UA-105021232-1

mercredi, 23 octobre 2013

Les fêtes de Luc Barthassat

 

1392486_718570474823787_9323149_n.jpgLes fêtes organisées par Luc Barthassat, Conseiller national, candidat au Conseiller d'Etat, enchantent tant les palais que les esprits. Toute la république s'y retrouve avec une curiosité sans cesse émoustillée.

Son anniversaire tombe au tout début de la rentrée, il lance une invitation dans son beau domaine de la campagne genevoise à tous ses cercles d'amis, de natures différentes, même ceux qu'il ne connaît pas personnellement, sur le réseau facebook. Son onomastique devient un nouveau prétexte de rassembler la société - personnalités publiques autant qu'anoymes, faiseurs de rois et émissaires - dans son hangar autour d'une fondue, grâce aux bon soins de la Bergerie du Gruyérien.

En présidant l'association faîtière des produits du terroir genevois, il fait part de ses talents de communicateur accompagné d'un savoir-faire incontestable. Si on peut enfin goûter un bon vin genevois, depuis quelques temps, c'est grâce à des amis de viticulteurs comme lui, amoureux de ce qui peut s'extraire de nos sols et du génie de techniques affûtées. De là, le terme de locavore cultive tout son tout son sens, la pratique calquée sur la théorie.

Le bon sens commande ses prises positions politiques, dans tous les domaines, loin de dogmes 1375706_466693483444572_353033071_n.jpgarrêtés d'une caste ou d'une doxa convenue, mal digérée, accouchant d'une langue de bois inutile pour l'exercice démocratique.

En atteste une de ses dernière motions portant dans le domaine culturel où l'élu exhorte à mieux promouvoir les artistes suisses, souvent méconnus du grand public, restés en rade à cause du non accès (ou de l'accès très limité) aux moyens vernaculaires usuels.

La convivialité en est le mot d'ordre. Les langues se délient, les échanges de points de vue peuvent survenir au détour d'un regard. On peut y entendre le vrombrissement des Harley Davidson - une de ses grandes passions - ça et là.

Aux côtés de Serge Dal Busco (sur la photo ci-jointe) dont le style concis, marathonien, percute la mémoire, en quelques mots choisis, Luc Barthassat nous fait entrer dans son antre pour mieux partager ses idéaux.

Encore merci pour cette soirée réussie sur tous les plans, humains et politiques, à l'image de Luc Barthassat !!!

23:10 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Certainement plein de qualités. En revanche, amateur de Harley ça fiche tout par terre, désolé de vous le dire!

Écrit par : AM | mardi, 22 octobre 2013

@ AM : Amateur de Harley, c'est tout ce que vous retenez d'un tel homme politique ? En quoi cette caractéristique-là fiche-t-elle tout en l'air?

Écrit par : SM | mercredi, 23 octobre 2013

Cette moto est celle des gens qui n'aiment pas les autres. Elle est faite uniquement pour faire du bruit et ch*er le maximum de ses contemporains...
Mais il y a plus grave chez Barthassat : il est contre le Gripen pour acheter le Rafale. Philipp Müller, le patron du PLR, s'est prix une grosse claque par Christoph Blocher, qui l'a publiquement dénoncé comme vendu au lobby Rafale. Il n'a pas déposé plainte, donc c'est vrai.
Alors de deux choses l'une : ou Barthassat est vendu aussi aux Français, ou il n'est même pas suffisamment intelligent pour cela ?

Écrit par : Géo | mercredi, 23 octobre 2013

Les commentaires sont fermés.