vendredi, 26 décembre 2014

CROIRE

Croire1.jpg

CROIRE OU NE PAS CROIRE, TELLE EST LA QUESTION. MAIS DERRIERE CET ACTE D'INCLINATION, QUE CROIT-ON? L'ABSENCE DE VOLONTE DE RECHERCHER LA VERACITE D'UN FAIT OU D'UN PROPOS, LA DESINFORMATION OU L'INSTRUMENTALISATION DE DONNEES N'AIDENT PAS À SAVOIR QUE CROIRE, QUE FAIRE OU QU'ESPERER.

ST-THOMAS NE DISAIT-IL PAS QU'IL NE CROYAIT QUE CE QU'IL VOYAIT? LA DEVISE "PERSONNELLE" DEVINT AINSI UN PROVERBE POPULAIRE, UTILISE SURTOUT DANS UN SENS CYNIQUE POUR DESIGNER UNE SITUATION AMBIGÜE. 

EN CES TEMPS FESTIFS QUI MARQUENT LA FIN D'UNE ANNEE AVEC L'ANNONCE D'UNE NOUVELLE, UNE LEGENDE AUTOUR DES MYSTERES DE LA VIE, VOICI UN quizz CONCONCTE PAR LE SERVICE DE LA PROTECTION DES DONNEES DU VALAIS QUI REND COMPTE DES QUESTIONS RELATIVES À LA SPHERE PRIVEE ET SON COROLLAIRE, LES PUBLICATIONS SUR LA TOILE, QUI NOUS FERONT OUBLIER LES PHOTOS MOCHES, LES RETENTIONS D'INFORMATION FORCEES, LES "PIQUAGES" DE DONNEES EN TOUS GENRES, LA STUPIDITE DU CHOC DES DOGMES, LES ENFUMAGES SAVAMMENT ORCHESTRES, LES DELIRES EN VUE DE FAIRE DIVERSION :

 

FAUT-IL CROIRE AU PERE NOËL SUR INTERNET ?

 

 

croire2.gif

ET EXCELLENTE ANNEE 2015 !!!

09:39 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

Commentaires

Bonsoir Micheline,

"Croire" voilà un mot terroriste, inventé pour les besoins de la cause royale et ses croyances, servant de bouclier afin de dominer les meutes de moutons et de chèvres dans le désert.

C'est d'ailleurs en suivant les crottes de biques qu'ils on fait leur parcours spirituel sans fond et sans fondement, tout cela pour se perdre en chemin, dans les nébuleuses psychologiques ou la folie guête. D'un rêve et d'une question sur l'au delà, les Pharaons et leurs prêtres ont vite perçus qu'il était possible de manipuler, il ne restait plus qu'à inventer l'enfer et le paradis, la boucle était bouclée. Les prêtres ne se sont pas gênés pour trahir leurs maîtres rois-dieux, ce fut le début de la fin.

L'invention des mots et des fables le tout bien entendu en latin, ou en un charabia ou un blabla-arabia se rôdant dans le message au fil des siècles, troublant et noyant pour l'éternité, (enfin c'est ce qu'ils pensaient) les cerveaux faibles dans des fables plus ou moins sanguinolentes, avec des fées à faire rêver les princes et les ouailles. L'honneur est sauf, la face était sauvée pour des siècles, elles arrivent à leur point final. Tout est bien qui finira mal.

Ne pas croire aux fables permet à chacun de rêver, imaginer, créer, penser par soi-même s'émanciper, chasser les peurs infondées, s'épanouir, vivre au mieux avec un idéal de vie qu'il faut se construire, avec la volonté d'y parvenir. Ce chemin est bien meilleur, fabuleux, on voit des nouveaux paysages de rêves, des nouvelles plages de réflexions, on s'aperçoit que l'environnement n'est pas pauvre mais pauvrement regardé et laissé en friche.

"Qui sème l’enthousiasme récolte la réussite" continuez Micheline à semer sur votre blog, afin que l'année 2015 soit très productive en tout, dont le moral, la joie de vivre et de vous lire.

Un grand -Merci, bien à vous.

Écrit par : Pierre NOËL | samedi, 27 décembre 2014

Merci Pierre-Noël pour la finesse de ces distinctions entre croire et savoir, avec une précision supplémentaire, la connaissance n’ôte en rien la part du rêve ou du mystère, et que les dogmes reposent souvent sur une prise de pouvoir arbitraire au lieu de la recherche de la vérité, du bien ou du juste, dont le but est de piller et de tuer l’autre.

Il semblerait qu’il faille toujours choisir entre croire et savoir, l’assentiment donné à une idée non démontrée ou le savoir comme ensemble des connaissances vérifiées. On peut croire en une existence extra-terrestre ou que le simple de prononcer un mot attire les foudres et fasse capoter un projet ou savoir que deux et deux équivalent à quatre selon des procédures rationnelles d’élaboration des faits et de la vérité … en ces jours de trêve natale (euh, enfin, pas pour tout le monde), il est sympa de se pencher sur ce genre de question. Le hic est que les deux attitudes ne s’annulent pas forcément, l’expérimentation qui confronte des hypothèses à l’épreuve de la « réalité » n’enlève en rien la possibilité de jouer avec les preuves pour échapper à des responsabilités, que la folie dirige les mécanismes de décisions bien plus que la sagesse ou la connaissance.

Cette réflexion est modestement l'esprit qui anime ces billets même si beaucoup d'informations (avérées, bien sûr) restent tues, soit par manque de temps, soit pour ne pas encourir de danger inutile.

Un grand merci à vous pour votre présence et vos contributions sur cette plateforme où c'est toujours un plaisir de vous lire, de découvrir une nouvelle fenêtre !!!

2015 meilleures pensées à vous pour la nouvelle année qui s'annonce !!!

Écrit par : Micheline P. | samedi, 27 décembre 2014

Bonjour Micheline,

"Entre croire et savoir" il ne faut pas se faire avoir, la dualité n'est qu'apparente.
Penser, réfléchir, chercher dans toutes les dimensions, rêver, imaginer mais surtout, -créer sont les mots adaptés, bien qu'il y en ait d'autres.
Je remplace aisément le mot esprit par le mot: pensée (je suis) car il m'oblige à être et à faire dans mon environnement immédiat, rejaillissant vers les extérieurs dans une société organisée, organique, non linéaire. Le mot -vision s'adapte également vers un objectif idéal sans être idéalisé....

Cette façon, de penser et d'être, permet il me semble, de s'adapter à son époque en évoluant avec les sciences et les techniques issues elles-aussi, des pensées et d'un idéal de vie. (sans oublier la véritable histoire de nos ancêtres)

C'est un commentaire brut de forge!

Belle fin d'année à bientôt...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dualit%C3%A9_dans_l%27%C3%89gypte_antique

Écrit par : Pierre NOËL | lundi, 29 décembre 2014

On peut prendre des résolutions qu'on sait ne pas tenir. On peut croire que 2015 sera une date historique. On connait 1415, 1515, 1715, 1815, 1915. Si l'on en croit des historiens comme nous le recèle Le Parisien, cette nouvelle année devrait être riche en chambardements : "Chaque siècle, à sa quinzième année, est confronté à des réalités historiques qui modifient le cours de l'histoire", relève l'agrégé de lettres Bernard Lecherbonnier. L'homme évoque ce phénomène dans un livre, La Fatalité de l'an XV, co-écrit avec l'historien spécialiste des mouvements sociaux Serge Cosseron.

Chaque an XV annoncerait donc une nouvelle ère - le 1e siècle des Lumières n'a-t-il pas commencé en 1715 à la mort du Rois Soleil ? - et le désastre d'Azincourt a eu lieu un siècle avant, ce qui a entraîné la colonie anglaise en France. Pour les Suisses, l'année 1515 est marquée par la bataille de Marignan. 1815 marquera la déroute de Waterloo et la chute de Napoléon ainsi que l'adhésion de Genève à la Suisse. En 1915, la Première Guerre mondiale est à son apogée ... de l'horreur.

Que prédire pour 2015, si l'on se fie à cette règle empiriquement (é)prouvée? La guerre contre le djihad au niveau mondial s'accentuera fermement, la crise de l'euro et la crise des régimes démocratiques en Europe pourraient figurer parmi les bouleversements à venir.

Que, qui croire ? Il est toujours triste de constater que des vérités sont révélées seulement après-coup... Ainsi va la vie ! Bonne année à tous !!!

Écrit par : Guethev | vendredi, 02 janvier 2015

Cuethev c'est pas mal vu, mais quelque chose me chagrine dans ce constat; c'est d'abord les intervalles irréguliers, ensuite, nous avons eu un Monsieur météo qui chaque début janvier nous prévoyait un 15 Août sous la pluie à Paris ou sous le soleil.

Une fois sur deux il avait raison. Avait-il une révélation style madame soleil ou autres prophètes ? Se méfier des révélations des rois et leurs prêtres, elles sèment la confusion pour leur bonne et mauvaises causes.

D'autres révélations sèment la terreur. Les vérités ne sont presque jamais révélées et pour cause, souvent, elles ne sont pas bonnes à dire car les lieux de cultes se transformeraient assez rapidement, en mur des lamentations.....

Bon, il nous reste en Normandie, Lisieux pour pleurer. (lire deux fois pour les non initiés)

Bonne année et bonne santé.

Écrit par : Pierre NOËL | samedi, 03 janvier 2015

Voilà une bonne question!

Écrit par : cialis | jeudi, 08 janvier 2015

@ Pierre Noël : je préfère aussi le mot "pensée" à "esprit" ... et les vérités révélées sont toujours sujettes à discussion, n'échappent pas à la recherche d'arguments et de preuves.

Face au délire ambiant entretenu souvent par des discours autoritaires et péremptoires, on ne sait pas toujours que faire, que dire. Certaines vérités ne sont pas toujours bonnes à dire, en effet. Mais le jeu de cache-cache voulu par certaines autorités est dangereux, d'autant qu'elles sont conscientes que le mal ne frappera que de pauvres ou braves gens!

L'air de la terre est devenu si irrespirable que la folie a gagné toutes les sphères de la vie sociale mue par une violence inouïe dans les rapports humains de chaque instant.

J'espère que vous avez bien commencé la nouvelle année.

Au plaisir de vous lire ci et là !!!

Très cordialement!!!

Écrit par : Micheline P. | samedi, 10 janvier 2015

Micheline, l'année a bien commencé je vous remercie. Le monde occidental ou l'occidentalopithèque (*) est arrivé à un carrefour très dangereux. Les monarchies chrétiennes ainsi que les monarchies musulmanes sont entrées dans une guerre d'influence. Celle-ci n'est pas visible pour le citoyen lambda, occupé à autre chose, son destin ne lui appartient plus dans ce nouveau monde en pleine robolution. (**)

La pratique des Arts, ajoutée aux savoirs -compris, contrairement à l'absorption des connaissances -incomprises, (exemple beaucoup de gens savent que 1515 est la date de la bataille de Marignan; sans même connaître la véritable histoire, chacun répète comme un perroquet la date qu'il connaît) développe l'individu à titre personnel.
Ce faisant, le développement personnel rejaillit toujours dans l'environnement immédiat de celui-ci dans un premier temps, pour ensuite aller se diluer au fil du temps dans ses différents environnements. C'est le but de l'éducation Laïque en tout cas. C'était d'ailleurs le but, dans la pensée des auteurs ou inventeurs de la Laïcité. Les religieux et leurs rois, (précision: -des -hommes) et les guerres de religions, avaient créé tant de désastres.
Seuls les Arts et les sciences ainsi que quelques penseurs ont fait évoluer l'humanité dans des besoins quelque fois incongrus. Je n'oublie pas les aventuriers et autres conquistadors des rois et seigneurs. En aucun cas, les religions, (toujours en retard de quelques siècles) ont été le fer de lance de l'évolution humaine, ça se saurait les sept milliards d'être humains vivraient sur cette planète comme au paradis.
Raconter les fables en faisant croire au paradis ou à l'enfer, c'est mentir ou ignorer la véritable histoire de nos ancêtres, avant et après le néolithique et l'invention des divinités par la civilisation Sumer et les Pharaons.

Les religions, en particulier le christianisme, n'ont évolué que sous la contrainte populaire plutôt cosmopolite, composée d'une certaine classe bourgeoise comme les marchands, les artisans, des intellectuels et des paysans, voir d'autres catégories. Certains, appartenant à la haute bourgeoisie (certains seigneurs) ont financé et participé à cette évolution.

Nous venons de subir en France, un moment horrible de la conquête de l'islam sous son aspect le plus sanguinaire. La référence de ces gens-là comme de tous, c'est un livre considéré à tort comme sacré. Il n'est pas plus sacré que les autres bouquins religieux et ce, quel que soit la religion. Utiliser le mot -sacré est monstrueux, c'est le chemin le plus court menant droit aux guerres de religions, aux massacres.
Ils se sont attaqués non pas à un journal mais à la Liberté qui elle est sacrée; le tout au nom d'une divinité inventée par les royautés il y a déjà 5 000 ans.

Comme je l'avais écrit il y a quelques années ici sur les blogs, la guerre continue: rois contre rois, prophètes contre prophètes, les royautés et leurs prêtres se foutent complètement de l'être humain, pourvu que leurs dominations et leurs dynasties puissent durer une éternité en se gavant sur le dos des ouailles.

Ceux-ci se battent entre eux, par la plume ou les armes Boumédième avait dit par le ventre de nos femmes....

Moi, c'est avec le clavier de mon "Saint-Ordinateur" à lui seul, il est plus sacré que tous les bouquins religieux réunis. Combien de temps ça durera? Vu la tournure des événements et ma vision des religions, de leurs royautés et leurs pouvoirs destructeurs, je suis inquiet.

Bonne continuation Micheline, merci pour vos articles et votre accueil.

(*) Mot inventé par moi en 2014 pour imager ma pensée sur le début de la fin de l’Occident si nous continuons sur ce chemin.

(**) Robolution mot désignant l'avènement des robots en masse pour remplacer les salariés travaillant à la chaîne ou non.

Écrit par : Pierre NOËL | samedi, 10 janvier 2015

Les commentaires sont fermés.