mardi, 28 octobre 2014

L'essor économique de Djibouti présenté à l’OMC

 

 

Djibouti1.gifZoom sur Djibouti. Ce petit pays de moins d’1 million d’habitants constitué en 1977 dans la Corne d’Afrique, vient de présenter son bilan économique à l’OMC.

Une forte délégation a été conduite par S.E M. Mohamed-Siad Doualeh, A mbassadeur plénipotentiaire de Djibouti à Genève ; le Ministre du Commerce, M. Hassan Ahmed Boulaleh, Ministre du Commerce de Djibouti, a fait le déplacement pour présenter  le second examen de la politique commerciale de l’état djiboutien, le premier ayant été exposé en 2006. Il en a dégagé une vision économique, tout en soulignant les contraintes et les efforts déployés selon 18 indicateurs référencés par l’organisation internationale.

Sa place géographique lui confère une qualité particulière, celle d’’incarner un carrefour commercial entre l’Afrique et l’Asie et singulièrement la péninsule arabique.  Les échanges de toute nature à travers les siècles en ont fait un pays cosmopolite. Djibouti est reconnu par ailleurs comme étant un pays très stable de la Corne de l’Afrique. Cette donnée engendre les conditions essentielles à un développement socio-économique durable du pays ainsi que la poursuite des échanges internationaux, nord-sud et sud-sud, et la valorisation des actions d’intégration régionale. Les résultats viennent appuyer cette observation de manière significative : une croissance forte a été enregistrée entre 2007 et 2013, réalisant une progression du PIB de 5% d’année en année ; les investissements directs étrangers (IDE) et les activités portuaires forment les deux causes principales du développement libellé. Les autorités djiboutiennes prévoient subséquemment d’importants investissements pour développer les infrastructures assurant au pays sa place stratégique au sein de la COMESA, dont l’augmentation de l’approvisionnement énergétique et hydrique.

Djibouti2.jpgCes projets permettront d’attirer les entreprises et continuer à favoriser la création d’emploi. À noter que les conditions de vie de la population ont été largement améliorées depuis le dernier examen : le revenu par habitant serait passé de 850 à 1200. C’est ce qui fait dire à M. Roberto Azevêdo, dircteur général de l’OMC, que Djibouti sera le Singapour de cette région de l’est-continent africain. Comme disait le philosophe romain Sénèque, il n’y pas de vent favorable pour qui ne connaît pas son port. Djibouti a prouvé qu’il sait où il va … Dans le cadre de Vision 2035, la République de Djibouti tient à mettre l’accent sur la création de 6 ports supplémentaires aux existants ; visant à promouvoir son énorme patrimoine naturel et culturel, Djibouti prévoit le développement du secteur touristique, notamment en prolongeant les circuits ethiopiens, en partenariat entre les deux états. Les pays du Golfe goûtent déjà depuis longtemps des potentialités touristiques mis en place par Djibouti.

 

 

Micheline PACE

15:28 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Je suis fier de mon pays.
Continuons de prouver au monde qu'on peut mieux faire .

Écrit par : mussa duale | mardi, 28 octobre 2014

C'est très intéressant comme article et surtout la thématique

Écrit par : viagra generico | jeudi, 30 octobre 2014

Les commentaires sont fermés.