UA-105021232-1

vendredi, 14 mars 2014

Burkhalter à l'ONU pour le Conseil des droits de l'homme

 

Palais4.jpg

 

 

La 25e session du Conseil des droits de l’homme a été inaugurée, comme le veut la tradition par le discours d’ouverture du Président de la Confédération. Didier Burkhalter l’a honorée à double titre, en sa qualité de Ministre des affaires étrangères, avec la classe qu’on lui connaît. Fidèle à son discours d’investiture, où il exprimait sa vision de la fonction qu’il allait incarner (« Je crois qu’il nous est réellement possible d’agir, de faire évoluer, de faire les lignes (…) grâce à l’immense travail, patient, intelligent, souvent dans l’ombre, nous pouvoir agir utilement pour notre pays et pour l’humanité », l’édile a mis l’accent sur les problématiques de la sécurité, des instruments de la paix, de la démocratie, dont la Suisse est souvent un modèle, et des droits de l’homme, en tant que cœur battant de l'humanité. Conjointement, il a inauguré l’exposition d’Arthus Bertrand Wild and Precious au même étage que la légendaire Salle des Assemblées.

Originaire d’un canton qui a développé les secteurs très porteurs du chocolat (avec son fondateur Philippe Suchard) et de de l’horlogerie, donné le traité pour la paix sociale au travail en 1937, longtemps sous domination prussienne, Burkhalter a donné un éclairage nouveau à la protection des données privées véhiculées aujourd’hui par le digital. L'histoire nous rappelle que des émissaires du Soleil Levant se rendaient, une mallette à la main, dans les très ignifuges montagnes neuchâteloises pour s'enquérir des techniques à l'oeuvre dans la réalisation à grande échelle du produit indiquant l'heure, transposés ainsi jusqu'au développement d'une véritable industrie dans leur propre pays, provoquant automatiquement une crise sans précédent dans la région. 

Qu’on ne nous dise plus que les Suisses manquent de charisme ! Qualifié souvent d’ « austère », « discret », « sérieux », le Président du pays hôte de ce nouveau Conseil présidé par le Gabonnais, Baudelaire N’dong Ella, a exprimé avec force et conviction, le regard habité, ses engagements, laissant entrevoir au-delà du masque lisse le tempérament d’un homme d’action dont les décisions ne sont jamais prises à la légère et chez qui la devise proverbiale « gouverner, c’est prévoir » prend tout son sens.

Les nouvelles brèches qu'il ouvrira, notamment autour de la problématique de l'immunité diplomatique, effleurée discrètement sur un plateau télévisé, seront profondes, à l'image du personnage.

En hommage à Nelson Mandela, à qui le Président de la Confédération faisait référence dans son discours d'investiture, il est possible de visionner l'interview télévisée par Pascal Décaillet pour Genève à chaud le 10 mars du ténor du mouvement de l'anti-apartheid et avocat du leader - Georges Bisos - contacté par mes soins pour l'émission.

11:21 | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook

Commentaires

En endossant le costume de Ministre des affaires étrangères Monsieur Burkhalter a développé une dimension d'homme d'état dont la Suisse peut être fière !

Écrit par : Ghethev | vendredi, 14 mars 2014

La culture prussienne a façonné ce canton tant son architecture que le mental de ses habitants. Ce n'est pas un hasard que notre Président de la Confédération en charge des affaires étrangères soit marié à une Autrichienne. Des âmes soeurs comme on le voit sur les photos. La première Dame a raison de l'accompagner partout. C'est sa place, n'en déplaise aux esprits chagrins. Je préfère cent fois un homme d'Etat, sérieux dans ses engagements que les politicards de pacotille, vulgaires et sots.

L'immunité diplomatique est un sujet très important dans l'élucidation des affaires criminelles. S'il prend au sérieux cette promesse, esquissée furtivement, beaucoup de choses changeront dans les comportements des puissants, se croyant par principe au-dessus des lois et tirant leur pouvoir d'agissements bien des fois - hélas! - proscrits dans la société mais comme prescrits par leur statut.

Écrit par : Déco(d)nne | vendredi, 14 mars 2014

"masque polissé " la cravache ! la cravache !
"le Gabonnais, Baudelaire N’dong Ella"... J'ai eu un échange de mails avec une certaine Polly Esther qqch du Ghana, pour une commande de je ne sais quoi. Avant ses parents, seul San Antonio avait osé faire ce gag...

Écrit par : Géo | vendredi, 14 mars 2014

Oui, Burkhalter incarne les qualités diplomatiques caractéristiques attendues et l'élégance en prime. On sent qu'il sait et que quand il décide, c'est sur la base de connaissances et d'une stratégie. Un de ses projets est, il est vrai, de se pencher sur les tenants de l'immunité. On a vu aussi des brebis galeuses du côté suisse comme vous le savez, selon les échos de la presse. Le dérapage d'un certain a valu qu'il soit rappelé et qu'il cesse son activité en cours. Nul n'est au-dessus des lois. Un principe, noble, qui attend d'être appliqué. L'arrogance n'est de mise. Certains budgets affectés doivent être reconsidérés, si étranges ... La Suisse bouge. Les scandales de corruption qui ont éclaté le prouvent ...

@ Géo : je ne suis pas sure de bien comprendre ce que vous voulez dire (pour ne pas dire "rien compris" mais je trouve drôle l'amalgame avec San Antonio, dont l'auteur reste un des meilleurs écrivains de notre langue française tant par le(s) style(s) que par le nombre de registres maîtrisés.

La Suisse reste contre vents et marées un modèle de gouvernance. L'image véhiculée doit avoir valeur d'exemple. Rien n'est parfait en ce bas monde et la tâche n'est pas toujours aisée.

En conclusion, on se souvient le mot de Nelson Mandela cité dans son discours d'investiture : «Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres». Une mission fixée.

Écrit par : Micheline P. | samedi, 15 mars 2014

Salut Micheline,

Complètement d'accord avec vous sur les qualités d'homme d'état de Didier Burkhalter.

Il ne lui reste qu'à faire attention que la Suisse ne devienne pas le Liban ou la Tunisie à moyen terme. Ceci est valable pour tous les pays occidentaux. Les droits de l'homme et de la femme (également le respect de la vie) doivent figurer dans tous les concepts religieux et respectés à la lettre, actuellement on en est très loin et ce, quelque soit le concept.

Geo est bourré, on est samedi!

Bye...

Écrit par : Pierre NOËL | samedi, 15 mars 2014

Encore un qui va défendre les droits de l'homme partout sauf dans son pays ?

Écrit par : Jmemêledetout | samedi, 15 mars 2014

@ Pierre Noël : quelle joie de vous entendre! Burkhalter est un vrai homme d'Etat, en effet. Il ne dit ni ne fait n'importe quoi comme tant de "décideurs politiques".

Il faut lui souhaiter aussi que des informations dans certaines affaires remontent à lui afin qu'il puisse prendre les mesures qu'il faut car il en a le savoir et le savoir-faire (ainsi que le savoir-être). Souhaitons-lui qu'il n'apprenne certaines choses autrement, par surprise.

Oui, la Suisse peut être fière de lui!

@Jmemêmdetout : la perfection n'existe nulle part ... on a quand même des leviers qui aident à faire la lumière et à prendre des mesures idoines, ce qui a pour conséquence, d'éviter des guerres civiles perpétuelles et une criminalité au grand jour comme on peut l'observer chaque jour sous d'autres cieux. Mais bon, en bon Suisse, on dira qu'on peut toujours faire mieux, ah, ah

Écrit par : Micheline P. | dimanche, 16 mars 2014

Bourré? Géo est bourré? Pas grave. Il a peut-être pendu un pote à pacha en attendant e pouvoir attrapper ce mec qui lui fout de l'urticaire aux fesses. Il a des remords...:) Sérieusement, notre Ministre pourrait-il aussi avoir quelques mots cinglants envers la nouvelle loi irakienne sur l'authorisation au mariage des fillettes âgées de 9 ans?...

Écrit par : pachakmac | lundi, 17 mars 2014

@Micheline,

Je n'attends pas la perfection, jamais, je sais qu'elle n'existe pas, j'attends juste que les droits les plus élémentaires de la constitution et des droits de l'homme soient respectés. Or, ils ne le sont absolument pas, dans de très nombreux domaines régis par l'Etat lui-même.

Des leviers... oui, à Fr. 450.00 de l'heure d'avocat pour les plus démunis et les plus affaiblis, ce qui réduit très sensiblement les démarches possibles.

Attention, je ne dis pas que M. Burkhalter est pire que les autres, il me semble effectivement aussi avoir un peu plus de rigueur et de savoir-faire. Je dis juste qu'il faut balayer devant sa porte avant de vouloir sauver le Monde sur le plan des droits humains les plus élémentaires.

Écrit par : Jmemêledetout | lundi, 17 mars 2014

Votre blog est bien mal fréquenté, Micheline P.

Pierre Noël@ La vieillesse est un naufrage. Merci de nous le démontrer à chacune de vos interventions...
Pachakmak@ Pas la peine de lui dire quoi que ce soit. Laissons-le baver et laisser la lie des blogs s'exprimer chez lui...

San-Antonio avait parlé du couillonum de soyépoliesther dans un de ses bouquins, ne me demandez pas lequel. J'aime beaucoup la fantaisie des noms africains issus du français. Si vous avez vu "Coup de torchon", ce dont je ne doute pas, vous vous souvenez de "Fêtnat"...

Écrit par : Géo | lundi, 17 mars 2014

Quand on menace de mort quelqu'un, mon cher Géo, on a la baffe que l'on mérite en retour. Je ne suis ^pas le Christ et je ne vous pardonne pas vos commentaires ici et sur mon blog. Chacun et chacune appréciera. Rien à ajouter. Vous ne mériteriez même pas que je fasse encore attention à vous. Vous n'avez fait aucune évolution en 6 ans que je fréquente la blogosphère 24 Heures et Tribune de Genève. Vous vous fatiguez, mon vieux. C'est triste pour vous.

Écrit par : pachakmac | lundi, 17 mars 2014

Je ne me mêle pas des bisbilles ci-dessus. Mettons l'église au milieu du village et l'accent sur les qualités positive dans l'exercice d'un homme d'Etat, tel que Burkhalter, qui connaît ses dossiers.

Le respect des droits humains est un problème sans fin. La différence réside dans la volonté affichée de les (faire) respecter ou au contraire d'en ignorer "l'existence"; c'est déjà beaucoup. Hier, j'assistais à un panel sur les droits de l'homme au Tchad, et un exemple frappe les esprits : un jeune homme albinos voulait s'inscrire à la formation d'enseignants, s'est vu refuser l'accès "parce que l'administration craignait que sa différence physique effraie les élèves"; il a fait recours et la juridiction compétente a annulé la décision administrative au nom de l'article 4 de la Constitution du pays. Au final, ce jeune homme a pu intégrer sa volée.

Rien n'est joué en matière de respect, le chemin est infini où que l'on soit mais l'important reste la conscience et la volonté de l'appliquer.

Merci Pachamac, Jmemêledetout, Pierre Noël pour votre contribution.

Bonne journée à tous les préopinants!!!

Écrit par : Micheline P. | mardi, 18 mars 2014

Je ne suis pas toujours d'accord avec ses positions - Crimée, assujettissement à l'UE, manque de réactivité sur les violations des droits humains "légitimés" par des lois coutumières - mais il n'est ni ignorant, ni vulgaire. Fin diplomate, il sait avancer masqué, sans trop en dévoiler tout en donnant l'impression d'en savoir bien plus. Il faut lui souhaiter - et pour le pays - de choisir ses ambassadeurs.

Je partage les idées de Jmemêledetout sur les priorités, de Pachamak, sur l'absence de prévention des exactions des droits de l'homme et surtout des filles et des femmes, de Pierre Noël, pour ses conseils avisés et ses exemples toujours croustillants, de Guetev.

Écrit par : Jmenfousdetout | mardi, 18 mars 2014

Didier Burkhalter vient de réaffirmer la neutralité de la Suisse dans le conflit, à l'état de braise en Crimée, on en attendait pas moins de sa part.

Comme l'a indiqué "jmemêledetout" les droits de l'homme sont à défendre en Suisse mais aussi ailleurs. Les mots Liberté et Laïcité devraient dominer dans toutes les actions, les lois en Europe ce qui est de moins en moins le cas. Le danger est partout invisible pour les gens raisonnant uniquement avec leur sensibilité oubliant que les manipulateurs de cerveaux sont bien présents, leur masque c'est leur dieu. Souhaitons que la Suisse soit à l'avant garde dans ce combat permanent pour la Liberté et la paix dans le monde.

Micheline, je n'attache aucune importance aux réactions de certaines personnes; la sagesse est un long chemin....

Comme l'indique mon ami pachakmac il se fatigue tout seul!

"Jmenfousdetout" merci de votre appréciation et complètement d'accord avec votre analyse, c'est un fin diplomate. Il pourrait en apprendre à celle qui bizouille avec nos ennemis, actuellement secrétaire de l'UE.

Écrit par : Pierre NOËL | mercredi, 19 mars 2014

A propos:

""VOUS ÊTES DES ESCROCS LES SUISSES !

Vous ne valez pas mieux que les autres rapaces pseudo démocratiques.

Écrit par : ANNA | 16/03/2014""

Voilà ce que l'on peut lire sur un blog pro Russe-Yanoukovitch en fin de commentaire. Le sujet du blog du 15 03 2014 est: "Crimée sans châtiment" La modération tourne en fonction du vent et le sens du poil...

Certains ont une vision très réductrice de la représentation et du rôle de la Suisse dans le monde, en particulier, dans ce conflit entre l'Occident et la fédération de Russie.

Écrit par : Pierre NOËL | jeudi, 20 mars 2014

Cher Pierre Noël ! Grand merci pour ce nouvel apport. La promotion et la défense des droits de l'homme, volet politique par excellence, sont toujours à l'ordre du jour dans tous les pays. La corruption existe partout et le pire , c'est quand elle se produit sous un couvert de légitimité en se basant sur le jeu des procédures et en faisant n'importe quoi avec des motivations fort douteuses.

Dans ce pays, (1) le sort des femmes pose aussi problème : pas d'égalité des chances en termes d'opportunité ni de rémunérations sauf pour les privilégiées. (2) Le problèmes DES migrations n'est pas maîtrisé; certaines autorités surement sont "victimes de rétention d'informations" et parfois font preuve de lâcheté. (3 ) Les entreprises qui s'installent chez nous ne sont pas soumises à l'obligation d'engager du personnel contrairement aux pays - que la Suisse aide à coup de millions pour leur développement - qui bénéficient de l'existence de nos entreprises. (4) À cause de l'immunité diplomatique de certains escrocs, avec la bénédiction et le soutien de leur ambassadeur, certaines personnes peuvent se rendre ici alors qu'on n'a ni besoin d'eux et qu'ils ne devraient pas avoir le droit de fouler notre sol; le seul motif retenu étant de pouvoir prouver les moyens de subsister trois mois dans notre pays. (4) Les derniers scandales en haut lieu sont le fait d'une corruption endémique qui jusque là ne portait pas son nom (alors que quand ça se passe dans les pays à qui notre génie helvétique donne des leçons de bonne gouvernance, de tels agissements sont pointés du doigts, à juste titre. ETC, ETC, ETC

Burkhalter est fin diplomate. Il sait démasquer ces subterfuges; il en sait plus qu'il n'y paraît. Il faut lui souhaiter qu'il sache s'entourer car des manipulateurs de cerveaux et des corrompus, qui décident n'importe quoi avec nos deniers publics, il y a malheureusement aussi ici.

Quant à cette femme russe, la dénommée ANNA, elle fait peut-être référence au blanchiment d'argent de certains oligarques, nombreux; je ne sais mais ses compatriotes feraient mieux de balayer devant leur porte avant de critiquer notre petit pays. (À part ça, c'est un beau pays et sa culture très intéressante; je n'ai rien contre personne).

Merci pour cette joute, une manière de ne pas aller dans le sens du vent et de mettre les poins sur quelques "i".

Bonne journée ensoleillée (demain, le temps est sensé tourner) !!!

Écrit par : Micheline P. | jeudi, 20 mars 2014

Oui, oui, Micheline, continuez à mettre les points sur les "i", surtout si vous finissez par admettre qu'ici aussi... moi j'aurais plutôt dit "encore pire qu'ailleurs" parce que beaucoup mieux dissimulé.

Ravie de savoir que j'ai un miroir "jmenfousdetout" qui ne s'en fout pas tant que ça au vu de son discours, bienvenu dans le club des "jme" ;)

Je voudrais d'ailleurs bien m'en foutre de tout aujourd'hui, lorsque j'apprends que la Régie Rapace refuse un simple arrêt (cale) à une porte d'immeuble afin qu'un handicapé puisse y pénétrer sans se contorsionner et se faire mal à chaque entrée et sortie avec son scooter électrique.

Réjouissez-vous citoyens, cela ne va pas manquer de faire rire la République.

Écrit par : Jmemêledetout | jeudi, 20 mars 2014

@ Jmemêledetout : merci pour cette exhortation!!!!! Il faudrait continuer à mettre le points sur les "i" mais un peu difficile de le faire sur le blog (pour toutes les raisons que vous devinerez aisément. J'adoooore votre sens de l'observation!
Bien à vous

Écrit par : Micheline P. | mardi, 25 mars 2014

Les commentaires sont fermés.