mardi, 04 février 2014

FACEBOOK fête ses 10 ans

 

facebook.jpg

Facebook souffle ses 10 bougies. Le réseau social a provoqué une révolution planétaire sans précédent. Le fait de pouvoir être connecté à toute heure avec le monde entier a entraîné un changement dans les relations humaines irréfutable, qui appelle quelques remarques.

Il arrive que les hiérarchies "s'estompent" par la magie de l'interactivité directe. L'illusion est entretenue par l'immédiateté de l'échange.

L'utilisation du téléphone a connu une baisse d'attractivité tant le tchatting remplace l'outil vocalisé.

De touts les sentiments, c'est la colère qui est le plus exprimé et le plus contagieux.

La propagation d'une information se fait presque à la vitesse de la lumière. Il permet ainsi d'emmagasiner une foule de connaissances comme jamais avant dans l'histoire.

Certains décrient la superficialité des rapports entre facebookeurs. Personnellement, je ne m'en plains pas ... La nature de ces rapports humains entretenus par le réseau ne se trouve pas affectée. Le seul malaise qu'on pourrait relever est la gestion des différents publics avec lesquels on se trouve connectés. Comme l'expliquait déjà un célèbre orateur latin : un message se construit en fonction de qui, à qui, où, quand, comment il s'exprime ... les trois critères de Cicéron à remplir ne constituent pas la seule référence. Le défoulement, la déconnade s'invitent sur la place publique. Des informations qui renferment le pouvoir de changer la face du monde y sont révélées. Mais le pillage des données demeure le problème crucial en termes déontologiques, soit de reconnaissance de l'émetteur et de certains destinatairent qui en tirent profit.

Des miracles produits grâce à ce nouvel instrument de communication, on en compte par milliers : retrouvailles, maintien d'un contact avec des personnes connues résidant sur d'autres continents, la création de nouveaux contacts, qui pour certains importunent à cause de la malhonnêteté de leur procédé et d'autres apportent étonnement, sympathie et parfois un nouveau projet.

Que dire de plus, de cet outil magnifique autant qu'effrayant? Merci, quand même !!!

facebook2.jpg

11:41 | Lien permanent | Commentaires (23) | |  Facebook