mardi, 04 novembre 2014

Quel est le mode de transport idéal ?

 

Transfert2.JPG

Un questionnaire des Etats Généraux des transports a été soumis à la population.

 

12'000 personnes volontaires ont joué le jeu en répondant aux 44 questions posées par les autorités genevoises, dont le but est de tirer quelques (r)enseignements.

À l’heure du Grand Genève, des interrogations au sujet de la circulation et du mode de transport possible se posent de manière encore plus insistante bien que "la guerre des transports" date de plus d'un siècle. Les décors changent mais les problèmes restent? Pas forcément.

La problématique du transfert modal a bel et bien évolué au gré du boom démographique et des nouvelles technologiques. Et le choix du mode de se mouvoir s'est élargi au niveau individuel, ce qui ne va pas sans besoin d'un cadrage.

Il n’a pas fallu attendre l’entrée en vigueur de la Convention de Schenger en 1995 pour asseoir cette liberté de circulation… A contrario, les déplacements sous l’Ancien Régime faisaient l’objet de contrôles très stricts en ce qui concerne tant les personnes que les marchandises. Dès 1948, singulièrement avec la Déclaration universelle des droits de l’homme, elle s’est affirmée et la possibilité d’utiliser tel ou tel mode de transport s’est aussi accrue : pour me rendre à Paris ou à Florence, j’ai le choix de prendre la voiture, le train ou l’avion (pour n’en citer que quelques-uns parmi les plus habituels).

Cette enquête a le mérite d'appeler les citoyens à une concertation, étape préliminaire à la négociation dans une démocratie vivante comme l'est notre pays.

Comme promis, les résultats sont révélés en ce mois de novembre.


 

Transport1.jpg



 

20:59 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Voilà une bonne question!

Écrit par : annuaire suisse | jeudi, 06 novembre 2014

Voilà une bonne question comme le reconnaît "annuaire suisse"! Ce sondage a l'avantage de poser la question politique - toute autre considération étant fortuite - du libre choix du mode de transport.

Les milliers de sondés expriment leur préférence pour les transports publics et la mobilité douce en général, surtout dans l'hyper-centre. Si on vit ou on se rend pour le boulot à la campagne, il faut une voiture. La guerre des pro ou anti bagnoles n'a pas fini ... C'était prévisible. La question du libre choix inscrit dans la Constitution genevoise demande une réponse appropriée.

Outre l'égoïsme de certains, c'est une vraie question de principe. Le refus du parking-relais cette année même révèle encore une fois la schizophrénie de la situation. Je pose la question et je ne dis rien.
Bonne journée!

Écrit par : Véloce | samedi, 15 novembre 2014

Article très intéressant !

Écrit par : cialis | vendredi, 19 décembre 2014

Merci pour ce premier article très intéressant !

Écrit par : viagra | mardi, 23 décembre 2014

Le top 9 des pays où il fait bon vivre est publié. Le Point en fait référence! La Suisse, en quatrième position; Genève est pointée positivement pour sa fluidité du trafic !!! Joli critère pour déterminer quelle région du monde offre les meilleures conditions de vie.

Quand on voit les transports publics de certaines villes en mains de privés, c'est la catastrophe : rien ne marche, ça bouchonne grave, on se fait arnaquer jusque dans la destination qu'on veut atteindre. Une sainte horreur !

Cet événement mérite d'être relevé dans la rubrique des bonnes nouvelles qui ne feront pas la une. Bon we !!!

Écrit par : Nobody | samedi, 17 janvier 2015

Les commentaires sont fermés.