UA-105021232-1

mardi, 01 juillet 2014

Le 2 juillet 2014, le Moma rend hommage à l'Architecte Daniel Grataloup

 

Grataloup2.jpgLe Moma (Musée d'Art Moderne de New-York) achète en 2012 des oeuvres de l’illustrissime architecte - urbaniste, Daniel Grataloup. (À préciser qu'il s'agit là d'une distinction dévolue à titre posthume en règle générale.)

Le 2 juillet 2014, ledit musée inaugurera un vernissage en son honneur (dont les oeuvres acquises font l'objet d'une exposition permanente).

"Toute construction doit être une oeuvre d'art." Ces mots sont de Daniel Grataloup. Ses constructions aux aspects surréalistes répondent aux exigences de l’humanité et découlent de différents systèmes sémiologiques non réductibles à la seule rationalité, qui font penser naturellement au premier habitat n’existant plus que dans notre monde onirique.

L'artiste-architecte s'est prêté au jeu de l'interview pour l'organe de communication des Nations-Unies, l' Unspecial N° 734 retracée ici telle quelle.

Monsieur Daniel Grataloup, qui êtes-vous ?
Après avoir fait l’Ecole des Beaux-Arts, j’ai été attiré par l’architecture. Or, l’enseignement de cette discipline à l’époque se résumait à la maîtrise de formes à angles droits. Il n’y à qu’à voir ces immeubles en verre qui ressemblent à des aquariums ! Cette démarche est totalement contre-nature et inhumaine ; c’est pourquoi j’ai opté de prendre le problème à l’inverse. Dans la nature, tout est courbe. En pratique, le principe était de prendre en compte les éléments naturels (déclinaison du terrain, lumière, vents, etc.) pour déterminer l’emplacement idéal des différentes pièces d’une maison, celle de la cuisine en premier. Le matériau qui s’imposait pour matérialiser ces nouvelles formes à donner s’est fait grâce au fer à béton souple pour épouser tous ces mouvements, ce qui a eu pour résultat une sorte de sculpture métallique, libre et toute en courbe, dans une volumétrie très naturelle. Ensuite, j’ai cherché le moyen de réaliser l’habitat en fonction de ce qui précède. Pour ce faire, j’ai utilisé la méthode du béton projeté (composé de ciment, d’eau et de granulats). En conclusion, je veux concevoir toute forme d’habitat adaptable en toutes circonstances et sous n’importe quelle latitude.

Qu’avez-vous réalisé en premier, en Suisse ? Grataloup3.jpg
Par mes conceptions et grâce à mes techniques protégées par un brevet d’invention, le Temple de la Chaux-de-Fonds (1969- 1972) a pu voir le jour. Ainsi, ce temple sur les terres de Le Corbusier, maître des figures cubiques, qui se voulait au départ œcuménique, remplit bien sa fonction… Cette œuvre, avec son plan ellipsoïdal, fut reconnue comme une première mondiale ; pour cette raison, elle fut classée en l’an 2000.

Comment êtes-vous arrivé à vous imposer dans ce monde si normatif et normalisé ?
J’ai pensé qu’il était impératif de renouveler l’architecture… Autrefois, les architectes et les artistes étaient de véritables créateurs à qui on n’imposait aucune réglementation. Le carcan administrativo-juridique empêche en principe toute innovation et toute recherche. Ce qui est bien sûr aberrant car il n’y a pas de progrès sans recherche. Les autres domaines l’ont compris, sauf celui de l’architecture, et cela constitue un crime contre l’esprit : avec les moyens actuels, on devrait pouvoir exprimer les aspects novateurs de la branche, d’autant que les utopies d’hier sont les réalités d’aujourd’hui et les utopies d’aujourd’hui seront les réalités de demain.

70914036.jpgQuelles sont les grandes périodes de l’art architectural dans l’histoire ?
On observe quatre grandes périodes de création en matière d’architecture. Chacune de ces quatre périodes ayant transformé radicalement l’architecture, elles réunissent quatre paramètres fondamentaux:

  • Nouvelle conception de l’espace
  • Création de nouvelles structures
  • Utilisation de nouveaux matériaux
  • Utilisation de nouvelles technologies

Ces quatre paramètres ont été réunis pour la première fois dans l’Antiquité grecque avec le Parthenon. Ensuite, il fallut attendre plus de mille ans pour découvrir une conception réunissant ces quatre points avec l’art gothique.

Sept cents ans après, soit au 19e siècle, on assiste à une nouvelle conception de l’architecture grâce au principe de l’espace lié à la vitesse dont l’invention du chemin de fer en est l’expression et les nouvelles technologies qui ont émergé avec la grande industrialisation.

De nos jours, nous retrouvons ces quatre paramètres réunis grâce à l’étude des circulations et de la gestuelle concrétisées in situ dans l’espace. Cette nouvelle grammaire est en voie d’accoucher d’une nouvelle architecture, qui sera plus humaine, plus fonctionnelle, plus individualisée, plus économique, beaucoup plus variée, et d’une esthétique inédite. C’est pourquoi je suis très attaché à la création d’un centre de recherche pour l’architecture destiné à poursuivre l’innovation.

Que pensez-vous de l’urbanisme du futur ? coques.jpg
Depuis de nombreuses années, j’effectue des recherches sur l’habitat et l’urbanisme du futur. Je pense que l’habitat devrait se personnaliser de plus en plus et permettre une plus grande souplesse d’utilisation. C’est la raison pour laquelle j’ai illustré mes idées dans une gigantesque maquette – la plus haute du monde : 100 m2 de surface, 4 m de hauteur, 1200kg – réalisée en 35 mille pièces – dont des éléments ont été achetés par le Musée d’Art moderne (MoMA) de New-York. Elle inspire la Chine… Enfin, l’institution m’a fait l’honneur d’acquérir l’ensemble des études préliminaires de ce grand projet accompagné de six maquettes dont certaines atteignent 2,20 m de hauteur, lesquelles feront partie de l’exposition permanente.

 

Micheline Pace

(référencé le 2 juillet 2014 in Tribune de Genève, p.11)

11:57 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

La lune est bleue comme une banane.

Écrit par : Géo | mardi, 01 juillet 2014

ALSO OPENING

Conceptions of Space: Recent Acquisitions in Contemporary Architecture



Wednesday, July 2, 2014
6:30–8:30 p.m.

The Museum of Modern Art
11 West 53 Street, NY 10019

RSVP >

This invitation admits one and is nontransferable.

For questions regarding your RSVP please contact:
event_rsvp@moma.org

Écrit par : Invitation | mardi, 01 juillet 2014

Géo, j'aime les licornes ...

Écrit par : Rose-des-vents | lundi, 07 juillet 2014

Désolé, mais c'est une usurpation. Un fake. Par ailleurs, j'ai failli commenter votre billet, mais je n'aurais pas écrit ce genre de connerie...
A vrai dire, je me sens dépassé par les questions d'architecture. Tout ce que je vois, c'est que nous sommes largement en surnombre sur cette planète. Que dire d'intelligent sur l'architecture à partir de cette constatation...
PS. Avez-vous les moyens d'identifier l'IP de l'usurpateur ? Ce cauchemar a duré très longtemps et semblait s'être calmé...
Quoi qu'il en soit, je ne laisserai pas ce frustré utiliser mon pseudo sans réagir.

Écrit par : Géo | lundi, 07 juillet 2014

Contenu de l'exposition : http://www.moma.org/search?query=grataloup

Écrit par : Invit | lundi, 14 juillet 2014

Je vous approuve pour votre éditorial. c'est un vrai exercice d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : auto ecole neuilly | dimanche, 20 juillet 2014

Les commentaires sont fermés.