UA-105021232-1

dimanche, 23 juin 2013

Houcine Jaziri, Secrétaire d'Etat à la migration tunisien, à Genève

 

Tunisie.jpg 

La participation active de la Tunisie à La Conférence ministérielle sur la diaspora, organisée à Genève les 18-19 juin 2013 par l’Organisation Internationale de la Migration (OIM) marque un évènement non dénué d’importance. Ce joli petit pays aux contours maritimes autant que désertiques, le premier à avoir provoqué la chute d’un régime autocrate, dans la région arabe, principalement par des voies de communication modernes, bénéficie d’un statut particulier auprès de la Confédération : dès le début de la phase transitionnelle, il a été qualifié de prioritaire. Il est aussi le premier pays de l’histoire à avoir aboli l’esclavage, s’être doté d’une constitution et octroyé les mêmes droits civiques et politiques à tous les citoyens, hommes, femmes, etc.

 

Le Secrétaire d’Etat à l’immigration du gouvernement tunisien, Monsieur Houcine Jaziri, a été un acteur clé de cette Conférence. Il s’est exprimé à propos de tous les aspects de l’émigration tunisienne en Europe depuis les deux ans de l’ère post Ben Ali. Il a été question des clandestins disparus, de la lassitude de travailler au noir chez certains migrants, le désir d’autres de retourner au pays d’origine moyennant une aide selon les accords signés en vigueur mais également de la migration circulaire qui permet aux pays d’accueil de couvrir leurs besoins en main d’œuvre sans pour autant porter préjudice aux pays exportateurs de compétences. On sait combien la fuite des cerveaux est devenue un leitmotiv courant de beaucoup de pays qui voient leurs compatriotes partir pour d’autres opportunités, inaccessibles chez eux.

 

Houcine Jaziri, avec qui je me suis entretenue quelques instants, est venu à la rencontre de la diaspora tunisienne mardi soir, organisée par l’Ambassade de Tunisie. L’homme affable, cultivé, d’un abord agréable et d’une réelle ouverture d’esprit aura profité de son passage à Genève aussi pour une réunion-déjeuner avec le Conseiller d’Etat en charge de la Sécurité (dont la migration et la solidarité internationale), Pierre Maudet, qui a manifesté un grand intérêt dès l’annonce de la venue de son homologue tunisien.

La totalité de ladite Conférence est accessible ici .

 

Tunisie-Suisse.jpg

 

 

09:25 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Que le Conseiller d'Etat Pierre Maudet rencontre un éminent membre du gouvernement tunisien de passage à Genève mérite d'être relevé car jamais un élu ne prend en considération de telles opportunités pour traiter de ses dossiers brûlants ou pendants. Action à médiatiser durant sa campagne!

Hollande en visite en Tunisie durant les 48 heures du coup d'Etat fomenté dans le pays voisin, aussi en période transitionnelle, confonde les deux nation en s'exclamant "Je prends acte de ce qui se passe en Tunisie" se référant à l'Egypte, est un honteux lapsus (?)!

Écrit par : Philippe B. | vendredi, 05 juillet 2013

La destitution de Morsi a été appelée de la population. L'armée, ensuite, a pris les rennes du pouvoir. On ne pourra parler d'acte terroriste ou de coup d'Etat à proprement parler. C'est un grand moment dans le destin de ce grand pays qui nous a tant légué depuis des millénaires. Il faut espérer que la transition ne soit pas récupérée à mauvais escient et qu'elle soit restituée à ceux qui ont exprimé des aspirations nobles après la chute de l'ancien régime fait de spoliations, de discriminations en tout genre.

Pour la Tunisie, souvenons de la tragédie de l'assassinat de Chokri Beleid,pour avoir dominé la scène publique avec ses exhortations à une laïcisation des structures de l'état et au développement socio-économique du pays. L'acte crapuleux a entraîné un changement de gouvernement ... On souhaite qu'un vent de liberté soufflera bientôt des sables du désert.

Écrit par : Micheline P. | vendredi, 05 juillet 2013

La Tunisie "est aussi le premier pays de l’histoire à avoir aboli l’esclavage, s’être doté d’un constitution"

??? !!! ???

Écrit par : plouf | vendredi, 05 juillet 2013

Les commentaires sont fermés.