UA-105021232-1

lundi, 28 octobre 2013

Ecoute ...

 

n-ANGELA-MERKEL-PHONE-large570.jpg

Lire la suite

14:37 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

mercredi, 23 octobre 2013

Les fêtes de Luc Barthassat

 

1392486_718570474823787_9323149_n.jpgLes fêtes organisées par Luc Barthassat, Conseiller national, candidat au Conseiller d'Etat, enchantent tant les palais que les esprits. Toute la république s'y retrouve avec une curiosité sans cesse émoustillée.

Son anniversaire tombe au tout début de la rentrée, il lance une invitation dans son beau domaine de la campagne genevoise à tous ses cercles d'amis, de natures différentes, même ceux qu'il ne connaît pas personnellement, sur le réseau facebook. Son onomastique devient un nouveau prétexte de rassembler la société - personnalités publiques autant qu'anoymes, faiseurs de rois et émissaires - dans son hangar autour d'une fondue, grâce aux bon soins de la Bergerie du Gruyérien.

En présidant l'association faîtière des produits du terroir genevois, il fait part de ses talents de communicateur accompagné d'un savoir-faire incontestable. Si on peut enfin goûter un bon vin genevois, depuis quelques temps, c'est grâce à des amis de viticulteurs comme lui, amoureux de ce qui peut s'extraire de nos sols et du génie de techniques affûtées. De là, le terme de locavore cultive tout son tout son sens, la pratique calquée sur la théorie.

Le bon sens commande ses prises positions politiques, dans tous les domaines, loin de dogmes 1375706_466693483444572_353033071_n.jpgarrêtés d'une caste ou d'une doxa convenue, mal digérée, accouchant d'une langue de bois inutile pour l'exercice démocratique.

En atteste une de ses dernière motions portant dans le domaine culturel où l'élu exhorte à mieux promouvoir les artistes suisses, souvent méconnus du grand public, restés en rade à cause du non accès (ou de l'accès très limité) aux moyens vernaculaires usuels.

La convivialité en est le mot d'ordre. Les langues se délient, les échanges de points de vue peuvent survenir au détour d'un regard. On peut y entendre le vrombrissement des Harley Davidson - une de ses grandes passions - ça et là.

Aux côtés de Serge Dal Busco (sur la photo ci-jointe) dont le style concis, marathonien, percute la mémoire, en quelques mots choisis, Luc Barthassat nous fait entrer dans son antre pour mieux partager ses idéaux.

Encore merci pour cette soirée réussie sur tous les plans, humains et politiques, à l'image de Luc Barthassat !!!

23:10 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

samedi, 19 octobre 2013

L'UA fête ses 50 ans : l'Afrique, le développement, la justice, la démocratie

AFRIQUE-50ans_748481159.jpg

 

La Commémoration du Cinquantenaire de l'Union Africaine (UA) du 14 au 16 octobre 2013 à aux Nations-Unies a vu des intervenants de haute qualité s'exprimer. Parmi quelques perles, on peut retenir Mme ZUMA, Présidende de la Commission de l'UA, Théophile OBENGA, Ministre d'Etat du Congo, Mme Bineta DIOP, Présidente (d'origine sénégalaise) de Femmes Africaines, qui veut en finir avec la corruption de certains dirigeants, responsables des guerres civiles et du mal-développement, poussant des gens à émigrer et remplir le cimetière de la méditerranée, dont les drames de Lampedusa et de Malte se font l'écho.

Comme le veut un proverbe africain, il ne suffit pas de vider un sac de piments, il en restera toujours assez pour faire éternuer.

Les questions sur la paix durable, la diminution de la faim, le renforcement de la résilience des Etats, la promotion des PME ont été soulevées magistralement par l'Ambassadeur Getahun, membre éminent du comité de l'UA.

La Genève internationale étant reconnue comme le centre de gouvernance globale, un havre de paix et une plateforme unique du dialogue international, tous les intervenants se sont mis d'accord sur l'importance du panafricanisme dans ce processus à long terme de la démocratisation des structures civiles et politiques, de la justice, de la promotion de la sécurité, des droits humains, du développement socio-économique des pays africains. À cela, Mme ZUMA ajoute que l'engagement panafricain est à l'origine de l'OUA (organisation de l'union africaine) devenue UA, dont la mission essentielle, il y a cinquante ans, a été le démantèlement de l'apartheid, la fin de l'esclavage et du colonialisme. La Renaissance de l'Afrique date de ce moment historique; en se libérant de toutes les dépendances, elle entre enfin dans l'histoire et y laissera une trace. La présidente de l'assemblée renchérit en rappelant le devoir du continent africain à devenir concurrentiel, tout en appelant le NEPAD (programme officiel pour le développement de l'Afrique) à poursuivre ses efforts pour qu'advienne réellement le développement socio-économique de cette région du monde, restée trop longtemps à la traîne et à la merci des autres nations, ce aussi grâce à la jeunesse de sa population. Et de conclure sur l'impératif de trouver son propre modèle économique, sans se référer ni au libéralisme ni au marxisme, dont l'expérience s'est soldée en un échec à grande échelle.  La sécurité alimentaire sera possible seulement à ces conditions.

La Fête s'est poursuivie par une grande nuit musicale autour de mets typiques des pays représentés. Quand la connaissance mêle joie de vivre, réflexions, force de propositions et espoir ...

DSCN0395.JPG



 




12:47 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

vendredi, 11 octobre 2013

Trop de bonheur, le Prix Nobel de Littérature 2013 !

 

 

Une femme. Une femme en provenance d’un pays important, le Canada, modèle de la cohabitation plurilingue. Une femme discrète, qui n’aimait pas attirer l’attention sur elle, et dont certains voisins se demandaient ce qu’elle faisait, est désignée Lauréate du Prix Nobel de Littérature 2013.

Alice Munro excelle dans l’art de la nouvelle. Ses œuvres offrent la même attention à l’aspect qu’à la composition. Chacune d’elles ne cherche pas à nous montrer la photographie de la vie réelle mais à nous en livrer le secret et par conséquent son sens global, fatalement plus saisissant et véridique que le pâle relief renvoyé par elle.

Mettant en perspective les évènements essentiels relatés par des faits qualifiés de « divers » survenant principalement dans la vie des campagnes de l’Ontario, l’artiste en extrait la quintessence – la difficulté de vivre, de mener une existence quelque peu décente, les problèmes relationnels et sociétaux - mêlant le familier et l’étrange, l’inexorable et l’inopiné.

Trop de bonheur (dernier ouvrage traduit en français, publié ce printemps) décrit l’infanticide perpétré par un homme terrifié à l’idée d’une séparation probable de son épouse. Choisissant d’épargner cette douleur à ses propres enfants par ce moyen de neutralisation, il est conduit naturellement en prison, d’où il écrira à leur mère quelques années, pour la rassurer du fait que les rejetons se portent bien. Différentes dimensions fusionnent dans l’esprit des protagonistes au point de faire dire au narrateur omniscient du personnage maternel, « Doree ne pensait jamais à lui si elle pouvait l’éviter et, dans le cas contraire, en le considérant seulement comme un terrible accident de la nature. «Même si je croyais à ces machins», dit-elle, c’est-à-dire à ce qu’il y avait dans le dépliant, «ce serait uniquement pour...» Elle avait eu l’intention de dire que ce genre de croyances serait commode parce qu’elle lui permettrait d’imaginer Lloyd brûlant en enfer, ou quelque chose du même goût, mais elle fut incapable de poursuivre tant c’était idiot d’en parler. »


Hopper1.jpg

 

 

Micheline PACE

(référencé dans Tribune de Genève, 12-13 octobre 2013, p. 19)




13:40 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

mardi, 01 octobre 2013

Masculin ou féminin, l'ordinateur?

 La langue française regorge de chinoiseries, selon les dires de certains locuteurs, qui s'efforcent de la maîtriser dans les moindres détails, par souci de respect des conventions. Des étrangetés existent, certes, surtout si l'on cherche un sens à tout prix. Nonobstant, les normes n'obéissent pas à des impératifs sémantiques; le lien entre signifiant et signifié reste arbitraire, comme nous l'expliquait Ferdinand de Saussure, dont on fête le centenaire. Les substantifs à accorder au féminin ou au masculin n'y dérogent pas, d'autant qu'ils ne désignent pas un sexe particulier ... par exemple, le vagin, la prostate, la liberté, la vérité, le sens, le langage, la langue.

L'ordinateur, notre outil, dont la fonction essentielle est de prolonger notre bras, n'échappe pas à la règle.


 

2989902131_1_3_2B1PF32L.jpg



Un ou une ordinateur ?



Une enseignante francophone

expliquait à sa classe que, dans la langue française,

les noms, contrairement à l'anglais,

sont désignés au masculin et au féminin.

Par exemple : maison est féminin... une maison;

crayon par contre est masculin... un crayon.

Un élève demanda à l'enseignante

de quel genre est donc le nom "ordinateur" ?

Au lieu de donner la réponse,

l'enseignante a séparé la classe en deux groupes, garçons et filles,

leur demandant de décider d'eux-mêmes

si "ordinateur" est masculin ou féminin.

Elle a demandé à chaque groupe

de donner 4 bonnes raisons pour appuyer sa recommandation.

Les garçons ont décidé à l'unanimité que "ordinateur"

est effectivement du genre féminin (une ordinateur)

parce que :

1. Personne d'autre que son créateur

ne comprend sa logique intérieure;

2. Le langage de base que les ordinateurs

utilisent avec d'autres ordinateurs

est incompréhensible pour quiconque;

3. Même la plus petite erreur est conservée

en mémoire à long terme

pour être ramenée à la surface plus tard;

4. Aussitôt que vous utilisez régulièrement une ordinateur,

vous vous exposez à dépenser la moitié

de votre chèque de paie pour acheter

des accessoires pour elle.

Le groupe de filles, toutefois, a conclu que l'ordinateur

est de genre masculin parce que :

1. Afin d'accomplir quoi que ce soit avec lui,

tu dois l'allumer;

2. Il est bourré de matériel de base,

mais ne peut penser par lui même;

3. Il est censé régler beaucoup de problèmes,

mais, la moitié du temps, c'est lui le problème;

4. Aussitôt que tu en utilises un régulièrement,

tu te rends compte que si tu avais attendu un peu,

tu aurais obtenu un meilleur modèle.



Les filles ont gagné.



Envoie ce message aux femmes intelligentes que tu

connais et aux hommes qui aiment rire.

20:35 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook