaissance française. Logiquement, les avions français ne devaient pas survoler voire ratisser la zone et donner des informations aux soldats tchadiens présents sur le terrain ? On sait que les Etats major militaires sont très avares en termes d’information mais une fuite aurait prouvé que les armées sur place souffrent de manque de communication entre elles et qu’à plusieurs reprises, des soldats auraient essuyé des tirs amis. On se demande si les soldats tchadiens n’auraient pas essuyé, par erreur, des tirs de l’aviation française qui survolait la zone de combat ? Samedi , le mouvement Touarek le MNLA, a reconnu que l’aviation française avait pulvérisé un de leurs véhicules en le prenant pour une cible ennemi ! Il n y a qu’une enquête qui déterminera si oui ou non les soldats tchadiens n’étaient pas pris pour cible par l'aviation française? Avec cette allure sur le terrain , la « Malisation » du Mali est certaine et l’Afrique n’a aucun intérêt de se retrouver dans une autre Somalie dont les conséquences sont à long terme néfastes. "

Écrit par : Sahel | mardi, 26 février 2013

Les commentaires sont fermés.