UA-105021232-1

mardi, 27 juin 2017

Le bonheur au fil de la Sorgue au coeur de la Provence (I)

ANIM%20-%20Les%20Temps%20Forts.JPG

L’Isle Sur la Sorgue. Un mot ayant gardé une marque de l’orthographe médiévale (isl au lieu de îl) évoquant sa naissance une époque où elle a pris son envol déployant un trésor de savoir-faire et une richesse naturelle qui ont tissé son histoire patrimoniale. En plein cœur du Vaucluse, ce lieu magique offre un festival de couleurs et de saveurs tout au long de ses canaux avec ce sentiment rare d’être hors du temps. Les amateurs de vins et de la bonne chère, les passionnés de la chine et les collectionneurs avertis à la recherche de la pièce originale seront comblés à jamais.

Capitale des antiquaires

 8 villages d’antiquaires, riches de 25 espaces d’exposition et 350  boutiques, tous plus originaux les villageantiquaire.jpguns que les autres jonchent les bras de la rivière dévoilant chacun un bistrot aux spécialités provençales à l’ombre d’arbres généreux. 2ème lieu de France des antiquités – après Paris – elle constitue une plateforme de haut vol incontournable pour les marchands visionnaires et les amateurs d’art du monde, qui ont fait la réputation internationale depuis la création du premier « îlot »en 1978 sur le Quai des 4 Otages comme en attestent les deux illustres Foires annuelles à Pâques et à la mi-août : des meubles côtoient des tableaux ainsi que des objets d’art, des bijoux et des étoffes de charme rivalisent en attrait, des livres et des disques ravivent une mémoire qu’on croyait néantisée pour toujours. Simples curieux déambulant pour le plaisir des yeux ou professionnels cherchant l’objet exceptionnel peuvent ainsi poursuivre leur rêve le long du cours d’eau tout en faisant une halte pour se rafraîchir dans les innombrables cafés qui jalonnent les rives embrassant des cours intérieures au style italien.

L’empreinte des Italiens

Surnommé aTerre%2520de%2520Culture%2520-%2520Les%2520personnages%2520c.pngussi la Venise comtadine, cet ancien village de pêcheurs initialement construit sur pilotis dans les marécages doit son développement à la présence de l’eau mais aussi aux dizaines de roues à aubes qui l’actionnaient pour assurer une source d’énergie vitale aux entreprises florissantes. L’influence italienne ne fait plus mystère dans ce phénomène exponentiel ... Les Toscans arrivés dans la région ont apporté les métiers manufacturiers autour de la soie, ce près d’un siècle avant Lyon. L’ombre de Pétrarque plane partout où votre regard se porte ; l’un des 3 fondateurs de la langue italienne (aux côtés de Dante et de Boccace) dira de ses 15 années déroulées dans le Vaucluse au 14e s. qu’elle était propice à servir Apollon autant que Bacchus. Officiant pour le compte de la papauté résidant à Avignon à cette époque, l’immortel poète italien plus célèbre pour ses sonnets à Laure - l’équivalent de la Béatrice de Dante - influencera intellectuellement le destin de cette région enchanteresse en fidèle ambassadeur des grandeurs de son pays d’origine, dont même la langue constituera le modèle pour codifier le français au 17e.

Un Monument français : la Manufacture des métiers lainiers Brun de Vian-Tiran et son futur musée qui ouvrira ses portes en 2018

Prière de toucher ! L’injonction pourrait si bien caractériser la découverte de cette maison familiale de

Notre%2520histoire%2520-%2520Brun%2520de%2520Vian%2520Tiran%.jpg

la manufacture autour de la laine et de la transformation des matières précieuses ayant pignon sur rue depuis 1808. Le 1er fabricant de couvertures naturelles en France ne s’arrête pas là … reconnu pour ses articles d’une qualité inimitable à usages divers, il se démarque essentiellement par sa passion des matières naturelles chatoyantes et leurs traitements aussi sophistiqués que techniquement avisés ; couettes, oreillers, surmatelas berceront vos nuits et plaids ou châles ou encore écharpes égayeront vos tenues par leur douceur extrême et leurs coloris purs.

Lcouverture_r_ale_1600x1600.jpg’entreprise se distingue également par le fait qu’elle travaille la noble matière première - trouvée sur les 5 continents - du début à la fin : chaque étape de la fabrication, de la filature à sa confection  englobant le tissage et les apprêts, y est réalisée au même endroit ! De père en fils, Pierre et Jean-Louis Brun, mus par un même amour d’un savoir faire ancestral toujours innové mais jamais égalé, projettent la création d’un nouvel espace de 600 m2 ouvert au public dès avril 2018 flanqué d’une boutique pour raconter l’aventure dans ses moindres détails et faire vivre le métier de lainier dans une optique de transmission du produit de luxe authentique et certifié.

 

 

 

13:07 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

samedi, 03 juin 2017

La Dôle des Monts fête ses 130 printemps

Le 130e millésime de la Dôle des Monts ne passera pas inaperçu. Le vin tiré du clos défini par un espace limité à la frontière d’une rivière s’est propagé sur les monts alentours de Sion à cheval sur trois siècles sans prendre une ride. Le chef-lieu du Valais, canton réputé au-delà de ses frontières pour son soleil presqu’éternel voit la célébration de ce mythique mariage d’un Pinot et d’un Gamay scellé en 1886 par Edmond Gilliard, fondateur de la Maison éponyme. La saga familiale a fait son œuvre.

Dôle1.jpg

Du 19e au 21e siècle, ce cru habillé de noir ou d’or aura connu moult évolutions autant voulues qu’inattendues au gré des humeurs de la météo et des procédés de vinification de plus en plus sophistiqués marquant l’incessant effort du génie humain pour le rendre aimable de mille manières. Les rêveries libidinales vous transporteront jusqu’à la cuvée 1977 lors de dégustations verticales organisées par Dominique Fornage à la maison-mère en passant du vin noble, racé, aristocratique, harmonieux et avec un caractère affirmé de 1979 au millésime 2001 frappé d’un goût fruité, frais mais néanmoins avec autant d’allure ou encore le grand vin de 1992 très racé, velouté avec des tanins bien confirmés.

Dôle3.jpg

La clé de son succès se mesure aussi grâce aux innombrables points de rencontre : on le trouvera dans de grands restaurants qui affichent la couleur et de grandes centrales d’achat – une dôle sur cinq est une Dôle des Monts, précise le directeur de la Maison Gilliard, Stéphane Maccaud – et le principe « rien n’est dû au hasard » s’applique sans concession à cet assemblage tout à fait inédit qu’aucun amateur ou producteur ne voudrait abandonner pour d’autres essais ; des wagons des chemins de fer fédéraux aux avions de la compagnie nationale, la noble dame aura séduit beaucoup de palais. Terre d'excellence pour les vignobles, le Valais assure ainsi une tradition de goût et de rigueur.

Dôle2.jpg

Signe emblématique des vignobles valaisans, la Dôle des Monts (appellation datée du 1973) poursuit son implantation dans les cœurs et les terroirs en alliant innovation et tradition comme marque de fabrique reconnaissable à un invariant : la primauté de Pinot Noir sur le Gamay. De l’intuition originale du Vaudois protestant Edmond Gilliard venu s’installé sur les terres catholiques du Vieux-Pays généreux en soleil et par conséquent propice à son exquise production, l’incontournable élixir du paysage helvétique sera présenté tour à tour à l’Exposition nationale de Berne en 1894 et à l’Exposition universelle de Paris en 1900 avec l’insigne reconnaissance de « Médaille d’Argent » attribuée nommément à son fondateur. Venez fêtez en beauté ce 130e anniversaire au gré des événements fomentés par la Maison Gilliard tout au long l’année 2017dans ses domaines exclusifs fixés comme d’étonnants remparts en pierres sèches suspendues au ciel.  Parce qu'il embellit tous les moments de la vie comme le souligne souvent Bernard Pivot, auteur du Dictionnaire amoureux du vin, le divin nectar fêtant ses 130 printemps saura vous convaincre bien plus que tout argument théorique. Une bal(l)ade gourmande inoubliable !

Dôle5.JPG

 

15:06 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook