UA-105021232-1

samedi, 26 janvier 2013

Peut-on tout dire?

 

(mdr ou lol) Vendredi, Franck Tanguy, chroniqueur des Grandes Gueules (« les Gégés ») de RMC, a fait des excuses. On se demande pourquoi au vu de la liberté d'expression, vertu cardinale du monde médiatique.

Avec Sophie de Menthon, il avait dérapé la veille, parlant de Nafissatou Diallo comme d’un laideron inculte, « moche comme un cul », qui a finalement eu la chance de sa vie de croiser Dominique Strauss-Kahn au Sofitel de New York. Franck Tanguy a admis avoir dit « une beauferie », et avoir « été trop loin ».

L'art oratoire connaît des règles qui diffèrent, certes, d'une époque à l'autre. Mais aujourd'hui on assiste à une censure ambiante qui mène souvent à l'autocensure ... Les litotes, les métaphores filées, ées anaphores, les contre-pèteries s'appécient de diverses façons. De là, à s'autoflageller après toute ctivité herméneutique, il ne faut pas exagérer.

Le chroniqueur pénitent poursuit ainsi :

« J’aurais dû insister sur le fait qu’elle avait subi quelque chose d’épouvantable. »

Le chroniqueur n’a quand même pas pu s’empêcher de refaire un commentaire sur le physique de Nafissatou Diallo.

 

 

18:29 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour Micheline,

J'ai trouvé la vidéo de Diallo avant l'affaire!

http://www.dailymotion.com/video/xr0xxm_elle-passe-l-aspirateur-avec-le-tuyau-detache_music

Quant au journaliste il a simplement oublié deux mots: " ...de charolaise" c'est vraiment un beauf.

Bon Dimanche...

Écrit par : Pierre NOËL | samedi, 26 janvier 2013

Si on a bien compris, vous approuvez : "Nafissatou Diallo comme d’un laideron inculte, « moche comme un cul », qui a finalement eu la chance de sa vie de croiser Dominique Strauss-Kahn au Sofitel de New York." ? C'est bien votre opinion ?

Écrit par : Géo | dimanche, 27 janvier 2013

Géo, je vous attendais et j'imaginais que vous m'atendiez au contour sur cette affaire.

À l'époque où a éclaté le scandale - et heureusement que le fait est arrivé sur le devant de la scène publique, ne serait-ce que sur le principe et par expérience, on a affaire avec le personnage DSK à des abus de pouvoir sur les femmes qui se trouvent dans une position subalterne, je m'étais longuement penchée sur les faits et aboutissants de l'acte, sur le dénouement juridico-judiciaire à venir basé sur une analyse prédictive préalable :

http://civitas.blog.tdg.ch/archive/2011/05/21/libere-mais-pas-libre-donc-inculpe-dsk-sera-t-il-juge.html

Au niveau pragmatico-herméneutique (au sens de Peirce et d'Habermas), ce que je voulais dire ne concerne que la déontologie de l'expression médiatique. Mon propos ne porte pas sur la véracité de l'opinion du chroniqueur des Grandes Gueules - personnellement, je me fiche de savoir si ND est attirante ou pas, d'autant que les hommes de pouvoir à putes ne voient souvent une femme que comme un trou - mais il reste qu'aujourd'hui, on n'a plus le droit de dire quoi que ce soit sous peine d'être mis au ban, et on constate que les mécanismes de la censure finissent par s'appliquer à soi-m^me; c'est un peu schizophrène et ça ne choque perssonne. Etonnant, non!?

À part ça, le problème des inégalités de chances professionnelles et de niveau économique effective entre les hommes et les femmes demeure intacte, notamment à cause du fait qu'elles doivent coucher pour obtenir un poste ou une affaire ou être soutenues pour un petit projet de rien du tout. Mais tel n'est pas le propos ici, directement, du moins.

Merci pour votre visite, qui me fait toujours plaisir, Géo !!!

Écrit par : Micheline P. | dimanche, 27 janvier 2013

@ Pierre Noël : un tout grand merci pour cette info inédite. Cette vidéo, je ne la connaissais pas. Dans cette affaire, le côté saugrenu et imprévu est le plus étonnant ... Qu'un des hommes les plus puissants de la planète se fasse prendre la main dans le pot de confiture par une simple femme de ménage, presque illettrée - aucun jugement de valeur de ma part n'est lié à ce constat - laquelle précipite sa chute vertigineuse, c'est ce qu'on retiendra de l'histoire. On se croirait dans une farce de Molière.

Un tout bon dimanche à vous, Pierre Noël !!!

Écrit par : Micheline P. | dimanche, 27 janvier 2013

Vous ne pouvez pas ne pas avoir remarqué que je m'énerve beaucoup sur l'"humour" (?) de la Soupe devenue l'Agence sur RTS. Je dois payer 464 francs de redevance pour entendre des trucs aussi cons et cela me déplait beaucoup. Mais par dessus tout : je crois qu'on peut rire de tout, à condition que cela soit DROLE. Cela pose la question du public, oui, et cela revient juste à corriger la formule de Desproges. Moi, traiter Nafissatou Diallo de grosse moche, cela ne me fait pas rire.
Mais qu'il existe un public de gros cons qui trouve cela drôle, j'en suis bien conscient et c'est pour cela que je trouve qu'on va droit dans le mur fasciste.
Si on y est pas déjà ?

Écrit par : Géo | dimanche, 27 janvier 2013

"Qu'un des hommes les plus puissants de la planète se fasse prendre (...)c'est ce qu'on retiendra de l'histoire"
le scénario prévu, c'était que DSK se présente aux présidentielles. Et là, croyez-moi, il était attendu par les mousquetaires de l'UMP. Descendu en flammes eût été un euphémisme. L'accusation de proxénétisme une plaisanterie à côté de ce qui attendait le gros cochon Grand Maître du Talmud.

Écrit par : Géo | dimanche, 27 janvier 2013

Géo, Vous avet raison de souligner qu'on peut rire à conditio que ce soit drôle et ... avec qui !

Bon, vous avez l'air d'être le partisan de la théorie du complot. C'est votre entière liberté. Même si c'était le cas - beaucoup d'éléments convergent dans ce sens compte de "l'importance" sociale du personnage (qui "jure" avec la grossièreté et l'immense arrogance de quelqu'un qui se croit tout droit sorti de la cuisse de Jupiter - je vous laisse appércier le jeu de mots - prédestiné à la plus haute fonction politique), l'affaire aura eu le mérite d'accuser un coupable d'abus de pouvoir traduit dans la sphère sexuelle.

Dans cette vision holistique, tous les éléments ont leur place; aucun n'élimine l'autre; tout se tient.

Écrit par : Micheline P. | dimanche, 27 janvier 2013

Merci. C'est particulièrement roboratif de lire des commentaires qui ne marchent pas dans les traces de Monsieur Goetelen, mais qui sont frappés du coin du bons sens.


"Je dois payer 464 francs de redevance pour entendre des trucs aussi cons et cela me déplait beaucoup."

Géo... vous n'avez qu'une seule chaîne? Vous savez sur France-Culture ils passent des émissions religieuses au même moment et pour le même prix. Et aussi le silence parfois favorise la réflexion. Je me demande pourquoi vous ne vous plaignez pas de toutes les débilités qui passent à la télévision.

Et il en faut pour tous les goûts, non?

Bon dimanche.

Écrit par : Johann | dimanche, 27 janvier 2013

Johann@ Je dois payer une redevance du moment que je possède un ordinateur. J'ai donc un droit de regard de facto et de jure sur cette chaîne nationale suisse. Je suis Suisse et pas Français et je ne vois pas pourquoi je devrais me passionner pour les trucs français. Vous avez de drôles d'idées !

Micheline P.@ Théorie du complot ? Où ça ? Le seul complot que je vois, c'est celui des camarades de DSK qui étaient forcément au courant de ses petits problèmes d'addiction au sexe violent, Hollande le premier, et qui l'ont tranquillement laissé s'enfoncer...

Écrit par : Géo | dimanche, 27 janvier 2013

Il y a des gros cochons dans toutes les religions et surtout parmi les religieux.Qui n'a pas fait l'amour dans une église?

Ne disons rien sur les religieuses et les femmes à qui Géo donnerait le bon soleil (dieu) sans confession.....

Faut-il rire de tout? La question est aussi philosophique et existentielle que celle-ci:"A quel moment passe-t-on sous un pont?"

J'ai une chienne et une chatte à la maison, elles me font rire et pourtant elles ne disent rien! Bizarre?

Écrit par : Pierre NOËL | lundi, 28 janvier 2013

@ Pierre Noël : "Rire est le propre de l'homme" nous enseignait Aristote, ce que repris Rabelais avec sa générosité légendaire. Vos animaux domestiques ne connaîtront hélas jamais cet insigne privilège. Trop fort votre exemple!!!

Mon propos ne se référait pas aux caractéristiques physiques ou esthétiques de cette dame victime du gros cochon cité, évidemment, comme vous l'avez bien compris. Mais la peur de la censure demeure car elle est dangereuse.

Peut-être faudrait-il avec La Bruyère rappeler qu'"Il faut rire avant que d'être heureux, de peur de mourir sans avoir ri.", d'autant qu'il arrive quôn se presse de rire de tout à condition de ..., de peur d'être obligé d'en pleurer, comme l'instiguait Beaumarchais.

@Géo : le complot viendrait-il de l'UMP (votre troisième commentaire) ou des camarades socialistes (votre quatrième commentaire) ?

@ Johann : un grand merci pour votre compliment à l'égard du contenu de cette note qui sans être féministe au sens vindicatif n'a d'autre prétention de soulever un problème socio-politique souvent caché et qui relègue la femme au rang de choses, la réifiant à un vulgaire trou.

Bonne soirée à tous!

Écrit par : Micheline P. | lundi, 28 janvier 2013

Micheline mon commentaire ne vous était pas particulièrement adressé, vous y avez répondu avec hauteur et grandeur, ce qui vous distingue!

Géo était visé(sans méchanceté) car on ne se moque pas de la corpulence de N Diallo dont on se fout éperdument et vous avez raison d'insister; personnellement, c'est la caricature qui me plaît.

Elle a quand même un gros c et une grosse b; écrit comme ça, c'est moins drôle mais ça va plaire à géo.

Écrit par : Pierre NOËL | lundi, 28 janvier 2013

J'aime bien ce blog. Il est sérieux et drôle. Je pense aussi que c'est ce qui pouvait lui arriver de mieux car elle se convertit dans le luxe. Elle est en train de changer de vie ... L'accord du 10 décembre trouvé par les deux parties permettra à N.D. non seulement d'éponger les dettes envers ses avocats mais elle a pu quitter son petit appartement dans le Bronx et vivrait maintenant dans un luxueux de Westchester, une banlieue résidentielle cossue de New York, où le moindre studio se louerait 3 000 dollars par mois. L'immeuble abrite conciergerie, piscine, salle de sport, sécurité, etc

Finie la galère! En plus, elle est devenue une héroïne, parce qu'elle a gagné en notoriété ... L'affaire du Sofitel close, N.D. a réussi son coup !!!

Son souhait exprimé est de retourner « à l’école pour apprendre à lire et à écrire » qu'elle pourra se payer.

Écrit par : F. Diallo | samedi, 02 février 2013

Les commentaires sont fermés.