UA-105021232-1

mardi, 04 novembre 2014

Quel est le mode de transport idéal ?

 

Transfert2.JPG

Un questionnaire des Etats Généraux des transports a été soumis à la population.

 

12'000 personnes volontaires ont joué le jeu en répondant aux 44 questions posées par les autorités genevoises, dont le but est de tirer quelques (r)enseignements.

À l’heure du Grand Genève, des interrogations au sujet de la circulation et du mode de transport possible se posent de manière encore plus insistante bien que "la guerre des transports" date de plus d'un siècle. Les décors changent mais les problèmes restent? Pas forcément.

La problématique du transfert modal a bel et bien évolué au gré du boom démographique et des nouvelles technologiques. Et le choix du mode de se mouvoir s'est élargi au niveau individuel, ce qui ne va pas sans besoin d'un cadrage.

Il n’a pas fallu attendre l’entrée en vigueur de la Convention de Schenger en 1995 pour asseoir cette liberté de circulation… A contrario, les déplacements sous l’Ancien Régime faisaient l’objet de contrôles très stricts en ce qui concerne tant les personnes que les marchandises. Dès 1948, singulièrement avec la Déclaration universelle des droits de l’homme, elle s’est affirmée et la possibilité d’utiliser tel ou tel mode de transport s’est aussi accrue : pour me rendre à Paris ou à Florence, j’ai le choix de prendre la voiture, le train ou l’avion (pour n’en citer que quelques-uns parmi les plus habituels).

Cette enquête a le mérite d'appeler les citoyens à une concertation, étape préliminaire à la négociation dans une démocratie vivante comme l'est notre pays.

Comme promis, les résultats sont révélés en ce mois de novembre.


 

Transport1.jpg



 

20:59 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook